Ecrit le par dans la catégorie Sexualité.

statue-grecqueUn lecteur, qui a souhaité conserver l’anonymat, nous raconte sa découverte progressive du massage prostatique.

Contexte

Pour la majorité des hommes hétérosexuels, il est impensable d’imaginer “explorer” son anus. C’est une pratique que l’on associe à l’homosexualité, et que l’on qualifie de “non-virile”… Une légende qui, malheureusement, a la vie dure…

Pendant longtemps, étant moi-même hétéro, je n’ai donc jamais imaginé explorer cette partie-là de mon anatomie…

Mais un jour, je suis tombé sur une vidéo d‘une émission télévisée au cours de laquelle un homme racontait les bienfaits sur lui du massage prostatique. Cet homme précisait bien qu’il était hétérosexuel, qu’il avait des compagnes… Mais c’est surtout son récit, et sa mention de la possibilité d’enchaîner des orgasmes en série qui m’ont interpellé.

Lire la suite »

Ecrit le par dans la catégorie Sexualité.

interview-objetsdeplaisir-comloveD’habitude, c’est plutôt nous qui interviewons les gens… Mais, une fois n’est pas coutume, nous avons accepté d’inverser les rôles, en répondant aux questions de Comlove, ainsi qu’à un portrait chinois orienté sexualité.

 

 

 

Au passage, vous pouvez en profiter pour vous inscrire afin de découvrir davantage ce site, qui propose un jeu sympa (et gratuit), destiné aux couples…. Mais je ne vous en dis pas plus : je vous laisse explorer par vous-mêmes…

 
Lire la suite »

Ecrit le par dans la catégorie Sexualité.

bdsm-upsidedown-floggingCet article ne tentera pas d’expliquer les diverses manières de lancer une conversation sur vos goûts et désirs en matière de sexe : j’ose présumer que vous êtes capables de vous débrouiller sur ce point.

Mais il vous fournira (du moins, je l’espère) des outils pour lister vos goûts sexuels de manière ludique, dans le but, notamment, de vous découvrir des fantasmes en commun avec votre partenaire.

Une checklist d’activités sexuelles

Le but d’une checklist d’activités sexuelles n’est bien évidemment pas de passer aux travaux pratiques aussitôt le formulaire rempli : ça, c’est un coup à signaler qu’on est ok pour un petit massage et à se retrouver pendouillé par les pieds au fond d’un donjon parce qu’on s’est gourré de ligne. C’est juste un support sur lequel appuyer la conversation, histoire d’aborder le plus de points possibles et imaginables, sans en oublier, et sans crainte d’a priori quant au ciblage des questions.

Chacun remplit la liste de son côté, en mettant une note à chacune des activités mentionnées, en fonction de ce qu’il ou elle en pense. Ensuite, on compare les résultats en les commentant, et on se découvre (peut-être) des goûts en commun.

 

Spoiler : la suite de cette article contient une checklist d’activités BDSM, prête à l’emploi.

Lire la suite »

Ecrit le par dans la catégorie Sexualité.

mannequin-couchesLes ABDL (Adult Babies / Diaper Lovers) sont des adultes qui aiment se comporter et s’habiller comme des bébés, et/ou porter des couches.

Leurs pratiques sont souvent dénigrées, moquées, ou considérées comme taboues, voire parfois qualifiées de “graves”.

Certes, celles-ci sont peu communes, mais rappelons qu’il s’agit d’activités entre adultes consentants, qui ne font de tort à personne et ne présentent aucun danger.

En parcourant le Subreddit consacré aux ABDL, j’ai croisé plusieurs discussions sur les raisons et les manières de pratiquer ce fétichisme (qui, pour certains, est d’ailleurs davantage un mode de vie qu’un simple fétichisme).

Voici une traduction de quelques extraits.

Tout d’abord, un petit point sur le vocabulaire employé :

  • Les “littles” ou “AB” (Adult Baby) sont les personnes qui aiment faire semblant d’être des bébés.
  • les “DL” (Diaper Lover) sont celles qui aiment porter des couches.
  • Une “mommy” / un “daddy” / un “big” est une personne qui s’occupe d’un “little”.
  • Comme en BDSM, un “switch” est quelqu’un qui alterne les rôles.

Ces appellations n’ayant pas, à ma connaissance, d’équivalent francophone couramment employé, j’ai conservé les termes anglais afin d’éviter toute confusion.

Lire la suite »

Ecrit le par dans la catégorie Sexualité.

poupee-lifedoll-sex-doll

Une poupée japonaise LifeDoll (via)

Les love dolls, objets pouvant ressembler de manière troublante à des humains, ne sont pas des sextoys à proprement parler. Pour leurs propriétaires, il ne s’agit pas de se masturber, mais d’avoir une relation – sexuelle ou autre.

Au fil du web, on croise quelques témoignages et reportages qui permettent de mieux comprendre le point de vue des personnes qui vivent avec des real dolls. En voici une compilation.

Témoignage d’un ancien propriétaire de sex dolls

Sur Reddit, un ancien propriétaire de sex dolls raconte son expérience. Voici une traduction de son récit :

“J’ai possédé plusieurs love dolls en silicone”

J’ai dépensé environ 11000 dollars pour m’acheter des sex dolls et des sextoys, à savoir une poupée Boy Toy (par les créateurs de RealDoll), une machine à fellation Venus 2000 (ndlr : l’engin pour homme vendu par les créateurs de la Sybian), ainsi qu’une poupée japonaise LifeDoll et une tête de poupée japonaise HoneyDolls.

Lire la suite »

Ecrit le par dans la catégorie Sexualité.

magic-trunk-mick-amattoSuite de cette thématique consacrée au fétichisme du pied

Cette fois, ce sont deux hommes qui m’ont répondu. Tous deux se définissent comme soumis (dans un contexte BDSM) et sont attirés sexuellement par les pieds féminins.

Leurs fantasmes et leurs pratiques de ce fétichisme diffèrent pourtant sur de nombreux points.

 

Le premier, T., considère ce fétichisme comme un symbole de soumission envers la femme dont il vénère les pieds, tandis que le second, P., le perçoit davantage comme un acte sexuel.

Lire la suite »

Ecrit le par dans la catégorie Sexualité.

foot-fetishLe fétichisme du pied est considéré comme le fétichisme sexuel le plus répandu au monde. Parfois associé à des pratiques BDSM, parfois à d’autres fantasmes, il a de nombreuses variantes.

Ne connaissant pas vraiment le sujet, je ne saurais vous en parler. Mais je suis partie en quête d’adeptes de cette pratique, et plusieurs personnes ont eu la gentillesse d’accepter de me parler de fétichisme du pied pour cet article (qui se déroulera donc en plusieurs parties).

 

Dans cette première interview, la jeune femme qui a répondu à mes questions a débuté ses propos par :

“Je vous répondrai en tant que dominante aimant qu’on lui lèche les pieds… mais étant également parfois sensible et attirée par certaines morphologies podologiques !”

Je vous laisse lire la suite…

Lire la suite »

Ecrit le par dans la catégorie Sexualité.

white-yellowLa douche dorée est un acte sexuel qui garde encore des connotations taboues.

On n’en parle pas souvent, mais pourtant, il y a beaucoup de choses à en dire. Notamment, parce qu’elle appartient à la longue liste des pratiques érotiques qui ne font pas jouir, au même titre, entre autres, que la fessée ou le port d’accessoires de chasteté.

Tout y est question de fantasmes, d’ambiances, de perceptions. Et, justement, toutes les personnes pratiquant l’urophilie ne perçoivent pas leurs expériences de la même manière.

Comme dans la première partie de cette thématique, des personnes appréciant l’uro, pratiquée en tant que jeu BDSM entre maître(sse) et soumis(e), m’ont raconté leurs expériences et leurs impressions. Voici leurs récits.

Lire la suite »

Ecrit le par dans la catégorie Sexualité.

golden-shower-treeParmi les pratiques sexuelles, l’urophilie reste assez discrète. Si l’on lit à tout bout de champ des conseils sur la sodomie, l’uro, quant à elle, n’est que timidement mentionnée.

Tabou pour certains, fantasme pour d’autres, l’ondinisme (son nom plus poétique) trouve pourtant de nombreux adeptes. Son intérêt étant davantage psychologique que physique, ce qui est vécu et aimé dans l’uro diffère d’une personne à l’autre.

Je suis donc partie en quête de personnes appréciant la douche dorée, ou d’autres actes sexuels liés à l’urine, et je leur ai demandé de me faire part de leurs expériences et de leurs impressions. Ceux et celles qui m’ont répondu pratiquent aussi le BDSM, et l’uro fait partie de leurs jeux entre maître(sse) et soumis(e). Voici ce qu’ils m’ont raconté.

Lire la suite »

Ecrit le par dans la catégorie Sexualité.

live_nude_gene_hunt_flickrIl y a quelque temps, je me suis demandé à quoi servaient exactement les cabines vidéos d’un sexshop. Des personnes sympathiques ont accepté de me raconter ce qu’elles avaient fait dans ces cabines, ce qui les avait excitées et ce qui leur avait déplu (voir partie 1 et partie 2).

Dans cette troisième partie, Françoise et Thierry, qui pratiquent le libertinage en couple et ont un sympathique site d’exhib amateur à la sauce des années 2000 (ne cliquez pas si vous ne souhaitez pas que des photos dénudées s’affichent sur votre écran), ont gentiment répondu à mes questions.
Lire la suite »