A propos de nous deux

Retour à la page d’accueil du site : Objets de Plaisir.

Nous sommes deux à entretenir ce blog. Afin que vous puissiez nous distinguer l’un de l’autre, nous avons choisi les (très originaux) pseudonymes : Elle et Lui.

Objets de Plaisir : à propos de nous

Nos tests de sextoys

Mais pourquoi avons-nous décidé de devenir testeurs de sextoys ? Que faisons-nous au juste ?

Pourquoi tester des sextoys ?

L’univers des sextoys recèle une infinité de nouvelles possibilités pour prendre du plaisir, en solo ou à deux.

Certains jouets pour adultes nous ont fait découvrir des sensations intenses, délicieuses et parfois surprenantes. Et lorsqu’on apprend l’existence d’un engin capable de vous faire grimper aux rideaux en moins d’une minute, on a envie de partager la nouvelle.

A contrario, nous avons aussi eu quelques mauvaises surprises. Des vibromasseurs qui ne vibraient pas assez fort, un gode avec une odeur de plastique fort désagréable, des boules de geisha au cordon inconfortable… Ces désagréments, personne n’en parlait. Lors d’une conversation entre potes, un “au fait, mon sextoy sent bizarre, est-ce que vous avez eu le même problème ?”, selon votre cercle d’amis, ça peut causer un silence gênant.

Les sites donnant des avis sur des cosmétiques, des téléphones ou des jeux vidéo foisonnaient. Et pourquoi pas un site de tests de sextoys ? C’est ainsi qu’Objets de Plaisir est né.

Nos tests de sextoys

Comment se déroulent nos tests de sextoys ?

Des boutiques ou des marques nous envoient des sextoys à tester, en échange d’un avis sincère. Cet avis peut être positif, négatif, ou mitigé, et d’autres testeurs auront peut-être un avis différent : il s’agit de notre expérience et de notre point de vue.

Nos tests ne sont influencés que par nos goûts personnels. Quelques liens d’affiliation sont présents, afin de tenter de financer l’hébergement du blog, mais ceux-ci ne jouent en aucun cas sur l’objectivité de nos propos.

Nous testons des sextoys pour le plaisir uniquement. Et cette activité doit rester un plaisir : nous n’acceptons donc pas de tester tout et n’importe quoi. Nous tentons de sélectionner des accessoires érotiques susceptibles de nous plaire ou de nous amuser, et d’intéresser nos lecteurs.

Aucun sextoy n’a été maltraité pendant les tests (ou juste un peu…).

“Bonjour, je souhaite acheter / tester un sextoy !”

Nous ne vendons rien, et ne sommes apparentés à aucune boutique ou entreprise. Inutile de nous demander notre catalogue ou le prix d’un gode.

Si un sextoy que nous avons testé vous tente, nous vous encourageons à cliquer sur le lien vers la boutique qui nous l’a envoyé, qui se trouve dans le test.

Nous ne cherchons pas de nouveaux testeurs. Il nous arrive parfois de proposer à quelqu’un de tester un produit à notre place, mais nous préférons nous adresser à des personnes que nous connaissons et en qui nous avons confiance.

Les articles d’Objets de Plaisir

Sur ce blog, nous ne parlons pas que de sextoys. Il est question de divers aspects de la sexualité, d’un point de vue bienveillant, avec des interviews, des conseils et des reportages.

Vous souhaitez en savoir plus sur une pratique sexuelle ou sur un fétichisme ? Tentons d’explorer le sujet ensemble. N’hésitez pas, si vous le souhaitez, à nous proposer un article sur un thème qui vous intéresse.

Nos articles sur la sexualité

Nous publions également des actus sur le monde de l’érotisme, du porno et du sexe.

Le cul, ça peut aussi être rigolo. Entre pornos loufoquessextoys insolites, et romans érotiques incongrus, les quatre coins du net regorgent de surprises amusantes. Nous nous efforçons d’en découvrir pour vous.

Pour le moment, Elle écrit les articles et Lui les illustre et maintient le blog. Mais Lui senmettra peut-être à la rédaction d’articles si l’inspiration se pointe.

Nous contacter

Vous pouvez nous contacter par mail à l’adresse suivante : Objetsdeplaisir at Gmail point com ou via le formulaire de contact.

Vous pouvez aussi vous inscrire sur le forum du blog (qui a une section privée pour discuter plus tranquillement).

Si vous vous sentez d’humeur sociale, vous pouvez également nous ajouter sur :

Explorer davantage notre site

Vous souhaitez lire un article sur un thème bien précis ? Ou bien flâner sur le site et découvrir davantage de contenu ?

Vous pouvez utiliser la fonction Recherche en haut, sur le menu du site !

Ou parcourir les articles par date pour chacune des catégories :

Et si vous préférez, vous pouvez aussi parcourir tous les posts par ordre chronologique comme sur l’ancienne version du blog Objets De Plaisir.

12 réflexions sur “A propos de nous deux”

  1. Arg, j’ai toujours eu du mal avec Elle et Lui. Surtout a cause de l’interpretation biblique qui vient en tete quand on lit toujours Lui avec une majuscule. Les prenoms ne sont pas une bonne idee non plus, on y associe souvent des tranches d’age. Toutefois moins pire que le Madame et Monsieur des annonces d’echangistes 68ards. En fait j’ai meme pas de bonne idee d’alternative donc j’aurais du me la fermer en fait! Je pense que les sextoys sont maltraites, mais qu’ils ne ressentent pas la douleur (en tout cas ils n’en parlent pas) donc c’est moins grave. Longues vies aux blogs independants! Et au votre en particulier.
  2. Merci à toi et sois béni. Amen. Bizarrement, le premier truc qui me vient à l’esprit en rapport avec “Elle et Lui” n’est pas biblique mais serviettépongique (dans ce genre-là). Je tiens toutefois à préciser que je n’ai pas encore atteint l’âge (ou passé l’âge, au choix) d’avoir ma propre serviette brodée. Pour les pseudonymes, j’avoue que c’est essentiellement dû à un manque d’inspiration. Et ne sachant pas trop à l’avance ce qu’on allait bien pouvoir mettre danc ce blog, fallait pas que ça soit trop évocateur d’un truc précis. Au départ, je me suis nommée “jesaispastropquoimettrecommepseudo”, mais Lui a trouvé ca un peu nase – à juste titre (Sa parole divine soit louée). En ce qui concerne la maltraitance des sextoys, j’ai été assez traumatisée par une nouvelle de Bukowski où le héros retrécit peu à peu et finit par servir de sextoy à sa femme – bon app (Spoiler : à la fin, il la zigouille avec une aiguille à tricoter).
  3. Effectivement, je confirme, ma parole est divine ! Qui plus est, quand même, *jesaispastropquoimettrecommepseudo* c’est pas super pratique.. Et j’acquiesce aussi pour il et elle, mais pas évident de trouver LE pseudonyme le plus mieux du monde.
  4. Bonjour Adam et Ève (elle et lui) Je respecte la bible c est pas incompatible….. Je suis surpris du côté scientifique des articles Certes ce sont des tests mais un peu 65 millions de cons sots mateurs ! (Je sais c est lourd) Mais bon pour un blog bravo Félicitations Suis pas sur de faire mieux!!!!
  5. Bonjour, Déjà j’aime beaucoup votre blog, félicitation et merci pour tous ses tests et autres ! Ensuite j’étais intriguée car vous dites être deux à tenir se blog, mais je vois des articles écrit par d’autres donc je me demandais qui sont les autres personne qui écrivent des articles sur le blog ? Merci d’avance pour la réponse :) Bonne continuation !
    1. Bonjour, et merci pour ce gentil commentaire ! Les personnes autres que nous qui ont écrit des articles publiés ici sont des lecteurs, dont nous avons fait la connaissance par le biais du blog (grâce à leurs publications sur le forum, notamment), et qui se sont portés volontaires pour nous envoyer leurs écrits. Je précise qu’aucun rédacteur invité ne vend de sextoys :-)
  6. Bonsoir, je vous découvre !!! Grâce à un article de la revue “Union” que j’ai plaisir à feuilleter … et sur laquelle j’ai plaisir à rêver … surtout depuis que mon Amour a décidé de me quitter :( :( :( Le ton (enjoué sans être “cul-cul” … sans aucun jeu de mots laid, bien sûr), le style agréable et bien construit (à mon goût !) et le sérieux qui se dégage du test que j’ai lu (“l’Orchidée” et le test sans se prendre trop au sérieux justement !) … toute cette “philosophie” m’a plu. Je vous souhaite donc longue vie et, surtout, plein de “feux d’artifice de joie”. Nous en avons tous besoin et, j’oserais dire : spécialement dans certains moments où je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée pour ceux qui ont perdu des êtres chers dans cette sombre fin de semaine de novembre 2015. Que la Belle Force soit toujours avec vous deux !!! ALAiN
  7. Bravo pour la qualité de votre blog, mais je peine à croire que vous ne dépendez d’aucune boutique. Tout cela à un coût, et malgré votre passion pour les sextoys, sauf si vous êtes milliardaires et c’est peut etre le cas, il faut bien que ces articles viennent de quelque part. Vous devez être sollicités par beaucoup de fabricants… non?
    1. La plupart des sextoys que nous testons nous sont envoyés par des boutiques et des marques en échange d’un avis sincère et exhaustif. Nous mettons toujours ce point au clair avant d’accepter un test : on dira tout ce qui nous plait, mais aussi tout ce qui nous déplaît dans le produit testé, et ce n’est pas parce qu’il nous a été offert qu’on va le couvrir d’éloges (et ce, même lorsque notre interlocuteur est super sympa, ce qui est souvent le cas). Nos articles s’adressent a des personnes qui envisagent peut-être d’acheter un sextoy, et le but de nos tests est aussi de leur éviter de gaspiller leurs sous dans un mauvais sextoy (ou un qui ne leur conviendra pas). Les boutiques qui nous envoient des objets de plaisir y trouvent leur compte, car, d’une part, cela fait parler d’elles (que le test soit positif ou négatif), d’autre part, beaucoup de gérants sont réellement intéressés par un retour détaillé sur la qualité des produits qu’ils revendent (ne serait-ce que pour savoir s’il faut envisager de laisser tomber un produit ou au contraire en prévoir un stock). Quant aux marques qui nous contactent, celles-ci sont (je suppose) suffisamment confiantes en la qualité de leurs produits, et prêtes à accepter un peu de critique. Jusqu’à présent, il n’est jamais arrivé qu’un fabricant tente de nous demander un test biaisé – et si cela arrivait, le malotru se ferait remballer aussitôt. De notre coté, forcément, on préfère tester des sextoys chouettes, et vu qu’on fait ça en tant que loisir, on a le choix : lorsque c’est nous qui demandons, on essaie de “flairer” les toys qui nous semblent avoir du bon potentiel (parfois, on flaire bien, d’autres fois, non, a voir lors du test), et lorsqu’on nous propose des produits, on refuse systématiquement ceux qui s’annoncent d’avance tout pourris ou ultra-banals (écrire 25 tests identiques, ce n’est pas amusant).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *