Ecrit le par - Mis à jour le

Accueil Forums BDSM collier

Mots-clés : 

Ce sujet a 6 réponses, 3 participants et a été mis à jour par Curieux Curieux, il y a 1 mois et 1 semaine.

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
  • Auteur
    Messages
  • #49522
    GC
    GC
    Participant

    Pour la première fois de ma vie, j’ai assisté, dans un de mes deux clubs sm, à la cérémonie de “mise sous collier”.

    C’est une sorte de soirée initiatique au cours de laquelle les soumis sont officiellement mis sous statut de soumis par leur master.

    Comme toujours dans ce cas, c’est une séance publique qui “officialise”, par un mini-cérémonial, l’acceptation de soumission.

    Le déroulement était celui-ci : 3 Croix de Saint André étaient dressées contre le grand mur.

    3 soumis – certains déjà cagoulés – étaient amenés et attachés à la Croix, leur dos face au public.

    Leur master venaient alors les sodomiser en public, signe de domination.

    Certains master leur assouplissait l’anus avec un gode et beaucoup de lubrifiant. Puis vint le moment de la sodomie par le master.

    Les soumis pas assez soumis (ou le master qui perdait un peu de libido) étaient énergiquement cravachés sur fesses et cuisses une vingtaine de fois avant de reprendre.

    Ce qui était bien c’est que personne ne faisait du bruit afin de ne pas trop perturber les master.

    Il y a eu 3 séries de 3 soumis à la Croix, à raison d’environ une demi-heure par mise sous collier.

    Les soumis ayant accepté la mise sous collier ne sont pas connus du public puisque cagoulés.

    Unique et envoûtant.

    Olivier

     

     

    fichiers attachés:
    #49524
    GC
    GC
    Participant

    V.

    #49528

    purple
    Participant

    Ça a l’air très solennelle comme cérémonie

    #49529
    GC
    GC
    Participant

    Oui Purple, le but est de marquer le coup devant la communauté. Classique comme stratégie : une reconnaissance publique du statut. Cela donne aussi un cadre : le soumis est officiellement soumis et le master est tenu à un minimum d’éthique puisque la communauté est impliquée dans l’officialisation.

    Selon moi c’est une bonne stratégie.

    Merci Purple.

     

    Olivier

    #49555
    Curieux
    Curieux
    Participant

    +1 avec GC. Plus le cadre est fort, moins les risques de dérapages sont possibles.

    De mon coté, avoir un soumis mâle me perturberait. Mais c’est probablement que l’aspect sexuel l’emporte sur mon esprit sur l’aspect soumission.

    #49556
    GC
    GC
    Participant

    Merci Purple ! Oui plus le cadre est grand et moins il y a de risques. C’est comme le parlement d’une démocratie : plus on est nombreux et moins le risque d’abus existe.

    Beaucoup de personnes croient qu’avoir un soumis fait un homo ou un bi. Vous avez raison : c’est l’aspect domination qui l’emmène. Et puis un soumis cagoulé est déjà plus anonyme.

    Olivier

    #49839
    Curieux
    Curieux
    Participant

    Oui plus le cadre est grand et moins il y a de risques. C’est comme le parlement d’une démocratie : plus on est nombreux et moins le risque d’abus existe.

    En fait j’ai surtout observé ça dans les arts martiaux. La violence exercée (coup de poing, pied, strangulations, manœuvres susceptibles de déboîter un membre, de briser une nuque) est soumise à des règles et des rituels très strictes et codifiés qui limitent au maximum les risques de dérapage.

    Violence contrôlée.

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google Plus Poster sur Tumblr Envoyer par mail

Les commentaires sont fermés.