Mais où sont les femmes?

Objets de Plaisir – Home Forums Sexualité Mais où sont les femmes?

14 sujets de 1 à 14 (sur un total de 14)
  • Auteur
    Messages
  • #32564
    CurieuxCurieux
    Participant

    Je rebondis sur une observation de Tinu
    http://www.objetsdeplaisir.fr/forums/topic/111-toi-et-moi/page/2/#post-32449

    Le truc c’est que sur les Candaulisme.net, de ce que j’ai vu, en faisant le test rapide pour ma région, je me retrouve avec en gros 5 filles uniquement, et tous ces profils semblent visiblement “mort” par contre sur ces profils ont voit plein d’hommes qui ont posté sans aucune réponse…

    et la réponse d’Elle:

    En effet, c’est le cas de la plupart des sites de rencontres (à part Adopteunmec, mais c’est un autre sujet).

    Tiens, ça mérite réflexion!
    Est-ce que les femmes célibataires hétéro sont moins nombreuses que les hommes célibataires hétéro? Est-ce qu’il y aurait un surplus de mâles? Ou plus de lesbiennes que de gays? :scratch:
    Ou est-ce que ces dames cherchent ailleurs que sur des sites? :scratch:

    #32568
    MéluzineMéluzine
    Participant

    Est-ce que les femmes célibataires hétéro sont moins nombreuses que les hommes célibataires hétéro? Est-ce qu’il y aurait un surplus de mâles? Ou plus de lesbiennes que de gays? :scratch:
    Ou est-ce que ces dames cherchent ailleurs que sur des sites? :scratch:

    J’en discutais récemment avec une copine lesbienne, et ça n’a pas du tout valeur scientifique, mais on remarquait que les lesbiennes n’hésitaient pas à aller sur des sites de rencontres, et ce assez naturellement, alors que les femmes hétéros (en tout cas dans notre entourage) trouvaient ça assez glauque et se limitaient vachement à ce niveau là. Et ça, malgré des années de célibat, mais trouvant que ça restait un moyen de chercher un peu désespéré…
    J’avais l’impression que les sites de rencontres étaient bien rentrés dans les moeurs, mais peut être pas tant que ça finalement? Ou alors c’est parce qu’on bassine encore trop les femmes sur l’idée du prince charmant, et qu’on ne trouve pas le “prince charmant” sur Internet (en fait nulle part hein, on n’est pas dans un conte de fées :p).

    #32571
    Toy StoryToy Story
    Participant

    Peut être que les femmes hétéros ont la crainte en passant par des sites de rencontre de tomber sur des mecs louches?

    #32573
    CurieuxCurieux
    Participant

    C’est intéressant vos deux avis.
    Si les lesbiennes n’ont pas de gène à aller sur les sites de rencontre, ça veut dire que le problème ne touche que les femmes hétéros.
    D’où les questions suivantes:
    Est-ce que les lesbiennes ont moins de gène parce qu’elles sont moins coincées/ plus pragmatiques que les hétéros?
    Est-ce que les lesbiennes ont moins de gène parce qu’elles vont rencontrer des femmes, et que les femmes seraient moins lourdes/louches à rencontrer que les mecs hétéros (à l’égard des femmes hétéros)?

    Autre thème de question:
    L’aspect “mec louche”. Je crois savoir que les mecs gays n’ont pas de gène à aller sur les forums de rencontre.
    Donc ce qui poserait problème, ce ne serait pas le fait de rencontrer un mec, c’est la relation homme-femme (hétéro)?

    #32575
    TinuTinu
    Participant

    @Toy Story, je pense qu’effectivement ça reste une des grandes bases mais pas que.

    Après, je pense et là c’est mon avis personnel basé sur ce que je constate, mais franchement de ce que je vois autour, j’ai l’impression que c’est beaucoup plus simple pour une demoiselle de se recaser que pour un gars.

    Je développe mon constat:
    Je travaille dans une entreprise ou la majorité des collègues sont des filles (aucun problème là dessus, je précise juste le contexte ;) ).
    Sur ce lot de 100 personnes (dont plus de 90 filles), 95% des filles et encore je suis large, sont déjà en couple! :scratch:
    En gros il n’y a même pas 5% de célibataire. Et pourtant elles sont assez jeune. (la tranche 20 30 ans est majoritaire)

    Dans ce même panel, sur le peu de gars présent, pratiquement tous sont célibataires.
    Dans mon entourage 50% de mes potes le sont aussi.

    @Curieux si on continue ma théorie, il serait en toute logique plus compliqué à une femme lesbienne de trouver une partenaire qu’à une femme hétéro (simple supposition là pour le coup je n’y connais strictement rien donc à vous les studios pour confirmer ou infirmer cette hypothèse basé sur aucune connaissance ;) ), du coup on retombe dans la logique de chercher un peu partout.
    Après peut-être aussi que ça serait moins “tabou” dans la sexualité d’une lesbienne?

    Pour la différence, tu oublies quelque chose, la majorité des violeurs, concernant les femmes, sont des hommes. DU coup il est évident de comprendre pourquoi une femme hétéro pourrait se sentir moins en sécurité en rencontrant un homme par ce biais…
    A l’inverse il y a aussi des viols d’homme il ne faut pas l’oublier, mais c’est tellement peu évoqué et on a tendance à “naturellement” se dire qu’on peut se défendre, donc je pense que ça fait moins “peur” de pratiquer ces sites là.
    Enfin personnellement ça me semble logique. Quand tu pars du postulat que la majorité des viols c’est un homme sur une femme, tu vois tout de suite pourquoi seul les sites de rencontres hétéros sont plus à même d’être moins rassurants. Si tu rajoutes l’impression que j’ai avec l’entourage ça en rajoute encore une couche.
    Constat? J’ai l’impression que la majorité des filles croisées sont toutes casées. :unsure:
    Si je ramène ça à l’époque du lycée, j’avais le même résultat. Les filles restaient peu célibataires, les garçons plus longtemps.
    Du coup, si je ramène ça à ce que je vois un peu partout sur les sites de rencontres, les entourages etc, j’en reviendrais à déduire qu’il y a plus de garçon célibataire en attente de demoiselle que de fille de disponible??? :scratch: ça va à l’encontre de ce que donnent normalement les statistiques, mais c’est ce que je constate pratiquement partout, et ce que constatent aussi tous ceux que je connais. :unsure:

    Du coup, les filles n’auraient pas vraiment à chercher pour trouver l’élu de leur cœur ou pour combler leurs envies, et on en arrive donc à la conclusion que forcément il y a peu de fille à aller sur ces sites puisqu’elles n’en ont pas besoin pour trouver ce qu’elles cherchent.

    Qu’en est-il réellement? Ma vision est-elle totalement biaisée? Avez vous la même impression? :bye:

    #32576
    AvatarElle
    Admin bbPress

    Perso, j’ai l’impression que l’aspect crainte des “mecs louches” (ou “meufs louches”, d’ailleurs) a tendance à diminuer avec le temps, car plus on s’habitue à l’existence des sites de rencontres (et ça commence à faire un bail qu’il y en a), plus les méthodes permettant de se rendre à un rencard sans finir séquestré(e) dans un coin deviennent évidentes (du genre, éviter de se rendre tout seul chez une gentille personne qui vit dans les bois avec sa collection de tronçonneuses sans avoir prévenu des potes au préalable).

    C’est un peu un cercle vicieux : il y a moins de filles que de mecs sur les sites de rencontres, du coup, dès qu’une personne s’y inscrit avec un profil de femme hétéro, ratio oblige, elle se fait assez vite assaillir de messages, et sa messagerie devient vite une sorte de boîte à spam. Dans le lot, il y aura sûrement des mecs sympas qui envoient des messages “normaux”, mais la grande majorité sera constituée de photos de pénis, de mails copiés-collés à la chaîne et de trucs incongrus façon “coucou, tu veux voir ma [bite / pomme de terre / tente Quechua] ?”.

    D’un côté, les nanas n’auront pas envie de rester parce que trier, ça va un peu, mais c’est vite lassant, de l’autre, les mecs qui envoient des trucs vraiment nases le font, je pense, parce qu’ils ne s’attendent pas trop à avoir une réponse, de toute façon (ou alors dans 1% des cas, donc ils tentent d’optimiser la vitesse d’envoi pour maximiser les chances, façon loterie). Peut-être qu’un site de rencontre avec un système de classement des messages bien fichu aurait du succès, du coup ?

    #32577
    Toy StoryToy Story
    Participant

    Oui, je pense comme toi, Tinu,les femmes hétéros ont sans doute moins besoin que les hommes de passer par des sites de rencontre , aussi par le fait, qu’elles se font plus facilement draguer, qu’elles ne draguent( prisent rapidement pour des filles FACILES ;-) )

    #32578
    CurieuxCurieux
    Participant

    @Tinu:
    Pour les statistiques, il serait intéressant d’avoir les statistiques par tranche d’âge. De ce que je sais, il y a plus d’hommes qui naissent que de femmes, à un détail près, mais les femmes vivent plus longtemps que les hommes (conclusion n°1: il vaut mieux draguer à 80ans qu’à 20ans, pour un homme :D ). A fortiori en Chine campagnarde, où les bébés femmes sont avortés… post natal. Politique de l’enfant unique et tradition de transmission des biens oblige.

    @Curieux si on continue ma théorie, il serait en toute logique plus compliqué à une femme lesbienne de trouver une partenaire qu’à une femme hétéro

    Non, tu oublies un effet… statistique. Les femmes lesbiennes cherchent des femmes lesbiennes, pas des femmes hétéros. Évidemment, hors cadre du caudalisme.
    (- apparté: questions aux lesbiennes presentes (et gay, s’il en est): avez vous été tenté par le caudalisme? -fin de l’apparté.)
    Je pense que les lesbiennes en bavent des ronds de pelle depuis des années/ siècles? . Seul les forums “lesbian only” leurs permettent de se retrouver entre lesbiennes. Si on suppose que 10% de la popu est homo, ça veut dire que tenter sa chance hors d’un “homo only”, c’est avoir 9 chances sur dix de se faire jeter. Bref, une femme lesbienne a fortement intérêt de passer par les sites had hoc. Ou le minitel rose, il y a longtemps ;) (je pense que Toy Story et son homme comprendront ;) ).

    @Elle

    les mecs qui envoient des trucs vraiment nases le font, je pense, parce qu’ils ne s’attendent pas trop à avoir une réponse, de toute façon (ou alors dans 1% des cas, donc ils tentent d’optimiser la vitesse d’envoi pour maximiser les chances, façon loterie).

    Oui, ça correspond à une des méthodes décrites ici:
    http://www.frenchtouchseduction.com/seduction/
    C’est l’équivalent du chalutier: on racle large et on espère attraper quelque chose de potable.
    -Attention je ne condamne pas ce site: je pense qu’il peut fournir des clés pour les mecs “innocents” pour s’adapter aux femmes de notre époque.-

    @Toy Story:

    les femmes hétéros ont sans doute moins besoin que les hommes de passer par des sites de rencontre , aussi par le fait, qu’elles se font plus facilement draguer, qu’elles ne draguent

    Ok. Donc supposons qu’on soit un mec honnête, pas agressif, pas méchant, juste du genre qui rêve du bonheur sexuel et spirituel de sa dulciné (lol, j’ai l’impression d’être à l’église: “in corpore et spiritum tuo”) et au passage de pouvoir en faire autant avec lui-même. Supposons. OÙ Draguer (bougre de bougre). Ou alors faut-il le devenir (bougre)?

    #32579
    TinuTinu
    Participant

    On en est rendu à parler de pèche au chalutier. :yahoo:
    Bientôt ça va pécher à la grenade ou dynamite! C’est interdit d’ailleurs. :!:

    Donc ça confirme un peu mon impression si j’en crois ce qui est dit plus haut:
    -Les filles hétéros ont moins besoin de chercher
    -Elles ont plus tendance à être draguée, donc encore une fois pas besoin de chercher, et malheureusement d’ailleurs ça reste toujours à “L’homme de faire le premier pas”. Même si ça change, il faut quand même avouer, que ça me semble très très très majoritairement dans ce sens là
    -Impression (confirmée ou pas par vos soins?) qu’il y a beaucoup plus d’homme célibataire que de fille célibataire.
    (j’aimerais bien voir si on trouve des stats sur ça)

    Du coup, comme @elle l’a dit, il y a de ce fait peu de filles à aller sur ces sites.
    Peu de fille à aller sur le site et à y rester réellement = peu de gars vraiment intéressant à y attendre réellement, puisque peu de fille. Du coup il n’y reste que les requins et les abonnés à “coucou tu veux voir ma péniche”, ce qui fait fuir celles qui cherchaient réellement. Le serpent se mort la queue et le cycle est infernal…

    Quand à savoir “ou draguer”, ça reste toujours The question… il n’y a à mon sens pas de réponses universelles. ça va dépendre de toi principalement.
    Pour les jeuns (non didiou j’ai beau être dans la catégorie je m’exclus de la suite…) la grande mode c’était majoritairement dans les soirées, en boite ou soirée arosées tout cours etc. Bref avec l’aide de l’alcool and co. Perso c’est vraiment pas mon truc…

    Pour moi le meilleur moyen de faire des rencontres ça reste les activités régulières, sportives ou autre, c’est le meilleur moyen de rencontrer du monde de manière régulière, de se renseigner discreto et de voir si atome crochu il y a. :unsure:
    On a un cadre en commun pour discuter, on peut dévier sur les activités du week end and co, ce qui permet de voir discreto si ouverture il y a ou pas. :whistle:

    #32581
    cetgcetg
    Participant

    Je pense également a la théorie du cercle vicieux : statistiquement bezucoup plus de mecs celibataires “en recherche” que de femmes. Du coup, le moindre profil féminin, sur n’importe quel site, se fait assaillir de propositions plus ou moins équivoques, et difficile et surtout pas pratique pour la demoiselle de faire tous les jours le tri entre 56 mails reçus !

    La seule solution : le filtrage, par système de priorité (le mec ne peut pas parler a la fille tant que celle ci ne l’a pas autorisé ) ou par paiement. C’est je pense ce qui fait le succès d’adopteunmec. Sans être espert en la matière !

    #32583
    MéluzineMéluzine
    Participant

    Pour le côté célibataire, je n’ai pas l’impression d’une si grande différence entre les hommes et les femmes autour de moi. Par contre, en y réfléchissant, je me rends compte que je note deux attitudes un peu générale en fonction du sexe de la personne (je parle d’hétéro toujours), globalement, les mecs autour de moi cherchent activement une fille pour se caser, et les filles célibataires ont une attitude plus “passive” par rapport à cela, attendant de voir ce qui peut éventuellement arriver…
    C’est sans doute un peu caricaturale, je note juste que ce sont des attitudes que je peux retrouver.

    Pour en revenir au côté lesbien :

    Est-ce que les lesbiennes ont moins de gène parce qu’elles sont moins coincées/ plus pragmatiques que les hétéros?

    Est-ce que les lesbiennes ont moins de gène parce qu’elles vont rencontrer des femmes, et que les femmes seraient moins lourdes/louches à rencontrer que les mecs hétéros (à l’égard des femmes hétéros)?

    Moins coincées, je ne pense pas. Comme pour le hétéros, je dirai qu’il y a de tout. ;-) Plus pragmatique, certainement.

    Pour le côté moins louche, ça joue aussi probablement. Je me dis que je n’aurai pas fait de rencontres dans les mêmes circonstances avec des mecs, et que probablement, mon entourage ne m’aurait pas laissé faire non plus!

    si on continue ma théorie, il serait en toute logique plus compliqué à une femme lesbienne de trouver une partenaire qu’à une femme hétéro (simple supposition là pour le coup je n’y connais strictement rien donc à vous les studios pour confirmer ou infirmer cette hypothèse basé sur aucune connaissance ;) ), du coup on retombe dans la logique de chercher un peu partout.

    Hum, je ne peux pas vraiment faire de comparaison, n’ayant pas de passé hétéro… Disons que très jeune, j’avais l’impression qu’il était impossible de rencontrer d’autres lesbiennes. Bon en fait, je me suis rendue compte après cela que nous étions partout! :p Mais je n’ai jamais vécu dans un coin paumé, ça aide, et je n’ai jamais hésité à faire des rencontres sur Internet non plus (même si jamais avec un but autre qu’amical au départ). Donc oui, je pense qu’en tant que gay ou lesbienne, on va avoir tendance à élargir le champs des possibles.

    Les femmes lesbiennes cherchent des femmes lesbiennes, pas des femmes hétéros. Évidemment, hors cadre du caudalisme.
    (- apparté: questions aux lesbiennes presentes (et gay, s’il en est): avez vous été tenté par le caudalisme? -fin de l’apparté.)

    Oui, enfin, on n’est jamais à l’abri de tomber amoureuse d’une femme hétéro, ce sont les dures loi de la vie. ;-) Et on n’est pas à l’abri de convertir une femme hétéro non plus, mais ça s’est une autre histoire.
    Pour te répondre, non, je n’ai jamais été tenté par le candaulisme. Je ne suis pas partageuse.

    #32584
    TinuTinu
    Participant

    Merci pour ton avis Meluzine. :bye:

    Du coup tu confirmes un peu ce que je constatais niveau recherche Homme/femme.
    C’est dans la grande majorité des cas toujours à l’homme de faire le premier pas (et donc de se prendre les râteaux, malheureusement l’emploi de jardinier ce n’est pas assez développé :D Ou comme dirait je ne sais plus quel humoriste, on pourrait ouvrir un jardiland :yahoo: ).

    Heureusement il y a quelques exceptions, mais ça reste rare.

    Et la dedans ceux qui sont timides, je vous racontes pas la jungle… :cry:
    Du coup comme dit le seul cadre que je trouve propice à une rencontre c’est l’activité régulière. Quelque soit l’activité. (bibliothèque/sport/cours en dehors du travail etc).
    Mais bon dans ce cadre là comme dit j’ai toujours l’impression de croiser une grande majorité de demoiselle déjà prises. (heureusement les astuces pour le découvrir évite de remplir le garage à râteau :D )

    #32585
    CurieuxCurieux
    Participant

    Je me suis amusé à faire joujou avec les statistiques de l’INSEE. Mon hypothèse était: il y a plus d’hommes que de femmes, donc… Et bien raté.
    Je vous met ci dessous les diagrammes. Les données brutes sont disponibles ici:
    http://www.insee.fr/fr/themes/detail.asp?ref_id=bilan-demo&reg_id=0&page=donnees-detaillees/bilan-demo/pop_age2.htm

    #32588
    TinuTinu
    Participant

    En jeune ça reste finalement vrais. (sur les moins de 30 ans)

14 sujets de 1 à 14 (sur un total de 14)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.