Pilori

Mots-clés : , ,

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Auteur
    Messages
  • #35952
    GCGC
    Participant

    Le “pilori” est un des outils du BDSM. Il permet d’attacher tête et poignets (toujours) et (parfois) chevilles dans des trous ajustés.

    Le tout est de hauteur réglable compte tenu de la taille du (de la) soumis(e) et de l’amusement recherché.

    Avantages :

    1, pas besoin de mettre de bandeau si le Dom’ est derrière,

    2, accès pratique à quasiment toutes le parties du corps pour les coquins,

    3, bâillon facile à installer si nécessaire,

    4, impossible au slave de s’échapper. Séance sm hard++ sans problème.

    Inconvénients :

    1, les jambes sont libres et le bassin peut onduler pour éviter cravache, martinet, fouet, badine, etc. Dans ce cas, dans quelques jours, je vous montrerez la magie du crochet anal développée par Antoine, ébéniste et sadiseur expérimenté, afin de limiter les mouvements du bassin.

    2, il faut un peu de place pour un pilori de bonne assise.

     

    GC

    Attachments:
    #35967
    MagicToyMagicToy
    Participant

    tres interessant….

    en fait … un carcan non ?

    merci pour ton post 😎😎

     

    marrant, j’ai même crû reconnaitre ma damoiselle

    à l’intérieur 😇😇😇😇😇😇😇😇😇😇

    #35985
    CurieuxCurieux
    Participant

    @Magic Toy:

    wikimachin étant flou sur la question, je me suis référé au TLFI (http://atilf.atilf.fr/), plus officiel.

    En français, le pilori désigne le poteau, le carcan l’anneau de fer passé autour du cou.

    Les anglais eux on les stocks (en bois, on y attachait les deux pieds) et le pillory (on y attachait la tête et les deux mains).


    @GC
    :

    Excellente idée en effet. Sans parler de la représentation associée. Le pilori était la peine d’humiliation par excellence. Dans sa version anglaise, elle permettait même à la foule d’agresser le condamné. Le degré au dessus, c’était le fouet, la question et la pendaison.

    N’empêche, gaffe: je redouterais qu’un slave rétracte trop les jambes en cas de douleurs intense: le poids du corps se reporterait alors sur le cou. Risque de strangulation ou de coup du lapin. Ca ferait moins fun, mais tu devrais prévoir un harnais (pour soutenir le corps) pour que ça n’arrive pas. De même, ton idée de crochet anal m’inquiète un peu. L’anus n’est pas fait pour supporter 50kg ou plus ( :D ) de masse, et je redoute qu’il y ait risque que ton soumis se déchire le sphincter.

    #35990
    AvatarElle
    Admin bbPress

    Il me semblait qu’un carcan (chez les accessoires BDSM, pas chez les instruments de torture du Moyen-Âge) désignait un pilori “sans pattes” (en gros, juste le bout qui maintient le cou et les poignets). Mais je me trompe peut-être.


    @Curieux
    : Les deux bras ont un point d’appui solide, ce qui limite la pression sur le cou en cas de réflexe involontaire.

    Par contre, d’après ce site, il y a un risque de coupure de la pression sanguine, tout aussi dangereux, si la personne mise au pilori s’endort ou perd connaissance et reste longtemps dans cette posture. C’est pourquoi il ne faut jamais laisser une personne attachée sans surveillance (ça, et le risque qu’il y ait un incendie ou un cambriolage pendant que la personne est attachée :whistle:  ).

    #36001
    TinuTinu
    Participant

    Gendarmerie nationnale, contrôle inopiné  :whistle:

    #36002
    CurieuxCurieux
    Participant

    “Par contre, d’après ce site, il y a un risque de coupure de la pression sanguine, tout aussi dangereux”

    Oui, c’est une méthode couramment utilisée en sport de combat (type judo) ou autodéfense. Il s’agit de comprimer complètement les deux artères carotides (et pas les veines jugulaires comme dit l’article. (Une artère amène le sang du cœur aux organes, une veine c’est l’inverse)). Ces deux artères amène le sang au cerveau. En les bouchant, on prive le cerveau de sang, donc d’oxygène. La méthode est très rapide: on tombe dans les pommes en 10-20 secondes. Si la pression est maintenue plus longtemps, risque de dommages cérébraux irréversible, voir mort (1 à 2minutes, je crois). Me semble que la stimulation du nerf vagal joue aussi un rôle, ainsi que le rétro-contrôle de l’augmentation de la pression dans l’artère carotide interne. Risque (faible) aussi de déloger un athérome et de l’envoyer faire un avc au cerveau.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Art%C3%A8re_carotide_interne#Sinus_carotidien

    https://en.wikipedia.org/wiki/Choking_game#Mechanisms_behind_the_activity

    Me semble que c’est l’une des raisons classique de décès par pendaison érotique. La personne se pend… mais perd conscience et est incapable de s’enlever la corde…: décès.

    #36004
    CurieuxCurieux
    Participant

    Ca me donne une idée.

    Tu pourrais équiper tes soumis d’un de ces gadgets sportifs qui mesurent le rythme cardiaque. Outre la sécurité apporté, tu pourrais relier l’appareil à un biper dont tu aurais personnalisé le son. Lui faire entendre les accélérations de ses battements de son propre cœur… Ou coller carrément un mini-micro sur sa poitrine, façon stéthoscope: tu aurais à la fois le son du cœur et des poumons (sur lequel tu rajoutes des effets de distorsion, etc.). En ambiance angoissante, ça peut se poser là. Tout en te permettant de surveiller qu’il n’y a pas un problème.

    #36046
    GCGC
    Participant

    Merci pour toutes ces idées. Je vous rassure, les dom’ qui pratiquent le sm au pilori restent sur place pour cravacher, fouetter et surveiller.

    Ci-dessous un soum’ joliment cagoulé au pilori. Vous le voyez de face et de dos. C’est une séance chez Antoine, ébéniste et créateur de SM.

    Le soum’ est fixé tête et poignets à la bonne altitude. Le crochet anal  (en inox) a une petite boule qui est entrée dans l’anus. L’avantage de ce crochet est qu’il empêche le soumis de bouger trop quand on le cravache ou quand on lui sadise ses parties génitale.

    L’avantage de la boule est aussi une sensation érotique pour celui (celle) a qui on met le crochet.

    La corde est en chanvre (élastique) de 3 mètres de longueur minimum est tenue au plafond. Cette élasticité est indispensable pour éviter les accidents à l’anus, tout en maintenant l’esclave en place. C’est donc une mesure anti-gigotage très efficace.

    La cagoule est en caoutchouc et le trou pour la bouche permet de respirer et hurler à satisfaction.

    Pour l’histoire, ici le maître Antoine pensait que le soumis était résistant, mais ce dernier a activé le safe-word avant les 30 minutes prévues. Il y a résistant et demi-résistant semble-t-il.

    Dommage pour le plaisir d’entendre souffrir !

    GC

     

    #36050
    GCGC
    Participant

    Elle a écrit “C’est pourquoi il ne faut jamais laisser une personne attachée sans surveillance (ça, et le risque qu’il y ait un incendie ou un cambriolage pendant que la personne est attachée :whistle:  ).

    Bon, là on exclut un cambrioleur intéressé par le BDSM. Or les débutants sont souvent, comment dire, …  so exciting…

    Pas de système d’alarme chez vous, Eve ?

    ;-)

    GC

    #36058
    AvatarElle
    Admin bbPress

    Eve ? Je crois qu’il y a erreur sur le pseudo, moi c’est “Elle” (ou Eglantine, à la rigueur)  :-)

    Ben dites donc, @GC, si vous voulez faire des heures sup’, il y a sûrement des méthodes plus simples que la reconversion dans le larcin… Je suis certaine que vous ne manquez pas de demande ;-)

    Et puis nous n’avons hélas pas (encore – peut-être bientôt ?) de pilori…

    #36078
    GCGC
    Participant

    Merci Elle – j’ai corrigé …

    Vos comm’ sont toujours aussi sympa, Eglantine.

    Au plaisir de revenir ici donc.

    :-)

    GC

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.