Plaisir anal – et la glauquitude?

Mots-clés : , ,

12 sujets de 1 à 12 (sur un total de 12)
  • Auteur
    Messages
  • #32881
    CurieuxCurieux
    Participant

    Une des freins pour certains à tenter le plaisir anal, c’est l’aspect pratique.
    En effet, qui dit anal dit boite à caca.
    Donc souvent, lavement.
    Question aux pratiquants: vous gérez ça comment?
    Et comment gérez vous les “fuites”, les “épisodes chocolats”?
    Parce qu’en dehors d’une bonne alaise et d’un gros rouleau de sopalin, je ne vois pas.
    Merci :)

    #32882
    MagicToyMagicToy
    Participant

    Une partie de la réponse, est dans ta question….
    Le lavement, reste une possibilité.
    Pour des raisons évidentes, il devient même quasi-indispensable,
    si tu souhaites combiner des rapports anaux & vaginaux..

    Ensuite tu peux utiliser, bien sur, des préservatifs…

    Les fuites & les épisodes chocolats ?

    ça peut arriver dans le pire des cas, même si ça reste très rare,
    mais de là, à déjà envisager une alése :-) (restons zen…)
    sf si ton ami(e) est victime d’une big gastro, mais à mon avis
    dans cette situation, peut être tes avances seront-elles… jugées irrecevables ! ! !
    :wacko: :wacko: :wacko: :wacko: :wacko:

    Voili…

    Mais du coup, tu dois imaginer les proctologues “empaquetés” de Latex,
    de la tête aux pieds, afin de palier à tout risque “d’éruption violente & inopinée”…
    :-)

    :yahoo: :yahoo: :yahoo: :yahoo: :yahoo: :yahoo: :yahoo:

    #32899
    CurieuxCurieux
    Participant

    J’adore ta réponse à la fois pertinente :good: et humoristique :-). :good:
    On y sent la sagesse du type qui sait de quoi il parle. Respect. :-) .

    J’ai cru comprendre un truc mais je suis pas sûr, donc je me permet de poser la question:
    sans lavement, ça reste possible?

    Et pourquoi la nécessité du lavement avant le rapport anal-vaginal. A moins que tu mettes de l’eau de javel dans le lavement :wacko: , je doute que ça désinfecte… :scratch:

    Mais du coup, tu dois imaginer les proctologues “empaquetés” de Latex,

    Lol, non pas vraiment :D. De plus le personnel médical est habitué à manier la merde, le sang, la pisse et le pus des malades. Mais c’est pas vraiment le même contexte :-D
    Par contre dans le registre tordu, je me souviens d’un épisode du Dr House où un intestin prenait feu: le chirurgien qui opérait en urgence avait utilisé un bistouri électrique, or l’intestin n’était pas vide et le patient avait du manger des flageolets… Chirurgien, un métier explosif! :-D

    #32900
    Méluzin·eMéluzin·e
    Participant

    J’ai cru comprendre un truc mais je suis pas sûr, donc je me permet de poser la question:
    sans lavement, ça reste possible?

    Heu, oui! ;-) Perso, je n’ai jamais eu de problèmes, même sans lavement.

    #32901
    MagicToyMagicToy
    Participant

    Bien sûr sans lavement c’est possible, c’est notre cas aussi… :wacko:

    ceci dit si tu comptes faire quelques “aller / retour” :-)
    entre le vagin et l’anus, mieux vaut prévoir
    un lavement afin de limiter (un peu) tout risque microbien à madame….

    c’est ce que je sous entendais plus haut… :scratch: :scratch:

    #32902
    AvatarElle
    Admin bbPress

    Bonjour !

    J’adore la formulation de la question :-)

    Bon, déjà, je te rassure, pour confirmer les remarques de MagicToy, même en cas d'”incident marron”, une sodomie a peu de risque de virer à l’avalanche de caca. Et les incidents sont très, très rares.

    Lorsqu’un incident se produit, bin… S’il y a une capote, les conséquences des dégâts se limitent à une capote sale : les bonnes manières consistent à se débarrasser au plus vite (et discrètement, si possible) de la preuve dans la poubelle la plus proche. S’il n’y a pas de capote, ça reste tout aussi localisé, mais il ne reste plus qu’à s’éclipser poliment pour aller laver ce qui a été sali.

    Le lavement : c’est une solution. Mais c’est physiquement assez désagréable, je trouve. La technique consiste, rappelons-le, à faire entrer de l’eau dans l’anus à l’aide d’une poire à lavement ou d’un autre ustensile (tout le monde n’ayant pas nécessairement une poire à lavement dans sa salle de bain, ça peut se faire aussi avec le jet du pommeau de douche, en visant de très près, ou avec une capote que l’on remplit d’eau, etc…), puis, quelques minutes plus tard, de filer aux toilettes afin de se débarrasser de l’eau et du reste. Et à réitérer l’opération jusqu’à obtenir un rectum immaculé. Bref, la sensation physique à ce moment-là est… comment dire… assez proche de ce que l’on ressent après avoir chopé une gastro.

    Sinon, une méthode plus douce consiste à simplement vérifier soi-même au préalable (sous la douche, par exemple) que la voie est propre avant de décider si l’on est partant ou pas pour se faire insérer des trucs dans le trilili.

    Edit : Oups, gardé la page ouverte trop longtemps avant de poster, je n’avais pas vu les questions/réponses suivantes :bye:

    #32904
    TinuTinu
    Participant

    @€lle a bien résumé, une bonne douche, avec un lavage du popotin normal (au savon/gel douche) et “test” simple d’introduction suffisent largement pour qu’il n’y ait pas d’accident ni “trace de freinage”.

    A mon avis tu te prends bien trop la tête pour ça. :bye:

    Après pour l’entrée vagin/anus, ça reste quand même à éviter selon les demoiselles qui peuvent plus ou moins être sensible niveau bactérie etc. Mais ça ne reste pas à généraliser, et là personnellement je préfère éviter pour les demoiselles.
    On peut enlever le préservatif, et ne pas croiser etc, c’est plus sûr. ;-)

    #32907
    CurieuxCurieux
    Participant

    J’aime bien vos commentaires, ils sont assez contraire à ce qui se dit en général.
    Et en même temps vous osez me répondre sur un aspect souvent caché et pourtant important dans le fait de tenter ou pas la sodomie. Je soupçonne que ça entre souvent en compte dans le fait de pratiquer ou pas.


    @Meluzine
    :
    Ton témoignage est intéressant. Certains prétendent que la sodomie est plus un truc imposé aux femmes par les hommes ou un truc de gay. Le fait qu’une lesbienne en dise que ça ne pose aucun problème est définitivement la preuve que ce n’est pas juste une obsession de mecs :-D.

    ceci dit si tu comptes faire quelques “aller / retour” :-) entre le vagin et l’anus, mieux vaut prévoir
    un lavement afin de limiter (un peu) tout risque microbien à madame….

    Ha, moi on m’a toujours dis: “du vagin vers l’anus, de même que quand on se torche”.
    La flore n’est pas la même. S’aseptiser le rectum, même si c’était possible, je ne pense pas que ça soit très bon non plus.
    En fait, j’avais entendu dire que si on voulais faire des aller-retour, c’était soit une capote à chaque fois, soit utiliser des préservatifs féminins, soit… prendre le risque d’une bonne infection vaginale avec gratouille et peut-être cystite en bonus! :-D

    #32908
    TinuTinu
    Participant

    Le fait que même un homme puisse prendre du plaisir anal/prostatique, prouve de toute façon par soit même que ce n’est pas forcément une obsession masculine psychologique de domination sur la demoiselle comme on pourrait l’entendre dire assez souvent.
    (on entend assez souvent dire que le plaisir anal c’est s’abandonner à l’autre, voir même souffrir pour le plaisir de l’autre etc… Ce n’est pas forcément ça, ce n’est pas à généraliser, comme tout en fait…)

    Comme toute pratique, certains aimeront, d’autre pas.
    C’est valable pour les demoiselles, comme pour les hommes, qu’ils soient homosexuels/lesbiennes ou hétéro.

    Par exemple le plaisir prostatique masculin, est encore un sujet tabou, et connoté à tort à l’homosexualité, alors qu’un hétéro peut ou à fait y trouver du plaisir sans jamais n’être attiré par les hommes…

    Le gros problème, c’est que comme partout, on essaye de faire rentrer les gens dans des cases, on sort des stats etc, si on diffère du troupeau alors on n’est pas normal. Si une pratique n’est pas commune à la masse alors c’est qu’il y a un problème etc…

    Franchement dans le sexe comme pour tout, les pratiques etc ne devraient pas être une prise de tête, c’est un dialogue, on partage des envies communes, on essaie, parfois il y a des ratés, parfois des découvertes plaisantes dont on ne soupçonnait rien. Parfois certaines choses qui ne plaisaient pas à une époque nous plaisent après etc. Parfois on s’y prend mal etc.
    Je ne crois pas qu’il y ait de pratique qui soient propre aux hétéros, ou propre aux homosexuels/lesbiens. C’est juste qu’on essaie de classer les éléments et pratique, à tort.

    En l’occurrence sur le sujet, oui il peut être nécessaire de faire un lavage avant, mais après le degré de “tolérance” est à varier selon les gens, donc le degré de nettoyage l’est aussi.
    Je suppose que pour certains ça ne dérange pas de le faire sans nettoyage, d’autres seront plus prudes et demanderont un nettoyage préalable que ça soit de son propre corps ou de celui de l’autre. :unsure:

    #32909
    CurieuxCurieux
    Participant

    Je suppose que pour certains ça ne dérange pas de le faire sans nettoyage, d’autres seront plus prudes

    Je te suggérerais juste de remplacer “prude” par prudent. J’ai déjà eu un “aperçu” de la cystite, et même pour une nuit enflammée, je ne serais pas pour avoir mon urètre enflammée, merci. :-)
    Sinon assez d’accord. :-)
    Je pense aussi qu’il peut être utile de décrire les moyens de mise en œuvre. Ca a le mérite d’être franc.
    Par exemple, j’ai renoncé dans l’immédiat aux plaisirs de la prostate, le surplus de plaisir nécessitant trop de préparatifs. Mais bon, si l’occasion s’en présente…

    #32912
    L.A. GreyL.A. Grey
    Participant

    Je confirme ce qui a déjà été dit plus haut, le lavement n’est pas du tout indispensable, bien au contraire ! D’ailleurs, il est même déconseillé de faire des lavements trop souvent, ça déséquilibre la flore interne et c’est pas très bon… En ce qui nous concerne, quelques accidents sont déjà survenus, et pour limiter les risques, nous essayons de pratiquer la sodomie surtout après avoir pris une douche. On se sent plus propres et plus sereins, et en général c’est largement suffisant.

    En ce qui concerne la question des allers-retours anus/vagin, je ne suis pas sûre qu’un lavement soit la solution :s Nous optons pour la solution capote, même si cela implique parfois d’en utiliser plusieurs vu qu’on aime beaucoup alterner ;)

    #32913
    TinuTinu
    Participant

    @Curieux

    Par nettoyage non obligatoire, je voulais dire qu’on n’est pas obligé forcément d’introduire un penis dans un anus, on peut y introduire autre chose, ou couvrir le penis d’un préservatif.

    Pour certains c’est “suffisant” pour d’autres ce n’est pas suffisant. ça reste personnel.

    Pour le plaisir de la prostate, la préparation n’est pas si longue que ça, après ce n’est pas sûr que cela te plaise comme toute pratique, mais ça reste totalement différent. C’est bien souvent presque une “révolution” pour ceux qui l’apprécient. :mail:

12 sujets de 1 à 12 (sur un total de 12)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.