La main dans la chatte à Ginette

par Elle
le

L’idée n’est pas de moi et est loin d’être toute neuve, mais ça me fait toujours marrer lorsque je vois les recherches Google insolites qui ont abouti sur un blog. Je vous laisse donc imaginer ma joie lorsque j’ai découvert certains mots-clés qui ont mené ici quelques internautes égarés :

 

  • “La main dans la chatte à Ginette” : Glamour. La faute à Gégé et Ginette qui font des cochonneries .
  • “Coucou tu veux voir ma bite extraterrestre” : Euh… Pour la proposition, non merci… Pour le mot clé, ça se tient. Voilà ce qui arrive lorsqu’on case des “coucou, tu veux voir ma bite ?” dans les titres d’article. Toutefois, la presque-réponse à cette requête se trouvait sur Wikipédia, illustrant l’article “pénis” (attention au lien : c’est exposé dans un musée, ce n’est pas vraiment alien, mais c’est vraiment dégueu).

  • “Ma bite est fluorescente” : Quelque chose me dit que ce sont les capotes phosphorescentes qui ont guidé Google jusqu’ici. Si tu as gagné des super-pouvoirs, c’est cool. Sinon, file vite aux urgences.
  • “Voir bite sur internet” : “Tu sais quoi ? A ce qu’il paraît, on peut voir des bites sur internet ! Ils l’ont dit à la télé !” “Aaaah bon ? Intéressant… Je vais aller sur internet, alors… Euh… C’est quoi, “internet”, au fait ?”
  • “Sextoys pour nain” : Je ne savais pas que les nains avaient besoin de sextoys spécialisés. Encore une farce du nain anal.
  • “Exemple de mare a canards” : Désolée si les canards vibrent un peu… Mais aussi, on n’a pas idée de chercher un truc pareil…
  • “Un wouak” : Wouak ? Bon, je viens d’apprendre grâce au Wikitionnaire que pour les Québecquois, “lâcher un ouak” peut signifier pousser un cri  ou passer un coup de fil. Pour moi, “wouak ?” n’est qu’une onomatopée de stupéfaction vaguement horrifiée sans éthymologie, mais je ne suis pas québecquoise.
  • “Tester flipper intensité” : Bon, ça, c’est la faute au dauphin. Flipper dans le sens “avoir peur” ou le jeu avec des billes, je me pose la question.
  • “Sextoy dans étui à lunettes” : Sur le moment, j’ai pensé “drôle de fantasme, quand même…”. Puis, je me suis souvenue du vibromasseur Onye, de la marque Big Teaze Toys, qui a vraiment une gueule d’étui à lunettes.

vibro-onye-big-teaze-toys
Le vibro Onye de Big Teaze Toys

 

Tags:
Avatar
Collectionneuse compulsive de sextoys, testeuse pointilleuse et exhibitionniste débutante.

7 réflexions sur “La main dans la chatte à Ginette”

  1. Avatar
    Suspense… L’ère des poupées gonflables courtes sur pattes et des godemichés labellisés “c’est pas la taille qui compte” est-elle pour bientôt ?
  2. Avatar
    C’est pas faux… Quoique la cible marketing du porno nain reste l’homme de taille moyenne (homme = cible actuelle principale du porno, taille moyenne = plus nombreux). Et généralement, la cible marketing est censée s’identifier aux acteurs pour être satisfaite. Partons du principe que le spectateur s’identifie à la personne de même sexe que lui, donc à l’homme. Porno madame naine / monsieur taille moyenne : ok, c’est évident, le spectateur fantasme à l’idée de faire des choses avec une madame naine. Porno madame taille moyenne / monsieur nain : le spectateur fantasme-t-il à l’idée de devenir nain, ou à l’idée de faire des choses avec une madame géante ?
  3. Avatar
    Porno madame taille moyenne / monsieur nain : je crois qu’on put aussi fantasmer tout simplement sur la capacité du nain et de l’homme en général à faire plaisir à la dame et sur la capacité de la dame à apprécier les actes en eux-mêmes, indépendamment de l’image sociale de son partenaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *