Clear Cum Lube Bad Dragon

Cum Lube Bad Dragon : un lubrifiant très visqueux !

par Elle
le

La marque Bad Dragon a décidé de nous faire découvrir son Clear Cum Lube et son Cum Lube, dans un très chouette colis dont je vous parlerai davantage d’ici quelques jours.

Cum Lube Bad Dragon

Lubrifiants imitant respectivement le liquide pré-séminal et le sperme d’un dragon (ou peut-être d’une autre créatures fantastiques de l’univers de Bad dragon), ces deux produits ont des textures particulières. En effet, ils sont bien plus visqueux qu’à l’ordinaire.

Le Clear Cum Lube Bad Dragon

Le Clear Cum Lube est un lubrifiant à base d’eau transparent.

Lubrifiant Clear Cum Lube Bad Dragon

Sa composition est très brève : de l’eau, du polyéthylène glycol, du sorbate de potassium, et de l’acide citrique. A priori, rien d’alarmant à signaler. Ce lubrifiant semble sain pour l’organisme.

Sa texture est vraiment particulière. C’est très visqueux, une substance glissante, qui forme facilement des filaments, et que l’on imaginerait bien sortir des parties génitales d’un dragon ou d’une créature des abysses. Ça glisse plutôt bien.

Faux sperme de dragon

Le Cum Lube Bad Dragon

Waouh ! Ce truc est super-visqueux. D’un blanc translucide, cette substance colle au doigts avec une persistance étonnante, et glisse à souhait.

Cum Lube Bad Dragon

La texture de ce liquide est très différente de celles des lubrifiants “ordinaires”. Et ce n’est pas non plus du faux-sperme ordinaire.

C’est du faux-sperme de dragon. Et, tout le monde le sait bien, le zizi d’un reptile volant et crachant du feu produit des substances bien plus gluantes que celui d’un vulgaire humain.

Texture du lubrifiant faux sperme de Dragon

Niveau composition, tous les ingrédients du “Clear Cum Lube” sont présents.

Mais un composé supplémentaire s’ajoute à la recette : du dioxyde de titane, qui sert de colorant. Ce composé est classé comme potentiellement cancérogène par inhalation, et l’article Wikipédia à son sujet soulève diverses interrogations quant à sa toxicité.

Conclusion sur les Cum Lubes Bad Dragon

Le Clear Cum Lube est un produit qui me plaît beaucoup, sain pour l’organisme, ludique, original et agréable à utiliser.

Dommage que le Cum Lube ait un composé douteux en supplément, et ce, semble-t-il, ajouté uniquement pour des questions de teinte.

Clear Cum Lube Bad Dragon

Merci à Bad Dragon  de nous avoir fourni ses Cum Lubes pour ce test

 

Collectionneuse compulsive de sextoys, testeuse pointilleuse et exhibitionniste débutante.

12 réflexions sur “Cum Lube Bad Dragon : un lubrifiant très visqueux !”

  1. C’est le même composant que l’on retrouve dans presque tous les dentifrices afin de leur donner cette couleur blanche. Du coup, vous ingérez du titane à chaque brossage de dents, sauf à prendre un dentifrice n’en utilisant pas, mais ils sont peu nombreux.
    1. j’ai essayé, je dis bien essayer d’utiliser G-Lub en poudre pour faire un lubrifiant. Il est tellement glissant qu’il n’adhère à aucune paroi (un peu comme une bille de mercure), par contre le sol est hyper glissant, malheureusement ce n’est pas le but. Je l’aie mélangé avec de la glycérine (pharmaceutique) pour lui donner une consistance, et de la vaseline. Pour faire une “cuisine” pareil, il faut vraiment en avoir envie. C’est vraiment une glisse exceptionnelle, mais trop galère à utiliser . Sous une autre forme, je ne connais pas. Si quelqu’un a la formule magique , je suis preneuse.
      1. Bonjour, et merci pour votre commentaire. Je n’ai malheureusement pas la formule magique, mais j’en profite pour poser une petite question : est-ce que le G-Lub “préparé” se conserve ? Et si oui, combien de temps ?
        1. Bonjour, Je n’aie pas eu l’occasion de la conserver, pour la simple raison que les 3/4 de ma préparation ont été parterre. 1/4 qui glissaient sur le god et le peu que je pouvais récupérer avec les doigts pour me l’introduire directement. De plus c’est très filandreux. En clair j’en aie foutu partout sauf où il le fallait. Je précise que toute cette gymnastique c’est pour l’anale. Pour le sexe je suis beaucoup stricte. Première préparation comme indiquée, avec de l’eau chaude pour diluer le produit, deuxième essai avec de la vaseline en bain-marie pour lier le tout et pour finir avec de la glycérine. En conclusion rien de concluant, je le regrette car je n’aie rien connu de plus glissant que ça. Par contre ça fait mal à la tête, j’aie juste nettoyé le sol avec un sopalin, erreur, le sol reste glissant lui, paf les jambes en l’air et boum la tête contre le lavabo.
          1. Ouille ! J’avoue que ne m’attendais pas à ce dénouement (désolée, ça m’a quand même fait rire). J’espère que vous ne vous êtes pas blessée.
        2. Je n’ai pas trouvé le G-Lub sur Google, seulement le J-Lub C’est la même chose? Le J-Lub est a la base est un lubrifiant pour vétérinaire (accouchement de vaches) (et un mélange de “polyethylene polymer” (25%) et “dispersing agent” (75%) (lu sur la photo du produit sur le net)). Et si c’est bien ce dernier, le “polyethylene polymer” c’est du polyoléfine. Pas grand chose sur ce dernier si ce n’est que certaines huiles moteur sont faites à partir de ça donc à mon avis, aucun micro-organisme n’est capable de le bouffer. Par contre de là à m’en mettre sur les parties intimes…
          1. Oui, on parle bien du J-Lube (petite confusion sur l’orthographe) et oui, il s’agit bien d’un lubrifiant vétérinaire, détourné pour d’autres usages, principalement dans le milieu BDSM.
          2. Alors pour application sur des muqueuses, j’y irais molo. Ce lubrifiant a été créé pour s’occuper du vagin de vache en “production”, autrement dit des animaux qui seront abattu avant d’avoir le temps de développer un cancer. Les vaches ne vêlant pas tous les jours et n’ayant pas des accouchements complexes à chaque fois, les applications chez la vache seront limités à une fois par an. Mettons qu’une vache aura droit à 5 -10 applications dans sa vie. Le risque cancer est limité. Un peu comme un type qui fumerait 10 clopes dans toute sa vie. Je suppose que l’usage en BDSM est un peu plus élevé. Je dis ça, je ne connais pas les homologations requises pour les lubrifiants. Y a plein de trucs qui peuvent lubrifier. Mais peu que je me mettrais dans le c…l. Je préfère les trucs validés pour les médecins.
    2. Je ne savais pas, merci pour cette précision. Du coup, je suppose que ça explique le fait que les dentifrices “bio” aient souvent une teinte grisâtre peu ragoûtante.
      1. J’ai un peu creusé. Le dioxyde de titane est produit en masse depuis 1916. C’est le pigment blanc idéal car très lumineux (il renvoi plus de lumière que le diamant!). Bref, on en a mis partout depuis (bonbons, peinture, dentifrice, etc.), d’autant qu’à priori il n’est pas toxique et très peu réactif. Le problème c’est quand on a commencé à le produire à la taille de nanoparticule (moins de 0,0001 mm) parce que ça se mélangeait mieux (?). Les nanoparticules sont plus petites que les cellules et peuvent entrer dedans. Et surtout leurs effets sont différents des “grosses” particules. Dans le cas du dioxyde de titane, on a observé des effets néfastes et la France prévoit son interdiction dans l’alimentation à partir du 1er janvier 2020 (colorant E171).
  2. Concrètement, en dehors du dioxyde de titane, ça donne quoi par rapport aux autres lubrifiants (ex: lubrifiant eau/ silicone). Ca tiens plus longtemps? Ca glisse mieux? Quel goût? (Je confirme avec Fanlham, le dioxyde de titane c’est ce qui donne la couleur blanche. Longtemps considéré comme inoffensif mais on commence à avoir des doutes)
    1. J’avoue que je ne me suis pas posée autant de questions.. Mon principal critère la glisse. Après l’ultime composition à moins qu’il y ait du cyanure ou de la mort aux rats, je ne détaille que les grosses lignes. Je ne psychote pas sur les nanoparticules qui pourraient être nocif après moult études . Je pense qu’il y beaucoup plus dangereux pour ma santé, avec ce que je mets 3 fois par jour dans mon estomac, que ce que je peux mettre comme produit une fois de temps en temps entre mes fesses. Tenir plus longtemps, au vu de mon expérience c’est au sol qui tient le mieux. Quant au goût, je n’aie pas eu le vice de lécher les carreaux de la salle de bain, ni les contours de la baignoire, donc je ne le connais pas. Pour ce qui est de la glisse, heureusement que j’ai des portes à la maison autrement je glisserais encore. Moi aussi je fais des études et expériences. J’aie essayé le gel pour échographie. Là, je pense que nano est sympa. Une très bonne glisse, par contre la piste est ouverte pour la semaine ou utilisée un super savon glouton pour s’en débarrasser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *