Ecrit le par - Mis à jour le

Accueil Forums BDSM Dépucelage en sodomie

Ce sujet a 18 réponses, 6 participants et a été mis à jour par Curieux Curieux, il y a 2 mois et 1 semaine.

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 19)
  • Auteur
    Messages
  • #45479
    GC
    GC
    Participant

    Bonjour tout le monde,

    Quelques Dominateurs (trices) et moi nous avons rédigé une stratégie chronologique et des mesures d’extrême prudence pour dépuceler en sodomie.

    S’il y a des personnes intéressées, je diffuse. Sinon, pour ne pas jouer à Monsieur-je-sais-tout, ben je ne diffuse pas.

    GC (alias Olivier)

     

     

    fichiers attachés:
    #45482
    Fanlham
    Fanlham
    Participant

    Nous n’en sommes plus à nos débuts à ce niveau (c’est une pratique qui devient de plus en plus fréquente chez nous), mais je suis toujours preneur de conseils !

    #45484
    GC
    GC
    Participant

    Merci : voici donc

    Règle générale :
    prendre son temps (même si des mois sont nécessaire) et être progressif. Oublions les règles de compétition et de performances, surtout avec le novices.

    1. Toujours lubrifier (avec un lubrifiant vendu dans le commerce) et sans hésiter (mieux vaut trop que trop peu). Le lubrifiant doit être persistant et excellent. Ne pas hésiter à remettre souvent du lubrifiant car l’air fait sécher les muqueuses.
    2. Développer les sens du plaisir et de la complicité – chercher à passer du fantasme au vrai désir.
    3. Elargir lentement, assouplir les sphincters
    4. Le plug c’est après le 2e doigts facile.
    5. Entretenir l’ouverture tous les mois minimum.

    Risques :

    Ne pas respecter les règles veut dire 4 types de risques

    1, hémorragie (plus de 15 minutes de saignements) = hôpital aux urgences
    2, déchirement du sphincter anal (circulaire) = hospital avec sutures et rééducation
    3,  incontinence définitive
    4, bouchon intestinal = risque de mort.

    Etapes

    1ere étape : il faut déjà apprivoiser la zone comme une zone de plaisir. Le mieux c’est de stimuler assez superficiellement en stimulant des zones où la personne est réceptive (généralement on fait du génital mais ça peut varier selon les personnes). On peut stimuler avec la langue, avec l’index, avec le pouce. On peut stimuler avec des petits allers-retours ou bien des rotations excitantes de l’anus (avec le pouce notamment). Comme pour beaucoup de choses, ça fonctionne mieux si la personne pratique aussi de son coté, seule et apprivoise sa détente musculaire.

    2ème étape : on peut tenter un début de pénétration, avec un seul doigt, mais en y allant doucement.. Démarrer par un anulingus ou une caresse avec deux doigts et du lubrifiant ça peut aider. Commencer la pénétration sur peu profonde avec un doigt et quelques arcs de cercle. On peut aussi laisser le doigt quelques temps dans l’anus et laisser la personne ainsi se muscler un peu analement en réagissant au doigt (ça lui permet de s’habituer).

    3e étape : quand tout se passe bien avec un doigt (qu’on peut l’entrer facilement, le faire bouger, le tourner un peu sur lui-même), on passe à deux doigts (serrés l’un contre l’autre) – même recette : lubrifiant, pénétration, rotation, allers-retours, etc.

    4e étape : 3 doigts (ou le plug de 3 cm de diamètre). Lorsqu’on passe 3 doigts, alors un sexe peut passer. Ce n’est pas une règle absolue mais ça correspond assez bien. Eviter de “taper au fond” dès le début…

    La personne peut se dilater beaucoup mais ça demande de l’entrainement et de l’acceptation. Lorsqu’on a envie de “se donner” et que l’autre travaille doucement à la dilatation, on obtient de bons résultats.

    5e étape :

    Passer progressivement aux plugs (godes). Les jeux avec les godes sont un très bon moyen de se sentir prêt à être sodomisé. Il en existe des petits qui sont parfois utiles pour sauter le pas et accepter d’avoir un truc dans le cul…

    Il faut re-préparer la rondelle anale à chaque séance, systématiquement. C’est seulement avec une bonne habitude de la pratique que l’on peut envisager une sodomie sans préparation.

    Ne jamais porter le gode plus de 4 heures d’affilée et veiller à bien déféquer après chaque période de 4 heures.

    Attendre au moins une heure (après défécation – obligatoire) avant de remettre le gode.

    Un gode de 4-5 cms de diamètre est déjà suffisant pour un début, et ce doit être à peu près le diamètre d’un plug gonflable.

    6e étape : plug gonflable : il se passe dedans ce qu’on ne voit pas dehors. Vigilance donc.

    Le plug gonflable n’est pas une obligation, il y a des plugs pour débutants avec diamètre progressif, et vos doigts font très bien l’affaire, on peut passer à 4 doigts aussi parfois, avant le plug gonflable

    Le plug gonflable, est à réserver aux partenaires qui ont déjà pratiqué. Les sensations sont fortes et peuvent paraître bizarres à un non-initié. Je préfère qu’il sache déjà quels effets produisent la dilatation sur lui et s’y habitue, pour qu’il soit capable de cibler les sensations anormales. Et avec un plug gonflable il y a des risques, on n’est pas à l’intérieur, il faut y aller doucement pour ne pas risquer de blesser en gonflant trop. Comment un novice pourrait-il savoir que telle ou telle sensation est un signe d’alerte de son corps ???

    Bien sûr être à l’écoute du (de la) soumis(e), même s’il ne parle pas, observer ses réactions, crispations.

    Et à la fin, lui demander d’aller aux toilettes bien sûr pour uriner, histoire de vérifier que tout va bien, et pendant les 48h suivantes aussi. Un saignement qui dure doit alerter et mener chez un spécialiste.

    Ensuite et à chaque fois…

    Excluez la sodomie sans préparation et/ou lubrification… En effet, l’ouverture obtenue lors des jeux et du rapport est systématiquement perdue, et rapidement. Toutefois, à force d’entrainement, de pratique régulière, la dilatation est de plus en plus facile et rapide, surtout si le sodomisé aime s’introduire quelques doigts de temps en temps… Lubrifiant, toujours.

    Le (la) soumis(e) seule à la maison

    Qu’il (elle) s’entraîne tout(e) seul(e) avec un kit de plugs progressifs par exemple, en lubrifiant bien et toujours en prenant son temps et sans brûler les étapes s’il (elle) veut que son corps suive et accepte. Ensuite avec l’habitude, il (elle) pourra supporter des choses plus larges, des cadences plus soutenues et vives. Mais je me répète ce doit être une affaire de patience.

    On rappelle une fois de plus qu’il ne faut jamais porter le gode plus de 4 heures d’affilée et veiller à bien déféquer après chaque période de 4 heures.

    Attendre au moins une heure (après défécation – obligatoire) avant de remettre le gode.

    Qu’il (elle) s’entraîne lui (elle) aussi tout seul avec un kit de plugs progressifs par exemple, en lubrifiant bien et toujours en prenant son temps et sans brûler les étapes s’il (elle) veut que son corps suive et accepte le plug. Ensuite avec l’habitude, il (elle) pourra supporter des choses plus larges, des cadences plus soutenues et vives. Mais, on le répète ce doit être une affaire de patience.

    Il existe des plugs qui tiennent seuls dans l’anus, et d’autres avec une ceinture.

    Certain(e)s soumis(es) dilatent et se détendent plus vite que d’autres.

    En ce qui concerne le plug, un pratiquant m’a dit que, vu sa grande sensibilité anale, voici comment il a procédé avec son plug :
    Jour 1 : réussir à l’enfoncer

    Jour 2 : 1h de port

    Jour 3-4 : 2h de port

    Jour 5-6-7 : 3h de port.

    Cette personne a dû faire ça pendant un mois complet avant qu’il son anus ne devienne naturellement élargi.

    La dernière semaine, elle a même essayé de dormir avec le plug, mais ça aide vraiment pas pour dormir (et d’ailleurs elle n’a jamais réussi à dormir avec). Tout dépend aussi de son anus, fragile ou non, etc
     

    Olivier

     

    #45486
    Fanlham
    Fanlham
    Participant

    Il est clair qu’il faut être méfiant. Le lubrifiant par exemple, facilite tellement les choses, qu’on peut facilement faire mal si on a pas fait un ‘travail’ avant. C’est ce qui nous est arrivé récemment ! :(
    Merci pour ces conseils.

    #45491
    GC
    GC
    Participant

    Au cours de ce mini travail de recherches, j’ai reçu de nombreux témoignages de problèmes

    1, une déchirure du sphincter anal

    2, un bouchon intestinal

    3, une hémorragie

    4, un gars qui a dû porter un plug durant 3 jours non-stop et qui a dû être transféré aux urgences

    5, …

     

    Bref, beaucoup d’amateurisme et de risques de santé graves (voire mortel), même si c’est par naïveté ou par insouciance

     

    Autre chose à présent, pour celles et ceux qui sodomisent un soumis : ce qui est apprécié par le soumis c’est d’être masturbé en même temps que le Domi bouge lentement dedans. Et en club : le (la) dominateur (trice) qui sodomise son soumis pendant qu’un autre soumis le fellationne. Bander les yeux du soumis sodomisé si possible, afin qu’il soit en introspection si possible. Le cagouler s’il a peur d’être reconnu (ce qui peut être un préjudice professionnel)

     

    Olivier

    #45493
    Fanlham
    Fanlham
    Participant

    Merci de tes conseils, même si on est pas du tout dans ce trip, nous c’est juste une pratique en couple, une manière pour madame de m’offrir tout ce qu’elle peut ! ;)

    #45495

    purple
    Participant

    sujet intéressant et je trouve ça bien de mettre en garde les gens avec les comportements a adopter afin d’éviter le drame.

    nous aussi en couple on pratique la sodomie.

    extrêmement rarement.

    j’aimerais en savoir plus sur le bouchon anal.

    car j’ai souvent jouer avec ma zone anal de divers manières ainsi que celle de ma femme et je pensais qu’on risquait de ce bloqué avec cette pratique a moins de laisser un truc a l’intérieur.

    j’ai aussi un petit plug que j’utilise de temps en temps j’ai même essayer de dormir avec mais je n’y arrive pas.

    j’aimerais en savoir plus a propos de ce risque pour éviter un accident.

    si tu peu m’en dire plus bien sure GC

    #45497
    GC
    GC
    Participant

    Le bouchon anal est une boule de matière fécales sèches qui n’avance plus (tandis que le noeud intestinal ce sont les intestins qui se nouent pour des raisons neuro-végétatives).

    Donc si on porte un plug anal (pour entretenir la capacité de dilatation anale) trop longtemps, les matières fécales n’avancent plus asses dans le rectum et une boule en amont peut se former.

    C’est à éviter car alors c’est l’hospital – c’est pour ça qu’on conseille ne pas en porter plus de 4 heures d’affilée (avec pose d’une heure ou deux entretemps)

    j’ai déjà dialogué avec plusieurs personnes et aucune n’a su passer une nuit de sommeil avec un plug anal. Tout semble se passer comme si les spasmes intestinaux voulaient évacuer le corps étranger qu’est le plug.

    Olivier

     

     

    #45499

    purple
    Participant

    donc le fait d’avoir un simple rapport anal ne présente pas de risque de bouchon c’est l’obstruction prolongée qui est risqué?

    c’est vrai c’est impossible de dormir avec on se sent gener et le corps veut s’en débarrasser.

    d’ailleurs heureusement que je n’y suis pas arriver y’aurais pus m’arriver des problèmes.

    je me suis acheté ce plug pour stimuler ma prostate en espérant arriver a jouir mais je crois que j’ai était trop timide avec la taille il est trop petit et je ne le sent pas bien.

    par contre ma femme l’apprécie j’ai de meilleurs érections avec et elle ne sent plaint pas.

    #45501
    GC
    GC
    Participant

    Quant au “trip des clubs”, on est là dans les relations Domination/soumission qui est d’un autre ordre, même si cela peut passer par le sexe (ce qui n’est pas obligé non plus).

     

    L’intérêt des clubs (je vais en choquer ici) est que le (la) soumis(e) est moins émotionnellement impliqué(e) avec le (la) dominateur(trice).

    Autrement dit, on a un(e) soumis(e) qui, parfois, est un objet de plaisir (mais je respecte tout de même les limites demandées – ce qui n’est pas le cas de tous les domi) et les safe-word et safe-codes.

    Les soumis(e)s le disent eux-mêmes : “je veux être un objet entre vos mains”, “je veux que mon corps soit votre propriété”, “je veux être un joujou sexuel”, “je veux que vous soyez fier de ma soumission et mon obéissance absolue devant les autres Domi” (et il vaut mieux qu’il obéisse, en effet, car certains clubs sm un(e) soumis(e)s qui rechigne à obéir ridiculise son Domi devant les autres Domi – donc il faut connaître les limites par avance), etc.

    Il y a des toutes les tendances et chacun sait où il veut se situer.

     

    Olivier

    #45503
    GC
    GC
    Participant

    Purple, oui c’est bien l’obstruction prolongée qui est un danger.

    D’ailleurs en cas de problème, il existe des lubrifiants laxatifs qui peuvent débloquer la situation (c’est le cas de le dire ici)

     

    olivier

    #45508

    purple
    Participant

    merci pour les éclaircissements! 😊

    #45510
    GC
    GC
    Participant

    Si c’est pour un dépucelage en sodo, je suis disponible

    lol

    #45512

    purple
    Participant

    euh… Non merci mais c’est gentil de proposer lol

    #45514
    GC
    GC
    Participant

    Avec joie – solidarité de Forum !

    ;-)

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 19)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google Plus Poster sur Tumblr Envoyer par mail

Les commentaires sont fermés.