Serions nous toutes devenues gay ou bisexuelles?

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Messages
  • #37077
    Méluzin·eMéluzin·e
    Participant

    Je suis tombée sur cet article en parcourant les tweets d’Objets de plaisir : https://i-d.vice.com/fr/article/serions-nous-toutes-devenues-gay-ou-bisexuelles et j’avoue que je trouve ça un peu facile. Je veux bien vos avis sur la question!

    Perso, je n’ai pas l’impression d’avoir tant d’amies que ça qui ont déjà été intéressées par des filles (heu amies hétéros évidemment, je ne prends pas en compte les bis et les lesbiennes :p) d’une part et d’autre part, je ne mets pas dans la même case le fait d’être excité par des images et celui de passer à l’acte. Il y a manifestement pas mal de lesbiennes qui regardent des pornos gays, ce n’est pas pour autant qu’elles ont forcément envie de coucher avec des mecs.

    Les fantasmes peuvent parfois juste être là pour titiller, sans avoir envie de passer à l’acte. Certes, j’ai tendance à penser que la sexualité est plus fluide que ce que la société nous impose, mais dans ce cas, pourquoi serait ce réservé aux femmes?

     

    #37079
    CurieuxCurieux
    Participant

    Hello Melusine.

    Etant mâle, je me définis comme hétéro à 90%: il faut vraiment que je sois sexuellement excité pour être attiré par des pornos de trans. Et dans la réalité, je pense que le pourcentage serait moindre: je différencie à l’odeur (!) mâles et femelles.

    Pour l’homosexualité féminine, je flaire le biais scientifique.

    Je me souviens de cette étude qui consistait à mettre dans le vagin un appareil destiné à mesurer l’alimentation en sang des organes. Dans 60% des cas, les femmes semblaient excitées par un porno présentant des rapports homos.

    Sauf que je me pose une question: étaient-elles excitées par le fait de voir une femme “baiser” une femme… ou étaient elles excitées à l’idée de voir une femme prendre son pied – et s’identifiaient avec elle.

    De même, le fort refus des hommes face aux rapport homos n’est-il pas du à un problème d’identification: un homme (hétéro) ne prendrait son pied qu’en voyant sa partenaire (femme) jouir, mais ne peut pas s’identifier à un autre mec? Raison d’ailleurs pour laquelle dans les pornos ciblés mâles hétéros on voit souvent la femme en entier, mais on ne voit au mieux que le pénis du mec.

    #37131
    TinuTinu
    Participant

    C’est une bonne question.  :scratch:

    Il y a à mon avis un mélange d’un peu tout, dont le conditionnement “humain”.
    On considère que les expériences féminines entre elles sont “normales”, alors que chez l’homme c’est toujours mal connoté. Du coup ça fait aussi parti de notre conditionnement.  : :mail:

    Quoi qu’on en dise, un homme se doit d’être viril et c’est une “norme” loin d’être abrogée à l’heure actuelle.  :unsure:
    Et si une femme qui a essayée le côté obscure (humour adéquate au contexte cinématographique actuel  et non pas une quelconque connotation dépréciative  :rose: ) n’entache en rien son “image sexuelle”, un homme lui est vite considéré comme une “tapette”.

    Bref ça prend encore sa source dans le fait que l’homosexualité masculine quoi qu’on en dise n’est pas vraiment assumée côté homme, pas autant que côté femme. Enfin de ce que je vois globalement.

    Après est ce la seule raison? Difficile à savoir, mais il est clair que ça conditionne un max nos réactions.  :unsure:

    #37136
    CurieuxCurieux
    Participant

    @Tinu

    Je flaire l’héritage des Romains.

    Pour un romain, il était normal d’enculer un esclave, mâle ou femelle. En revanche, l’inverse était prohibé. Le pire étant le cunnilingus: le “sexe” de la femme pénétrant le corps de l’homme.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.