Ecrit le par dans la catégorie Sexualité - Mis à jour le

Objets de Plaisir - fantasme beurre de cacahuèteComme tous les blogueurs, nous recevons régulièrement des communiqués de presse destinés à promouvoir tel site ou tel nouveau produit, bien sûr toujours présenté comme un concept révolutionnaire, encore unique dans sa catégorie. C’est pourquoi celui du site Mmmmmm.fr n’avait pas réellement attiré mon attention, jusqu’à ce que Lui le repêche dans un recoin de la boîte mail d’Objets de Plaisir.

Mmmmmm, conçu par les créateurs du site “Vends ta culotte”, serait donc “le premier site internet qui permet aux femmes de rencontrer des hommes prêts à réaliser leurs fantasmes“.

Panique. Je vous entends d’ici… Ah bon, les sites de rencontres n’ont pas encore été inventés ? Et pour celles qui rêvent plutôt d’une orgie entre meufs, sans l’ombre d’un pénis à l’horizon, on fait comment ? Pas de sites de rencontres ? Mais on est en quelle année, du coup ? Pour pécho, je vais devoir me rabattre sur 3615 ULLA ? Et celles qui préféreraient faire un câlinou à la Tour Eiffel ? La tour Eiffel n’a pas de minitel, si ?

Clamer le preum’s sur la rencontre de plans cul en ligne était certes quelque peu cavalier, mais il n’empêche que Mmmmmm propose un concept novateur : les femmes publient leurs fantasmes, et ceux (ou celles, en fonction du choix de la fantasmeuse) qui souhaitent les assouvir doivent candidater dans l’espoir d’être l’heureux élu.

Intriguée, je me suis donc inscrite sur Mmmmmm, pour voir.

Lire la suite »

Ecrit le par dans la catégorie Wouak ? - Mis à jour le

Le forum Doctissimo est un lieu assez atypique, paradis des fétichistes d’à peu près n’importe quel objet pour lequel on pourrait imaginer un fétichisme…

Après être tombée sur ce topic écrit par une dame qui propose de vendre ses culottes sales, je me suis posée une question existentielle : la vente sur internet de strings portés (à l’attention des fétichistes) est-elle légale ?

 

J’ai donc googlé ma question. Et, à mon grand étonnement, je suis tombée sur le site “Vends ta culotte”, dont la FAQ a répondu à ma question : oui, c’est parfaitement légal (si l’acheteur et le vendeur/producteur sont majeurs, bien entendu, car la connotation sexuelle est évidente).

Cela dit, cette légalité n’a rien d’étonnant : heureusement qu’il n’existe pas de lois interdisant de revendre un vêtement ! L’acheteur et le vendeur sont tout à fait libres de convenir du coloris ou de l’odeur que celui-ci est censé avoir. Tant que l’article vendu correspond bien à sa description, il n’y a donc aucun problème. Par contre, si vous commandez une culotte sale et que vous recevez une culotte neuve, techniquement, c’est une arnaque, mais il est peu probable que l’on vous vous prenne au sérieux si vous tentez de porter plainte. J’imagine qu’il doit tout de même y avoir certaines limites quant à l’hygiène de l’objet, mais du moment que le slibard ne présente aucun risque bactériologique grave, ça va.

 

Pas de jaloux, le site possède son analogue masculin, “Vends ton slip”.

Lire la suite »