Ecrit le par dans la catégorie Sextoys - Mis à jour le

Avant que se popularisent les vibros en forme de canard, de chenille ou autres animaux, puis ceux aux designs abstraits, un sextoy, c’était, avant tout, un gros machin phallique. Avec le Big Boss G5, Fun Factory revient à cette définition première, tout en la modernisant à souhait. Un imposant vibro, phallique certes, mais en silicone, bien fichu, et doté de vibrations du tonnerre.

Pour ma part, je n’ai rien contre les sextoys en forme de pénis, lorsqu’ils sont efficaces et de bonne qualité. La marque allemande ayant de nombreuses réussites à son palmarès, j’ai tout de suite eu envie d’essayer le Big Boss G5.

Nous avons reçu l’engin en deux versions : la G5 classique, envoyée par la boutique Body House, et l’édition “Black Line”, au look revisité avec une poignée de couleur noire, envoyée par la marque Fun Factory.

Voici notre test du Fun Factory Big Boss G5.

 

Lire la suite »

Ecrit le par dans la catégorie Sextoys - Mis à jour le

Le marque Fun Factory nous a envoyé les quatre Funtastics (je viens à l’instant de remarquer le jeu de mots).

L’éditions limitée “Funtastics” contient quatre gaines interchangeables destinées à recouvrir un unique mini-vibromasseur, mais les quatre sextoys en question se vendent aussi séparément (chacun est constitué d’un mini-vibro et d’une gaine), sous les noms de Scooby, Chico, Fizzy et Buddy.

Voici le test de ces sextoys.

 

Lire la suite »

Ecrit le par dans la catégorie Sextoys - Mis à jour le

objetsdeplaisir-test-vibro-mystim-11Il n’est pas rare qu’une nouvelle marque de sextoys pointe le bout de son nez sur le marché comme si de rien n’était. Ce n’est toutefois pas le cas de la marque Mystim, dont la nouvelle gamme a récemment inondé les catalogues des sex-shops. Autrefois très spécialisée dans les accessoires d’électro-stimulation un tantinet “hardcore”, Mystim s’est diversifiée, avec une collection rassemblant sextoys électrisants et vibros plus “classiques”, visant ainsi un public plus large.

Le Terrific Truman est l’un des vibros de la nouvelle gamme Mystim qui ne comporte aucune fonction d’électro-stimulation – contrairement à son alter-ego démoniaque, le Tickling Truman. Nous l’avons testé, grâce à la boutique Neoplaisir.

Voici le test du Terrific Truman, de Mystim.

 

Lire la suite »

Ecrit le par dans la catégorie Sextoys - Mis à jour le

objetsdeplaisir-test-funfactory-patchy-paul-g5-9La marque Fun Factory classifie ses sextoys par “génération” : certains modèles sont repris d’une génération à la suivante, avec des évolutions notables niveau qualité et puissance (les toys mutent vite…).

Cette année, c’est au tour de la Génération 5 de naître, avec des nouveautés plus que prometteuses.

Nous en avons quelques-unes à tester, et allons commencer par un spécimen bien connu : le Patchy Paul, ce mignon petit vibro-chenille, qui a, une fois encore, gagné un niveau.

 

Voici le test du Patchy Paul G5 de Fun Factory.

Lire la suite »

Ecrit le par dans la catégorie Sextoys - Mis à jour le

objetsdeplaisir-test-lelo-mona-wave-3Le Mona 2 de Lelo est l’un de mes sextoys préférés. Aussi, j’étais très enthousiasmée lorsque j’ai appris la sortie de son successeur, le Mona Wave.

Contrairement à ses prédécesseurs, le Mona Wave n’est pas “seulement” un vibro : sa tête s’incline, en effectuant un mouvement de va-et-vient, de bas en haut, afin de stimuler le point G.

Bon, ça, c’est la théorie. Mais en pratique ça donne quoi ?

Voici le test du Mona Wave de Lelo.

Lire la suite »

Ecrit le par dans la catégorie Sextoys - Mis à jour le

objetsdeplaisir-sextoy-dorcel-real-vibration-6Le Real Vibration, de Dorcel, est le frère motorisé du So Dildo : c’est un vibro plutôt imposant, de forme phallique, en silicone…. et tout aussi fuchsia.

J’ai mis longtemps à me décider à tester l’engin, qui nous a été envoyé par la boutique Dorcel Store : à vrai dire, ce gros machin rose ne m’inspirait pas trop.

Ce pauvre sextoy me regardait du fin fond de son tiroir, alors que je m’apprêtais à empoigner l’un de ses copains, lorsque j’ai décidé qu’il était temps que je m’occupe de lui.

 

Voici le test du Real Vibration.

Lire la suite »

Ecrit le par dans la catégorie Sextoys - Mis à jour le

objetsdeplaisir-test-lelo-mona-2-16Ces temps-ci, LELO fait des trucs franchement bizarres, comme par exemple, lancer le Pino, un cockring conçu pour les banquiers, avec pince à billets et boutons de manchettes inclus.

J’espère qu’il s’agit d’un poisson d’avril (comment ça, on est en décembre ?) à la manière du Dextrüs, “sextoy pour droitiers” (canular) présenté l’an dernier par la marque. Sinon, une flopée d’interrogations me viennent à l’esprit… On a le droit de l’acheter si on est guichetier, ou il faut être suffisamment riche pour avoir besoin d’une pince à billets ? Ils comptent aussi sortir un gode pour DRH et un plug anal pour agent immobilier ? En choisissant le nom de l’engin, personne n’a remarqué que “Pino”, ça ressemblait à pine ?

 

Bref… En ce qui concerne LELO, je vais plutôt m’intéresser à des sextoys plus… classiques. Le Mona 2, vibro très orienté stimulation du point G, a notamment retenu notre attention. La boutique Neoplaisir nous l’a envoyé, afin que nous puissions partager notre avis avec vous.

 

Voici notre test du LELO Mona 2.

Lire la suite »

Ecrit le par dans la catégorie Sextoys - Mis à jour le

objetsdeplaisir-test-sextoy-lelo-gigi-2-21La marque LELO vient de sortir le Gigi 2, une version améliorée du Gigi, son fameux vibromasseur consacré au point G.

Au menu, des vibrations plus puissantes, davantage de modes, une texture plus douce, un sextoy waterproof et un nouveau coloris proposé.

Je me suis donc empressée de contacter LELO afin de pouvoir tester le Gigi 2.

Voici mes impressions à son sujet.

 

Lire la suite »

Ecrit le par dans la catégorie Sextoys - Mis à jour le

La boutique en ligne Neoplaisir nous a proposé de tester le Tiger G4 de Fun Factory (à ne pas confondre avec le dildo Tiger Stubs, de la même marque).

Grand frère du Stronic Eins, ce vibromasseur est un sextoy plus classique : il vibre.

Bien entendu, je n’ai pas hésité une seule seconde.

J’aime bien les produits de la marque Fun Factory, et ce modèle semblait plutôt prometteur.

Avec ses stries sur toute sa longueur, sa forme recourbée et son ergot à sa base, l’engin vise une stimulation double à la manière d’un rabbit, en version texturée. Voyons s’il est efficace.

 

Lire la suite »

Ecrit le par dans la catégorie Sextoys - Mis à jour le

Cela fait un petit moment qu’on vous présente des sextoys, mais la plupart ont un point commun un peu gênant : il nécessitent un certain budget.

J’ai donc décidé de me mettre en quête d’un sextoy cool mais pas cher.

Pour les hommes, les œufs Tenga constituent un bon point de départ, mais pour les femmes, c’est plus complexe, d’autant plus que l’on a l’embarras du choix. Que l’on soit clair : on peut trouver des vibros à moins de 10 euros… Mais pour se retrouver avec un bidule inefficace et/ou souvent fait d’un matériau plus ou moins toxique…
Bref,  si vous vous entendez bien avec votre foune, soyez sympa : épargnez-lui cet affront.

Critère important n°1 pour nous : le matériau. La jelly est éliminée d’office, car c’est un matériau poreux, qui contient généralement des saloperies. Les plastiques durs peuvent transmettre les vibrations de façon faiblarde si le moteur de l’engin manque de puissance, ce n’est peut-être pas très judicieux de chercher de ce côté-là en matière de vibromasseurs à bas prix. Le silicone semble donc être la matière la plus recommandable.

Pour ce qui est de la qualité des vibrations, le seul moyen de se faire un avis est d’avoir l’objet entre… les mains !

Mon choix s’est porté sur le vibromasseur point G O-Zone, de la marque Odeco, que la boutique Mon Paradis Coquin a très sympathiquement accepté de nous envoyer.

 

Lire la suite »