Womanizer de Love to Love

Womanizer Love to Love : un vibro au nom trompeur

par Elle
le

La marque Love to Love, dont nous avions déjà testé un rabbit, un œuf vibrant, et un accessoire BDSM destiné à la fessée, a sorti un vibro nommé Womanizer. Mais rien à voir avec la célèbre marque de sextoys aspirants et pulsants. Le Womanizer Love to Love est un petit vibromasseur assez classique.

Womanizer de Love to Love

Tout de même intriguée, j’ai décidé de le tester.

Packaging du sextoy

La boîte est en carton, jetable, et aucun accessoire de rangement n’est fourni. L’engin ne donne clairement pas une impression de luxe.

Packaging du sextoy

Aspect du Womanizer Love to Love

Il s’agit d’un petit vibro noir, très simple, avec un petit “museau” recourbé à son extrémité, et un unique bouton rose.

Texture et matériaux

Le revêtement du sextoy est en silicone, donc, sain pour l’organisme. Le vibro est rigide, mais sa surface est douce.

Déballage du sextoy

Commandes et modes

Le bouton allume ou éteint le sextoy si on le presse longuement, et passe au mode suivant lors des pressions courtes.

Il y a douze modes en tout. Rien qui sorte de l’ordinaire : d’abord, trois niveaux d’intensités constants, puis neuf modes “fantaisistes”.

Si l’on n’aime pas le mode sur lequel on vient de tomber, on ne peut pas revenir directement au précédent. Il faudra appuyer onze fois sur le bouton, pour enchaîner les dix mode suivants, puis enfin retourner sur le mode souhaité. On se rend alors clairement compte qu’un seul bouton, ce n’est pas suffisant pour contrôler correctement un sextoy. Bref, les commandes ne sont guère pratiques.

vibro Womanizer de Love to Love

Alimentation du Womanizer Love to Love

L’engin s’alimente avec deux piles AAA. Ce qui n’est ni pratique, ni moderne.

De plus, aucune pile n’est fournie. C’est-à-dire que, lorsque vous achetez le sextoy, si vous n’avez pas prévu d’acheter des piles au préalable, vous ne pourrez pas l’utiliser tout de suite.

vibro Womanizer Love to Love

Efficacité du Womanizer Love to Love

Ce vibro n’a rien d’exceptionnel niveau puissance. Certes, je peux en obtenir un orgasme en l’appliquant sur mon clitoris, mais pour cela, je dois m’acharner un peu, et j’ai tendance à me lasser avant. Sans être spécialement désagréable, la texture n’a rien de génial, et l’embout manque quelque peu de “moelleux” pour le clito.

La forme de sa tête est censée le destiner à la stimulation du point G. Cependant, sa courbure n’est que peu prononcée, et il est difficile d’atteindre la zone sans se contorsionner les doigts et le poignet.

Le gode Vixen Maverick et le vibro Love to Love Womanizer
Le gode Vixen Maverick et le vibro Love to Love Womanizer.

Conclusion sur le Womanizer Love to Love

Les bons points :

  • Il est en silicone. (Nous fuyons les sextoys toxiques. Donc, être sain pour l’organisme, c’est un peu le minimum syndical pour un vibro testé ici. Mais bon, il fallait bien lui trouver un bon point.)

Les mauvais points :

  • C’est un sextoy à piles. En 2020, c’est un peu nase.
  • Il manque un brin de puissance pour la stimulation clitoridienne.
  • Et pour le point G, sa forme est loin d’être optimale.

Note finale du test

3 .2 / 10

Look et originalité

5/10

Texture et matériaux

5/10

Efficacité

2/10

Ergonomie et aspect pratique

1/10

Rapport qualité/prix

3/10

Les plus

  • En silicone

Les moins

  • A piles
  • Manque de puissance

Ce sextoy ne me convainc franchement pas. Plutôt que de miser sur un nom qui prête à confusion, la marque aurait mieux fait d’investir davantage d’efforts dans la création d’un vibro à la technologie plus moderne.

Note : une personne de la marque Love to Love nous a contactés, et nous a nous précisé que ce sextoy, qui est un vieux modèle, avait, depuis, été renommé “Addict” afin d’éviter toute confusion avec la marque Womanizer.

 

 

Collectionneuse compulsive de sextoys, testeuse pointilleuse et exhibitionniste débutante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *