Vibro Fun Factory Jazzie

Fun Factory Jazzie : test d’un vibro d’entrée de gamme

par Elle
le

Le Fun Factory Jazzie est le troisième vibro de la série “premier prix” de la marque allemande. C’est le frère du Jam et du Joupie, deux sextoys que nous avons également testés il y a quelque temps.

Vibro Fun Factory Jazzie

C’est un vibromasseur à moins trente euros. Mais qu’obtient-on pour ce prix-là ? Afin de le déterminer, nous avons testé Jazzie de Fun Factory. Voici notre avis.

Acheter chez Passage du Désir 

Packaging du sextoy

L’emballage est une petite boîte en carton fin, jetable. Aucun accessoire n’est fourni. Cependant, sur ce point, le Jazzie est sur un pied d’égalité avec ses cousins plus chers de la même marque : la marque Fun Factory est radine sur les étuis.

Look du Fun Factoy Jazzie

Noir, avec une mini-poignée blanche, le Jazzie a une forme bosselée mais rectiligne. Il est plutôt fin (2,5 centimètres de diamètre), avec, à son extrémité, une pointe arrondie.

Il est assez sobre, mais, alors que j’apprécie généralement les looks épurés, je le trouve plutôt moche.

Fun Factory Jazzie

Texture et matériaux

Le Jazzie est rigide, avec un revêtement souple en silicone pur, souple, qui dissimule une partie dure qui abritant le compartiment à piles et le moteur.

Alimentation du Fun Factory Jazzie

Le Joupie fonctionne grâce à deux piles AA. Bref, des piles les plus courantes. C’est un mode d’alimentation peu écolo, peu pratique, et rétrograde.

Ok, c’est un sextoy bon marché, mais une batterie correcte, ce n’est pas si cher que ça à fabriquer, et ce n’est pas trop demander ! Que je sache, dans la même gamme de prix, la marque Goliate, par exemple, y parvient sans encombre.

De plus, même défaut que les deux autres modèles de la gamme du côté du compartiment à pile. En effet, celui-ci s s’ouvre en tournant la base du sextoy, et, justement, le vibro s’allume et s’éteint en tournant cette base. Bref, on se retrouve répétitivement à ouvrir le compartiment à piles lors que l’on voulait allumer le vibro.

Côté bons points, il est waterproof. On le nettoiera donc facilement, et on pourra s’en servir dans le bain ou sous la douche.

Le Joupie, le Jam et le Jazzie de Fun Factory
Le Jam, le Joupie et le Jazzie de Fun Factory

Commandes et modes

Comme le Jam et le Joupie, le Jazzie ne propose aucun choix dans l’intensité ni le type de vibrations. Il n’y a qu’une décision à prendre : l’allumer (au risque que ses piles dégringolent sur le sol), ou l’éteindre ?

Efficacité du Fun Factory Jazzie

Mouais, bof. Certes, vous pourrez obtenir un orgasme suite à une lutte sans merci entre le Jazzie et votre clitoris.

Mais il n’a rien de comparable avec des vibros ultra-puissants clitoridiens qui vous font grimper aux rideaux en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Ni même avec des vibros dotés de vibrations décentes qui vous donneront un orgasme délicieux en quelques minutes, comme le Patchy Paul, de la même marque. C’est juste bof. Devoir s’acharner pour jouir avec un vibro, c’est pénible, et ce n’est pas ce que l’on attend d’un bon sextoy.

On peut également utiser le Fun Factory Jazzie pour la pénétration vaginale. Il s’insère facilement, grâce à son petit diamètre. Mais c’est à peu près son seul point positif. Sa forme rectiligne ne présente pas de grand intérêt, il ne stimule pas le point G, et sa texture n’a rien de remarquable.

Fun Factory Jam, Joupie et Jazzie
Fun Factory Jam, Joupie et Jazzie

Conclusion sur le vibro Fun Factory Jazzie

Les bon points :

  • Le Jazzie est en silicone pur.
  • Il est waterproof.
  • Il coûte moins de 30 euros.

Les mauvais points :

  • On ne peut pas faire varier l’intensité de ses vibrations.
  • Ses vibrations ne sont pas assez puissantes.
  • Sa forme rectiligne et sa texture n’ont rien d’intéressant.
  • Lorsqu’on l’allume, si l’on tourne un peu trop fort, le compartiment à piles s’ouvre.

le Jam, le Joupie et le Jazzie de Fun Factory et le Vixen Mustang
Le Jam et le Joupie de Fun Factory, le Vixen Mustang et le Jazzie

 

Note finale du test

2 .8 / 10

Look et originalité

1/10

Texture et matériaux

7/10

Efficacité

2/10

Ergonomie et aspect pratique

1/10

Rapport qualité/prix

3/10

Les plus

  • Petit prix
  • En silicone

Les moins

  • Vibrations peu puissantes
  • Aucun réglage
  • Risque d'ouvrir involontairement le compartiment à piles

 

Créer un sextoy à bas prix, c’est une bonne idée. Mais Fun Factory aurait pu faire mieux. Soit la marque ne s’est pas foulée, soit, par souci de ne pas concurrencer ses vibros plus chers, elle a choisi de brider à outrance ses modèles bas de gamme. Je penche pour la seconde hypothèse.

En résultat, le Fun Factory Jazzie est un sextoy très “bof”.  Il ne présente pas de réel intérêt. Certes, aucune de ses caractéristiques n’est spécialement horrifiante…  pour un sextoy de 2010, peut-être. Mais en 2019 , un vibromasseurs pourvu d’une alimentation à piles, avec des vibrations non-réglables et pas si puissantes que ça, c’est dépassé.

Or, même dans un budget de trente euros, on peut avoir bien mieux que ça. Par exemple, le MyPleasure de Goliate est un choix alternatif beaucoup plus satisfaisant, avec une batterie rechargeable, huit modes de vibrations, et surtout, des vibrations assez puissantes et une forme adaptée à la stimulation du point G.

Acheter chez Passage du Désir 

Avatar
Collectionneuse compulsive de sextoys, testeuse pointilleuse et exhibitionniste débutante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *