Ecrit par & déposé en vertu de Sextoys.

La boutique en ligne suisse Kisskiss.ch nous a permis d’effectuer un test du vibromasseur Joya Sphere Massager.

Ce vibromasseur circulaire, dont la forme évoque le Yin et le Yang, est à la fois joli et original. Il est en deux parties, séparables, qui peuvent être utilisées en complément l’une de l’autre, ou indépendamment.

Le Joya se la joue deux-sextoys-en-un : sa partie blanche propose diverses vitesses de vibrations et sa partie noire, divers modes de pulsations. (Spoiler : cinq de chaque sorte).

Il est présenté en tant que sextoy pour couple, mais rien n’empêche son utilisation en solo.

Voyons donc ce que nous réservent le Yin et le Yang.

 

Le colis

Kisskiss.ch nous a répondu le lundi, le colis a été expédié le mardi, et nous l’avons reçu le vendredi. Ce qui, si l’on tient compte, qui plus est, du fait qu’il a dû passer la frontière et donc subir un temps d’attente lié à la douane, montre un très grand sérieux et une bonne organisation de la part de la boutique quant à ses délais de livraison.

 

 

Le colis est discret. L’emballage est soigné, et il contient du rembourrage, ce qui évite à son contenu de subir des chocs.

 

La boîte

La boîte du Joya, carrée, en carton assez solide, illustrée d’un motif rouge sur fond noir et blanc, est élégante. Le mode d’emploi est inscrit au dos.

 

 

A l’intérieur de celle-ci se trouve une autre boîte, circulaire, en plastique transparent solide, qui ferme hermétiquement. Cette boîte conviendra tout à fait en tant qu’étui de rangement pour le Joya Sphere Massager.

 

Premières impressions

Visuel

En voyant une photo du Joya, Lui s’est aussitôt exclamé : “Il ressemble à un aspirateur Roomba * !”. Ce qui, il faut le préciser, est une remarque très positive, car un aspirateur Roomba, c’est vraiment la classe.

 

Ce double vibromasseur, en forme de symbole du Yin et du Yang , est très joli, avec son design original, assez inhabituel pour un sextoy.

 

 

D’après Wikipédia, le noir, c’est le Yin, symbole de féminité. Et le blanc, c’est le Yang, symbole masculin. Ils représentent, par la même occasion, un tas de trucs opposés : lune/soleil, ombre/clarté, froid /chaud, négatif/positif (remarquons au passage que la madame se coltine tout ce qui est en rapport avec l’obscurité et le désagrément de se peler les burnes, sympa !). Leur association symbolise la dualité sous forme de complémentarité.

 

Bref, que l’on aime les symboliques ou pas, le résultat en lui-même est très esthétique.

 

(*) En liens, ce ne sont pas des pubs pour des aspirateurs, hein. Bon, je le reconnais, les lolcats, ce n’est guère mieux… Mais avouez qu’il est mignon, le chaton !

 

Texture et matériau

Le Joya Sphere Massenger est en PVC. Il est ferme, mais sa surface est douce. Ses deux moitiés ont la même texture.

 

Mode d’emploi

Au début, nous n’avons pas regardé le mode d’emploi, pensant que l’engin avait un fonctionnement des plus simples. Deux boutons en tout, un sur le Yin et un sur le Yang, ça ne peut pas être bien sorcier…

 

Le Joya a besoin de deux piles AAA pour chacune de ses moitiés, soit quatre piles en tout. Les piles s’insèrent dans un compartiment, qu’il faut déclipser en tournant son couvercle.

 

Grossière erreur. Après avoir placé les piles, j’appuie sur le bouton situé sur l’une des deux moitiés de l’objet. Panique. Rien ne s’allume.

 

Lui se marre et me dit que j’ai mis les piles à l’envers. Il regarde. Non, en fait. Les indications concernant le sens des piles seraient-elles inversées en Suisse ?

 

Nous mettons les piles dans l’autre sens, pour voir. Ouf. L’engin s’allume. Il vibre faiblement. Nous appuyons sur le bouton pour changer le mode de vibrations. Que dalle.

 

Vérification sur le mode d’emploi : le bouton en question est bien censé permettre de  changer le mode de vibrations. Serait-il buggé ? Re-panique. Observation du mode d’emploi de plus près.

 

Bon… En fait, le bon sens des piles, c’était bien le sens initialement indiqué sur l’étiquette.

 

Les piles suisses se placent de la même manière que partout dans le monde : comme indiqué sur l’étiquette, comme j’avais essayé au départ. C’est logique. Avec les piles à  l’envers, l’appareil peut s’allumer faiblement (mais cela est probablement déconseillé si on veut éviter de l’abîmer), mais ses commandes ne répondent plus.

 

Et pour allumer l’appareil, il faut effectuer un pression longue sur son bouton. Longue, la pression. Trois secondes, pour être plus précis.

 

Ensuite, une simple pression sur ce même bouton permet de changer de mode de vibrations (ou de pulsations, selon la partie que l’on utilise).

 

Une pression longue à nouveau pour l’éteindre.

Utilisation

Modes de vibrations

 

La partie blanche du Joya possède cinq vitesses de vibrations, qui se règlent par une pression simple sur son bouton, de la vitesse la plus lente à la plus rapide.

 

Pour faire monter progressivement le plaisir, il peut être intéressant de commencer par le mode le plus lent, le premier, puis de changer peu à peu de vitesse, jusqu’à atteindre la plus rapide.

 

 

Modes de pulsations

La partie noire du Joya possède cinq modes de pulsations, que l’on sélectionne grâce à des pressions simples sur son bouton.

 

  • Le premier mode est constitué de pulsations longues, identiques les unes aux autres.
  • Le second double la fréquence, avec des pulsations plus courtes.
  • Le troisième enchaîne des séries de quatre pulsations courtes.
  • Le quatrième alterne trois pulsations courtes, puis une longue.
  • Le cinquième s’emballe, avec des pulsations vraiment très, très rapides.

 

Utilisation en solo

Les deux appareils sont destinés à une stimulation du clitoris, et, éventuellement, du périnée et de l’entrée du vagin.

 

Le Yin (la partie noire, qui pulse) est très agréable pour débuter. Son quatrième mode (si vous avez loupé le début, je ne parle pas de yoga) est tout particulièrement intéressant pour faire monter le désir. On se surprend à compter les pulsations courtes, en attendant impatiemment la longue (ou alors, c’est juste que j’ai le tic de compter un peu tout).

 

Mais, afin de jouir, il faut passer au Yang et à ses vibrations. Donc, prévoir quatre piles, ou une pause pour changer les piles d’appareil (je vous conseille de plutôt vous munir de quatre piles).

 

La partie de l’appareil dans laquelle les vibrations sont les plus intenses est sa “pointe” (pour chacune des deux moitiés). Afin d’aboutir à un orgasme, il est plus efficace d’appliquer celle-ci directement sur le clitoris.

 

Premier test : Orgasme obtenu grâce à la vitesse maximale de vibrations de l’engin, en un temps tout à fait raisonnable. Sans entrer dans la légende des orgasmators 3000, le Joya Sphere Massager se révèle tout de même efficace.

 

Second test : Bon, j’ai l’intention de jouir, donc autant passer directement au Yang, à sa vitesse maximale.

 

Après quelques instants à appliquer sa pointe sur mon clitoris, je me rends compte d’un autre usage possible du Joya. On peut, en le maintenant verticalement, utiliser sa pointe pour stimuler l’entrée du vagin, tandis que les vibrations de sa zone arrondie s’occupent du clitoris. Effet testé et approuvé. Il faut toutefois prêter une certaine attention au mouvement que l’on applique au vibromasseur, afin de maintenir une stimulation régulière.

 

Orgasme obtenu assez rapidement, en terminant par une stimulation du clitoris entre le Joya et le doigt.

 

Utilisation à deux

Le Joya est très appréciable pour agrémenter des préliminaires, ou pour stimuler le clitoris pendant une pénétration. Si l’on est trop occupé à autre chose pour se concentrer sur le maniement de l’objet, la stimulation restera discrète, mais très agréable.

 

Conclusion

Le Joya Sphere Massager est plutôt destiné à une stimulation en douceur, pour celles qui souhaitent jouir en prenant leur temps, ou pour une utilisation à deux, en complément de caresses ou d’une pénétration.

 

Son aspect original et gracieux l’éloigne des clichés du sextoy “classique”. Il conviendra donc idéalement aux personnes souhaitant s’initier aux sextoys sans se tourner immédiatement vers des objets aux formes parfois trop évocatrices.

 

Joya Sphere Massager

Joya Sphere Massager
6.6

Look et originalité

10/10

    Texture et matériau

    7/10

      Efficacité

      4/10

        Ergonomie et aspect pratique

        4/10

          Rapport qualité/prix

          8/10

            Les plus

            • Très joli
            • Deux sextoys en un

            Les moins

            • Vibrations peu puissantes
            • Consomme beaucoup de piles

             

            Merci à la boutique en ligne Kisskiss.ch pour nous avoir permis d’effectuer ce test.

             

            Elle

            Testeuse de sextoys at Objets De Plaisir
            Collectionneuse compulsive de sextoys, testeuse pointilleuse et exhibitionniste débutante.

            "Elle" ou "Eglantine" selon les versions.

            Latest posts by Elle (see all)

            PartagerTweet about this on TwitterShare on FacebookGoogle+share on TumblrPin on PinterestShare on RedditEmail to someone

            Un Réponse à “Test du Joya Sphere Massager : deux sextoys en un”

            1. Charlie

              lol l idee etait belle … le 4/10 en efficacité calme :)
              petite precision sur le ying et le yang
              Le Ying c’est le Feminin, la force passive, centripète pas la femme
              comme le Yang est le Masculin, la force active, centrifuge, et non les hommes
              ces deux forces antagonistes et complémentaires sont la source de tout ce qui est crée y compris les mâles et les femelles qui contiennent en eux une part de Ying et une part de Yang
              bon dsl ca n’a rien à voir avec le test mais bon
              lol c vraiment dommage que l effet ne soit pas concluant il me plaisait bien :(

              Répondre

            Laissez une réponse

            • (Se sera pas publier)