Sorti en même temps que le modèle Classic, le Womanizer Premium est une version plus sophistiquée, mais aussi plus chère, du célèbre vibromasseur clitoridien.

Vibro aspirant Womanizer Premium

Le Womanizer Classic n’a pas réellement suscité mon enthousiasme. Hormis son look, ce modèle bridé n’a pas grand-chose à proposer… Et l’aspect visuel demeure l’une des caractéristiques les moins importantes pour un sextoy.

Dans ce test, voyons si le Womanizer Premium est davantage à la hauteur.

Dans sa description officielle, il est également question d’un mode “autopilote”, qui promet de vous faire perdre le contrôle de votre plaisir. Dit comme ça, c’est assez flou, mais nous allons bien découvrir de quoi il s’agit.

Visiter Kisskiss.ch 

Comme pour le Classic, Kisskiss.ch nous a envoyé un exemplaire de test du Womanizer Premium, donc sans emballage. Nous ne nous attarderons donc pas sur la question du packaging.

Précisons juste qu’il est livré avec un second embout (deux tailles différentes d’embouts) sont fournies en tout et un étui de rangement en satin.

Le sextoy

Aspect

Le Womanizer Premium existe en trois teintes, noir blanc ou rouge. Nous avons reçu la version rouge.

Le Womanizer Premium

Je ne pensais pas pouvoir dire cela un jour d’un Womanizer, mais il est assez joli. Sa forme est élancée, gracile, il n’y a aucune trace de bling bling, et le côté “accessoire médical” des premiers Womanizer a complètement disparu.

Trois diodes se situent sur la poignée du sextoy. Elles indiqueront le niveau de chargement de la batterie, mais aussi, lorsqu’on est en mode “Autopilot”, le degré d’intensité choisi. Mais j’entrerai dans les détails un peu plus tard.

Texture et matériaux

Le sextoy est entièrement recouvert de silicone de qualité médicale. Il est rigide mais tout doux, façon peau de pêche.

Quant à son embout, il se compose intégralement de silicone, et est souple.

Les Womanizer Classic et Premium ont échangé leurs embouts
Les Womanizer Classic et Premium ont échangé leurs embouts

Alimentation

Le Womanizer Premium est rechargeable, et waterproof.

Son chargeur reprend le style du Click & Charge de Fun Factory ou des chargeurs des Satisfyer. D’un côté, il se branche sur un port USB, de l’autre, un embout doté de deux pouics magnétiques vient adhérer à deux autres pouics, situés sur le manche du sextoy.

Commandes et modes

Les commandes du Womanizer Premium

Le Womanizer Premium a quatre boutons :

  • Un bouton rond, pour allumer et éteindre le vibro.
  • Deux boutons “+” et “-“, pour faire varier l’intensité des vibrations.
  • Un bouton orné d’une sinusoïde, pour lancer le mode Autopilote.

Modes classiques

Les vibrations se déclinent douze niveaux d’intensité. Cela laisse pas mal de variations possibles. Et il y a de quoi satisfaire aussi bien les clitos sensibles redoutant les pulsations trop fortes, que les adeptes des vibrations ultra-bourrines.

Le mode autopilote

Le mode “Autopilot” est la grande innovation que Womanizer annonce pour son modèle Premium. Mais qu’est-ce donc ? Non, le sextoy ne fait pas aussi taxi, et vous ne pourrez pas rentrer chez vous en chevauchant un Womanizer qui conduit tout seul après l’orgasme.

Simplement, le vibro est doté d’un mode qui contrôle tout seul l’augmentation progressive des vibrations, afin que vous puissiez l’utiliser sans les mains, tout en faisant grimper peu à peu la température.

Avant de vous laisser aller avec le mode autopilote, vous pouvez le paramétrer en choisissant l’intensité maximale à atteindre. Il y a trois paliers possibles. Par des pressions sur le bouton “+”, on sélectionne si l’on veut le mode “Autopilot” :

  • Tout doux : l’intensité varie entre les niveaux 1 et 4, et la première diode est allumée.
  • Moyen : elle varie entre les niveaux 1 et 8, et la diode du milieu est allumée.
  • Ou fort : l’intensité augmente progressivement du niveau 1 au niveau 12.

Le Womanizer Premium, avec une banane pour l'échelle
Le Womanizer Premium, avec une banane pour l’échelle

Certaines apprécieront probablement, car l’effet de surprise généré par l’augmentation des vibrations peut être intéressant.

Toutefois, en ce qui me concerne, je trouve que l’intensité des vibrations n’augmente pas assez vite. En effet, cette montée en puissance se déclenche à intervalles de temps réguliers, et non en fonction d’un quelconque paramètre extérieur au sextoy.

S’il s’adaptait aux réactions de l’utilisatrice, là ce serait intéressant ! Mais tel qu’il est conçu, ce mode autopilote me laisse le temps de m’ennuyer.

Utilisation

Principe

Le principe du Womanizer Premium est le même que celui des modèles précédents, et des autres vibros aspirants. On applique son embout sur le clitoris, et celui-ci y diffuse, sans contact, des pulsations, ainsi qu’une légère aspiration.

Le Womanizer Classic et le Womanizer Premium
Le Womanizer Classic et le Womanizer Premium

Niveau sonore

Lorsqu’il est posé sur le clitoris, le Womanizer Premium a un niveau sonore comparable à celui des autres vibros aspirants.

Toutefois, une innovation le rend plus silencieux : la technologie Smart Silence. De quoi s’agit-il ? Eh bien, le sextoy possède un capteur, qui lui permet, lorsqu’il est n’est plus en contact avec votre clitoris, de le savoir, et donc de cesser d’aspirer et de pulser pour rien. On évite ainsi le pénible bruit de prout émis par l’engin lorsqu’il n’est plus en place, défaut commun à tous les vibros aspirants.

Bon, il ne faut pas rêver non plus, l’appareil n’est pas muni d’un détecteur de clitoris ! Bien sûr, il continue aussi de vibrer contre la peau de votre cuisse ou la paume de votre main, ce qui est évident. C’est un simple capteur de pression. Mais on notera aussi quelques vrais dysfonctionnements. En effet, parfois, lorsqu’il est humide, le Womanizer Premium prend son propre embout pour un clito, et continue de vibrer (et prouter) à vide.

Efficacité

Le Womanizer Premium est incontestablement efficace.

Pour ma part, je préfère avoir affaire à des pulsations bien fortes. Avec un Womanizer-like, des vibrations faiblardes ne me permettront pas de décoller. Or, sa puissance maximale est plus élevée que celle des autres Womanizer et des Satisfyer. Seuls le Sona et le Sona Cruise de Lelo, dont le fonctionnement et l’effet ne sont pas tout à fait identique, le battent question intensité.

Bref, avec se sextoy, j’atteins l’orgasme rapidement, sans effort, les sensations sont intenses et je peux recommencer immédiatement après avoir joui.

Et si vous préférez les pulsations toutes douces, là aussi,  l’engin aura probablement de quoi vous satisfaire, car son premier niveau de vibrations est vraiment très très soft.

Womanizer Premium

Conclusion sur le Womanizer Premium

Les bons points :

  • Le Womanizer Premium atteint aussi bien des niveaux de puissance très bas ou très élevés. Il satisfera donc aussi bien les clitoris les plus sensibles, que les plus exigeants.
  • Son look est sympa. Ça change des Womanizer et des Satisfyer “old school” et de leurs airs de thermomètres auriculaires.
  • Il est en silicone, tout doux et sain pour l’organisme.
  • Malgré quelques dysfonctionnements de temps en temps, la fonctionnalité “Smart Silence” est plutôt efficace pour limiter les bruits de prouts intempestifs, propres aaux vibros aspirants.

Les mauvais points :

  • Son prix, aux alentours de 180 euros, est vraiment très élevé. C’est un bon sextoy, d’accord, et la qualité est au rendez-vous… Mais cela reste un engin fabriqué en Chine, qui n’a pas dû coûter si cher que ça à réaliser.
  • Le mode “Autopilot” dont la marque Womanizer nous vantait les mérite est un peu décevant. Certaines apprécieront probablement, mais en matière d’automatisation, on pourrait

Womanizer Premium

Womanizer Premium
8.4

Look et originalité

9/10

    Texture et matériaux

    10/10

      Efficacité

      8/10

        Ergonomie et aspect pratique

        9/10

          Rapport qualité/prix

          6/10

            Les plus

            • Il atteint aussi bien des niveaux de puissance très bas ou très élevés
            • Il est en silicone tout doux
            • Son look est sympa
            • Il est plus silencieux que les autres vibros aspirants.

            Les moins

            • Son prix est très élevé
            • Le mode Autopilote est un brin ennuyeux;

             

            Womanizer Premium, vibro aspirant à autopilote

             

            Dans l’ensemble, le Womanizer Premium est un bon sextoy, plutôt bien conçu, efficace et agréable à utiliser. Mais son prix demeure trop élevé, et la sortie simultanée du Womanizer Classic, dont on aurait pu se passer, ne suffit pas à justifier un tel tarif.

             

            Merci à Kisskiss.ch  de nous avoir fourni le Womanizer Premium pour ce test

            Poster un Commentaire

            avatar
              Subscribe  
            Me notifier des