Ecrit par & déposé en vertu de Sextoys.

La boutique en ligne Lovely Vibes nous a envoyé le Tenga Flip Hole Silver.

 

J’ai eu l’occasion de tester sur ce blog plusieurs sextoys de la marque Tenga, dont le Flip Hole Red.

Le Flip Hole Silver se distingue du Red par sa teinte, bien entendu. Mais pas que. Les différences qui nous intéressent se situent au niveau de sa texture interne.

 

Découvrons donc le Flip Hole Silver, et comparons-le avec le Flip Hole Red déjà testé ici.

Extérieur

Emballage

La boîte du Flip Hole Silver est la même que celle du Red : cylindrique, en plastique dur transparent.

Trois tubes de lubrifiant sont fournis : “mild”, “real” et “wild”. Ce sont les mêmes que pour le Red. Le “real” est le plus classique, le “mild” est mentholé et le “wild” a une texture plus liquide.

 

Le sextoy

Vu de l’extérieur, seule sa teinte, d’un gris argenté, permet de distinguer le Flip Hole Silver de son cousin le Red.

Je récapitule brièvement ses caractéristiques pour ceux qui auraient la flemme de lire le test du Flip Hole Red.

 

Le Flip Hole est une boîte cylindrique de 17,5 cm de long pour 8,5 cm de diamètre.

Sa “coque” en plastique dur, tandis que la zone centrale est constituée d’élastomère silicone, un matériau tout mou. Cette zone comporte trois « points de pression » un peu plus fermes, sur lesquels on peut appuyer avec les doigts afin de varier la pression exercée sur le pénis.

Pour ouvrir le sextoy, on fait coulisser son clip de fermeture, puis on le déplie, comme un livre.

Intérieur

A l’intérieur, le Flip Hole Silver est, comme le Flip Hole Red, en élastomère silicone. Sa longueur pénétrable est la même : 15 centimètres.

 

Les motifs en relief qui constituent sa surface interne sont très différents. Alors que le Red est un assortiment de courbures et d’arrondis, le Silver se fait plus menaçant, avec une texture chargée de pointes et d’angles.

 

Mais, malgré les apparences, il s’avère confortable, douillet et accueillant, car les pointes qui l’ornent sont molles et très extensibles.

 

Avant d’utiliser l’objet, on répand une petite quantité de lubrifiant à base d’eau sur sa surface interne, en faisant attention à ne pas trop en mettre (au risque d’éliminer une grande partie des sensations). Puis on le referme, en fixant le clip de fermeture sur la face opposée à celle sur laquelle il était initialement placé, afin d’avoir accès à l’entrée moelleuse du sextoy.

Utilisation

Mon avis

Bon, pour être honnête, je doit avouer que je n’ai pas vraiment senti de différences flagrantes de sensations entre le Sliver le Red. Ce n’est pas faute de les avoir testés dans des situations trop différentes pourtant. Je les ai testé en même temps, utilisant l’un, puis l’autre, puis l’un, puis l’autre… Bref. Je ne peux pas dire que je ne perçois pas la moindre différence, ce serait mentir, mais c’est une différence que je sens en y prêtant une attention toute particulière, et pour moi, utiliser l’un ou l’autre revient finalement au même.

 

En fait, le côté “tranchant” du Sliver n’étant que visuel (puisque de toute manière tout est très mou), ce qui les différencie c’est principalement, je crois, que le Red offre d’avantage d’espace à votre zizi. Le Sliver moins. On pourrait donc être plus enclin à penser que le Sliver offre d’avantage de sensations, mais en ce qui me concerne, ce ne fut pas le cas. De toute manière, mon pénis remplissait déjà plus que tout l’espace disponible pour écraser les parois dans l’un comme dans l’autre. Notez au passage que je ne pense pas avoir un pénis de poney ! Pour donner un ordre de grandeur, je crois qu’il est un peu plus petit que celui de Jason.

 

Voilà pour ce qui est de les comparer. Ceci étant dit, cela ne m’empêche pas d’avoir été très satisfait de ce masturbateur. Ce que je dis, c’est simplement qu’il ressemble beaucoup à son homologue de couleur rouge. Les sensations sont donc tout aussi agréables: une impression de pénétration vaginale en mon sens. Forcement, c’est très plaisant, et on jouit plus rapidement que sans l’objet !
Mais plutôt que de me répéter, je vous invite à consulter l’article sur le modèle Red.

 

Mais nous ne percevons pas tous les sensations de la bite physiques de la même manière, et pour certains, la différence de texture entre les deux modèles sera sans doute très perceptible quand elle est anecdotique pour moi.

 

Et à ce propos, je me permets de citer un commentaire que Tinu à posté sur notre blog car je l’ai trouvé très intéressant pour quiconque résolu à se payer un Tenga mais devant faire face à ce choix cornélien : Lequel ?  Quelle couleur ?

Son commentaire est à propos des différences entre le Flip Hole Black et le Flip Hole White (donc ni le Red, ni le Sliver) :

 

“Entre les deux, ma préférence va au noir. Le blanc n’étant pas assez « rigide », l’intérieur étant je trouve trop souple, mais ça reste une question personnelle.

Sur le noir, on sent je trouve bien les étapes à l’intérieur, particulièrement les « portes » et ou les modules qui dépassent.

Et justement sur le noir, qui a aussi un sens haut bas, ce sens est en fait assez important. Il n’est pas possible par exemple de l’utiliser tourné avec une rotation à 90°, mais ça c’est propre au noir. (à cause du « conduit final semis ouvert, si on fait une rotation à 90° l’urètre vient buter sur l’ouverture du conduit, chose pas vraiment conseillée :D ).

Dans l’autre sens c’est utilisable, mais ce n’est plus vraiment pareil.”

 

[Il faut] arriver à se faire un avis, qui dépend de :

1) la souplesse du silicone dedans. (le blanc est vraiment souple, le noir un peu plus étroit et plus rigide). […]

2) l’étroitesse de la chose, et là encore une fois, il y a quelques différences entre les versions. […]

3) Le design interne a son importance aussi, niveau sensation, entre le blanc et le noir là aussi je préfère le noir bien plus « intense » dirons-nous, on ressent bien certains éléments, là ou sur le blanc c’était vraiment pas flagrant.”

 

Déjà, merci beaucoup à Tinu (à qui nous n’avons _pas_ demandé le permission pour poster ça ici. Pas bien. Méchants nous.) pour ces infos. Et puis, je nuancerai quand même ses propos en notant que le Tenga Black, si je n’ai pas eu l’occasion de le tester, d’après les photos en coupe que j’ai vues, est très clairement bien plus “violent” que le Sliver : ses “picous” à lui dépassent bien plus que ceux du Sliver (sans parler du Red). Mais question “picous”, je vous propose d’observer ça vous-même dans la suite de l’article.

 

 

Comparaison visuelle

Afin de vous aider à faire votre choix, voici quelques observations en images pour illustrer ce propos.

 

On constate que le Flip Hole Silver est bien plus “serré” que le Red.

Sur le Silver, les motifs en reliefs dépassent : vous les croiserez obligatoirement sur votre chemin lorsque vous l’utiliserez. Alors que sur le Red, rien ne dépasse.

 

Voici ce que ça donne si l’on superpose les deux images. A certain endroits, un bon centimètre de hauteur de différence entre les deux sextoys, tout de même.

 

Mon avis (Elle)

Intriguée face à une telle insensibilité pénienne, j’ai décidé d’inspecter l’objet par moi-même. Enfin, se contenter d’inspecter, cela ne servait pas à grand-chose, le Flip Hole ayant déjà été examiné sous toutes ses coutures (notez que c’est une expression : fort heureusement, il n’a pas de coutures). J’ai donc entrepris d’y mettre les doigts, après avoir soigneusement lubrifié les deux Tenga.

 

Trois doigts dans chaque Flip Hole plus tard, ma main se dit que, pour être capable de ressentir des sensations intenses (plaisir sexuel, orgasme, etc) sans pour autant capter la différence entre deux trucs aussi différents, un pénis est une créature bien étrange. Je ne suis parvenue à atteindre que les premiers centimètres de profondeur, et, déjà, mes doigts on ressenti une forte différente de pression : le Silver est bien plus serré, et les “pointes” donnent une impression de “résistance” de la part de l’objet.

 

Au toucher, c’est doux, c’est mouillé… Les deux m’ont fait penser à une foufoune. Mais pas dans le même état de relaxitude (oui, je sais, ce mot n’existe pas. Mais c’est le mot imaginaire qui me semble le plus approprié pour décrire la chose). En gros, le Silver, c’est une foufoune plutôt contractée (enfin, pas tant que ça non plus), et le Red, une foufoune plutôt dilatée. A vous de voir si votre pénis prête une grande importance à ce type de considérations, et si oui, ce qu’il préfère entre les deux états foufouniques.

Conclusion

Question comparaison de l’un avec l’autre, comme je l’ai dit dans l’article, je les trouve quasi-identiques. Autrement dit, je ne saurais que vous conseiller si vous possédez déjà l’un ou l’autre de le garder. Vous seriez déçu du peu de différence, à mon avis. Même si votre zizi est plus sensible que le mien.
Par contre, si vous n’en avez aucun et que vous envisagiez d’en prendre un, je conseillerai plutôt le Silver: S’ils sont quasi-identiques, alors autant prendre celui qui à le plus de chance de fournir des sensations accrues !

 

Quant à mon appréciation générale de ces Tenga, je vais faire le faignant (d’ailleurs, je suis faignant) et vous copier-coller la conclusion que j’avais alors écrite pour le Red, puisqu’elle reste parfaitement valable pour le Silver :

 

Pour résumer, j’ai globalement bien aimé le Flip Hole. Il n’est pas sans petits défauts, mais je l’ai trouvé bien conçu, avec des sensations très agréables. En plus, il n’est pas moche, se range facilement, … bref, il est pratique !

 

Dans les bons points, je retiendrai surtout qu’il est…

  • Très simple à bien nettoyer !
  • Très simple à utiliser (à ouvrir, les points de pression, etc..)
  • Et surtout, le principal, que la sensation rappelle celle d’une pénétration vaginale, et est donc très agréable. Je n’ai pas encore testé d’autres masturbateurs, je ne sais donc pas si d’autres sont plus réalistes, peut-être, mais celui-là l’est déjà largement (c’est le cas de le dire…) assez pour moi, et il n’a pas une mauvaise forme d’arrière-train à qui il manque la personne autour.

 

Les petits défauts que je lui ai trouvé ne sont pas du côté des sensations ou de l’utilisation, mais simplement qu’entre une chose et l’autre, l’impression de qualité de fabrication n’est pas totalement présente ( le plastique extérieur semble un peu « cheap », les bruits qu’il fait, etc..) Ce n’est pas au niveau des LELO par exemple (mais LELO ne fait pas de masturbateurs… Et puis, on n’est pas dans les mêmes prix non plus !).

 

Ceci étant dit, je pense qu’il est suffisamment solide et résistera bien dans le temps malgré tout – il ne s’agit vraisemblablement pas de le lancer contre les murs !

 

Je conclurai en répondant à ces deux questions :

  • Continuerai-je à l’utiliser pour me masturber ? Probablement. Pas systématiquement, mais oui, je pense.
  • Si je devais acheter aujourd’hui un nouveau masturbateur ? Je pense que je resterais, malgré les petits défauts, dans la marque Tenga.

 

Le Tenga Flip Hole Silver est en vente chez Lovely Vibes , que nous vous recommandons, et que nous remercions pour nous avoir permis de réaliser ce test.

 

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Share on StumbleUponPin on Pinterestshare on TumblrShare on RedditEmail to someone

4 Réponses à “Test du Tenga Flip Hole Silver”

  1. Tinu

    Tinu

    Mon dieux, que vois je??? De l’utilisation abusive de commentaire publics dans une news, le tout en citant précisément son auteur, et en précisant que son accord n’a pas été demandé??? :D

    Mince la dite personne n’y vois bizarrement aucun soucis particulier. :D

    Pour les différences de sensations, je pense vraiment que c’est dépendant de la sensibilité de chacun. Sur le noir j’arrive vraiment à ressentir certains éléments bien précis. Sur le tenga 3D polygon idem, je ressens bien les aspérités, sans que ça ne soit non plus énorme pour ce coup là. Vu qu’il commence à être un peu usé, un de ces jours je prendrais le nodule à la place pour voir si vraiment j’y vois une différence ou pas.

    En tous cas merci pour ces tests. :)

    (ps poste précédent à supprimé, n’étant pas tab prouf :D )

    Répondre
  2. Elle

    Voilà qui est fait, tabproufitude ré-établie :)

    Un grand merci pour tes commentaires constructifs, en tout cas. Sans ton intervention, je crois qu’on aurait loupé une bonne partie des infos concernant les Tenga.

    J’en profite, au passage, vu que tu parles d’usure du Tenga 3D, pour te poser une petite question à ce propos. J’ai constaté que l’exemplaire que nous avons testé avait très légèrement “pelé” sur le dessus, et ce, en un temps étonnamment court.

    D’un autre côté, il est resté longtemps sur la table, dans sa boîte, mais exposé à la lumière de la fenêtre. Donc, je me demandais si tous les 3D avaient ce problème, ou si c’était lié à l’exposition à la lumière ou à un quelconque autre accident qui lui serait arrivé (un lubrifiant qui aurait réagi de manière inattendue ?).

    Bref, au bout de combien de temps (ou d’utilisations) le tien a-t-il eu ses premières traces d’usures ?

    Répondre
  3. Tinu

    Tinu

    ça fait un petit moment que je l’ai j’ai du mal à me souvenir précisément de quand je l’ai acheté.

    Cela fait quand même un petit moment. JE pense que ça doit bien faire plus de 6mois. ça dure quand même si on y fait un peu attention.

    Il s’est usé assez récemment. Moi aussi il commence à peler un peu sur la zone haute. Mais je l’ai vraiment abimé lorsque j’ai voulu tester dans le bain très chaud, et sans lubrifiant. Grave erreur en fait. :/

    Ce qui l’use surtout, ce sont les retournements pour le mettre en position normale et inversement.

    De mon côté je n’ai pas non plus eu trop tendance à aller “en butée”. Comprendre, que dans mon utilisation, j’allais au bout, mais je ne l’étirait pas, je préfère revenir une fois en butée, ou juste aller un poil plus loin mais sans l’étirer.

    Il a quand même pas mal durer, sans que ça ne soit non plus exceptionnel.
    D’ailleurs il suffit juste d’enlever un peu les filaments qui dépassent avant utiliser lubrifier etc. Donc il reste encore utilisable. ;)

    A contrario, mon flip hole black, qui en apparence externe fait plus cheap, est toujours intacte alors qu’acheté 1 ou 2 mois plus tôt.

    Je ne suis pas sûr de la date précise ou j’ai acheté le 3D, mais il est sûr que j’avais acheté le Flip hole plus tôt (genre 2 Mois avant) et niveau usure le flip hole ne semble pas bouger.

    Merci pour le remerciement. :o J’avais longtemps cherché et hésité pour trouver un sextoys pour homme avant d’arriver à tomber sur les tengas qui sont vraiment sympas je trouve.

    Répondre
  4. Tinu

    Tinu

    Sinon tenga le donne pour 50 utilisations en gros, après ça dépend vraiment de la manière de l’utiliser, de la précautions qu’on prend. Mais comme dit, je pense que ce qui l’use vraiment c’est l’utilisation sans lubrifiant (en cas de manque) et ou surtout au moment de le retourner. (genre les ongles ou autre, ils restent quand même assez délicats à retourner par moment)

    Répondre

Trackbacks/Pingbacks

  1.  Test du Fleshlight Alien | Objets de plaisir
  2.  Test du masturbateur Mojo Stimulator | Objets de plaisir
  3.  Test du Fleshlight Flight | Objets de plaisir
  4.  Test du Tenga Flip Hole Red | Objets de plaisir
  5.  Vaginette, le sextoy pour homme - Mon blog sextoy

Laissez une réponse

  • (Se sera pas publier)