Fétichisme des ballonsLe fétichisme des ballons est somme toute assez répandu. Plutôt soft, il met en scène un objet qui ne laisse personne insensible : le ballon de baudruche.

Que vous soyez du genre a faire éclater tout ballon passant a votre portée, ou qu’au contraire, vous redoutiez le “bang !” d’un ballon qui éclate, reconnaissez-le : le ballon de baudruche, colore et éphémère, ne vous laisse pas de marbre.

Fétichisme des ballons : faut-il les faire éclater ?

Les fétichistes des ballons, ou looners, se divisent en deux groupes aux intérêts bien distincts. D’un côté, il y a les poppers, qui prennent plaisir à faire éclater les ballons. De l’autre, les non-poppers, qui sont terrifiés à l’idée qu’un ballon éclate (parfois, les non-poppers éprouvent une certaine forme d’attachement pour les ballons).

Parfois, les deux tendances se mélangent, et le looner redoute l’éclatement du ballon, mais se sent exalté lorsque celui-ci se produit.

Un looner parle de son fétichisme sur Reddit. Je vous traduis quelques extraits :

A propos de l’opposition poppers / non-poppers :

“J’ai vu des forums consacrés aux fétichistes des ballons qui ont des sections séparées pour les poppers et les non-poppers, et il n’est pas rare pour une vidéo fétichiste d’être associée au tag “non-popping”.

Pour résumer, j’imagine que s’il y avait une convention annuelle des looners, il vaudrait mieux louer les deux ailes opposées du bâtiment dans lequel celle-ci se déroulerait, pour ne pas déranger les non-poppers.”

A propos de ses pratiques sexuelles :

“En fait, c’est assez simple : je me contente de grimper dessus et/ou de les “sauter” jusqu’à atteindre l’orgasme.

Je ne me rappelle pas exactement comment ça a commencé, mais j’avais environ 11 ans… Je me suis rendu compte que mon pénis durcissait et que je pouvais avoir une sensation très intéressante au niveau de l’aine (c’était avant que je sois capable d’éjaculer). Rien à voir avec les orgasmes tels que je les connais actuellement. En y repensant maintenant, je pense qu’il s’agissait peut-être de ce que l’on nomme “orgasme non-éjaculatoire”.”

A propos du risque qu’un ballon éclate à proximité de ses testicules :

“Je pense que ça ferait mal s’il n’y avait aucune couche de vêtements pour protéger. Je ne joue quasiment jamais avec un ballon sans sous-vêtements – Je n’aime pas la sensation collante du latex dans cette zone-là. J’imagine que j’ai eu de la chance que ça ne me soit jamais arrivé, ha ha.

Un chose intéressante à savoir, c’est que les ballons plus gros, comme ceux que j’aime bien, ont en fait tendance à piquer beaucoup moins lorsqu’ils éclatent. Donc en fait, ce n’est pas aussi douloureux que ce qu’on pourrait imaginer.”

A propos de ce qu’en pense son entourage :

“Je n’en ai pas parlé à beaucoup de gens dans la vraie vie.

Ma petite amie actuelle est la seule personne au courant. Au début, elle trouvait ça un peu bizarre, mais après quelques explications, elle a compris pourquoi je trouvais cela attirant. Elle m’a dit qu’elle ne prenait pas de plaisir particulier à jouer avec des ballons, mais qu’elle était heureuse de le faire pour moi.”

La pornographie looner

Les vidéos fétichistes sont très soft pour qui n’est ni popper ni non-popper : une fille (habillée), qui joue avec des ballons, s’assoit dessus, et, selon le public ciblé, les fait éventuellement éclater. Même sans être fétichiste des ballons, c’est coloré, généralement sexy et plutôt agréable à regarder.

Fétichisme des ballons : screenshot d'une vidéo
Un screenshot soft de la vidéo en question

Les reportages sur le fétichisme des ballons

Le fétichisme des ballons a été l’objet de plusieurs reportages :

  • Un reportage vidéo du Huffington Post, dans lequel une dominatrix parle de ce qui l’excite : faire éclater des ballons.
  • Toujours sur le Huffington Post, un autre reportage, sur un homme, qui, lui, aime les ballons d’amour (mais ce n’est pas sexuel), et ne supporte pas que ceux-ci éclatent.

 

(Source de l’illustration en tête d’article : galerie Flickr d’ewan traveler, Creative Commons)

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des