Sur internet, comme l’annonce la célèbre règle 34, le sexe est partout. Même dans Minecraft.

Pour ceux et celles qui n’auraient jamais entendu parler de Minecraft, il s’agit d’un jeu vidéo, dont le but est de construire à peu près tout ce qui vous passe par la tête, à partir de blocs cubiques que vous avez préalablement récoltés.

Minecraft sexe

Et vu qu’il laisse libre cours à l’imagination des joueurs, forcément, certains ont tenté d’y incorporer des éléments à connotation sexuelle explicite. Je dis “tenté”, parce que bon, ça reste quand même vachement cubique, comme porno… On n’irait pas jusqu’à se branler devant…

Un pénis géant fonctionnel

Une flopée de blocs de laine rose pour constituer le gigantesque membre phallique, des pistons, de la redstone, et des interrupteurs : telle est la recette Minecraft du pénis géant éjaculateur.

Pénis de Minecraft qui éjacule des moutons et des cochons

Minecraft étant un jeu tout public, bien entendu, point de sperme parmi les matériaux. Qu’éjacule-t-il donc ? Un plein troupeau de moutons et de cochons cubiques. Ah.

 

 

Une fellation

Toujours dans la série construction robotique à connotation sexuelle : la fellation. Je propose que l’on crée une nouvelle position du kama sûtra pour designer la posture de la dame : l’otarie aux aguets.

Minecraft blowjob

Au départ, je pensais à “l’otarie qu’un ours a malencontreusement aplatie en croyant s’asseoir sur un coin de banquise”, mais c’était un peu trop long.

 

 

Une pénétration vaginale

Et histoire de varier les plaisirs, une pénétration vaginale…

Minecraft et le sexe

Avec un pénis-robot si bouge, s’il vous plaît ! Et quelques toiles d’araignée en guise de poils pubiens ou de sperme.

 

 

Du porno dans Minecraft

Trêve de sculptures géantes, passons maintenant au rapports sexuels entre personnages : un peu de porno minecraftien.

Minecraft sexe zombie

Si vous avez lu jusqu’ici sans connaître le jeu, vous méritez bien quelques explications. Chaque joueur a un personnage, et il est possible de changer la texture qui constitue la “peau” de celui-ci, afin de changer son aspect. Bref, on peut “repeindre” les personnages pour qu’ils aient l’air tout nus.

Dans le premier épisode, les vaches et les zombies participent… Mais… Mais… Laissez ces pauvres poules tranquilles !

Dans le second, on se rend compte que les zombies savent se servir d’un gode…

Dans le troisième épisode, on découvre le gang bang dans la joie et la bonne humeur.

Et dans le quatrième, on pratique la sodomie dans les champs et le soixante-neuf dans la cabane.

 

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des