o-face photomaton

Un photomaton à O-face : immortalisez vos orgasmes !

par Elle
le

Pour fêter la journée nationale de l’orgasme, la marque de sextoys Lelo a installé un photomaton à O-face dans un parc londonien le 31 juillet.

o-face photomaton

L’événement s’est déroulé à Boxpark Shoreditch, dans un quartier hipster de Londres.

Pour l’occasion, les participants étaient invités à simuler leur plus bel orgasme, et à capturer l’instant en prenant une photo, imprimée sur place. Lelo leur a également distribué ses préservatifs Hex.

L’inspiration de cette séance photo incongrue ? Une récente étude sur les orgasmes des Anglais.

Des complexes à propos de votre O-face ?

En effet, 64% des Britanniques admettent avoir déjà simulé un orgasme. Jusque-là, rien de bien étonnant. “Déjà”, ça veut dire au moins une fois dans sa vie : pas de quoi en faire tout un plat pour un acte relativement anodin.

Toutefois, la motivation de ce choix de simuler est un peu plus troublante. Car pour 49% des faux-jouisseurs, il s’agissait d’éviter de montrer leur véritable O-face à leur partenaire. Par peur de tirer une gueule trop moche. Se priver d’orgasme par souci esthétique, c’est un peu dommage, tout de même, non ?

L’étude a également révélé que 51% des personnes qui se soucient de leurs expressions faciales au cours d’un rapport sexuel parviennent à l’orgasme moins d’une fois sur deux. En gros : les complexes ont tendance à gâcher le plaisir.

Quelqu’un qui jouit, c’est excitant à voir

Pourtant, on ne le dira jamais assez, quelqu’un qui jouit, c’est joli et excitant à voir.

Les traits se tordent en une grimace incongrue, certes, et c’est le cas pour tout le monde. Les yeux mi-clos, la bouche légèrement entrouverte et l’expression sereine relèvent du domaine des films érotiques à l’eau de rose. Mais même si dans cet instant, on s’éloigne beaucoup du visage de marbre d’une statue antique, on est beau, justement parce qu’on est expressif.

Et contempler l’expression de l’autre se transformer en un visage qu’il ou elle n’irait pas montrer à sa boulangère (sauf relation non-ambiguë avec ladite boulangère) est un privilège extrêmement flatteur.

Beaucoup de gens recherchent davantage d’authenticité dans l’érotisme qu’ils regardent. C’est pourquoi les shows des camgirls et le porno féministe suscitent tant d’enthousiasme. A contrario des grosses productions mainstream, qui ont souvent un côté factice, ils montrent l’orgasme sous son vrai jour, et dans toute sa splendeur.

 

Tags:
Avatar
Collectionneuse compulsive de sextoys, testeuse pointilleuse et exhibitionniste débutante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *