Ecrit par & déposé en vertu de Sextoys.

Le gode que m’a envoyé la boutique Pinkpouss a attiré mon attention dès le premier regard.

Il est en verre d’un joli rouge ocre et en forme de langue de dragon dotée de “papilles” en relief sur le dessus, presque opaque par endroits.

J’aime bien les sextoys en verre, et j’aime tout autant les sextoys texturés.

Je n’ai donc pas eu besoin de savoir prononcer le nom du joli dildo Glassvibrations Teufelszunge pour avoir très envie de le tester.

 

Le colis

Le sextoy est arrivé assez rapidement, dans un colis discret, plutôt bien rembourré. Rien à dire donc quant aux conditions d’expédition.

Packaging

Le coffret

Le Teufelszunge se présente dans un coffret en carton épais, assez solide, dont le dessus comporte une large “fenêtre” en plastique transparent, qui permet de contempler l’objet. Le fond de la boîte est recouvert d’un épais matelas.

Il faut faire attention, car ce coffret ferme à l’aide de deux aimants qui ne sont guère puissants (en tout cas pas suffisamment pour garder la boîte fermée si on la tient à l’envers). Des attaches sont prévues pour maintenir le sextoy en place, mais encore faudra-il penser à les nouer systématiquement en remettant l’engin dans son coffret.

D’un autre côté, la structure de la boîte est solide, elle ne risque pas de s’aplatir, et le coussin-matelas est drôlement classe. Le coffret fourni peut donc faire office de boîte de rangement “définitive”, à condition de le manier avec soin.

 

L’étui

Un étui en tissu, qui ferme à l’aide d’un cordon, est également fourni. Comme toujours, je trouve ça très sympa qu’une pochette de rangement accompagne un sextoy car c’est bien le genre d’objets que l’on ne peut souvent pas laisser traîner sur une table, et qui demandent une certaine hygiène et une certaine protection.

Cet étui est doux au toucher, sa texture fait penser aux textiles qui constituent la plupart des maillots de bain.

Le sextoy

Aspect

Le sextoy semble tout droit sorti d’un bouquin d’heroic fantasy. D’ailleurs, “Teufelszunge” signifie “langue du diable”. C’est aussi le nom allemand d’une fleur asiatique qui porte en français le doux nom d’amorphophallus konjac (konjac pour les intimes), qui sert, entre autres, à faire des bonbons.

Ce godemichet est rouge-ocre, plus ou moins translucide, voire totalement opaque ou totalement transparent selon les zones.

Sa forme débute en spirale, permettant d’y glisser le doigt afin de mieux le manier. Elle continue presque droit, en s’affinant sur la longueur. Les “papilles” du dragon (ou du diable ?), en relief, parcourent la face extérieure de la spirale et s’étendent jusqu’à la pointe de l’objet.

 

Texture et matériau

Le Teufelszunge étant en verre, il faut évidemment prendre les précautions habituelles pour les sextoys constitués d’un matériau fragile : ne pas jouer au basket avec, ne pas l’introduire en même temps que d’autres objets (en particulier les objets durs) et vérifier avant chaque utilisation qu’il ne comporte aucune fissure.

On peut jouer à faire varier sa température en le trempant dans de l’eau, chaude ou froide, ou en le mettant au réfrigérateur ou au congélateur.

Pas de four micro-ondes ni d’azote liquide, mais vous vous en doutiez probablement (et je ne pense pas que beaucoup de gens se baladent avec une bonbonne d’azote liquide en quête de sextoys à congeler avec).

Il passe au lave-vaisselle, mais cela n’est pas vraiment nécessaire : un passage sous le robinet avec du savon suffit à le nettoyer.

 

Solidité

Je suis tombée sur cette vidéo sur le site de Glassvibrations :

Je ne connais pas les conditions dans laquelle cette expérience a été réalisée, ni l’état exact du pauvre sextoy qui a servi de marteau en y regardant de plus près, mais s’il n’y a pas de trucage, je suis impressionnée.

En tout cas, le mot “sextoy” est clairement indiqué sur le mode d’emploi. Ce qui est bon signe : le Teufelszunge est bien vendu explicitement en tant que sextoy, pas en tant que “novelty” : a priori, il ne redoute pas les contrôles.

Utilisation

Pour le moment, je n’ai pas tenté d’utilisation anale du Teufelszunge. Mais a priori, sa poignée large permet de se le mettre dans le trilili sans risque.

 

Utilisation vaginale

Les sensations procurées par l’insertion du Teufelszunge dans le vagin sont surprenantes, bien que fort agréables.

J’ai préféré l’insérer côté concave vers l’avant (côté texturé du sextoy contre côté clito donc) : c’est la position qui m’a semblé la plus naturelle. On sent bien sa forme, et les moindre détails de la texture de ce côté.

Puisque je parle de sa forme, d’ailleurs, l’effet produit par celle-ci est assez étrange : comme vous avez pu le voir sur les photos, l’objet va en s’affinant sur la longueur. L’extrémité est très fine, mais arrondie. Le tout, dans un matériau dur et lisse. Il pénètre donc facilement malgré sa texture (mais j’ai tout de même ajouté un peu de lubrifiant pour que ça glisse mieux).

Il ne stimule pas spécialement le “point G”, et comme pour les autres godes non vibrants que j’ai pu testé, il ne me permet pas à lui seul d’atteindre l’orgasme. Mais avec un petit coup de pouce manuel ou à l’aide d’un vibro sur le clitoris en complément (pas dur, le vibro, attention aux risques de heurts entre les deux sextoys), il accélère la cadence en apportant des sensations très intenses, déclenchant rapidement un orgasme puissant.

Conclusion

Les bons points :

  • Je le trouve particulièrement joli et original. Il ne trimballe aucun des clichés associés aux sextoys, ce qui est un exploit en soi.
  • Il n’est pas hors de prix (moins de 50 euros) pour un sextoy d’aspect classe, avec une petite trousse de rangement et une boite suffisante pour le conserver en sécurité.
  • Sa texture, sa forme, son matériau procurent des sensations qui sortent de l’ordinaire.

Les mauvais points :

  • Pas de mauvais point en particulier. Il faut juste garder à l’esprit qu’il est en verre, ce qui lui confère d’emblée pas mal de qualités (matériau sain, qui ne se détériore pas avec le temps et ne réagit pas au contact avec d’autres matières, facile à nettoyer, qui permet des jeux de températures), mais aussi quelques inévitables soucis logistiques liés à la fragilité du matériau : on ne peut pas le transporter aisément, et il faut le ranger avec soin (du moins, si l’on compte le garder longtemps).

 

J’aime beaucoup le Glassvibrations Teufelszunge. Si vous cherchez un sextoy et un seul, à utiliser en solo sans autres accessoires, ce n’est probablement pas celui que je vous conseillerais en priorité, car il n’est pas vraiment “multi-usages”.

Par contre, si vous souhaitez ajouter un spécimen élégant à votre répertoire sextoyesque ou faire plaisir à votre partenaire en lui offrant un bel objet érotique qui ne ressemble à aucun autre modèle, le tout sans vous ruiner, je vous le recommande vivement.

 

Glassvibrations Teufelszunge

Glassvibrations Teufelszunge
9.2

Look et originalité

10/10

    Texture et matériau

    10/10

      Efficacité

      9/10

        Ergonomie et aspect pratique

        7/10

          Rapport qualité/prix

          10/10

            Les plus

            • Beau et original
            • Sensations insolites
            • Sextoy en verre, matériau sain pour l'organisme
            • Prix très raisonnable

            Les moins

            • Fragile, mais un étui en tissu est fourni

             

            Merci à la boutique Pinkpouss pour nous avoir permis de tester le Glassvibrations Teufelszunge.

             

            Elle

            Testeuse de sextoys at Objets De Plaisir
            Collectionneuse compulsive de sextoys, testeuse pointilleuse et exhibitionniste débutante.

            "Elle" ou "Eglantine" selon les versions.
            PartagerTweet about this on TwitterShare on FacebookGoogle+share on TumblrPin on PinterestShare on RedditEmail to someone

            3 Réponses à “Test du dildo Glassvibrations Teufelszunge”

            1. Toy Story

              Toy Story

              Très original, j’aime beaucoup son look.
              Marrant l’idée de varier sa température!!
              Je serais curieuse de l’essayer.
              Pourquoi pas un de ces quatre!!

              Petite question tout de même concernant les papilles: est ce qu’elles titillent!! le clitoris? même si tu dis qu’il vaut mieux une stimulation supplémentaire pour atteindre l’orgasme.

              Répondre
              • Elle

                Merci pour ton commentaire !
                Pour te répondre, non, ce sextoy ne fait strictement rien du côté du clitoris, l’angle ne le permet pas.
                SI le Teufelszunge t’intéresse, je te conseille de jeter un p’tit coup d’oeil au site officiel de la marque Glassvibrations, ils font une flopée de trucs sympa.

                Répondre

            Laissez une réponse

            • (Se sera pas publier)