lubrifiant anal Pjur Back Door

Test du lubrifiant anal Pjur Back Door

par Elle
le

Nous avons essayé le lubrifiant Pjur Back Door.

Comme son nom l’indique (de manière, certes, imagée), ce lubrifiant à base de silicone et d’huiles essentielles est dédié à la pénétration anale.

lubrifiant anal Pjur Back Door

Le produit

Compatibilités chimiques

Le Pjur Back Door est compatible avec les préservatifs.
Par contre, contenant du silicone, il peut endommager certains sextoys en silicone.

Il y a quelque temps, nous avons reçu un communiqué de presse de Pjur, expliquant que, suite à des tests en labo, certains lubrifiants à base de silicone de la marque (Med Premium Glide, Original Bodyglide, Woman Bodyglide et Woman Toy Lube) avaient été garantis compatibles avec le We Vibe 3, le We Vibe 2 et le We Vibe Touch.

Je n’ai pas la patience de laisser tremper des sextoys dans du lubrifiant pendant trois mois non stop, aussi ne réitérerai-je pas l’expérience avec le Pjur Back Door, mais j’en ai tout de même étalé quelques gouttes sur le We Vibe Touch, pour voir. Aucun dégât visible. Mais attention, cela ne prouve rien pour ce qui est de l’utilisation sur le long terme. Et s’il s’avérait effectivement compatible avec les sextoys de la marque We Vibe, le Pjur Back Door ne s’entendrait pas nécessairement bien pour autant avec des sextoys en silicone d’autres marques.

En cas de doute, un préservatif peut protéger le sextoy. Pour les sextoys en verre, en métal ou en bois, bien sûr, il n’y a aucun problème.

(Pour la jelly, le cyberskin, le softskin et autres matériaux plastiques poreux dont la composition n’est pas spécifiée, impossible de prévoir sans tester. Réaction chimique surprise, ça peut faire un jeu marrant pour les longues soirées d’hiver).

A priori, il n’existe aucune contre-indication aux lubrifiants à base de silicone pour la pénétration vaginale. Mais la notice du Pjur Back Door ne précise rien à ce propos. J’ai essayé, je n’ai pas noté de souci particulier.

 

Goût et odeur

Le Pjur Back Door est presque inodore (en y reniflant avec insistance, un vague parfum fleuri).

Son goût est peu marqué : à vrai dire, en le goûtant, j’ai principalement été interpellée par sa texture huileuse, qui ne semble pas vraiment faite pour être ingérée (ou alors, en friture).

 

Aspect et texture

Le Pjur Back Door est plutôt liquide, et vraiment très glissant, même en très fine couche. Il lubrifie de manière clairement plus efficace que ses acolytes à base d’eau.

Pour la pénétration anale, cette texture m’a semblé idéale. Sextoys ou pénis rentrent plus aisément, et c’est confortable sans avoir besoin d’en mettre des litres.

Pour la pénétration vaginale, je ne suis pas fan. Ça lubrifie, certes, mais la consistance, un peu trop “grasse” à mon goût, me gêne un peu lorsqu’il s’agit de m’en tartiner la foune. Toutefois, je ne lui en voudrai pas de ne pas convenir parfaitement à un usage auquel il n’est pas destiné.

Il ne sèche pas, et reste sur les doigts (et ailleurs) même longtemps après utilisation. D’ailleurs, lorsqu’on le lave, il ne part pas au premier jet d’eau : il faut du savon pour s’en débarrasser.

 

Composition

La liste des ingrédients est assez courte : dimethicone et dimethiconol (ces deux composés sont des silicones), huile de jojoba et huile de santal du Népal. Cette composition est a priori saine pour l’organisme. Aucun de ses ingrédients n’est répertorié comme dangereux ni louche.

Sa présentation

Rapport quantité / prix

Le flacon de 100 mL coute une vingtaine d’euros. La quantité à verser pour une utilisation étant assez petite, il devrait durer un nombre d’utilisations tout à fait honnête pour son prix.

 

Flacon

Le flacon a un look pas vilain, noir et sobre. Il se referme en vissant son capuchon. Il permet de doser correctement le produit, qui sort par un petit orifice lorsque l’on presse sur les parois du tube maintenu à l’envers sans son capuchon.

Conclusion sur le lubrifiant anal Pjur Back Door

flacon de lubrifiant anal Pjur Back DoorLes bons points :

  • Il lubrifie très bien, et ne sèche pas.
  • Son odeur et son goût sont très discrets.

Les mauvais points (qui sont des caractéristiques normales, communes à tous les lubrifiants à base de silicone) :

  • Des problèmes potentiels de compatibilité avec les sextoys en silicone.
  • Il se nettoie plus difficilement qu’un lubrifiant à base d’eau.

C’est le premier lubrifiant à base de silicone que nous testons. Je ne suis donc pour le moment pas en mesure de déterminer où se situe le Pjur Back Door par rapport à d’autres lubrifiants à base de silicone.

Mais comparé à ses confrères à base d’eau, le Pjur Back Door me semble effectivement nettement plus adapté à la pénétration anale. En bref, il lubrifie de manière bien plus efficace. J’ai trouvé ce produit pratique, agréable à utiliser. Et je le recommande à quiconque souhaitant introduire un pénis, des doigts ou un sextoy en verre, en bois ou en métal dans son trilili.

 

 

Collectionneuse compulsive de sextoys, testeuse pointilleuse et exhibitionniste débutante.

4 réflexions sur “Test du lubrifiant anal Pjur Back Door”

  1. Conseil de la part d’une personne habituée à manipuler des produits gras: Essaye le liquide vaisselle pur, non dilué. Gratte bien avec (ça dissous le silicone dans le liquide vaisselle) et lave le tout à l’eau. Ou à défaut l’huile alimentaire, elle même lavée ensuite avec du liquide vaisselle.
  2. Heureusement, le produit n’est pas à ce point difficile à laver sur la peau : savonner suffit. Mais ça peut aider à sauver tables de nuits, montants de lits, etc, d’éventuels.. euh… débordements :)
  3. Bonjour j’ai le même lubrifiant à la maison, et sur le flacon est marqué qu’il ne faut pas l’utiliser en vaginal. Peu être avez vous cette mention? . Bises au plaisir de vous lire…
  4. Bonjour, je me sers de la version “acqua” de ce lubrifiant et j’en suis super satisfaite, je n’en ai pas testé beaucoup d’autres car c’est le premier que j’ai acheté et que je n’en ai pas trouvé de meilleur… j’ai même converti mes partenaires, la sensation de glisse est vraiment très agréable et surtout aucune odeur désagréable…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *