robe Punker Obsessive

Avis sur la robe sexy Punker Obsessive

le

Lorsque la boutique Passions Intimes m’a proposé de vous présenter une nouvelle tenue sexy. J’ai décidé de choisir un vêtement s’éloignant de mes habitudes : la robe Punker Obsessive.

objetsdeplaisir-robe-sexy-obsessive-punker-6

Je porte assez peu de fringues amples – ou en tout cas, pas à des fins de sexytude (et mon petit doigt me dit que mon avis sur un pull en laine aurait peu de succès, les fétichistes du mohair étant tout de même plutôt rares).

J’ai opté pour une robe très courte, moulante en bas, sur quelques centimètres cachant le sexe et les fesses, et très ample et transparente en haut.

Voici le test de la robe Punker, de la marque Obsessive.

Packaging

L’emballage est assez semblable à ceux auquel nous avons eu affaire pour les autres vêtements de la marque Obsessive : il n’inspire pas le méga-grand luxe, mais est tout à fait présentable.

emballage de la robe Punkr Obsessive

 

La boîte, en carton, montre une dame au corps parfait et au chignon improbable, vêtue de la robe Punker. Dedans, le vêtement est entouré de papier de soie, et accompagné d’un string assorti.

Je ne m’attarderai pas des heures sur le string : comme ceux fournis avec la robe Miyo et la nuisette Bride, il est assez ordinaire, mais c’est déjà bien qu’il existe. Il est noir, uni, pas “ficelle” (sur l’arrière, il est un chouilla plus large que la plupart des strings) et constitué du même tissu que la robe.

La robe

Premières impressions

La robe Punker est très courte, et très transparente : elle se destine plutôt aux soirées dans l’intimité ou dans des lieux libertins (ou, pourquoi pas, à la plage par-dessus le maillot de bains).

D’ailleurs, je l’ai portée cet été lors d’une soirée libertine en bord de mer. Je craignais d’être soit trop à poil, soit trop habillée pour l’occasion, et finalement, ça s’est avéré être une tenue appropriée (et même, plébiscitée).

objetsdeplaisir-robe-sexy-obsessive-punker-3 objetsdeplaisir-robe-sexy-obsessive-punker-7

La robe Punker Obsessive, sur moi

Tissu

Le composition indiquée  est : 90% polyamide et 10% élasthanne. Concrètement, cela donne : une maille ajourée, transparente pour le haut de la robe, puis une mince bande de tissu extensible qui cache à peine les fesses. C’est doux et plutôt agréable à porter.

robe Punker Obsessive
Encore moi, avec la robe Punker Obsessive

L’étiquette préconise un lavage à la main. Je suis beaucoup trop flemmasse pour me mettre à triturer des vêtements dans une bassine de lessive, mais fort heureusement, ça passe sans problème en machine, à froid ou à 30°, en laissant ensuite sécher à l’air libre.

Tailles

La robe Punker existe en deux tailles : S/M et L/XL. Le tissu étant, selon les zones de la robe, très ample ou très extensible, ce choix réduit laisse quand même pas mal de marge de manœuvre.

objetsdeplaisir-robe-sexy-obsessive-punker-8
Le tissu vu d’un peu plus près (et ma main en bonus)

A noter que, sur moi qui suis assez petite, le bas de la robe ne tient à la bonne hauteur que grâce à son élasticité. Si je ne comptais que sur mes épaules pour maintenir la robe en place, la partie opaque m’arriverait en bas des fesses (j’ai essayé, ce n’est pas joli, ça fait juste genre “je perds mon froc”). Sur une personne très menue et de petite taille, ça ne va peut-être pas.

Rendu

Le haut de la robe met en valeur la poitrine, en masquant les petits défauts.

objetsdeplaisir-robe-sexy-obsessive-punker-4 objetsdeplaisir-robe-sexy-obsessive-punker-1

La robe Punker, de face et de dos

J’ai le bide assez plat à mon goût, mais surplombé par des côtes de bœuf un brin encombrantes, qui ne rendent pas forcément terrible selon la tenue… Sous cette maille, mes côtes passent incognito (Hein ? Des côtelettes ? Où ça ?).. Et il en est probablement de même pour un petit ventre qui souhaiterait se faire discret.

Le bas est très court : je n’ai pas les fesses à l’air, mais je les laisse apercevoir dès que je me penche en avant – ce qui, lorsque le contexte s’y prête, est plutôt sympa. Avec les mouvements, la robe peut remontrer un peu, mais, pour être honnête, je m’attendais à bien pire.

Dos de la robe Punker Obsessive
Le dos de la robe Punker, lorsque je me penche

Conclusion sur la robe Punker Obsessive

objetsdeplaisir-robe-sexy-obsessive-punker-5Les bons points :

  • C’est une jolie robe, sexy et plutôt originale.
  • Elle est confortable.
  • Son prix est très raisonable (environ 33 euros).

Les mauvais points :

  • Elles ne conviendra peut-être pas aux personnes qui ont les hanches fines.

 

J’ai trouvé la robe Punker très sympa… Elle permet d’en montrer beaucoup, sans être tout à fait dénudée, ce qui aide à se sentir à l’aise et sexy.

De plus, elle est très confortable (et le confort, c’est essentiel dans ce type de tenue : lorsqu’on cherche à être séduisante, ce n’est généralement pas que pour faire joli), et assez originale.

 

Merci à Passions Intimes  de nous avoir fourni la robe Punker pour ce test

 

Edit (juin 2018) : la boutique Passions Intimes n’existe malheureusement plus, mais vous pouvez toujours trouver la robe Punker chez notre partenaire Espace Plaisir.

 

Collectionneuse compulsive de sextoys, testeuse pointilleuse et exhibitionniste débutante.

8 réflexions sur “Avis sur la robe sexy Punker Obsessive”

  1. Que(ue) du bonheur comme d’habitude… Mais, je cite : “Le haut de la robe met en valeur la poitrine, en masquant les petits défauts” Heu, et ils sont ou…. LES P’TITS DEFAUTS,….. on croit rêver là en tout cas, elle a l’air bien sympa cette petite robe et tres bien portée. merci miss….
  2. +1! Que ça soit sous cette robe ou plus dénudé je n’ai jamais vu le moindre défaut physique…. Toujours aussi ravissante…. Sinon la robe est sympa clairement.
    1. Merci, c’est gentil ! Mais j’étais loin d’être la plus sexy… La chaleur et le lieu aidant, les tenues sympa à regarder (enfin, pas que la tenue…) ne manquaient pas :-)
      1. Je ne savais même pas que ça existait ce genre de soiré. Le but de la soirée c’est quoi au final? Enfin je vois mal comment ça se goupille? Il y a un “after” plus hot? OU c’est juste un peu une sorte de naturisme plus soft?
  3. Objection sur le nom de la robe. Les punks, ça m’évoque les crêtes à pointe, les colliers de chiens, les piercings épingle à nourrice, le cuir, les collants et fut’ déchirés, Johnny Rotten, les Bérus, et plus la branlette que le sexe ou l’érotisme… :D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *