Sextoy Gyr8tor

Gyr8tor : test d’un vibromasseur gyroscopique

le

Le Gyr8tor de Lovehoney, est un “vibromasseur gyroscopique”. Mais qu’est-ce donc, au juste ?

Eh bien, la marque ne fournit guère d’explications techniques, cependant, en le voyant fonctionner, je présume qu’il s’agit d’un sextoy animé par un gyroscope. En effet, sa base, lourde et sphérique, constitue une sorte de contrepoids, qui lui permet d’effectuer des rotations en s’inclinant, un peu à la manière d’une toupie qui s’animerait d’elle-même.

Sextoy Gyr8tor

Il en résulte un mouvement rythmé, en apparence plutôt désordonné. A ces mouvements gyroscopiques s’allient des vibrations classiques.

Le Gyr8tor est la création du gagnant du concours Lovehoney “Imaginez votre propre sextoy”.

Intriguée, j’ai souhaité l’essayer. Voici donc mon avis sur le Gyr8tor.

Acheter chez Lovehoney 

Packaging du sextoy

L’emballage est une boîte en carton assez simple. C’est écolo, aucune trace de plastique, cependant, on regrettera qu’aucun étui de rangement ne soit fourni.

Packaging du Gyr8tor

Aspect du Gyr8tor

Les Gyr8tor ressemble à une espèce de gros micro violet. Sans être une vraie merveille esthétique, il n’est pas vilain non plus.

Au premier abord, ce sextoy semble quelque peu volumineux. Mais on remarque assez vite que ce n’est qu’un impression, due à sa base, sphérique, et lourde.

Il mesure près de 22 centimètres de long, mais seulement 13 centimètres sont insérables. Son diamètre est de 3,6 centimètres.

Sa partie insérable est très légèrement incurvée.

Gyr8tor

Texture et matériaux

Le Gyr8tor est intégralement recouvert de silicone. Il est par conséquent inodore et sans danger pour l’organisme.

Alimentation du Gyr8tor

Le Gyr8tor est rechargeable. Son câble de branche sur un port USB, et comporte à son autre extrémité un embout jack que l’on plante dans un orifice sur la base du sextoy.

La durée estimée de la charge est de deux heures, pour seulement trente minutes d’utilisation. C’est un faible ratio, mais vu ce que l’engin gigote, ce n’est guère étonnant.

Bémol, le Gyr8tor n’est pas waterproof, mais seulement résistant aux éclaboussures.

vibromasseur gyroscopique Gyr8tor

Commandes et modes

Le Gyr8tor a trois boutons : un bouton rond et deux flèches.

On appuie longuement sur le bouton rond pour allumer le sextoy. On entend d’abord le moteur se mettre en route, sans autre effet apparent. Puis après quelques secondes de suspense bruyant, la danse frénétique démarre.

Quelque chose tourne dans la boule qui constitue la base du sextoy, et cela entraîne son autre extrémité dans un mouvement circulaire à grande vitesse et de grande amplitude.

Le sextoy a deux modes gyroscopiques, c’est à dire deux modes de rotations différents, constant ou saccadé. On les alterne en pressant la flèche du bas.

Ces rotations se déclinent en cinq vitesses. On démarre sur la plus lente, puis on les alterne en pressant le bouton central.

Le Gyr8tor, vibromasseur gyroscopique

Enfin, le Gyr8tor possède six modes de vibrations. De ce côté-là, ce n’est franchement pas intuitif. On démarre les vibrations par une pression longue sur la flèche du haut, puis on parcourt les deux modes constants puis les quatre modes fantaisistes par des pressions courtes sur cette même flèche. Une pression longue sur ce bouton les fait cesser.

Bien entendu, vibrations et rotations gyroscopiques sont combinables.

Niveau sonore du Gyr8tor

Côté niveau sonore, le Gyr8tor fait un sacré boucan ! Le bruit de ses vibrations n’est rien comparé à celui des vibrations gyroscopiques. On croirait avoir actionné une centrifugeuse croisée avec une paire de maracas !

Gyr8tor : test d'un vibromasseur gyroscopique

Utilisation du Gyr8tor

Le Gyr8tor semble plutôt prévu pour la pénétration vaginale, cependant, sa base très large le rend également safe à utiliser pour la pénétration anale.

Pour ce qui est de la lubrification, n’importe quel lubrifiant à base d’eau fera l’affaire. Et avec un sextoy qui s’agite autant, il ne faudra pas lésiner sur la quantité !

Une fois le sextoy allumé, parvenir à l’insérer est un peu galère. En effet, entraîné par le gyroscope, l’extrémité insérable du sextoy décrit un mouvement circulaire frénétique, et viser correctement devient difficile. C’est pourquoi, il vaut mieux l’insérer avant de mettre son moteur en route.

Le Gyr8tor et la RealCock 2 DTF

Parvenir à garder le contrôle des commandes dans le feu de l’action est quasi-impossible. Rapidement, on ne comprend plus où on en est. Mais ce n’est pas bien grave, car aucun mode n’est ramollo.

En effet, les rotations gyroscopiques du sextoy donnent un peps inégalable à son mouvement. Contrairement à un sextoy à piston, comme le Mia Maxx, il ne ralentit pas la cadence à la moindre résistance. Et c’est beaucoup plus rythmé, moins régulier, moins monotone que les inclinaisons du Mona Wave ou de l‘Ina Wave de Lelo.

Le sextoy a beau s’agiter à son gré, on parvient à l’orienter de manière à ce qu’il vienne heurter le point G à une cadence effrénée.

Je ne suis pas sûre que les vibrations présentent un si grand intérêt dans la combinaison. Cependant, ce qui est sûr, c’est que les sensations que procure le Gyr8tor au niveau du point G sont intenses. Sa cadence rapide et l’énergie de ses mouvements sont particulièrement appréciables.

vibro Gyr8tor

Conclusion sur le Gyr8tor

Les bons points :

  • Les mouvements du Gyr8tor sont cadencés et pleins d’énergie. Un peu à la manière d’une mini fucking machine, c’est un sextoy qui prend vie, et semble presque animé d’une volonté propre lorsqu’on l’utilise.
  • Avec ses inclinaisons rythmées et irrégulières, il procure une stimulation intense et originale du point G.

Les mauvais points :

  • Ses commandes sont assez complexes à maîtriser dans le feu de l’action.
  • Il est très bruyant. A éviter si des personnes dorment dans la pièce voisine.

Gyr8tor Lovehoney

Note finale du test

Sextoy Gyr8tor
7 .6 / 10

Look et originalité

9/10

Texture et matériaux

8/10

Efficacité

9/10

Ergonomie et aspect pratique

6/10

Rapport qualité/prix

6/10

Les plus

  • Mouvements cadencés, pleins de peps
  • Stimulation intense du point G

Les moins

  • Commandes peu intuitives
  • Bruyant

Le Gyr8tor est un vibro réellement innovant. On pourrait le comparer à une sorte de fucking machine de poche.

Ce n’est peut-être pas un sextoy pour tous les jours. Il ne sera pas celui qui vous tiendra fidèlement compagnie sur votre table de chevet, attendant tous les soirs que vous l’utilisiez avant de vous endormir.

Mais vous appréciez les sextoys originaux qui gigotent beaucoup, l’expérience que le Gyr8tor vous propose vous ravira très probablement.

Merci à Lovehoney  de nous avoir fourni le Gyr8tor pour ce test

Collectionneuse compulsive de sextoys, testeuse pointilleuse et exhibitionniste débutante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *