objetsdeplaisir-test-corkscrew-fucking-sculptures-13La boutique Charme de Luxe nous a proposé de tester le Corkscrew, de la marque Fucking Sculptures.

J’avais déjà entendu parler de Fucking Sculptures. Cette marque, au nom amusant, fabrique aux États-Unis de magnifiques sextoys en verre, en employant des techniques artisanales.

Mais je vous parlerai fabrication de sextoys plus en détails dans un prochain article.

Le Corkscrew, dont on traduirait le nom par “tire-bouchon”, est un gode en verre torsadé, dont la forme n’est pas sans évoquer une corne d’abondance.

 

Packaging

objetsdeplaisir-test-corkscrew-fucking-sculptures-1

 

 

Le Corkscrew n’a pas vraiment de packaging vu qu’il s’agit d’un objet artisanal, mais la boutique a très correctement emballé le sextoy, placé dans son étui, puis entouré d’une épaisse couche de papier bulles.

L’étui de rangement fourni est très simple, mais plutôt original : en tissu sergé gris, il se ferme grâce à un ruban marron, que l’on noue.

 

objetsdeplaisir-test-corkscrew-fucking-sculptures-3 objetsdeplaisir-test-corkscrew-fucking-sculptures-4objetsdeplaisir-test-corkscrew-fucking-sculptures-6

Le sextoy

Aspect

Le Corkscrew est constitué d’un seul bloc de verre torsadé, sculpté à la main. Au premier abord, on le croirait opaque, mais en le regardant d’un peu plus près, face à une lampe ou au soleil, on constate qu’il est très légèrement translucide, surtout du côté de son extrémité la plus fine.

L’exemplaire que nous avons reçu est noir, constellé de “pointillés” gris-argenté, qui suivent les courbes des torsades. Il existe en d’autres coloris (vert, rouge, blanc, jaune). Vu que c’est de l’artisanal, la forme peut légèrement varier d’un Corkscrew à l’autre. Il semble avoir été réalisé avec beaucoup de soin : même de très près, on ne constate aucun défaut, la surface du sextoy est parfaitement lisse.

 

objetsdeplaisir-test-corkscrew-fucking-sculptures-10

 

Le Corkscrew existe en trois tailles : Small (16 centimètres), Medium (17 à 20 centimètres) et Large (19 à 25 cm). Les mesures sont assez approximatives : il n’y a pas de moule de fabrication, chaque modèle est unique. A en juger par ses dimensions, celui que nous avons reçu semble être un Medium.

 

Texture et matériaux

Le Corkscrew est en verre. La marque garantit qu’il ne risque pas de se briser pendant l’utilisation. Bien entendu, si on le fait tomber par terre, c’est une autre affaire : il faut lui éviter les chocs (et Captain Obvious vous remercie pour cet instant d’écoute attentive sur le thème “le verre, ça peut se casser”).

Je vous épargnerai un énième radotage quant aux matériaux constituant les sextoys. En résumé : le verre, c’est hypoallergénique, non-poreux et donc hygiénique, non-toxique… Il faut juste s’assurer que le dildo est en bon état avant chaque utilisation – et le reconvertir définitivement en objet de déco si ce n’est pas le cas.

En ce qui concerne les jeux de températures, qui constituent l’un des atouts du verre, le site officiel de Fucking Sculptures énonce quelques précautions : jamais dans l’eau bouillante, ni dans le congélateur, ni directement d’une température extrême à son opposée. Pour ajouter une note de chaleur ou de froid, on se contentera donc de la méthode la plus simple à mettre en œuvre : passer le godemiché sous le robinet.

 

objetsdeplaisir-test-corkscrew-fucking-sculptures-5objetsdeplaisir-test-corkscrew-fucking-sculptures-8objetsdeplaisir-test-corkscrew-fucking-sculptures-12

Utilisation

Le Corkscrew s’insère du côté de son extrémité la plus large, tandis que l’autre extrémité, plus fine et enroulée sur elle-même, sert de poignée.

D’après les photos que j’ai croisées sur le net, le côté “poignée” semble plus ou moins recourbé d’un exemplaire à un autre. En tout cas, sur le Corkscrew que nous avons reçu, cette extrémité fine, courbe et très texturée est parfaite pour agripper fermement le sextoy et lui faire faire des va-et-vient en le maintenant seulement d’une main.

 

objetsdeplaisir-test-corkscrew-fucking-sculptures-15objetsdeplaisir-test-corkscrew-fucking-sculptures-14objetsdeplaisir-test-corkscrew-fucking-sculptures-9

 

Le site officiel de Fucking Sculptures précise que les objets de plaisir en verre de la marque sont des sextoys exclusivement destinés à la pénétration vaginale, car ils n’ont ni poignée, ni base plate qui pourrait jouer le rôle de blocage évitant au sextoy le risque de se coincer dans le trilili lors d’une utilisation anale.

En ce qui concerne le Corkscrew, l’extrémité recourbée me semble capable de faire office de poignée relativement correcte. Je ne vois pas trop comment quelqu’un pourrait parvenir à se coincer malencontreusement le sextoy que j’ai testé. Mais dans le doute, je ne tenterai pas de pénétration anale, d’autant plus qu’il est tout de même un peu trop gros à mon goût pour une telle utilisation. Et peut-être que certains exemplaires ont la poignée nettement plus droite, ce qui pourrait expliquer ces recommandations.

 

Le Corkscrew pénètre donc en commençant par sa tête la plus large. Le verre glisse très bien, et malgré des dimensions assez conséquentes, il suffit d’une faible quantité de lubrifiant pour parvenir à l’insérer.

J’ai été agréablement surprise par sa maniabilité. Non seulement il se tient très bien en main, mais en plus, une fois inséré, il est parfaitement adapté à la forme du corps, et ne dévie pas un poil de sa trajectoire jusqu’à ce que son extrémité vienne appuyer contre le point G. Cette extrémité est arrondie, large, et exerce sans efforts un appui bien réparti sur toute la zone, je n’ai plus qu’à ajuster la cadence et la pression pour aboutir à mes fins.

Il remplit bien son rôle : il procure une stimulation efficace. J’aime bien l’utiliser avec un vibro clitoridien puissant (comme le Fairy, par exemple) en complément. La simplicité avec laquelle le Corkscrew atterrit sur le point G est un atout pour un tel usage : ma main qui le tient n’effectue pas de gestes bien compliqués, ce qui me permet de me concentrer également sur celle qui tient le vibro, par exemple pour faire varier le niveau des vibrations. J’aboutis ainsi assez rapidement à un orgasme intense, et je peux réitérer l’opération presque à volonté.

 

objetsdeplaisir-test-corkscrew-fucking-sculptures-16
Corkscrew, Tantus Max O2 et Fairy Lithium

 

Conclusion

objetsdeplaisir-test-corkscrew-fucking-sculptures-11Les bons points :

  • Le Corkscrew est très joli, et particulièrement original. Sa réalisation est impeccable, les détails sont soignés.
  • Il stimule efficacement et aisément le point G. Sa tête vient d’elle-même se placer au bon endroit lorsqu’on l’insère, et il suffit de gestes très simples pour le manier de façon à obtenir une stimulation intense.
  • C’est un sextoy artisanal créé aux États-Unis : donc a priori, personne n’a été exploité pour sa fabrication, ce qui n’est pas négligeable.
  • Le verre est un matériau sain, qui ne présente aucun risque pour l’organisme et ne se détériore pas avec le temps. Si on ne le fait pas tomber, le Corkscrew est un sextoy que l’on peut garder très longtemps.

Les mauvais points :

  • Pas de mauvais point spécifique, mais il faut garder à l’esprit qu’il est en verre, et donc fragile. Entre autres, il sera donc difficilement transportable.
  • Son prix est assez élevé (de 140 à 160 euros en fonction de la taille).

En résumé, le Corkscrew me plaît tout particulièrement. De manière générale, j’aime bien les sextoys en verre, mais de tous ceux que j’ai eus sous la main, le Corkscrew est mon préféré. Il est magnifique, original, facile à prendre en main et efficace.

 

objetsdeplaisir-test-corkscrew-fucking-sculptures-2

 

Corkscrew (Fucking Sculptures)

Corkscrew (Fucking Sculptures)
9

Look et originalité

10/10

    Texture et matériau

    10/10

      Efficacité

      10/10

        Ergonomie et aspect pratique

        8/10

          Rapport qualité/prix

          7/10

            Les plus

            • Beau et original, et les finitions sont parfaites
            • Stimule le point G à merveille
            • Sextoy en verre, matériau sain pour l'organisme
            • Fabriqué artisanalement

            Les moins

            • Prix élevé
            • Fragile (mais un étui en tissu est fourni)

             

            Merci à la boutique Charme de Luxe, qui nous a permis de tester le Corkscrew.

            Edit (mai 2017) : la boutique Charme de Luxe ne semble hélas plus exister.

             

             

            Poster un Commentaire

            avatar
              Subscribe  
            Me notifier des