Ecrit le par dans la catégorie Sextoys - Mis à jour le

objetsdeplaisir-test-vibro-couple-lelo-ida-6Le Lelo Ida est le grand frère plus sophistiqué du Lelo Tara.

Comme ce dernier, le Ida est un vibromasseur destiné aux couples, combinant une base circulaire vibrante destinée à la stimulation du clitoris, et un axe rotatif consacré au point G.

La grande différence avec le Tara, c’est que le Ida est doté d’une télécommande, qui lui permet d’accéder à des modes plus intuitifs et plus ludiques.

La boutique Passage du Désir nous a permis de tester le Lelo Ida.

 

passage-du-desir

Packaging

objetsdeplaisir-test-vibro-couple-lelo-ida-1

 

Rien à dire sur le packaging, qui est impeccable, un standard que l’on s’habitue à avoir avec les produits LELO. Le Ida se présente dans une double boite en carton (une épaisseur emballage et une épaisseur coffret), de couleur noire, un peu plus grosse que celle du Tara.

 

objetsdeplaisir-test-vibro-couple-lelo-ida-2 objetsdeplaisir-test-vibro-couple-lelo-ida-3

 

Un petit étui de rangement en satin est fourni. On peut y caser l’objet et sa télécommande, mais il n’y a plus de place pour son chargeur.

 

objetsdeplaisir-test-vibro-couple-lelo-ida-5 objetsdeplaisir-test-vibro-couple-lelo-ida-4

 

Le sextoy

Aspect

Le Ida est en deux parties : le sextoy en lui-même et sa télécommande.

 

objetsdeplaisir-test-vibro-couple-lelo-ida-8

 

La partie sextoy du Ida est, du moins visuellement, identique au Tara, aux coloris disponibles près : une base ronde, assez aplatie, qui vibre, est reliée à une tige recourbée, qui décrit des cercles.

Tous deux existent en trois couleurs : les versions “deep rose” et noire sont disponibles pour pour les deux modèles, tandis que la teinte “midnight blue” est une exclusivité du Tara, et la teinte “cerise” n’est proposée que pour le Ida. Nous avons reçu la version couleur cerise.

 

Comme on peut le voir dans cette courte vidéo, si l’on n’a que la partie sextoy entre les mains, on ne fait guère de différence avec le Tara.

 

 

Texture et matériaux

Comme le Tara, le LELO Ida et sa télécommandes sont constitués de silicone médical (les parties colorées) et de plastique ABS (les parties métallisées) : des matériaux sains pour l’organisme, inodores et durables.

Sa base est rigide, tandis que la « branche » qui tourne est souple, mais ferme. La télécommande, elle, est rigide.

 

objetsdeplaisir-test-vibro-couple-lelo-ida-16 objetsdeplaisir-test-vibro-couple-lelo-tara-14

 

Alimentation

Le LELO Ida est rechargeable. Cette fois, un “vrai” chargeur avec transfo inclus est fourni, ce n’est pas un câble USB. Le seul avantage d’un chargement USB par rapport à un chargeur classique, c’est qu’on peut remplacer facilement le câble si celui-ci est standard. Mais le câble fourni pour charger le Tara ayant un format propriétaire propre à LELO, si on le perd, on n’est pas plus avancé que si l’on paume n’importe quel autre chargeur, il faut en racheter un chez le fabricant. A choisir, je préfère éviter d’avoir à monopoliser un port USB de mon PC pour recharger mon sextoy.

 

objetsdeplaisir-test-vibro-couple-lelo-ida-18 objetsdeplaisir-test-vibro-couple-lelo-ida-17

 

La télécommande du Ida fonctionne grâce à deux piles AAA, des piles que l’on peut trouver facilement en version rechargeable.

 

Commandes et modes

Le LELO Ida a huit modes (contre six modes pour le Tara). Comme pour le Tara, seules les de vibrations de la partie plate change d’un mode à l’autre, la branche effectue toujours le même mouvement de rotation, à vitesse constante. Mais la grosse différence, c’est qu’on peut faire varier l’intensité des vibrations, grâce aux boutons “+” et “-” de la télécommande.

On peut changer de mode, au choix, en pressant le bouton rond sur le côté de la base du sextoy, ou le bouton central sur la télécommande.

 

objetsdeplaisir-test-vibro-couple-lelo-ida-9 objetsdeplaisir-test-vibro-couple-lelo-tara-10

 

Les modes sont les mêmes que ceux des autres LELO télécommandés récents (Lyla 2, Tiani 2, …) :

  • Six modes “classiques”, dont le Tara est également doté : un mode de vibrations constantes, deux modes de pulsations, deux modes dont l’intensité varie de manière régulière et un mode aléatoire.
  • Deux modes sensibles aux mouvements de la télécommande : pour augmenter la puissance des vibrations, dans un de ces deux modes, il faut incliner la télécommande, dans l’autre, il faut la secouer.

Cette télécommande est exactement la même que celle du Lyla 2 et du Tiani 2. On peut d’ailleurs les échanger et commander un sextoy avec la télécommande de l’autre sans remarquer de différence.

Par contre, la télécommande du Ida n’a aucun effet sur le Tara : on ne peut pas transformer le Tara en Ida.

Utilisation

L’utilisation du LELO Tara en solo n’ayant pas été un franc succès, et le Ida étant très similaire, j’ai zappé le test en solo. Nous nous sommes contentés de l’utiliser à deux, pendant la pénétration.

A deux

Le Lelo Ida se porte, donc, pendant la pénétration : sa “branche” qui tourne est insérée dans le vagin, pendant que sa partie plate vient reposer contre le clitoris.

Pour le placer : d’abord, lubrifier abondamment (sinon, ça frotte trop), puis mettre le Ida en place avant le pénis (il n’est pas évident de parvenir à glisser le Lelo Ida une fois que le pénis est dans les parages), éteint (sinon, c’est la galère pour débuter la pénétration). Une fois que pénis et sextoy sont sagement en place, on peut mettre le Ida en route, grâce à sa télécommande ou en pressant le bouton situé sur le côté du sextoy.

 

objetsdeplaisir-test-vibro-couple-lelo-tara-15

 

Du côté des vibrations, mêmes remarques que pour le Tara, je vais donc faire la flemmasse et vous servir un copier-coller de l’article précédent :

Ça manque un peu de puissance à mon goût. En elles-mêmes, les vibrations semblent puissantes, mais elles ont tendance à « se perdre » dans toute la surface de la base du Ida. De plus, cette base n’appuie pas sur mon clito, mais au-dessus, je suis dons obligée d’appuyer dessus avec la main pour qu’elle vienne se placer au bon endroit. Ce qui, avouons-le est un peu ballot pour un sextoy qui est censé s’utiliser « en mode mains-libres ».

 

Mais chez le Ida, la possibilité de faire varier la puissance compense en partie ce manque d’intensité : en baissant de temps en temps la puissance, on apprécie davantage les vibrations que le sextoy fournit.

Quant à la télécommande et à ses modes intuitifs fantaisistes, comme je l’avais remarqué dans mon test du Lelo Lyla 2, ce n’est pas le truc le plus sexuel du monde, mais c’est un gadget amusant.

 

objetsdeplaisir-test-vibro-couple-lelo-tara-12 objetsdeplaisir-test-vibro-couple-lelo-tara-13

 

Concernant l’axe rotatif, c’est le même que celui du Tara, et il fait rigoureusement la même chose. Hop, un copier-coller :

Par contre, l’axe rotatif procure des sensations intéressantes. Calé entre le pénis de mon partenaire et la partie antérieure de mon vagin, il vient appuyer pile fermement contre mon point G, tout en continuant à se mouvoir. Cette stimulation complémentaire est agréable et très nettement perceptible, elle augmente le plaisir ressenti lors des va-et-vient et accélère l’orgasme de manière conséquente.

 

En bref, donc : le Ida est quasi-identique au Tara, mais en mieux.

Conclusion

Les bons points :

  • (Idem que pour le Tara) La qualité habituelle des produis LELO : matériau sain, batterie costaud, packaging chouette et emballage fourni, etc).
  • (Idem que pour le Tara) Le concept est original, et plutôt efficace pour stimuler le point G.
  • On peut faire varier la puissance des vibrations. L’absence de cette possibilité chez le Tara était assez frustrante.
  • La télécommande est ludique, avec des modes intuitifs.

Les mauvais points :

  • (Idem que pour le Tara) La forme de la base vibrante ne correspond pas à mon anatomie : elle n’appuie pas sur mon clito (que je trouve pourtant tout à fait bien placé) sans aide manuelle.
  • (Idem que pour le Tara) Les vibrations de ladite base sont trop faibles à mon goût.
  • Son prix (environ de 160 euros, c’est cher).

objetsdeplaisir-test-vibro-couple-lelo-ida-11Je ne suis toujours pas tout à fait convaincue par le LELO Ida. J’aime bien sa branche rotative, qui stimule le point G de manière plutôt efficace et originale (comme celle du Tara, c’est la même). Toutefois, la forme de sa base est aussi peu ergonomique que celle du Tara (car identique), et je préfèrerais avoir affaire à des vibrations plus puissantes. Mais je l’aime davantage que le Tara. Devant le Ida, on a l’impression d’avoir affaire à un produit élaboré, ludique et surtout novateur et high-tech : même si certains éléments sont à revoir, la piste est bonne.

Le Tara, lui, n’est, qu’une version bridée du Ida, sans télécommande et sans possibilité de faire varier la puissance des vibrations (je ne parle même pas des modes intuitifs), bref, sans les fonctionnalités dont tous les autres sextoys pour couples précédemment créés par LELO sont dotés. En gros, je me demande pourquoi le Tara existe… si ce n’est pour proposer une version à un prix un peu moins dissuasif.

 

Lelo Ida

Lelo Ida
5.4

Look et originalité

7/10

    Texture et matériau

    8/10

      Efficacité

      2/10

        Ergonomie et aspect pratique

        3/10

          Rapport qualité/prix

          7/10

            Les plus

            • Excellente qualité
            • Concept original
            • Télécommande ludique

            Les moins

            • N'appuie pas contre mon clito
            • Vibrations trop faibles
            • Prix très élevé

             

            Merci à la boutique Passage du Désir, qui nous a permis de tester le LELO Ida.

             

            Elle

            Testeuse de sextoys at Objets De Plaisir
            Collectionneuse compulsive de sextoys, testeuse pointilleuse et exhibitionniste débutante.

            "Elle" ou "Eglantine" selon les versions.

            Poster un Commentaire

            2 Commentaires sur "Test du vibro pour couples LELO Ida"

            Me notifier des
            avatar
            Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
            Ola coquine

            Et bien décidément, j’arrive pas à me décider…
            Il m’attire et me paraît trop high-tech en même temps.
            J’étais déjà convaincue par le Noa, dont il me manque la télécommande, et c’est pour cette raison que je souhaite m’offrir le Ida. Comme ça j’ai une télécommande pour mes deux sextoys..

            C’est d’ailleurs dommage qu’ils ne proposent pas plus de modèles sans télécommande !

            wpDiscuz