Le Fairy Turbo est le dernier sextoy en date de la marque japonaise.

Vous avez probablement déjà entendu parler du Fairy, ce vibromasseur ultra-puissant, célèbre pour sa capacité à faire grimper aux rideaux les clitos les plus récalcitrants.

Fairy Turbo

Nous en avons testé quelques versions sur ce blog : le Mini, filaire, le Lithium, rechargeable, et le Pocket Mini, portable.

Fairy vient de sortir deux nouveaux modèles : le Turbo et le Black Exceed. La boutique Kisskiss.ch a accepté de nous fournir l’un d’entre eux afin que nous le testions. J’ai donc choisi le Turbo.

Voici le test du Fairy Turbo.

 

Visiter Kisskiss.ch 

Packaging du Fairy Turbo

objetsdeplaisir-test-vibro-fairy-turbo-3 objetsdeplaisir-test-vibro-fairy-turbo-2

 

Le Fairy Turbo arrive dans une boîte en carton, dans les tons rose et blanc.

Elle est ornée de visuels du sextoy sous divers angles, avec des commentaires en anglais et en japonais, et de quelques fées et papillons (logos que l’on retrouve chez les autres sextoys de la marque). Cette boîte est jetable.

objetsdeplaisir-test-vibro-fairy-turbo-1 objetsdeplaisir-test-vibro-fairy-turbo-4

 

Un étui de rangement, en tissu rose duveteux, est fourni. Cet étui est semblable à celui des autres Fairy.

Le Fairy Turbo dans son étui

Le sextoy

Aspect du Fairy Turbo

Visuellement, le Fairy Turbo ressemble beaucoup au Fairy Mini : une baguette magique de Sailor Moon, à la tête blanche et au manche rose, d’où dépasse un câble électrique.

Fairy Turbo

Sa tête est un tout petit peu plus large que celle du Fairy Mini, et le plastique semble plus épais. Autre différence, cette tête est entièrement lisse, elle ne comporte pas de stries sur le côtés comme celles du Mini et du Lithium, ce qui la rend plus facile à nettoyer… Sur les autres modèles, ces fichues stries ont tendance à se remplir de lubrifiant séché, et c’est parfois assez galère pour s’en débarrasser.

 

objetsdeplaisir-test-vibro-fairy-turbo-18objetsdeplaisir-test-vibro-fairy-turbo-17

 

Entre les manches des deux sextoys, quelques détails cosmétiques diffèrent : le manche du Turbo est davantage en forme de poire, sa molette de réglage est plus fine, et, bien entendu, le logo n’est pas le même.

Chez le Fairy Turbo, l’extrémité du manche se finit “en trompette” (peut-être pour éviter d’endommager le câble ?), et surtout, elle comporte davantage de trous d’aération.

 

objetsdeplaisir-test-vibro-fairy-turbo-5 objetsdeplaisir-test-vibro-fairy-turbo-16

 

Texture et matériau

Le Fairy Turbo est en plastique dur, comme les autres Fairy. Sa tête est rigide, mais son cou est flexible.

Vibro Fairy Turbo

Alimentation

A l’instar du Mini, le Fairy Turbo se branche sur secteur. Son câble est un peu plus long : il mesure 2 mètres 50, contre 2 mètres pour celui du Mini.

Et, surtout, grande nouveauté : il est équipé d’un système de refroidissement avec ventilateur, ce qui permet d’éviter la surchauffe (et donc, probablement, de limiter les risques de panne trop rapide). On s’en aperçoit à pleine puissance : en approchant la main des trous d’aération sur le manche du vibro, on sent un filet d’air.

 

Les trous d’aération et la molette de réglage sur le manche du Fairy Turbo

 

Commandes et modes

Les commandes sont les mêmes que celles du Fairy Mini (ou du Lithium, ou du Body Wand) : une molette, qui commande un potentiomètre.

En gardant un doigt près de cette molette, on peut régler à souhait la puissance des vibrations, et passer de “un peu fort” à “hyper-méga-ultra-bourrino-puissant” de manière progressive et sans à-coup. C’est simple, intuitif et agréable à utiliser.

Utilisation du Fairy Turbo

Niveau sonore

Question niveau sonore, on se situe dans un registre équivalent à celui du Fairy Mini… Le Turbo est même un chouilla plus bruyant. Pas de miracle de ce côté-là : un truc qui vibre très fort, ça fait du boucan.

 

objetsdeplaisir-test-vibro-fairy-turbo-11objetsdeplaisir-test-vibro-fairy-turbo-15

 

Maniabilité

Le manche du Fairy Turbo tient bien dans la main, la puissance de ses vibrations se règle facilement, et son câble est suffisamment long pour qu’on puisse s’en servir à une distance raisonnable de la prise. Il n’est pas franchement portable, mais pour utiliser chez soi, il est tout à fait pratique.

 

objetsdeplaisir-test-vibro-fairy-turbo-7objetsdeplaisir-test-vibro-fairy-turbo-6

 

Efficacité

Le Fairy Tubo est encore plus puissant que le Fairy Mini : c’est-à-dire : ultra-méga puissant.

 vibros ultra-puissants testés sur Objets de Plaisir
Le Fairy Turbo et d’autres vibros ultra-puissants testés sur Objets de Plaisir

 

Concrètement : a-t-on vraiment besoin d’autant de puissance dans un vibro ? Tout dépend de ce qu’on compte en faire.

En l’utilisant comme un vibro classique (c’est-à-dire,directement sur le clitoris), pas vraiment : je ne l’ai jamais poussé à la puissance maximale ainsi… Ça vibre trop fort, mon clito a peur…. Et je n’ai pas besoin de le mettre à fond pour atteindre l’orgasme hyper-rapidement.

Le Fairy Turbo et le Body Wand Rechargeable
Le Fairy Turbo et le Body Wand Rechargeable

 

Par contre, cela permet de mettre en œuvre d’autres techniques bourrino-vibratoires, en jouant sur la propagation des vibrations.

Celles-ci sont suffisamment intenses pour aboutir très facilement à un orgasme même en visant à côté du clito. Cela procure des sensation intéressantes, et il y a moins de frottements, on peut donc s’en servir plus longtemps.

Le Fairy Turbo et le Body Wand Rechargeable

On peut aussi s’en servir à travers les vêtements.

Comparaison avec le Fairy Mini

objetsdeplaisir-test-vibro-fairy-turbo-22Les améliorations :

  • La tête du Fairy Turbo est lisse, sans rainures, ce qui le rend plus pratique à nettoyer.
  • Il est équipé d’un système de ventilation, qui permet d’éviter que le moteur surchauffe (et donc, probablement, d’augmenter son espérance de vie).
  • Le Fairy Turbo est (encore !) plus puissant que le Fairy Mini (et ce n’est pas peu dire).
  • Son câble est un peu plus long.

Le bémol :

  • Le Fairy Turbo est plus cher. Il coûte dans les 80 euros, contre une cinquantaine d’euros pour le Fairy Mini.

Ce qui est équivalent :

  • Le look : quelques traits permettent de distinguer  les deux modèles, mais on a toujours affaire à un sextoy rose en forme de micro.
  • Le niveau sonore : c’est bruyant. Si les cloisons sont trop fines chez vous, vos voisins se demanderont peut-être ce que vous faites dans votre chambre avec un mixeur.

Conclusion sur le Fairy Turbo

Le Fairy Turbo est une version améliorée du Fairy Mini : il est encore plus puissant, plus facile à nettoyer, peut-être plus solide, et son câble est un peu plus long.

En contrepartie, il coûte plus cher, mais la différence de prix n’est pas non plus démesurée.

Bref : tout dépend du budget que vous comptez y mettre : le Fairy Mini est un sextoy particulièrement efficace et dans l’ensemble plutôt bien conçu, le Fairy Turbo est encore mieux, et encore plus plus puissant, mais son coût est un peu plus élevé. Les deux sont en tout cas tout à fait recommandables, et hyper-efficaces.

Fairy Turbo
Le Turbo, posé sur son étui de rangement

 

Fairy Turbo

Fairy Turbo
9

Look et originalité

8/10

    Texture et matériau

    9/10

      Efficacité

      10/10

        Ergonomie et aspect pratique

        9/10

          Rapport qualité/prix

          9/10

            Les plus

            • Ultra-über-méga-puissant
            • Tête intégralement lisse, facile à nettoyer
            • Câble long
            • Système de ventilation

            Les moins

            • Bruyant

             

            Visiter Kisskiss.ch 

             

             

            1
            Poster un Commentaire

            avatar
            1 Comment threads
            0 Thread replies
            0 Followers
             
            Most reacted comment
            Hottest comment thread
            1 Comment authors
            Spectra Recent comment authors
              Subscribe  
            plus récents plus anciens plus de votes
            Me notifier des
            Spectra
            Spectra

            Voilà, j’ai finalement opté pour le Fairy Turbo. Convaincue par cet article et par la super réduction (56€ livraison Europe comprise! J’allais pas me priver!). Comme c’est mon nouvel ami, je l’ai baptisé JON1 pour Jouet Orgasmique Numéro 1. Ben oui, maintenant je me laisserai bien tenter par le INA 2…. Ça tombe bien c’est bientôt mon anniversaire! Sinon, c’est effectivement super efficace, mais je crois que je ne l’utiliserai pas à sa puissance maximum, je l’ai touché du doigt et j’ai eu la sensation de toucher les fouets d’un batteur électrique en marche! La housse de rangement aurait mérité… Read more »