Beppu Hihokan : un musée du sexe japonais

Beppu Hihōkan : un musée du sexe japonais

le

Le Beppu Hihōkan est un musée du sexe japonais. Il se trouvait dans la ville de Beppu, dans la province d’Oita, sur l’île de Kyushu.

Entrée du Beppu Hihōkan
L’entrée du Beppu Hihōkan. Source : Wikipedia, Creative Commons

En japonais, Hihōkan signifie “maison des trésors cachés”.

Ces musées étaient très courants au Japon dans les années 1980. Deux d’entre eux, l’un sur l’île d’Hokkaidō, et, l’autre dans la préfecture de Yamaguchi, bien qu’à l’abandon, ont ravi les amateurs d’urbex jusqu’à récemment, où l’un a été pillé, et l’autre détruit.

Parmi la collection du musée, on remarquera de nombreuses mises en scènes assez troublantes.

Une statue de femme, penchée en avant et prenant appui sur une souche, tend son postérieur à un gros chien en peluche qui ne se fait pas prier pour profiter de l’occasion.

Le Beppu Hihōkan nous donne également un aperçu sans équivoque de la vie sexuelle effrénée de Blanche-Neige, qui s’adonne à une orgie joyeuse en compagnie des sept Nains. Le tout sous le regard voyeur, et bien entendu jaloux, de sa marâtre la sorcière.

Un peu plus loin, en pleine opération d’un patient plutôt mal en point, une infirmière dénudée profite de l’occasion pour tripoter discrètement le chirurgien.

On y croisera aussi de nombreux animaux empaillés, mis en scène dans des positions sexuelles. Zèbres, phoques, cerf et biche, vache et taureau… Une vision un brin morbide, qui mettra peut-être le visiteur mal à l’aise.

Plus étrange encore, une pièce entière y est consacrée aux pénis d’animaux, avec des phallus de toutes les formes et tailles, empaillés ou dans des bocaux.

Le musée comporte également une belle collection d’art érotique, ainsi qu’un cinéma porno, qui joue continuellement le même film, où trois femmes ont tout à tour un rapport sexuel avec le même homme, en boucle.

Visite virtuelle du Beppu Hihōkan, musée du sexe japonais

Le Beppu Hihōkan a malheureusement fermé ses portes en 2011. A sa place se trouve désormais un musée d’art bouddhiste.

Mais grâce aux photos prises par ses visiteurs, nous pouvons embarquer ensemble pour une visite virtuelle de ce musée du sexe japonais.

Sources : Galeries Flickr d’asobi tsuchiya et de Jim Fischer, Creative Commons

Voir aussi : le récit d’une visite de ce musée.

Collectionneuse compulsive de sextoys, testeuse pointilleuse et exhibitionniste débutante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *