Ecrit le par dans la catégorie Érotisme.

Des sculptures phalliques de la préhistoire aux photographies érotiques contemporaines, sauf censure, le sexe a toujours été une source d’inspiration prolifique pour l’art. Un ingrédient quasi-essentiel, tant et si bien que certains artistes ont pris la chose au premier degré. Plutôt que de se contenter de représenter le sexe, pourquoi ne pas intégrer son propre sexe à l’œuvre, en l’utilisant en tant qu’instrument de création ?

Faisons ensemble un petit tour d’horizon des gens qui font de l’art avec leurs parties génitales. Littéralement.

 

Pricasso, peintre avec son pénis

Sur AVN, on peut lire une interview de Pricasso, l’homme qui réalise des tableaux avec sa bite en guise de pinceau. Pricasso pratique cet art depuis 2003. Il a d’abord commencé en privé, puis s’est mis à réaliser ses performances dans des clubs libertins, des expos érotiques et des shows pour adultes, et est désormais mondialement connu.

Lire la suite »

Ecrit le par dans la catégorie Sextoys.

objetsdeplaisir-colossus-gaine-vixen-14Nous n’avions encore jamais utilisé de gaine pénienne. L’idée d’en essayer une nous tentait, mais les accessoires allonge-pénis ayant tendance à être moins populaires que d’autres types de sextoys, la majorité d’entre elles sont constituée de matériaux dont la composition n’est pas mentionnée, ce qui ne nous tentait guère.

C’est en flânant sur le site de la boutique Lovehoney, que j’ai découvert que la marque Vixen Creations, qui fabrique des sextoys en silicone à l’aspect et à la texture réalistes, avait plusieurs gaines péniennes à son répertoire.

Quitte à ce que mon partenaire recouvre son phallus d’un accessoire visant à simuler un engin plus gros, autant ne pas faire les choses à moitié, et dénicher un roc, un pic, un cap, une péninsule… C’est ainsi que notre choix s’est porté sur le Colossus, une gaine pénienne qui, comme son nom l’indique, représente le pénis d’un colosse, tout en veines apparentes, et aux dimensions imposantes.

Voici le test de la gaine Colossus, de Vixen Creations.

Lire la suite »

Ecrit le par dans la catégorie Gazette du sextoy.

En matière de sextoys, de sexualité et d’érotisme, il se passe constamment des choses… Un vibro révolutionnaire – ou du moins, annoncé comme tel – sort à peu près tous les mois, tandis qu’une nouvelle statistique sur la longueur des pénis des koalas tachetés ou les méthodes séduction chez les éleveurs de poulets du Kentucky est publiée tous les trois jours.

On aimerait bien vous parler d’un peu tout, mais sans transformer le blog en roman-fleuve. Aussi avons-nous décidé de vous préparer, de temps en temps, un petit concentré d’infos en rapport avec le cul, publiées dans la presse ou sur le net.

Ainsi démarre cette première édition de la gazette du sextoy.

KinkBNB, pour louer un donjon BDSM

Vous souhaitez louer un donjon pour une nuit, mais vous n’avez pas assez de fréquentations dans le milieu BDSM pour savoir où trouver le lieu idéal ? Calqué sur AirBnB, KinkBNB est un site de location d’appartements et de chambres d’hôtes à vocation sexuelle, principalement BDSM.

 

london-hoxton-dungeon-suite-bdsm-kinkbnb

La London Hoxton Dungeon Suite, appartement BDSM à louer

Lire la suite »

Ecrit le par dans la catégorie Wouak ?.

chaussette-penis-age-de-glaceJe ne vous apprends probablement pas l’existence des chaussettes pour pénis…

Non, je ne vous parle pas de la tendance Instagram #cockinasock, qui a consisté, l’an dernier, pour ces messieurs, à se photographier, à oilpé, le pénis caché dans une chaussette, sous prétexte de sensibiliser les esprits à la prévention contre le cancer des testicules (Où qu’il est, le rapport ?), mais de ce nouveau type de vêtement de fabrication artisanale, qui a vu le jour grâce à Etsy.

Portant, en anglais, le doux nom de “cock sock” ou de “willy warmer”, la chaussette pour pénis ne s’enfile pas sur le zboub pour faire le couillon sur le net, ni pour lutter contre le cancer, mais simplement pour réchauffer le précieux engin lorsqu’il fait froid l’hiver… Ou pour faire un cadeau débile qui déclenchera quelques fous rires au pied du sapin. On en trouve même à l’effigie de Scrat, l’écureuil de L’Âge de glace, qui n’arrête pas de paumer son gland (alors que s’il l’avait planqué dans une cock sock, il n’aurait pas eu tous ces ennuis).

A moins que vous viviez au pôle Nord, ce n’est pas vraiment de saison, mais tant pis.

Tout, tout, vous saurez tout sur la chaussette à zizi…

Lire la suite »

Ecrit le par dans la catégorie Érotisme.

objetsdeplaisir-dorcel-sextoy-vibro-en-chocolat-5Que vous partiez tous les ans à la chasse aux œufs dans votre jardin, ou que vous ne croyiez pas que les cloches se soient barrées à Rome pour vous ramener des friandises, Pâques est l’occasion de se gaver de chocolat…

 

Et, forcément, le chocolat, on veut nous en vendre sous toutes ses formes… Des lapins, des poules, des poussins, des œufs… Mais dans cet article, je vous parlerai uniquement de chocolat sexuel.

Organes génitaux, pratiques sexuelles ou sextoys, rien n’échappera aux chocolatiers érotiques, pour le plus grand plaisir de nos yeux et de nos papilles.

 

Lire la suite »

Ecrit le par dans la catégorie Érotisme.

Lorsqu’il est question de monuments phalliques, certains pensent à l’obélisque de la Concorde, d’autres au Manneken Pis bruxellois et à sa fontaine-pipi… Mais en réalité, les micropénis des statues antiques et les bâtiments qui sont censés ressembler à des bites sous prétexte qu’ils tiennent à peu près droit, c’est de la gnognotte comparés aux fabuleux zizis géants décoratifs qui ornent la surface des quatre coins de cette planète.

Prêts pour un tour du monde des monuments véritablement phalliques ? Hop, embarquement immédiat pour contempler sans bouger de votre chaise une flopée de statues de pénis exposées en plein air.

1. Le Kharkhorin Rock

kharkhorin-rock-1 kharkhorin-rock-4

Lire la suite »

Ecrit le par dans la catégorie Érotisme.

chao-mae-tuptim-12Après Jeju Loveland et Penis Park, continuons notre visite virtuelle des coins phalliques du globe, avec le Chao Mae Tuptim, un oratoire situé au cœur de Bangkok, et jonché de centaines de lingam, des représentations phalliques du dieu hindou Shiva.

Car Shiva (que l’on reconnaît souvent à ses quatre bras), dieu complexe et contradictoire, symbolise la préservation, la destruction, la dissimulation, la révélation, mais aussi la création d’un monde nouveau, d’où sa représentation sous forme de pénis.

Un grand Sai, une variété de ficus, étend ses branches en ce lieu, et l’autel qui s’y trouve est consacré à l’esprit qui résiderait dans cet arbre depuis des centaines d’années, la déesse Chao Tuptim.

 

Lire la suite »

Ecrit le par dans la catégorie Érotisme.

Je vous ai déjà parlé de Jeju Loveland, ce parc d’attractions coréen intégralement consacré à l’art érotique, avec plus de 140 statues représentant des pénis géants, des vulves, ainsi que diverses scènes érotiques.

Ce lieu n’est pas le seul endroit de Corée du Sud dans lequel on peut admirer d’immenses sculptures phalliques. Dans la petite ville de Sinnam, située dans la province de Gangwon, sur la côte Est de la Corée du Sud, se trouve un parc nommé Haesindang Park, plus connu sous le nom de Penis Park. Dans celui-ci sont exposées d’imposantes statues en forme de pénis, créées par des artistes coréens, et destinées à célébrer la joie, la spiritualité et la sexualité.

penis-park-1 penis-park-2 penis-park-3

Lire la suite »

Ecrit le par dans la catégorie Wouak ?.

flying penis graffiti londonLorsque j’ai exprimé mon envie de consacrer un article aux pénis volants, je me suis rendue compte que l’idée semblait nettement plus pertinente dans ma tête. Hormis quelques objets phalliques volants (plutôt bien identifiés) dans les recoins de Youtube, qu’allais-je bien pouvoir trouver sur le sujet ?

Puis, je me suis rendue compte que le phallus volant avait été bien plus présent dans l’histoire que je ne l’imaginais.

Antique ou moderne, insultant ou protecteur, exhibé ou discret, voici donc un petit compte-rendu des aventures du pénis volant à travers les siècles.

Lire la suite »

Ecrit le par dans la catégorie Érotisme.

Les corn flakes et la masturbation

corn-flakesJohn Kellog, le créateur des célèbres corn flakes, était un médecin tristement célèbre pour sa lutte acharnée contre la masturbation (selon lui à la source de tous les maux du monde), et contre la sexualité de manière générale.

Et à l’époque, il ne s’agissait pas d’un simple débat idéologique, mais de pseudo “remèdes” particulièrement barbares. En effet, pour empêcher la masturbation, celui-ci préconisait, entre autres atrocités, de coudre la peau du pénis des adolescents avec du fil d’argent, de pratiquer des circoncisions sans anesthésie, et de brûler le clitoris des jeunes filles à l’acide.

Il croyait que la consommation de viande augmentait le désir sexuel, c’est pourquoi il préconisait la consommation de céréales… d’où les corn flakes.

(Accessoirement, il préconisait aussi les lavements à base de yaourt… Bon appétit, bien sûr !)

(Non, les corn flakes ne diminuent pas l’appétit sexuel. Les amateurs de cereal porn pourront le confirmer.)

Lire la suite »