Je n’aime pas les histoires érotiques.

Ou plutôt, je n’aime pas les textes érotico-bateau façon “Gégé et Ginette font des obscénités”.

histoires érotiques

Les histoires érotiques de Gégé et Ginette

Parmi ces chefs-d’oeuvre littéraires dont le web regorge, on distingue deux types :

Type 1 : Gégé et Ginette décrivent mécaniquement et sur un ton normalisé leurs échanges de fluides.

Probablement à l’adresse de leur gynécologue afin qu’il analyse tout ça.

Ça donne des trucs du genre : “Constatant l’excitation de Ginette, Gégé inséra un doigt dans le vagin de celle-ci. Puis deux, puis trois, en effectuant des va-et-vient rapides.”.

C’est froid, morne, standardisé : l’effet à la lecture est comparable à celui provoqué par l’étude du mode d’emploi d’une boîte de raviolis.

Type 2 : Gégé est très malpoli avec Ginette.

Il rédige d’ailleurs le récit depuis la cellule de garde-à-vue dans laquelle il a atterri après avoir assommé sa moitié avec un plug en acier format XXL.

Ça donne des trucs du genre : “Voyant que Ginette mouillait comme une chienne, Gégé cala un doigt dans la grosse chatte de cette salope. Puis deux, puis trois, puis la main, puis le coude, car celle-ci aimait se faire défoncer par tous les trous.”.

Souvent utilisées en tant que description de vidéos ou de séries de photos pornos dans le but d’allécher le chaland, l’effet provoqué par ce type d’histoires est comparable à la découverte d’un cafard mort dans la boîte de raviolis précédemment évoquée.

Histoires érotiques : quelques trésors du net

Fort heureusement, dans les méandres du net, on trouve aussi des perles. Des scénarios construits, des mots habilement choisis, des détails soignés pour apporter juste ce qu’il faut de réalisme et juste ce qu’il faut d’érotisme, des chutes inattendues, amusantes ou perturbantes… Bref, des récits avec de vrais morceaux d’âme dedans.

Après un périlleux voyage d’exploration blogosphérique, j’ai sélectionné quelques-uns de ces trésors pour vous.

La chasseuse de sperme sur Queue du bonheur

Ne vous fiez pas à son titre, cette histoire est une pure merveille. Alexandre Silenus ne raconte pas là une simple histoire érotique, il crée un univers, fortement inspiré des références de la science-fiction (ou en tout cas, qui nous y fait penser) dans lequel il implante la scène érotique décrite avec brio. Je vous en dirais volontiers plus, mais je ne voudrais pas spoiler. Allez vite la lire !

L’effet papillon sur Queue du bonheur

Un récit publié sur le même blog que le précédent (oui, je suis un peu fan), mais sur un tout autre ton. Toujours dans un contexte brillamment mis en place, mais cette fois teintée d’un réalisme inouï, avec une myriade d’infimes détails soulignés par le narrateur, d’images et d’apartés lui conférant sa sensibilité et sa forte personnalité.

Dimanche soir sur Le monde a le droit de savoir

Dans son blog-recueil de nouvelles et d’humeurs rédigé d’une plume leste et imaginative, Sand la Blonde nous raconte cette histoire au narrateur masculin un peu blasé dont le caractère est créé avec soin et parfaitement retranscrit au fil du récit, et à la chute inattendue.

Hôtel et Scène de crime sur Duo Sur Canapé

Un couple, un scénario, deux versions. Dans ce blog à deux voix encore tout récent, Clyde Barreau et Bonnie Parcoeur nous présentent un concept dont le résultat est plus qu’intéressant.

Marbre sur Du sang, du sexe et du lait maternel

Dans ce blog-recueil de souvenirs (et pas uniquement sur le thème du sexe, mais tous fort agréables à lire) au ton simple, poétique et décomplexé, ce récit sensuel et émouvant relate un ébat qui a marqué l’auteure.

Je vous laisse les savourer… Bonne lecture !

 

(Illustration : galerie Flickr de Dasha, Creative Commons.)

 

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
ElleCerise Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Cerise
Cerise

Merci pour ces liens. Je vais aller le lire.
De quoi passer une belle fin de journée !