Nous avons testé le Palm Power Massager.

Ce vibromasseur ultra-puissant, qui s’utilise branché sur secteur à l’aide d’un transformateur, présente deux caractéristiques qui ont retenu mon attention : il est tout petit et annonce être très puissant.

Palm Power Massager

Un intermédiaire entre le raffiné Smart Wand Medium de LELO et le gros bourrin qu’est le Body Wand, donc ? Cela reste à déterminer. Au fil du test, j’essaierai de le comparer un peu à ces deux sextoys.

Si la marque Palm Power ne nous dit pas grand-chose, ce vibro ne sort pourtant pas de nulle part. En effet, il a été créé par BMS Factory, qui est également à l’origine des marques Leaf, Swan et Lux.

Visiter Body House 

 

Packaging du Palm Power Massager

La boîte est en plastique transparent. Le look est sympa, mais elle ne subsistera pas très longtemps avant de finir aplatie.

Par ailleurs, notons aussi qu’aucun accessoire de rangement n’est fourni. Dommage.
Mais passons au plus important : le sextoy lui-même.

Emballage du Palm Power Massager

 

Look du sextoy

Le Palm Power ressemble (vaguement) à un petit micro rose fuchsia et gris. Même s’il est de loin moins moche que le Fairy ou le Body Wand, on n’ira pas jusqu’à le qualifier de beau… “Mignon” serait un terme plus approprié.
Rien d’alarmant en tout cas lorsqu’on le prend en main, la qualité de fabrication semble être correcte à première vue.

 

 

C’est petit, c’est rose et c’est gris : non, ce n’est pas une souris.

Ses dimensions sont nettement plus modestes que pour la plupart des vibros filaires classiques : 19 centimètres de long, avec une tête qui mesure environ 3,5 centimètres de diamètre. On peut donc plus aisément envisager son transport.
Il est même un peu plus petit que le Smart Wand Medium, par exemple (qui est, rappelons-le, déjà beaucoup plus petit que son grand frère le modèle large ou que le Body Wand).

Texture et matériau

Le corps du Palm Power est en plastique. Une note sur l’emballage nous indique que le sextoy ne contient pas de phtalates.

Le sextoy et le schéma sur son emballage qui nous montre que son capuchon est amovible.

 

Sa tête, fixée sur un “cou” flexible, est recouverte d’un capuchon amovible, en silicone. La possibilité d’ôter ce capuchon simplifie grandement l’étape nettoyage. Bon point pour les côtés pratiques.

Pour varier les sensations, ce capuchon pourra être remplacé par d’autres accessoires… hélas vendus séparément.

Deux kits de “têtes” de rechange destinées au Palm Power, comportant chacun deux têtes, sont actuellement commercialisés :

  • le kit “sensual”, qui comporte un embout “point G”, et un autre destiné à transformer l’engin en rabbit,
  • le kit “body”, qui a priori viserait une stimulation plus platonique. Car, comme la plupart des vibros ultra-puissants, l’objet se veut également appareil de massage. Bref, ce sont des embouts en forme de tête d’escargot (escargot attentif et escargot dissipé, pour être plus précis).

Alimentation

Le Palm Power ne fonctionne que branché sur secteur. Il n’est donc absolument pas waterproof , chose pas très importante en ce qui me concerne, mais qui en gênera sans aucun doute certains.

Par contre, on ne pourra pas se plaindre de manquer de prises : des adaptateurs sont fournis pour à peu près tous les coins du globe munis de prises électriques.

 

Les divers adaptateurs fournis avec le Palm Power

 

Si vous comptez l’emmener en voyage,  pour l’anecdote, je vous rappelle tout de même qu’il faut s’assurer avant de partir que les sextoys sont autorisés dans le pays de destination – ainsi que là où l’avion fait escale. C’est loin d’être toujours le cas. Et, afin de ne pas vous prendre la honte lors du passage à la douane, mettez-le dans un bagage en soute (les douaniers verront quand même votre sextoy, mais pas devant vous). Bref, je m’égare.

Branchement du Palm Power Massager.

 

Un défaut agaçant est à noter du côté de l’alimentation : son câble a tendance à se débrancher pendant l’utilisation, interrompant net les vibrations… Et c’est assez frustrant.

Commandes

Un seul bouton, tout rond, permet d’allumer le sextoy, de l’éteindre, et d’augmenter l’intensité des vibrations. D’augmenter, uniquement. Vous ne remarquez pas un truc bizarre ? On ne peut pas diminuer l’intensité des vibrations sans éteindre le sextoy et le rallumer. Encore un truc susceptible de vous couper net en plein élan masturbatoire. C’est bien dommage, un deuxième bouton aurait été bienvenu.

Cela ne pose aucun problème si l’on recherche avant tout des vibrations puissantes. Mais si l’on aime jouer à faire varier les intensités, ça devient très notablement pénible et dépitant.

Efficacité du Palm Power Massager

Par contre, côté puissance, rien à redire : le Palm Power est ultra-bourrin. Orgasme en moins d’une minute garanti.

Pour des dimensions semblables, il est nettement plus puissant que le Smart Wand Medium. Parmi les sextoys que nous avons testé, il se situe même en seconde place ex æquo sur le podium des records de puissance, derrière le Body Wand et plus ou moins à égalité avec le Smart Wand Large, pourtant bien plus volumineux (je ne compte pas la Rock Box, qui pour moi se situe plus dans la catégorie des fucking machines que dans celle des sextoys).

vibro Palm Power Massager

Une alimentation électrique filaire, avec tous les inconvénients qu’elle implique, est-elle le seul moyen d’obtenir des vibrations aussi puissantes ? Dans l’absolu, probablement pas, mais concrètement, il semble que ce soit bien le cas avec tous les sextoys du marché.

Avez-vous réellement besoin d’une telle puissance ? Eh bien, ce n’est pas à moi qu’il faut le demander, mais à votre clito. Si vous trouvez les vibros classiques trop ramollos, si vous avez envie de jouir simplement pour vous détendre, sans être nécessairement dans l’ambiance, ou si vous n’avez pas de temps à perdre, il se peut que le Palm Power se révèle fort utile.

 

Comparaison avec le Body Wand

La différence de puissance entre Palm Power et Body Wand étant assez difficile à déterminer sans les voir fonctionner côte à côte, je me suis donc placée en situation “expérimentale” : j’ai utilisé l’un, puis l’autre, alternativement, à plusieurs reprises successives.

Bilan : Avec les deux sextoys poussés à fond (ce qui, concrètement, arrive assez rarement lorsqu’on s’en sert en temps normal, vu leur puissance), il est difficile de savoir si le Palm Power est très légèrement moins puissant, ou si ce sont ses dimensions qui, stimulant une zone plus petite, créent cette impression. En tout cas, question différence d’intensité, on n’est qu’à un chouilla près.

Par contre, ce qui a plus attiré mon attention, c’est cette fâcheuse tendance qu’a le transfo du Palm Power à se débrancher facilement : à pleine puissance, les vibrations accentuent ce phénomène, et il faut maintenir le câble en place si on ne veut pas se retrouver frustrée pour cause de débranchage. J’hésite à mettre du scotch dessus pour le fixer une bonne fois pour toutes (ce serait moche, certes, mais efficace).

Conclusion

Les bons points :

  • Il est efficace. Très efficace, même. Ses vibrations sont hyper puissantes.
  • Son capuchon amovible, qui le rend plus facile à nettoyer.
  • Il est petit, donc transportable.

Les mauvais points :

  • Le bouton de réglage qui ne peut aller qu’en augmentant est un brin agaçant.
  • Il a tendance à se débrancher facilement. C’est son principal défaut pour moi.

 

Si je devais placer le Palm Power Massager dans une catégorie, je le mettrais parmi les classiques stimulateurs clitoridiens puissants. Pas de différence bien notable par rapport au Body Wand ou au Fairy donc, mais il rivalise sans difficultés avec ces deux sextoys, tout en étant bien plus petit

Seul point vraiment innovant : la possibilité d’ôter son capuchon. Ce qui simplifie grandement son nettoyage.

De plus, cela permettra aux “têtes” de rechange vendues séparément d’être mises en place de manière plus ajustée, et plus esthétique. Des accessoires divers existent également pour transformer le Fairy et le Body Wand, mais ceux-ci doivent entourer la tête du sextoy, qui n’a pas été prévue à cette effet : cela les oblige à être extensibles, ce qui leur donne souvent l’air de poulpes du futur.

En deux phrases : le Palm Power est extrêmement puissant, et pourtant de taille bien modeste, mais souffre de défauts de praticité. En gros : orgasme clitoridien efficace et rapide garanti… pourvu que vous mainteniez le câble en place pendant l’utilisation.

 

Palm Power Massager

Palm Power Massager
7

Look et originalité

7/10

    Texture et matériaux

    8/10

      Efficacité

      9/10

        Ergonomie et aspect pratique

        4/10

          Rapport qualité/prix

          7/10

            Les plus

            • Hyper puissant
            • Revêtement amovible, facile à nettoyer
            • Petite taille

            Les moins

            • Tendance à se débrancher
            • Bouton de commandes peu pratique

             

            Merci à la boutique Body House, qui nous a fourni le Palm Power afin que nous puissions réaliser ce test.

             

             

             

            1
            Poster un Commentaire

            avatar
            1 Comment threads
            0 Thread replies
            0 Followers
             
            Most reacted comment
            Hottest comment thread
            1 Comment authors
            JADE DIMIGLIO Recent comment authors
              Subscribe  
            plus récents plus anciens plus de votes
            Me notifier des
            JADE DIMIGLIO
            JADE DIMIGLIO

            hum que de commentaires élogieux moi je suis beaucoup plus nuancée…
            l’appareil chauffe vite….et oui et j’ai du procédé à deux échanges le moteur était HS…non,non il n’a pas tourné pendant des heures ……