Fairy Large

Vibro Fairy Large : la baguette magique de l’orgasme

par Elle
le

Le vibro Fairy Large existe depuis un moment déjà, mais je ne l’avais jamais essayé. Tout aussi rose que les autres Fairy, filaire, celui-ci présente des dimensions plus conséquentes.

Vibro Fairy Large

Je me devais de découvrir ce que valait la version grande taille du célèbre vibro ultra-puissant, afin de le comparer à son petit frère le Fairy Mini et à son concurrent de même gabarit, le Body Wand Large.

J’avais très envie de l’essayer et de partager mon avis avec vous.

Voici le test du Fairy Large.

Packaging du sextoy

L’emballage, en carton mince rose, doublé d’un blister en plastique transparent, ressemble beaucoup à celui des autres Fairy : présentable, mais jetable.

Par contre, aucun étui de rangement n’est fourni, ce qui est dommage.

Le matériau qui constitue le sextoy ne craint pas vraiment les réactions chimiques, mais la tête du vibro, toute blanche, peut se retrouver tachée si elle fait de mauvaises rencontres.

Si vous n’avez pas sous la main de pochette suffisamment grande pour contenir le sextoy entier (qui est tout de même assez volumineux), vous pouvez vous contenter de protéger sa tête avec un truc en tissu qui ne déteint pas… Au pire, une chaussette blanche propre, c’est pas hyper classe, mais ça peut faire l’affaire…

objetsdeplaisir-test-vibro-fairy-1 objetsdeplaisir-test-vibro-fairy-2

Aspect du vibro Fairy Large

Le Fairy Large semble être une version zoomée du Fairy Mini… Hormis ses dimensions, il est quasiment identique.

 

Vibro Fairy Large : la baguette magique de l'orgasme

La texture du centre de son manche diffère : visuellement, sa surface pourrait faire penser à une sorte de faux cuir rose pâle pas très bien imité, en plastique.

Cette texture présente l’avantage d’être plus adhérente que le plastique lisse du manche du Fairy Mini, et donc, de faciliter la prise en main. On retrouve la même surface sur le Body Wand Large.

Vibros Fairy (désormais Pixey))
De gauche à droite : Fairy Lithium, Mini, Large et Turbo.

En observant le Fairy Large et le Body Wand côte à côte, j’ai constaté avec surprise que ce n’était pas là la seule ressemblance entre les deux sextoys.

Leurs dimensions et proportions ont rigoureusement identiques. Ils sont la même molette de réglage, la même tête, avec le même nombre de stries latérales, le même cou, les mêmes vis aux mêmes emplacements, les mêmes trous d’aérations, le même câble, la même prise… Et même le même logo “MC Edia Raft” à l’extrémité de leur manche ! Seuls les noms et les coloris (rose pâle pour l’un, bleu pâle pour l’autre) diffèrent.

Fairy Large

Texture et matériau

Le Fairy Large est en plastique rigide. Son cou est flexible, et permet à sa tête de s’incliner légèrement lorsqu’on exerce des pressions dessus.

Alimentation du vibro Fairy Large

Comme le Mini et le Turbo, le Fairy Large se branche sur secteur.

Son câble mesure 2 mètres, comme celui du Fairy Mini. Bon, ce n’est pas le câble de vibro filaire le plus long du monde. En effet, celui de l’Europe Magic Wand mesure 2 mètres 40, tandis que celui du Fairy Turbo, l’un des deux petits derniers de la marque, fait 2 mètres 50. Mais la plupart du temps, cela suffit à couvrir la distance à la prise la plus proche.

Vibro filaire Fairy

Commandes du vibro Fairy

Le Fairy Large comporte une molette, qui permet de régler à souhait sa puissance grâce à un potentiomètre.

Cela fait partie des modes de commandes sextoyesques que je trouve les plus pratiques et agréables : on obtient exactement l’intensité que l’on souhaite obtenir, sans avoir à réfléchir, en ne bougeant que le bout d’un doigt.

La molette du Fairy

Niveau sonore

Question niveau sonore…C’est un vibro ultra-puissant, donc c’est sûr qu’on l’entend. Sur ce point, je ne le comparerai donc qu’à d’autres sextoys du même type.

Étrangement, le Fairy Large est moins bruyant que le Fairy Mini : à pleine puissance, il ne part pas dans les aigus, ce qui le rend nettement moins désagréable à entendre que son petit frère.

Si on le compare avec le Body Wand, le niveau sonore est équivalent.

Vibros ultra-puissants
Le Fairy, en compagnie d’une flopée d’autres vibros ultra-puissants.

Maniabilité

Le Fairy Large se tient bien en main, et grâce aux mini-reliefs sur son manche, il ne glisse pas. La largeur de sa tête permet de bien stimuler le clito et les zones alentour.

Vu son diamètre, aucun risque de viser à côté. Même en maniant le vibro un peu aléatoirement en pleine action, le clitoris se retrouve forcément au centre des vibrations.

Le câble d'alimentation du vibro Fairy

Efficacité du Fairy Large

Le Fairy Large et le Body Wand Large ont le même type de vibrations. Par rapport au Fairy Mini, elles ont une fréquence plus basse et une amplitude plus élevée. La sensation procurée n’est pas exactement identique à celle procurée par le Fairy Mini… Mais au final, à pleine puissance, je ne saurais dire quel sextoy procure la sensation la plus intense, mais ce n’est pas exactement la même sensation.

Le fait que la tête soit plus large influe aussi sur cette différence. Les vibrations s’étalent plus en profondeur, et sur une plus grande surface.

Quoi qu’il en soit, le résultat est le même : un orgasme ultra-rapide, que l’on peut réitérer un bon nombre de fois d’affilée.

objetsdeplaisir-test-vibro-fairy-10
Le Fairy et le Fleshjack Boys Jason Visconti

Conclusion sur le vibro Fairy Large

Les bons points :

  • Le Fairy Large permet d’obtenir des orgasmes puissants en un rien de temps, et de recommencer à volonté.
  • La molette-potentiomètre, qui permet de régler les vibrations pile poil à l’intensité que l’on souhaite… et donc de reprendre la stimulation tout doucement juste après un orgasme, puis d’augmenter peu à peu la puissance des vibrations.
  • Avec sa tête large, difficile de louper le clito… et ses alentours sont également stimulés.
  • Les vibrations se propagent en profondeur.

Les mauvais points :

  • Il est encombrant et filaire, donc pas hyper-transportable.

Vibro Fairy Large

Note finale du test

8 / 10

Look et originalité

6/10

Texture et matériau

8/10

Efficacité

10/10

Ergonomie et aspect pratique

8/10

Rapport qualité/prix

8/10

Les plus

  • Hyper-puissant...
  • Et donc hyper-efficace
  • Jamais de problèmes de batterie

Les moins

  • Pas très joli
  • Craint l'eau
  • Pas utilisable en extérieur

 

Le Fairy Large est rigoureusement identique au Body Wand Large, à la teinte et au logo près. A ce stade de ressemblance, je ne pense pas que l’une des deux marques ait imité l’autre… mais que les deux sextoys sortent probablement de la même usine.

Cela n’est pas un défaut en soi, simplement, les deux engins sont identiques, et sont tous deux de très chouettes vibros, qui permettent de jouir en un temps-record.

 

 

Avatar
Collectionneuse compulsive de sextoys, testeuse pointilleuse et exhibitionniste débutante.

6 réflexions sur “Vibro Fairy Large : la baguette magique de l’orgasme”

  1. Avatar
    Rien à faire, plus je lis vos tests sur les différents “Magig Wand like”, plus j’ai envie d’en offrir un à Mme Melon… Quand je vois comment un simple vibro la fait décoller, j’ai trop envie de voir l’effet que ces vibros ultra-puissants auraient sur elle…
  2. Avatar
    Mon épouse est peu réceptive aux sex-toys. l’effet a été dévastateur; j’ai du mettre l’oreiller sur la bouche pour ne pas interpeller les enfants.
  3. Nienna
    Je l ai depuis plus de deux ans. Terrible “engin” qui me fait jouir à répétitions, à tels points que je l’utilise tout les jours, parfois plusieurs fois par jour. Au début, il me donnait du plaisir occasionnellement mais je suis vite devenu accro à ce monstre de plaisirs. Je ne peux m’en passer, au point qu’à ce jour, je n’arrive plus à jouir en me caressant ou en utilisant un autre jouet vibrant. Autre point négatif, je ne trouve plus de plaisir (jouissance), même aux stimulations d’un homme sur mon clito. Le fait qu’il fasse jouir rapidement fait que j’en demande toujours plus mais au final, je reste frustrée car jouir, durant la cuisson des pâtes, ne m’apporte plus de satisfactions Il faut aussi voir le coté pratique de l objet. Contrairement à l’Hitachi, la boule n’est pas lisse. Elle a des rainures et le laver demande l’utilisation d’une brosse (détournement d’une brosse à dents … sourire) Donc, oui, il est terrible et nous fais rapidement jouir mais ne faites pas comme moi, ne devenez pas accro et jouez avec d’autres jouets afin de conserver le plaisir dans d’autres conditions.
    1. Avatar
      Merci d’avoir partagé votre avis ! En ce qui concerne la perte de sensibilité (ou d’intérêt ?) pour les autres types de stimulations, je me rappelle être tombée sur un article de Sexactu où Maïa Mazaurette évoquait la question : apparemment, il suffit d’une “cure” de quelques semaines sans Fairy pour inverser le processus et redonner au clito des habitudes vibratoires plus modestes… Le tout étant de parvenir à se passer du Fairy pendant quelques semaines…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *