Pixey Pocket

Pixey Pocket (ou Fairy Pocket Mini), un vibro japonais miniature

le

Nous avons testé le Fairy Pocket Mini (désormais renommé Pixey Pocket), un mini-vibro, petit frère portable du Fairy Mini et du Fairy Lithium.

Plus petit donc plus transportable, ce sextoy est rechargeable comme la version Lithium. Mais encore faut-il voir ce qu’il en est de ses vibrations.

Pixey Pocket

Il y a quelque temps, j’ai décidé de rédiger un comparatif entre tous les vibros ultra-puissants qui me tomberaient sous la main, en les classant du plus au moins puissant, du plus beau au plus laid, du plus pratique au plus agaçant, etc.

Je vais bientôt compléter ce comparatif, en ajoutant le Fairy Pocket Mini à la liste des candidats.

Avant de comparer le Pixey Pocket à tous ses potes qui se trouvent dans mon tiroir à sextoys, commençons d’abord par son test.

Acheter chez espaceplaisir 

Packaging du Fairy Pocket Mini

Le sextoy arrive dans une petite boîte en carton, présentable mais jetable.

Aucun accessoire de rangement n’est fourni. Le Fairy Pocket Mini est rigide et ne risque pas vraiment de s’abîmer au contact d’autres sextoys, mais un étui serait tout de même le bienvenu pour ne pas le salir ! Une petite trousse ou un petit sachet en tissu fera l’affaire.

Emballage du Fairy Pocket Mini

Dimensions du Pixey Pocket

J’ai été assez surprise en ouvrant le colis : le Fairy Pocket Mini est minuscule !

Je m’attendais à ce qu’il soit peu encombrant, mais pas à ce point. En effet, il est presque aussi petit que le Lelo Mia, qui est censé être un rouge à lèvres vibrant !

Fairy Pocket Mini, Fairy Lithium et Fairy Mini
Fairy Pocket Mini, Fairy Lithium et Fairy Mini côte à côte.

Tout petit donc pratique pour trimbaler partout avec soi, ce vibro tient sans problème dans un sac à main, une trousse à maquillage ou une grande poche. Bon point de ce côté-là, donc.

Look du Pixey Pocket

Niveau look, le Pixey Pocket reste dans la même lignée que les deux autres Fairy que je connais.

Déballage du Fairy Pocket Mini

Du rose, du blanc, des fées, des papillons et des étoiles. Le tout contient un peu moins de rose, mais les dimensions réduites accentuent le côté “gadget”.

Une attache en tissu, qui se fixe à l’extrémité du sextoy, est fournie.

Ça peut toujours être pratique pour le tenir plus fermement, pour le rangement, ou si l’on veut être sûre de se rappeler le nom du vibro, qui est inscrit dessus.

Le vibro Pixey Pocket

Texture et matériau

Comme ses grands frères, le Fairy Pocket Mini est en plastique ABS, matériau rigide et non-toxique. Son cou est légèrement flexible, l’orientation de sa tête s’ajuste donc en fonction de la pression qu’on y applique.

Le Pixey Pocket (ou Fairy Pocket mini), petit vibro japonais

Alimentation du Pixey Pocket

Le Fairy Pocket Mini est rechargeable, grâce à un câble USB, qui est fourni.

L’embout qui se branche sur le sextoy est à un format propriétaire. il faut donc faire attention à ne pas perdre le câble, car celui-ci ne pourra pas être remplacé par un mini-USB ou micro-USB classique.

Même si rien n’est explicitement dit à ce sujet, il semble compatible avec le chargeur du Lithium. Le pouic rentre dans le trou, et le voltage est le même.

le Pixey Pocket (ou Fairy Pocket Mini) et son câble de chargement

Commandes du Fairy Pocket Mini

Contrairement aux autres sextoys de la marque, le Fairy Pocket Mini n’a pas de molette liée à un potentiomètre, mais un simple interrupteur, à trois positions : éteint, puissant, et très puissant.

On n’a donc le choix qu’entre deux vitesses de vibrations.

Le Pixey Pocket (ou Fairy Pocket Mini) et son chargeur

Ces deux vitesses sont largement assez bourrines à mon goût, mais la transition est un peu abrupte, ça manque d’options de réglage. Impossible de jouer sur les variations d’intensité, c’est un peu moins drôle.

Niveau sonore du Pixey Pocket

L’engin est clairement bruyant, mais pas autant que ses deux grands frères. Disons qu’on en est encore à un niveau sonore qui évoque un vibro, pas un mixeur.

Les vibros Fairy Pocket Mini, Fairy Lithium et Fairy Mini

Maniabilité du Pixey Pocket

Le Fairy Pocket Mini est tout petit, peu encombrant et facile à prendre en main. On atteint très aisément le bouton avec le pouce lorsqu’on tient le vibro.

Pixey Pocket (ou Fairy Pocket Mini)

Efficacité du Pixey Pocket

Le Fairy Pocket Mini est moins bourrin que ses grands frères, on pouvait s’en douter. Sa tête vibrante est de plus petite taille, les vibrations couvrent donc une surface moins importante. Ainsi, il stimule uniquement le clito et pas ses environs, ce qui, à mon goût, est un peu moins agréable.

Mais pour un aussi petit vibro, je suis quand même vraiment impressionnée par l’intensité des vibrations.

Le Fairy Pocket Mini est super-méga-puissant pour sa taille, et ses vibrations se propagent bien en profondeur. C’est de loin le plus puissant des mini-vibros que j’ai eu l’occasion de tester. Et s’il s’agit de le concurrencer en matière d’intensité vibratoire, la plupart des vibros “classiques” de taille “moyenne” sont tout aussi mal barrés.

Le Fairy Pocket Mini

En bref : il fait jouir (très) vite et bien.

Cela pourrait sembler la moindre des choses de la part d’un vibro, mais, avec beaucoup de mini-sextoys, souvent, c’est pas gagné. Avec le Fairy Pocket Mini, même si on est loin d’en être au stade de bourrinitude des modèles Mini ou Lithium, on a affaire à des vibrations tout à fait dignes d’un vibro puissant.

Conclusion sur le Pixey Pocket

Les bons points :

  • Il est minuscule, donc très transportable.
  • Il est rechargeable, avec un câble USB peu encombrant.
  • C’est un sextoy très, très puissant pour sa taille. Quand même nettement moins puissant que les Fairy plus gros, mais suffisamment pour que cela en soit impressionnant.

Les mauvais points :

  • Seulement deux vitesses : puissant et vraiment très puissant. Un réglage plus progressif de l’intensité des vibrations aurait été préférable.
  • Toujours le look façon “Polly Pocket” propre aux Fairy.

Fairy Pocket Mini

Malgré ses airs de gadget que l’on pourrait trouver dans une pochette surprise, le Fairy Pocket Mini fait très bien ce qu’on attend de lui : il vibre fort et bien. Le tout, en étant rechargeable, et doté de dimensions suffisamment miniatures pour qu’on le trimbale partout.

Si je ne devais garder qu’un unique Fairy dans ma chambre, ma préférence irait à l’un des deux autres, le Fairy Lithium ou le Fairy Mini. Et ce, pour leurs vibrations bien plus puissantes et réparties de manière plus ample, mais aussi pour la possibilité de varier progressivement l’intensité des vibrations.

Mais si c’est pour transporter, je conseillerais le Pixey Pocket sans hésiter.

Pixey Pocket (anciennement nommé Fairy Pocket Mini)

 

Note finale du test

Pixey Pocket
7 / 10

Look et originalité

6/10

Texture et matériau

7/10

Efficacité

7/10

Ergonomie et aspect pratique

7/10

Rapport qualité/prix

8/10

Les plus

  • Minuscule
  • Rechargeable
  • Très puissant pour sa taille

Les moins

  • Seulement deux vitesses
  • Rose

 

Acheter chez espaceplaisir 

 

 

Collectionneuse compulsive de sextoys, testeuse pointilleuse et exhibitionniste débutante.

6 réflexions sur “Pixey Pocket (ou Fairy Pocket Mini), un vibro japonais miniature”

    1. Il y a deux nouveaux modèles de Fairy encore plus puissants : Fairy Turbo et Fairy Black Exceed. Pour l’instant sauf erreur nous sommes les seuls à l’avoir en stock en Europe, sur KissKiss.ch.
  1. J’ai le Fairy Pocket Mini depuis 1 ou 2 ans, et ce qui m’énerve au plus haut point (et ce dont on ne se rend jamais compte à temps) c’est que la batterie se décharge toute seule! Du coup, on le laisse traîner pendant 2 semaines et hop, il ne s’allume plus, ou pire, il rend l’âme juste avant l’orgasme. Le laisser branché n’est pas une option non plus car selon la notice, on doit le recharger uniquement une fois que la batterie est vide… Bref même si je l’aime beaucoup comme vibro, je ne l’utilise presque jamais.
  2. @Lola : Merci pour cette précision. N’ayant (pour le moment) pas vraiment laissé à la batterie le temps de se décharger toute seule, je n’avais pas d’infos à ce sujet. C’est malheureusement le cas de beaucoup de vibros (et de beaucoup d’appareils rechargeables en général). Parmi les sextoys que j’ai dans mon placard, les Fun Factory sont ceux qui semblent tenir le plus longtemps la charge lorsqu’on ne les utilise pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *