Douche dorée et urophilie : fantasmes et expériences

Douche dorée et urophilie : fantasmes et expériences

par Elle
le

Parmi les pratiques sexuelles, la douche dorée reste assez discrète. Si l’on lit à tout bout de champ des conseils sur la sodomie, l’urophilie, quant à elle, n’est que timidement mentionnée.

Tabou pour certains, fantasme pour d’autres, l’ondinisme (son nom plus poétique) trouve pourtant de nombreux adeptes. Son intérêt étant davantage psychologique que physique, ce qui est vécu et aimé dans l’uro diffère d’une personne à l’autre.

Je suis donc partie en quête de personnes appréciant la douche dorée, ou d’autres actes sexuels liés à l’urine, et je leur ai demandé de me faire part de leurs expériences et de leurs impressions. Ceux et celles qui m’ont répondu pratiquent aussi le BDSM, et l’uro fait partie de leurs jeux entre maître(sse) et soumis(e). Voici ce qu’ils m’ont raconté.

Douche dorée et urophilie : fantasmes et expériences

 

Un moment de partage intime et privilégié

L’urine de ma Reine est un trésor. Réellement. Et je le prends comme tel. Je le chéris. Parce qu’elle m’offre ce que très peu de femmes offrent.

La fréquence ne dépend pas de moi. Mais à chaque fois qu’elle me l’offre, je l’en remercie…

Mais je ne serais pas complet dans mes propos sans évoquer la nature de ce cadeau. Il n’est pas naturel pour une Femme d’uriner sur, ou dans la bouche d’un homme. C’est se montrer dans une position qui peut, pour les gens “vanille” (ndlr : vanille désigne les gens qui ne pratiquent pas le BDSM), paraître humiliante. Aussi, lorsqu’elle l’a fait pour la première fois, elle m’a montré qu’elle n’avait pas peur de mon jugement. Qu’elle avait suffisamment confiance en mon regard pour savoir qu’elle allait pouvoir s’exposer ainsi. C’est un moment de partage extrêmement intime et privilégié.

Je n’ai aucune appétence pour le goût, encore moins pour l’odeur de l’urine en général. Mais j’aime passionnément passionnément le goût de la sienne, l’odeur, la chaleur…

La douche dorée, un fantasme à assouvir

En ce qui me concerne, la douche dorée est un fantasme que je cherche à assouvir.

J’aimerais sentir l’urine d’une ou plusieurs femmes me couler sur le corps et remplir ma bouche. Pourquoi ? je ne sais pas mais j’en ressens l’envie.

Je regrette qu’il soit si difficile de rencontrer des femmes adeptes de ce genre de pratique.

On ne pisse pas sur le premier venu

Si vous avez du mal à trouver, c’est sans doute parce que c’est une pratique très intime. Du coup, “cherche femme pour douche dorée”, ça ne le fait pas trop. En gros : on ne pisse pas sur le premier venu. Et on ne se fait pas pisser dessus par le premier venu.

Je pense que pour beaucoup d’amateurs, il faut qu’il y ait un désir intense pour l’autre, l’envie de l’inonder de nous, de le “marquer”, autant que de lui donner nos fluides, toute notre chaleur intérieure.

Donner ses fluides… c’est aussi de ça qu’il s’agit. On lui pisse dessus, parce qu’on n’a pas des litres de foutre ou de mouille à lui donner, mais ça en tient lieu.

Une notion de don dans l’urophilie

Il y a pour moi une notion de don dans cette pratique; don que l’on ne distribue pas au hasard et à n’importe qui. On peut parfois retrouver ça dans l’éjaculation. Pour ma part, je ne bois pas l’urine : je me contente d’offrir mon corps à une maîtresse qui, parce qu’elle le désire, veut m’utiliser de la sorte.

Il est vrai que parfois, la douche dorée peut y avoir un coté humiliant… Mais si cette humiliation fait partie du jeu, alors, ça donne le frisson.

Le son de l’écoulement du liquide doré me fait vibrer

Actuellement, je n’ai pas de Domina… Mais ma dernière, quand elle me disait que c’était “le Golden Shower Time”, j’étais déjà excité…

Ce que j’apprécie ? Je ne saurais l’expliquer, vu que ce que je ressens est indescriptible… Rien que le son de l’écoulement du liquide doré me fait vibrer, et suffisait à me satisfaire dans certaines situations…

La douche dorée nécessite confiance et décontraction

J’ai été une fois donneuse. J’ai bien mis 5 minutes à y arriver. Il s’agissait d’une douche dorée. C’est incroyable la confiance et la décontraction qu’il faut pour ça. Comme pour le fisting ou la sodomie, ce n’est qu’une question psychologique. Il faut se déverrouiller et ça prend du temps.

D’autant que ce n’est pas un penchant chez moi : à la base, je trouve ça “sale”.

 

Un grand nombre de personnes se sont exprimées sur le sujet. J’ai donc décidé de découper l’article en plusieurs parties. Merci à tous ceux et celles qui m’ont répondu !

Le suite :

 

Illustration : photo d’un arbre appelé communément “douche d’or”, galerie Flickr de Kaizuka, Creative Commons.

Collectionneuse compulsive de sextoys, testeuse pointilleuse et exhibitionniste débutante.

6 réflexions sur “Douche dorée et urophilie : fantasmes et expériences”

  1. Je pratique l’ondinisme (ou urolagnie) depuis mon adolescence, sans savoir pourquoi j’aime ça, mais sans me poser la question plus que ça. Après tout, c’est une pratique inoffensive (sous réserve de le faire avec des personnes saines). De même, il est préférable et plus agréable que l’urine ne soit pas trop “chargée”, vous voyez ce que je veux dire… Ce fut longtemps une pratique solitaire, jusqu’à ce que je découvre qu’il avait beaucoup d’amateurs ! Pour moi, il y a plusieurs sources de plaisir. En premier, le soulagement de la vessie “ça fait du bien”. Ensuite, la douce chaleur sur le ventre, la poitrine, la bouche… Je ne peux pas compter le nombre de fois où je me suis arrosé et bu. Mes meilleurs souvenirs sont ceux-ci. Un plan uro réciproque, je m’étais vraiment bien “éclaté”. Un autre où j’ai “bu à la source”, un bouquet très floral (fin d’après-midi). Une chose que j’aime aussi, c’est pisser dans mes sous-vêtements (merci de ne pas faire de psychanalyse), de préférence dans du coton blanc. . J’en ai parlé avec ma future copine (qui habite loin, mais va venir). J’ai abordé le sujet délicatement, et elle est d’accord. Je me réjouis de vivre ça avec elle, en plus de pratiques plus habituelles. Pour finir, je dirais qu’il ne faut pas être dégoûté a priori. On ne peut se faire son idée qu’en essayant. Ceci posé, je ne fais pas de prosélytisme. Si vous avez envie d’épicer (et pisser) vos relations amoureuses et sexuelles, testez !
  2. https://testerplaisir.wordpress.com/
    Bonjour, Nous étions très intrigué par cette pratique et nous trouvons peu de choses sur le sujet. Merci pour les témoignages, cela est très intéressant !
  3. BJR j’ai 52 ans je rêve moi Aussi de cette pratique ! Je recherche depuis un bon moment une femme qui m’offrirais une douche dorée , maleureusement je n’arrive pas a concrétiser cette envie !! C’est ci difficile que ça de trouver une femme qui puisse le faire ? Bises à toutes . CDT
    1. Ok. Moi je la pratique et c’est génial mais pour trouver une partenaire c’est tout autre chose. J’ai eu la chance de la découvrir avec une fille beaucoup plus jeune que moi. Une orientale qui la pratiquait et qui me la fait découvrir par surprise fabuleux. De puis je ne peux plus m’en passer et pratiquement toutes les partenaires que j’ai eu je suis arrivé à les décider et elles aiment. Mais. Beaucoup de doigté et patience et prudence car ça peut les dégoûter rien que l’évocation et puis Il faut. Une relation très intime voire amoureuse. C’est primordial. Faire voir des vidéos par exemple ça aide. Ce qu’elle aiment particulièrement c’est qu’on urine dans leur chatte. Mais pas facile à faire de même qu’elle arrivent pas spontanément à le faire Il leur faut du temps et beaucoup de concentration. Donc de là patience le moment délicieux c’est quand la première goutte arrive
  4. Salut Moi Jaime luro surtout quand cest chaud et ca vient directement dun vagin.parfois je garde la culotte pour avoir lodeur forte le lendemain. Ca mexcite beaucoup

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *