Carte de la sexualité humaine

Checklist BDSM et autres outils pour partager ses fantasmes

le

Cet article ne tentera pas d’expliquer les diverses manières de lancer une conversation sur vos goûts et désirs en matière de sexe. J’ose présumer que vous êtes capables de vous débrouiller sur ce point. Mais il vous fournira (du moins, je l’espère) des outils pour lister vos goûts sexuels de manière ludique, dans le but, notamment, de vous découvrir des fantasmes en commun avec votre partenaire. Notamment une checklist BDSM et une carte de la sexualité humaine.

Checklist BDSM

Une checklist d’activités sexuelles

Le but d’une checklist d’activités sexuelles n’est bien évidemment pas de passer aux travaux pratiques aussitôt le formulaire rempli. Ça, c’est un coup à signaler qu’on est ok pour un petit massage et à se retrouver pendouillé par les pieds au fond d’un donjon parce qu’on s’est gourré de ligne. C’est juste un support sur lequel appuyer la conversation, histoire d’aborder le plus de points possibles et imaginables, sans en oublier, et sans crainte d’a priori quant au ciblage des questions.

Chacun remplit la liste de son côté, en mettant une note à chacune des activités mentionnées, en fonction de ce qu’il ou elle en pense. Ensuite, on compare les résultats en les commentant, et on se découvre (peut-être) des goûts en commun.

Une checklist BDSM

Spoiler : la suite de cette article contient une checklist d’activités BDSM, prête à l’emploi.

En partant en quête d’une checklist BDSM à vous conseiller, j’en ai trouvé deux plutôt sympa, qui ne m’ont cependant pas tout à fait satisfaite. La première a un contenu très exhaustif, mais est en anglais. La seconde, en français, est un peu trop ciblée à mon goût. En effet, elle s’adresse principalement à des femmes jouant le rôle de soumises dans une relation BDSM, alors que je voulais plutôt un questionnaire qui puisse s’appliquer à tout le monde.

J’ai donc décidé de m’en inspirer pour créer une nouvelle checklist BDSM, en français et mixte (que ce soit au niveau du sexe ou du “rôle” BDSM de ses utilisateurs). Et ce, afin de la partager avec vous. En plus d’y lister des activités BDSM et fétichistes, j’y ai ajouté des pratiques sexuelles “vanille”* qu’il me semblait dommage de zapper. Et des sextoys, bien entendu.

Si vous le souhaitez, vous pouvez en télécharger une version imprimable prête à être complétée, ou bien jeter d’abord un coup d’œil ci-dessous pour voir à quoi elle ressemble.

Checklist BDSM : comment procéder ?

Pour chacune des activités de cette liste, vous noterez dans deux colonnes différentes :

  • Ce que vous inspire la perspective de subir l’action décrite de la part de votre partenaire.
  • Ce que vous inspire la perspective de faire subir l’action décrite à votre/un(e) partenaire.

Le barême :

  • / : Techniquement impossible (ex : action nécessitant un organe dont vous n’êtes pas pourvu(e))
  • :coeur: : Indispensable ! Il vous est quasi-inconcevable de vous en passer
  • 5 : Vous adorez !
  • 4 : Vous aimez
  • 3 : Oui, c’est une activité plutôt sympa
  • 2 : Mouais, bof, plutôt neutre
  • 1 : Vous n’aimez pas trop, mais vous êtes ok pour le faire si cela fait plaisir à votre partenaire
  • 0 : Vous détestez, mais vous seriez prêt(e) à le faire pour faire plaisir à votre partenaire
  • : Vous n’êtes pas prêt(e) à le faire mais votre avis sur cette pratique pourrait évoluer dans un avenir plus ou moins lointain
  • NON : Vous ne souhaitez jamais, ô grand jamais, tenter cette pratique

 

Télécharger (PDF, 411KB)

 

Cette liste peut encore être complétée. En effet, son but est de lister tous les types d’activités sexuelles réalisables et légales. J’ai donc sûrement oublié des trucs. Si vous avez une idée, dites-le nous dans les commentaires.

 

(*) “Vanille” : non-BDSM.

 

Edit : Pour ceux et celles qui préfèrent compléter directement le fichier, voici une version éditable, au format Word (créée avec Google Docs, donc facilement ré-importable… En attendant de vous fournir un format plus pratique…).

 

La carte de la sexualité humaine

“A map of the lands of human sexuality” est un dessin réalisé par Franklin Veaux dans le but de cartographier l’intégralité des pratiques sexuelles et des fantasmes humains. Cette carte répertorie toutes les catégories de la sexualité humaine : y compris les trucs illégaux et ceux qui relèvent de l’imaginaire.

Une version interactive est disponible en ligne. Dans celle-ci, on peut marquer, grâce à des épingles de différentes couleurs, les choses que l’on a essayées et qu’on a aimées ou pas aimées, les choses que l’on aimerait faire, et celles qui relèvent du pur fantasme. Ensuite, on sauvegarde la carte ainsi annotée, et peut on la partager, sous la forme d’un lien.

 

map-human-sexuality-franklin-veaux

“A map of the lands of human sexuality”, par Franklin Veaux

 

Source de l’illustration en tête d’article : galerie Flickr d’IngyJO, Creative Commons.

 

 

Collectionneuse compulsive de sextoys, testeuse pointilleuse et exhibitionniste débutante.

13 réflexions sur “Checklist BDSM et autres outils pour partager ses fantasmes”

  1. Merci ! c’est une bonne idée, bien fun. Et en plus on a appris du vocabulaire, on s’endormira moins bêtes. La carte est très chouette mais j’ai froid dans le dos quand je lis qu’il existe un fétichisme envers les banquiers…
  2. Merci pour vos commentaires ! La carte est l’oeuvre de Franklin Veaux, qui une flopée de trucs vraiment sympa sur le sexualité (et pas uniquement) sur son site. Je crois qu’à chaque fois que je la regarde, je découvre un truc nouveau :-)
  3. J’avais trouvé un site qui présentait un outil intéressant pour les couples. Chaque membre remplissait le questionnaire, et le résultat n’indiquait que les points communs, évitant ainsi d’avouer un phantasme qui pourrait être mal vu.
    1. Le coup des points communs est une idée sympa… Mais ensuite, ça peut être une bonne chose de parler aussi des fantasmes que l’on n’a pas nécessairement en commun.
  4. La checklist est, je pense, un outil très utile, ne serait-ce que parce qu’on ne connait pas toutes les pratiques, ou parce que certaines fois il n’est pas aisé d’aborder la discussion avec son partenaire, elle peut donc permettre d’engager la conversation. De très nombreux sites la proposent, avec plus ou moins les mêmes points, mais aussi avec une partie limite à ne pas franchir et qui pourrait mettre la vie de la personne en danger (une simple allergie au latex par exemple). Celle-ci résume vraiment pas mal les pratiques. La notre est en préparation depuis quelques temps également et sera disponible sur le site ainsi que l’explication de l’utilité d’un safeword, slowword, comment le choisir etc. En tout cas, j’ai été agréablement surprise!
    1. En effet, c’est important de le préciser. Il faut toujours aborder la partie limites avant de passer à l’action, et être au courant de l’état de santé de son/sa partenaire, lorsque celui-ci peut entraîner des risques ou des douleurs non-désirées. Et aussi les allergies, phobies, etc… Bref, tout ce qui peut avoir un impact.
  5. Vlad_LahVohDkah
    Vis à vis de la checklist elle me paraissait intéressante notamment parce que c’est ce que je cherchais. Le problème c’est le format PDF : il ne me semble pas simple de l’éditer sans devoir écrire à la main, et personnellement j’aime bien le format numérique. Peut être serait-il intéressant de soit fournir une version Excel, soit proposer peut être un formulaire à remplir via votre site ? En tout cas bon boulot.
  6. On va essayer d’ajouter une version complétable en ligne, d’ici peu… si on trouve le temps de le faire, et une manière de le présenter qui soit chouette. En attendant, je viens d’incorporer une version éditable du fichier, à télécharger dans l’article.
  7. Ce qui est fabuleux, ce sont les check lists qui permettent de découvrir les désirs inconscients. J’aimerais bien avoir ce genre d’instruments pour mes client(e)s avant qu’ils ne viennent. On y verrait plus clair ah oui, on perdrait moins de temps. Olivier
    1. Bonjour; La liste est sympa avec plus de détails dans certains domaines que d’autres. J’en ai rempli une il y a quelques années. La chose intéressante c’est qu’avec le temps et la pratique, on aperçoit de son évolution. Et parfois même d’une autre orientation. Ce qui te semble peu faisable, voire infaisable, la découverte de ton corps et ses possibilités et avec la complicité de ton ou tes dominants (couple en ce qui me concerne) tu peux franchir des barrières que tu ne pensais pas pouvoir faire au début.
      1. je vois que c’est un sujet qui est intemporel. Un premier palier pour ouvrir la discussion. Une base claire pour appeler un chat, un chat. Je trouve que c’est bien d’avoir évité les pratiques dangereuses, comme l’asphyxie, la pendaison, le water bondage, les aiguilles, la couture, le perçage du corps… Il y a des adeptes, c’est certain. Mais ce genre de pratique il faut savoir ce que tu fais et qui le fait. Ne pas s’engager dans de l’à-peu près . Dans le D /s, il y a le créampie et la toilette intime qui d’après moi, a sa place dans une liste, qui n’est jamais exhaustive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *