Ecrit le par dans la catégorie Gazette du sextoy - Mis à jour le

Voici la sixième édition de la gazette du sextoy, avec des dinosaures qui s’accouplent, des problèmes de sextoys connectés, des love dolls intelligentes et des godemichets pour ouvrir vos chakras.

La vie sexuelle des dinosaures

Le youtubeur DirtyBiology s’est attaqué à la question qui nous taraude tous : Comment les dinosaures faisaient-ils du sexe ? Avaient-ils un pénis ? Un cloaque ? Quels étaient leurs critères de sexytude ? Et les dinos dotés de piques, comme les stégosaures, comment parvenaient-ils à s’accoupler sans se blesser ? Quant aux plus lourds, ils ne galéraient pas trop avec le kama-sutra ?

Un fossile n’a plus d’appareil génital. On ne peut donc qu’établir des spéculations, en se basant sur les espèces actuelles proches, telles que les crocodiles et les oiseaux, et sur des détails morphologiques du squelette.

Lire la suite »

Ecrit le par dans la catégorie Accessoires - Mis à jour le

objetsdeplaisir-test-preservatifs-fluorescents-love-light-2Je vous ai déjà parlé des préservatifs phosphorescents, et de ma quête d’informations quant à leur composition (Bilan : non, ce n’est pas radioactif. Ouf !).

Nous allons maintenant nous pencher plus en détails sur la question, en observant une boîte de capotes photosphorescentes de plus près : les préservatifs Technosex, de la marque LoveLight.

Ceux-ci nous ont été envoyés par la boutique Sextoys-Addict, afin que nous puissions les tester et partager notre avis avec vous.

 

Lire la suite »

Ecrit le par dans la catégorie Accessoires - Mis à jour le

condoms-aids-conference-mexicoA priori, on connaît tous les préservatifs sur le bout de… euh… par cœur. Je ne vous ferai pas l’insulte de vous rappeler à quoi les capotes servent, ni comment elles s’utilisent, je me doute bien que vous maîtrisez le sujet.

Mais êtes-vous sûr(e) de réellement tout savoir à leur propos ? Si l’on remonte le fil du temps, ces petits bouts de latex salvateurs et leurs ancêtres recèlent bien des mystères… De curieuses expériences scientifiques, des légendes sulfureuses, des anecdotes insolites…

Afin d’en apprendre davantage ou de vérifier vos connaissances, je vous ai préparé un petit quizz consacré à l’histoire du préservatif.

Pour commencer, il suffit de cliquer sur « Commencer » (après avoir cliqué sur « Lire la suite » si vous êtes sur la page principale du blog).

Lire la suite »

Ecrit le par dans la catégorie Érotisme - Mis à jour le

condom_cock_zappowbangL’accessoire le plus indispensable en matière de sexe est, bien entendu, le préservatif.

Nous connaissons tous plus ou moins par cœur les points essentiels à son sujet. Il faut l’utiliser, mais pas le sniffer. Parfois, il a un emballage rigolo ou il s’enfile rapidement pour s’attirer davantage d’adeptes.

On sait très bien où la mettre lorsqu’il s’agit de faire des choses sexuelles, mais la capote devient davantage surprenante lorsqu’elle sert de matière première pour faire de l’art. De l’art qui, justement, cherche à nous rappeler qu’il faut toujours penser à se protéger des MST et IST.

Lire la suite »

Ecrit le par dans la catégorie Accessoires - Mis à jour le

Non, je ne vais pas vous parler d’une capote déclencheuse d’éjaculations précoces (à moins d’être en train de faire un don de sperme ou un test de fertilité, l’intérêt d’un tel objet serait franchement limité).

Mais de Pronto, un préservatif simple et rapide à enfiler.

Le concept ? Comme les tampons hygiéniques, ces capotes sont équipées d’un applicateur, que l’on jette dès que l’on a enfilé le préservatif.

 

Lire la suite »

Ecrit le par dans la catégorie Accessoires - Mis à jour le

Il y a quelques jours, j’ai découvert Callvin, un site qui propose des préservatifs à l’emballage original ou personnalisable.

C’est de là que provient le (plus ou moins célèbre) préservatif à l’effigie de Dark Vador, portant le texte “Je ne serai pas ton père” (aussi disponible en version anglaise). Lui me dit qu’il connaissait déjà depuis un bail, mais moi je viens de découvrir, alors je fais quand même un mini-article dessus.

 

Bon, étant donné que c’est l’emballage qui est joli, pas la capote, et que par conséquent, on n’aura pas nécessairement envie d’endommager l’œuvre afin d’utiliser son contenu, il ne s’agit pas là d’un accessoire de débauche digne de ce nom. Mais c’est tout de même un objet amusant, parfois mignon, et au prix tout à fait raisonnable (2 euros la capote).

Lire la suite »

Ecrit le par dans la catégorie Accessoires - Mis à jour le

Accessoire érotique apparu tout d’abord dans quelques sexshops online, puis qui s’est répandu, décliné sous diverses marques, pour être maintenant aisément trouvable en supermarché, le préservatif qui brille dans le noir intrigue.

C’est fait avec quoi ? C’est pas radioactif, au moins ?

Je pense notamment aux préservatifs aux radium (qui eux ne brillaient pas) commercialisés dans les années 1920 pour leurs propriétés spermicides (normal, un truc radioactif, ça tue un peu tout, y compris les spermatozoïdes), alors que la dangerosité de la radioactivité était encore ignorée. Et aux pauvres hommes et femmes de l’époque qui ont frotté leur zizi / leur foufoune avec un produit mortel en croyant se protéger.

Et je me dis qu’il peut être bon de se renseigner, juste au cas-où.

Lire la suite »