Ecrit le par dans la catégorie Sextoys - Mis à jour le

objetsdeplaisir-lelo-ora-9Le LELO ORA, le dernier vibromasseur en date créé par la marque suédoise, est présenté comme étant un “simulateur de cunnilingus”.

Le Sqweel, sorte de moulin à aube pour foune, prétendait déjà à ce titre… D’abord intriguée, j’avais très envie de tester cet engin équipé d’une ribambelle de langues roses rotatives, mais, après avoir lu quelques avis peu engageants sur le Sqweel, j’ai finalement préféré passer mon tour.

Le cunni étant un acte sexuel qui nécessite un tantinet de subtilité, la perspective qu’une machine puisse en pratiquer un semble assez incongrue. Mais on n’arrête pas le progrès, et il fallait que je voie le ORA de plus près – et surtout, que je l’utilise – afin de savoir ce qu’il en était.

J’ai donc contacté LELO, qui a accepté de me fournir le ORA pour ce test.

 

LELO logo

Packaging

objetsdeplaisir-lelo-ora-1

 

 

Au niveau du packaging du ORA, rien de surprenant, mais LELO ne trahit pas ses standards de qualité. Le sextoy est arrivé dans une belle boîte en carton, semblable à celle des autres sextoys de la marque. Cette boîte est assez petite.

Un étui de rangement en satin est fourni. On y case le sextoy sans problème, et en serrant un peu, le chargeur y tient aussi.

 

objetsdeplaisir-lelo-ora-3 objetsdeplaisir-lelo-ora-2

 

 

Le sextoy

Aspect

Le LELO ORA est en forme de disque épais, d’environ 8 centimètres de diamètre, pour 4 cm d’épaisseur.

Il existe en trois couleurs : bleu foncé (“Midnight Blue”), violet (“Deep Rose”) et noir (“Black”).

 

objetsdeplaisir-lelo-ora-4 objetsdeplaisir-lelo-ora-5

 

 

Le centre du disque est de couleur métallisée, et comporte et un trou ovale qui sert de poignée.

Le pourtour est en silicone doux, avec une petite surface aplatie. Cette surface plane est la partie qui servira à stimuler le clitoris. Les commandes se trouvent sur également le contour du disque.

 

Sur la zone aplatie, une petite bosse à la surface du silicone, qui laisse deviner la présence d’un petit chose sous la couche de silicone. Lorsque le sextoy est allumé, selon le mode, cet appendice se déplace de manière circulaire. Il joue le rôle d’une minuscule langue, chargée de la mission fatidique : réaliser le cunni. Si vous lisez le terme “pouic” dans la suite de ce test, c’est de lui que je parle.

Ledit pouic, donc, est bien petit (environ 5 millimètres de diamètre, pour à peine quelques millimètres d’épaisseur), et ne se déplace qu’en cercles ou en arcs de cercles, selon le mode. Rien à voir avec la taille ni avec la mobilité de la langue d’un(e) partenaire.

 

objetsdeplaisir-lelo-ora-12

 

Comme d’habitude ches LELO, les finitions sont irréprochables, aucun défaut n’est visible.

 

Texture et matériaux

Le LELO ORA est constitué de silicone médical et de plastique ABS, deux matériaux qui ne présentent aucun risque pour l’organisme.

La partie centrale (la “poignée” du sextoy), est en plastique ABS, tandis que le pourtour, comprenant la zone stimulante et les commandes, est en silicone médical très doux. Au niveau de la partie que l’on applique sur le clitoris, la texture du silicone est très étrange : ce n’est qu’une mince couche, une sorte de “peau”, sous laquelle il on sent du vide, et le pouic qui fait office de “langue” du vibro. La surface du reste du tour de l’objet est rigide.

Quant au “pouic” en lui-même, je ne saurais dire s’il est un peu moelleux ou s’il est monté sur une espèce de ressort, mais toujours est-il que l’on parvient à l’enfoncer un peu en appuyant dessus. J’ai googlé un peu pour tenter de trouver des photos d’ORA démonté, mais il semblerait que personne ne se soit encore résolu à un tel sacrilège.

 

Alimentation

Le ORA est rechargeable. Son chargeur est le même que celui des autres petits LELO récents qui se branchent sur secteur, avec un tout petit transfo peu encombrant et un embout propriétaire.

 

objetsdeplaisir-lelo-ora-6 objetsdeplaisir-lelo-ora-13

Le LELO ORA et son chargeur.

 

La durée annoncée pour le chargement est de 2 heures, pour une heure d’utilisation, ce qui est tout à fait raisonnable. Je n’ai pas chronométré, mais, à vue de nez, cela me parait être une estimation honnête, nous n’avons pas eu de souci de batterie jusqu’à présent.

Il est annoncé comme étant étanche. Jusqu’à présent, je ne suis pas parvenue à achever un LELO étanche à coups de lavage à grand eau et de trimballages sous la douche (quelques traces d’oxydation dans le trou du chargeur du Smart Wand Large, mais celui-ci se porte très bien malgré tout).

 

objetsdeplaisir-lelo-ora-11

Le trou sur lequel on branche le chargeur.

Utilisation

Commandes

Le LELO ORA a trois boutons, assez explicites : un “+”, un “-” et un bouton orné de deux flèches qui se mordent la queue.

Pour allumer le sextoy, on effectue une pression longue sur “+”. Le bouton à deux flèches permet ensuite de passer d’un mode au suivant, et de déclencher le mode “Intense” si l’on appuie longtemps dessus (je reviendrai sur ce point dans le paragraphe suivant). On éteint l’engin en pressant longuement le bouton “-“.

 

 

Modes

Le ORA de LELO a 10 modes, combinant mouvements du pouic et vibrations.

Je les ai parcourus attentivement un par un afin de vous les décrire. Les voici, dans l’ordre :

  1. Pouic qui tourne en cercles et vibrations continues
  2. Pouic qui tourne en cercles, pas de vibrations
  3. Pouic qui effectue des arcs de cercles, pas de vibrations
  4. Arcs de cercles et pulsations
  5. Cercles et pulsations
  6. Arcs des cercles et variation par “vagues” de l’intensité des vibrations (leur puissance augmente et diminue progressivement, de manière régulière)
  7. Cercles et vibrations par “vagues”
  8. Arcs de cercles et vibrations aléatoires
  9. Cercles et vibrations aléatoires
  10. Cercles et pulsations archi-lentes (Vibreeeeeuuuhhh… Vibre paaas… Vibreeeeeuuuhhh… Vibre paaas…).

 

objetsdeplaisir-lelo-ora-10

Les commandes du ORA

 

Les vibrations sont réglables en intensité (avec les boutons “+” et “-“, donc), tandis que la vitesse du pouic ne varie pas.

Petit bonus, le mode “Intense”, auquel on accède en enfonçant longuement le bouton central, permet de donner un coup de boost à la puissance des vibrations, qui devient instantanément 30% plus forte, nous annonce la description officielle du ORA. Je ne saurais dire ce qu’il en est quant à l’exactitude de ce pourcentage, mais toujours est-il que cette augmentation soudaine de puissance est nettement perceptible.

 

Prise en main

La prise en main est agréable : pratique et confortable. On peut maintenir fermement l’engin en plaçant quelques doigts dans la poignée, tout en gardant le pouce à proximité des boutons de commandes.

 

Efficacité

En mode “cunni” uniquement (sans vibrations, donc), si on ne place pas le sextoy parfaitement, on le sent à peine. En ajustant bien la position du ORA, on sent qu’un truc passe et repasse sur le clito, la sensation est intéressante et originale, mais c’est très loin d’être l’extase.

J’ai tenté de me concentrer sur la sensation pour mieux l’analyser. Le pouic décrit des cercles de ? de diamètre (ou des arcs de cercles mais en tournant autour de cette même trajectoire), et un clito, c’est quand même assez petit.

En plaçant le ORA de manière à ce que la trajectoire du pouic rencontre mon clitoris, si je devais retranscrire les pensées de mon clito, au ralenti, donne : “Ooh, ça a l’air cool, je vais avoir un cunni ?” (le moment ou le pouic passe sur mon clito) et un quart de seconde plus tard “Bah, plus rien ?” (Tout le reste de la trajectoire), et ainsi de suite, en boucle… Je pense que si la “langue” du ORA décrivait une trajectoire un peu moins ample, son effet serait nettement plus intense.

 

objetsdeplaisir-lelo-ora-15 objetsdeplaisir-lelo-ora-14
Les LELO ORA et INA et le Fun Factory Stronic ZWEI.

 

Bref, pour ce qui est du mouvement circulaire du pouic lécheur, concrètement, si celui-ci est censé ressembler à un cunnilingus (ou cunnilinctus, comme vous préférez), c’est un cunni pas franchement convainquant… Du bout de la langue en ayant un peu la flemme, peut-être…

Heureusement, les vibrations sont là pour pallier à l’efficacité peu mirobolante du pouic à cunni. Bon, ce ne sont pas les vibrations les plus puissantes du monde, mais c’est suffisant pour atteindre l’orgasme en quelques minutes.

 

Conclusion

objetsdeplaisir-lelo-ora-7Les bons points :

  • Le design et la qualité : il est joli, son look est soigné dans les moindres détails et il semble solide.
  • Le mode Intense est une très bonne idée: pouvoir booster instantanément l’intensité est toujours appréciable, par exemple au moment où l’on veut atteindre l’orgasme.
  • Le pouic-langue procure des sensations originales qui pourraient évoquer un échantillon de cunni…

Les mauvais points :

  • … Mais sa stimulation façon cunni n’est pas assez efficace (le pouic ne rencontre pas assez fréquemment le clito…), et au final, ça ne ressemble pas vraiment à un cunni, ou alors, un cunni raté.
  • J’aurais apprécié des vibrations un chouilla plus puissantes.

 

Le concept du pouic-mini-langue est une bonne idée, mais il mériterait d’être développé davantage.  Pour la simulation de cunni, les pistes sont bonnes, mais le résultat est décevant. Il suffirait de peu pour que le ORA soit hypra-chouette : si la trajectoire du pouic “lécheur” décrivait un cercle plus petit, il passerait plus fréquemment contre le clito, et je pense que ça pourrait ressembler nettement plus à un cunni réussi. Mais là, il n’est pas suffisamment au point, malheureusement.

Le ORA n’en reste pas moins un vibro digne de ce nom, agréable à regarder, et présentant une bonne qualité de fabrication.

En bref : concept intéressant, mais à améliorer. J’espère que LELO sortira vite un ORA 2.

Pour avoir un autre avis sur le LELO ORA, vous pouvez aussi lire ce qu’en pense Coyotte sur le forum.

 

LELO Ora

LELO Ora
5.4

Look et originalité

8/10

    Texture et matériau

    7/10

      Efficacité

      1/10

        Ergonomie et aspect pratique

        6/10

          Rapport qualité/prix

          5/10

            Les plus

            • Esthétique et classe
            • Bonne qualité
            • Sensations originales

            Les moins

            • Effet cunni peu réussi
            • Vibrations pas assez puissantes

             

            Merci à LELO, qui nous a permis de tester le ORA.

             

            Elle

            Testeuse de sextoys at Objets De Plaisir
            Collectionneuse compulsive de sextoys, testeuse pointilleuse et exhibitionniste débutante.

            "Elle" ou "Eglantine" selon les versions.

            Poster un Commentaire

            4 Commentaires sur "Test du Lelo Ora, simulateur de cunnilingus"

            Me notifier des
            avatar
            Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
            Miss Ayo Délé

            Dommage que les sensations ne soient pas comparables à un vrai pouic mais l’idée est marrante.
            As-tu testé un autre objet du même genre?

            xtoy

            Bonjour,
            s’agissait’il de l’Ora 2 ou de l’Ora ancienne version ?
            Merci

            wpDiscuz