Le Lady Bi de Fun Factory est un rabbit au look et à l’ergonomie caractéristiques de la marque. Similaire en forme et en taille au Stronic Bi Fusion, que nous testerons très prochainement, il fait le choix de vibrer plutôt que pulser comme son cousin.

Le Lady Bi de Fun Factory et son emballage

Fun Factory nous a envoyé ce sextoy pour que nous puissions vous en donner notre avis. Voyons donc ça : c’est parti pour un test du Lady Bi.

Visiter Fun Factory 

Packaging

Le Lady Bi ne fait pas vraiment dans l’originalité question packaging. On se retrouve avec le type de boîte commun a presque tout les sextoys de la marque. C’est sympa, c’est pas vilain, mais ça reste en carton, jetable.

Pas non plus d’étui fourni, ce qui, vu le prix (près de 120 euros), est assez dommage. De même, on trouvera dans la boite un câble Fun Factory vers USB permettant de le charger, mais le transfo secteur n’est pas fourni non plus. Branchez-le sur un ordi, ou utilisez celui de votre téléphone.

Bref, du classique pour la marque.

Déballage du sextoy

Le sextoy

Aspect et Forme

Le Lady Bi est un rabbit assez abstrait. Sa partie insérable ne ressemble pas à un pénis, et sa partie “lapin” destinée à la stimulation clitoridienne ne ressemble pas à un lapin. Sans être spécialement large, la partie principale du sextoy n’est pas mince.

Si la forme de la partie insérable n’est pas tout à fait tubulaire, sa surface n’est pas non plus tout à fait plane, mais constitue de douces vagues assez esthétiques.

Fun Factory Lady Bi

Le bout du sextoy est plus fin que sa base. La partie la plus large, mais de peu, se situe juste après la partie rabbit, ce qui crée une forme qui appuiera d’avantage le clito et ses environs contre la partie lapin. Plutôt bien pensé donc.

Texture et matériaux

La partie insérable ainsi que la partie “lapin” du Lady Bi sont intégralement constituées de silicone de qualité médicale. La surface du silicone est assez lisse et douce.

L’extrémité clitoridienne n’a pas d’ossature et est donc assez flexible et “moelleuse”, mais le silicone utilisé et son épaisseur conséquente lui permettent de rester adéquatement rigide et le lapinou promet de suffisamment transmettre les vibrations.

Le Lady Bi, rabbit de Fun Factory

Alimentation

Niveau alimentation, le Lady Bi est identique au reste de la gamme de sextoys rechargeables de Fun Factory. Je remets donc ce que nous en disions dans le test du Stronic :

Emballage du Fun Factory Lady Bi

Comme tous ses frères, le Stronic G est rechargeable, grâce au Click & Charge, chargeur propriétaire aimanté de Fun Factory. Il s’agit d’un câble dont une extrémité se branche sur un port USB, et l’autre, magnétique, vient adhérer à deux petits embouts métalliques sur la base de la poignée du toy.

On notera que la batterie tient très bien la charge.

C’est donc toujours le cas, et la batterie tient toujours tres bien la charge sur le Lady Bi.

 

Utilisation

Commandes du sextoy

Les commandes et boutons sont tout comme l’alimentation, “classiques” pour qui est familier des Fun Factory. Et ce n’est pas nécessairement un mal. Voici donc, là encore, ce que nous en disions dans le test du Stronic G :

Les commandes sont constituées de trois boutons : un gros bouton rouge portant le texte “Fun”, un “+”, et un “-“.

Le bouton “Fun” allume et éteint le sextoy, tandis que le “+” et le “-“ permettent de naviguer entre les modes.

Il est possible de verrouiller les commandes, afin d’éviter que le Stronic G ne s’allume pendant son transport. Pour cela, on presse simultanément “Fun” et “-“, jusqu’à ce que le sextoy émette une vibration. Le déverrouillage s’effectue en pressant simultanément “Fun” et “+”

Modes de vibrations

Les modes de vibrations pourraient paraître assez sommaires. Au fur et à mesure des appuis successifs sur le bouton, on passe d’une vibration continue à différents rythmes assez linéaires à la fréquence (vibre fort, vibre peu, vibre fort,…) plus ou moins élevée, jusqu’au retour à la vibration continue, mais en passant par l’absence totale de vibrations juste avant. Jusque là, rien de bien foufou.

Le Lady Bi, un sextoy Fun Factory

Ce qui rend tout ça un peu plus drôle en revanche, c’est qu’il y a deux boutons, un par moteurs, et que les deux sont contrôlés indépendamment.

Concrètement, cela veut dire que l’on adaptera un peu selon ses goûts, et aussi un peu au pif, les vibrations stimulant le clito côté “oreilles” du rabbit, et celles diffusées dans la partie insérable, vers le museau du sextoy.

Aucun bouton pour régler l’intensité générale (un “+ / – “), par contre. Mais dans la pratique, ça n’est pas vraiment gênant, d’autant plus qu’on compense ça en jouant sur les deux moteurs, en cas de besoin de modérer un peu la puissance.

Niveau sonore

Malgré des vibrations qui ne manquent pas de punch et deux moteurs, le niveau sonore reste plutôt bas. L’engin sera inaudible dans la pièce d’à côté. Et pour vous qui l’utilisez, l’oreille à une cinquantaine de centimètres (ou plus prés), le bruit est immanquable mais pas trop criard, avec un petit côté vrombissant grave qui n’est pas trop désagréable.

Pour résumer, question bruit, il est dans la moyenne, mais celle des bons élèves.

Efficacité

Le Lady Bi avec ses potes de chez Fun Factory
Le Lady Bi avec ses potes de chez Fun Factory

J’avais dit lors du test du Miss Bi, cousin du Lady Bi, que sa puissance, détonante pour un rabbit, m’avait étonnée. Et bien même constat ici. Fun Factory a visiblement bien compris qu’il s’agit d’un élément essentiel pour un vibro, et c’est une excellente chose !

S’il est prévu pour être insérable, sa puissance me permet déjà de jouir en l’utilisant de manière externe, comme un vibro ultra-puissant de type Hitachi / Magic Wand, même si le Lady Bi reste bien sûr quand même largement en deçà de ces derniers niveau puissance.

Son extrémité plutôt mince permet une insertion aisée et progressive, ce qui permet de commencer tout en douceur avant de passer aux choses sérieuses.

Par contre, une fois insérée, sa partie centrale, plus gonflée, procure une agréable sensation de remplissage, pendant que l’extrémité “lapin” vient vibrer contre le clitoris, fermement, mais sans pression excessive, grâce à sa texture toute moelleuse.

Les vibrations de la branche clitoridienne sont, elles aussi, très fortes. Le moteur qui les déclenche est directement situé dans la base de ce petit “pseudo-lapin”, ce qui leur permet de ne pas perdre en intensité. Entre vibrations intenses sur le clito et pénétration profonde, enchaîner les orgasmes se fait presque sans effort.

 

Le Lady Bi avec le Tantus Max O2, les Smartballs et le Patchy Paul de Fun Factory et le Womanizer W100
En compagnie du Tantus Max O2, des Smartballs et du Patchy Paul de Fun Factory et du Womanizer W100.

Conclusion sur le Lady Bi de Fun Factory

Les bons points :

  • Il est globalement très efficace, bien puissant, bien pensé.
  • L’habituelle qualité Fun Factory

Les mauvais points :

  • Son prix est assez élevé. La qualité est là, mais ça le laisse hors de pas mal de bourses.
  • … Et à ce prix, on aurait pu s’attendre à ce que Fun Factory fournisse une chouette housse de transport et de stockage.

Fun Factory Lady Bi

Fun Factory Lady Bi
8.8

Look et originalité

9/10

    Texture et matériaux

    10/10

      Efficacité

      10/10

        Ergonomie et aspect pratique

        9/10

          Rapport qualité/prix

          6/10

            Les plus

            • Ergonomique, sain (silicone) : bonne qualité globale
            • Bonne batterie
            • Puissant
            • Deux moteurs indépendants

            Les moins

            • Pas d'étui fourni (et boîte jetable)
            • Assez cher pour un rabbit

             

            Le Lady Bi est dans l’ensemble un sextoy tout a fait réussi, qui nous vient d’une marque dont nous aimons souvent les produits. Là encore, Fun Factory ne déçoit pas. C’est même probablement un des meilleurs rabbits que j’aie pu tester.

            C’est dommage qu’il soit un peu cher (et sans étuis ou autre accessoire)… Et c’est le seul point qui nous fait hésiter à le conseiller à tout le monde.

            Si un budget un peu élevé pour un sextoy ne vous fait pas peur, alors c’est sans hésitation que je vous le conseille si vous cherchez un rabbit (ou même un vibro tout court) puissant et de qualité.

             

            Merci à Fun Factory  de nous avoir fourni le Fun Factory Lady Bi pour ce test

             

            Poster un Commentaire

            avatar
              Subscribe  
            Me notifier des