La marque Womanizer a encore sorti un nouveau vibro aspirant : le Womanizer Liberty. Celui-ci se présente comme un intermédiaire entre les modèles “de poche” Womanizer 2 Go ou Starlet, et les modèles de taille normale.

Womanizer Liberty

Malgré des hauts et des bas, la marque a fait de gros progrès depuis ses premières créations, notamment en matière de design. Malgré la flopée de Womanizer et des Womanizer-like qui s’entassent dans mon placard à sextoys, la curiosité m’a donc incitée à tester le Liberty lorsque la boutique Passage du Désir me l’a proposé.

Voici mon avis sur le Womanizer Liberty.

Acheter chez Passage du Désir  10% de reduction avec le code REDUC10

Packaging

L’emballage du Womanizer Liberty, qui se compose de carton épais et de plastique, laisse voir le sextoy avant ouverture.

Dedans, un étui en tissu, un embout de rechange pour le sextoy, et son câble de chargement.

Le sextoy

Aspect

Petit, le Womanizer Liberty possède une caractéristique importante pour un vibro de voyage : un couvercle. Celui-ci adhère à la partie principale du sextoy grâce à des aimants, non visibles, et permet ainsi de garder les commandes et l’embout à l’abri.

le Womanizer Liberty et son couvercle

Nacré sur l’extérieur, blanc dedans, il est assez joli, ce qui, pour un Womanizer, est à noter ! Il existe en quatre coloris: bleu, bordeaux, rose et violet.

Texture et matériaux

Le corps du sextoy est en plastique rigide, tandis que son embout est en silicone, souple et moelleux.

Au déballage, une odeur d’usine, peu engageante. Mais celle-ci est partie au premier lavage, et n’est jamais revenue. Elle ne provenait donc pas du sextoy.

Alimentation

Le Womanizer Liberty se recharge grâce un câble pourvu d’un embout magnétique, qui vient adhérer à deux “pouics” sur la poignée du sextoy. De l’autre côté, ce cordon d’alimentation se branche sur un port USB.

sextoy Womanizer Liberty

Utilisation

Commandes et modes

Les commandes du Womanizer Liberty sont simples, et bien fichues. Il n’y a que deux boutons : un “+” et un “-“.

  • Pour allumer ou éteindre le sextoy : une pression longue sur le “+”.
  • Pour faire varier l’intensité des vibrations, cela va de soi : les boutons “+” et “-“. Il n’y a pas d’entourloupe : une fois le niveau maximal atteint, si l’on continue de presser le bouton “+”, il ne se passe rien.

Les vibrations ont 6 niveaux d’intensité, et aucun mode “fantaisiste”, ce qui n’est pas plus mal.

vibros aspirants et gode
Les Womanizer Liberty et W500, le Satisfyer Pro 2 et le Vixen Mustang.

Le principe

Le principe d’utilisation est le même pour tous les vibros aspirants, et je l’ai évoqué à plusieurs reprises sur ce blog.

Bref récapitulatif pour ceux et celles qui viennent d’arriver ici. L’embout s’applique sur le clitoris et l’englobe, y appliquant simultanément des pulsations et une légère aspiration.

Efficacité

Mon clito est assez difficile en matière de Womanizer-like. En effet, avec un engin de ce type, il faut vraiment que les pulsations soient très puissantes pour que j’arrive à l’orgasme à coup sûr. Par exemple, si le Womanizer Premium fait systématiquement effet sur moi, le Classic, quant à lui, est loin du sans-faute.

vibro aspirant Womanizer Liberty le Womanizer Liberty, fermé

Et avec le Womanizer Liberty, même topo. Je sens qu’il manque encore un ou deux niveaux d’intensité à mon goût. Ce qui fait que, selon les fois :

  • Soit j’obtiens un orgasme, mais en ayant le temps de me dire “Pff ! Ça met trop longtemps !” avant d’y aboutir. Bref, avec une certaine sensation de frustration pendant l’utilisation.
  • Soit j’arrive jusqu’au bord de l’orgasme sans y parvenir, et je repose le sextoy en l’insultant.

Bref, le Womanizer Liberty n’est pas un vibro fait pour moi.

Toutefois, ses pulsations se propagent en profondeur, et procurent des sensations assez intenses. Aussi, je pense qu’il fera le bonheur de la majorité des clitos. En tout cas, à tous ceux qui sont plus réceptifs aux aspirations que le mien.

Womanizer Liberty et autres sextoys
Les Womanizer Liberty et W500, le Satisfyer Pro 2, le Lelo Ina 2 et le Vixen Mustang.

Conclusion sur le Womanizer Liberty

Les bons points :

  • Format pratique pour le transport.
  • Commandes bien conçues.

Le mauvais points :

  • Pas assez puissant à mon goût.

Womanizer Liberty

Womanizer Liberty
7

Look et originalité

9/10

    Texture et matériaux

    9/10

      Efficacité

      3/10

        Ergonomie et aspect pratique

        8/10

          Rapport qualité/prix

          6/10

            Les plus

            • Format pratique pour le transport
            • Commandes bien conçues

            Les moins

            • Manque de puissance

             

            Sextoy Womanizer Liberty

            A mon goût, le Womanizer Liberty aurait bien besoin d’un ou deux degrés supplémentaire dans la puissance de ses vibrations. Il me procure des sensations agréables, mais pas systématiquement assez intenses pour aboutir à l’orgasme, ce qui est assez frustrant. Bref : ce n’est pas un sextoy qui me convient.

            Toutefois, il semblerait que je sois assez peu réceptive aux effets des vibros aspirants, relativement à la moyenne des personnes dotées d’une foune en tout cas. Et vu l’engouement suscité par tous les précédents modèles, dont beaucoup sont moins puissants, je présume que beaucoup ne partageront pas mon avis.

            En sa faveur, des commandes bien fichues, un look sympa, et un format pratique, qui permet de le transporter même sans son étui.

             

            Merci à Passage du Désir  de nous avoir fourni le pour ce test

             

            1
            Poster un Commentaire

            avatar
            1 Comment threads
            0 Thread replies
            1 Followers
             
            Most reacted comment
            Hottest comment thread
            1 Comment authors
            Charlie Recent comment authors
              Subscribe  
            plus récents plus anciens plus de votes
            Me notifier des
            Charlie
            Charlie

            Coucou bon je partage ton avis globalement sur ce sextoy même si je suis un peu plus dure que toi au final. Un gros point noir, pour moi, c’est vraiment la quasi inexistances des vitesses 1,2 et trois ! Je commence à sentir les vibrations à partir de la 4 et d’un coup brutal ça augmente à la 5 et la 6
            pour exagérer j’ai l’impression d etre revenu au Pro 100 avec rien et d’un coup (presque) trop fort
            Perso j’ai été très déçue