Ecrit le par dans la catégorie Sextoys - Mis à jour le

Satisfyer Pro 2Le Satisfyer Pro 2 est une nouvelle alternative au Womanizer : un sextoy clitoridien qui, au lieu de stimuler l’organe érogène par des vibrations “classiques”, combine un effet d’aspiration et des pulsations.

Donner le suffixe “Pro” à des noms de vibros semble être la tendance du moment. Certes, il est techniquement possible d’utiliser cet engin de manière professionnelle, par exemple si vous êtes camgirl, ou VRP dans la vente de sextoys… Mais ce n’est pas l’usage que lui réservent la majorité des femmes qui mettront le clito la main dessus.

Nous avons deux exemplaires du Satisfyer Pro2, l’un envoyé par la boutique Kisskiss.ch peu après sa sortie, le second, récemment fourni par la marque Satisfyer. Entre les deux modèles, on remarque quelques subtiles différences, petites améliorations apportées discrètement. En effet, pour couper court à des rumeurs de violation d’un brevet détenu par Womanizer en Allemagne, Satisfyer a conçu une nouvelle version de son vibro non-suceptible de correspondre au dit brevet, améliorant un brin le modèle au passage, mais sans changement radical. Quoi qu’il en soit, la seule version du Satisfyer Pro 2 actuellement commercialisée est celle ainsi améliorée. C’est donc sur celle-ci que nous allons nous focaliser.

La marque nous a aussi envoyé le Satisfyer Pro Penguin, une variante rose de petite taille, et le Satisfyer 2 “pas professionnel du tout”.

Mais commençons par le test du Satisfyer Pro 2.

 

Packaging

Le Satisfyer Pro 2 est présenté dans un boîte en carton assez fin, jetable mais tout à fait présentable.

 

Les boîtes des trois Satisfyer

 

Nous avons reçu le premier modèle dans un emballage plastique transparent, nettement plus minimaliste, mais je suppose que c’est parce qu’il s’agissait là d’un exemplaire destiné aux testeurs.

 

 

Dans la boîte, le sextoy, son câble de chargement, et son mode d’emploi. Aucun accessoire de rangement n’est fourni.

Le sextoy

Aspect

Dire que le Satisfyer Pro 2 est élégant serait hypocrite, mais il est néanmoins moins moche que le Womanizer, car plus sobre.

Comme ses concurrents, il a des airs de thermomètre auriculaire, mais son embout clitoridien est plus épais. Thermomètre auriculaire pour éléphant, donc.

 

Le Satisfyer Pro 2 (ancienne version à gauche, version révisée à droite)

 

Le corps du sextoy est d’un rose nacré (la première version était plus luisante et tirait un chouilla sur le saumon, mais le modèle actuel est mat, ce qui est plus joli, du moins à mon goût), tandis que l’embout que l’on appliquera sur le clitoris est blanc.

 

Texture et matériaux

Le corps du sextoy est en plastique rigide, tandis que l’embout, amovible, est en silicone, souple et moelleux.

 

Le Satisfyer Pro 2, embout ôté (ancien à gauche, nouveau à droite)

 

Alimentation

Le Satisfyer Pro 2 est rechargeable, grâce à un câble qui n’est pas sans rappeler le Click&Charge de Fun Factory. En effet, côté sextoy, l’extrémité de ce câble est aimantée, et vient se fixer sur deux “pouics” métalliques à la base du “manche” du vibro. De l’autre côté, un embout USB classique, que l’on branchera sur un ordi, ou sur le transfo d’un smartphone.

 

Le Satisfyer Pro 2 et son chargeur

 

Grande avancée sur ses prédécesseurs, le Satisfyer Pro 2 est intégralement waterproof. Enfin ! A nous, les orgasmes sous la douche ou dans le bain !

Utilisation

Commandes et modes

Le Satisfyer Pro 2 a deux boutons, et un voyant.

La touche du bas est le bouton d’allumage, qui permet de mettre en route le sextoy, par une pression courte, et de l’éteindre, par une pression longue.

 

Les commandes de l’engin

 

Une fois le Satisfyer en route, le voyant s’allume, et l’on peut régler l’intensité des vibrations à l’aide du second bouton. On démarre sur le mode le plus faible : il y a 11 niveaux d’intensité en tout, et une fois le plus puissant atteint, on retourne sur l’avant-dernier, puis sur le précédent, et ainsi de suite jusqu’à avoir atteint le niveau le plus bas, avant d’augmenter de nouveau. C’est certes moins pratique et moins intuitif que si ‘l’on avait un “+” et un “-“, mais au moins, il n’y a ni interruption du fonctionnement, ni variation brusque d’intensité…. et c’est déjà pas mal.

 

Les deux Satisfyer Pro 2, le Satisfyer 2 et le Satisfyer Pro Penguin

 

Efficacité

Je vous ai déjà dit que les Womanizer-like n’étaient pas tellement mon truc, en raison de leur tendance à se focaliser uniquement sur le clito sans s’occuper du moindre millimètre aux alentours.

 

Le Satisfyer Pro 2, côté tête et embout

 

Eh bien, en ce qui concerne le Satisfyer Pro 2, c’est mieux… beaucoup mieux. En effet, son embout a un orifice plus large que celui du Womanizer (je ne parle même pas de la Fontaine de Jouvence), et ses rebords sont épais et “moelleux”. D’une part, cela permet aux vibrations de se propager un peu autour du clito, et d’autre part, cela aide à maintenir l’effet “sous vide” plus facilement.

 

Avec une banane pour l’échelle

 

Je m’explique : l’un des points faibles des vibros aspirants, c’est que leur efficacité compte sur une sorte de “dépressurisation” de la zone sous l’embout recouvrant le clitoris. Par conséquent, si, dans le feu de l’action, la tête du sextoy ose se soulever de là où on l’a plaquée, même d’un micro-chouilla, même un bref instant, l’air s’infiltre sous l’embout, et l’escalade des sensations retombe à zéro (ou presque) comme un soufflé. Mais grâce à ses rebords dodus, l’embout du Satisyer Pro 2 se plaque mieux contre la peau, et pardonne davantage les petits à-coups.

 

De profil

 

Question nature des sensations, on reste dans le même esprit qu’avec le Womanizer W500… en mieux, car plus intense. L’excitation monte sournoisement,  d’abord discrète pendant quelques secondes, puis intense, avec des sensations qui s’apparentent à ce qu’on éprouve lorsqu’on est au bord de l’orgasme pendant un cunni… Et ensuite (dit comme ça, on pourrait croire que je décris un long procédé, mais il s’est écoulé moins d’une minute depuis que vous avez commencé à utiliser l’engin), l’orgasme.

 

Toujours pour l’échelle, le Satisfyer Pro 2 et ses potes phalliques Goodfella et Jason

 

Bon point également (commun aux vibros aspirants, semble-t-il), la stimulation se faisant sans réel contact avec le clito, il n’y a ni irritation, ni engourdissement, ce qui permet de réitérer l’expérience à volonté – alors qu’un vibro clitoridien classique peut irriter à force de frottements, tandis qu’un vibro ultra-puissant a tendance à engourdir au bout d’un nombre conséquent d’utilisations.

Conclusion

Les bons points :

  • Le Satisfyer Pro 2 est waterproof : on peut l’utiliser sous la douche, et cela simplifie son nettoyage.
  • Son embout est plus large, plus épais et plus moelleux que celui du Womanizer, ce qui rend la stimulation plus intense et laisse davantage de tolérance quant aux mouvements possibles.
  • Son prix est raisonnable.

Les mauvais points :

  • Ses commandes ne sont pas optimales (rien de dramatique, mais peut mieux faire).

 

Satisfyer Pro 2

Satisfyer Pro 2
8.8

Look et originalité

7/10

    Texture et matériaux

    10/10

      Efficacité

      10/10

        Ergonomie et aspect pratique

        9/10

          Rapport qualité/prix

          8/10

            Les plus

            • Embout large, épais et moelleux
            • Waterproof
            • Stimulation intense
            • Prix raisonnable

            Les moins

            • Commandes moyennement intuitives

             

            Merci à la boutique Kisskiss.ch et à la la marque Satisfyer pour nous avoir fourni le Satisfyer Pro 2.

             

            Elle

            Testeuse de sextoys at Objets De Plaisir
            Collectionneuse compulsive de sextoys, testeuse pointilleuse et exhibitionniste débutante.

            "Elle" ou "Eglantine" selon les versions.

            Poster un Commentaire

            10 Commentaires sur "Test du Satisfyer Pro 2"

            Me notifier des
            avatar
            Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
            purple

            Il a l’air assez intéressant.
            J’aimerais en prendre un a ma femme je franchirais surement le pas un jour ou l’autre.
            Je viens déjà de lui acheter un fairy (et je les choisi en comparant vos tests :) ).

            Ps: Le p’tit coup de jeune apporté au site lui fais du bien sa apporte un peu de fraicheur.
            Par contre avec mon smartphone de 2013 les photos s’affichent déformées c’est pas terrible.
            Mais c’est pas de votre faute faut que je me mette a jour

            Lui

            Salut @purple ,

            Merci pour ton commentaire,

            Difficile de se tromper avec un fairy ;)
            Pour ce qui est des womanizer-like comme ce satisfayer pro 2, on a les tests de ses copains qui seront publies bientôt.

            PS: Merci de remonter le bug ! Tu pourrais nous indiquer ce que c’est comme smartphone s’il te plait ? ( ici ou par mail / formulaire de contact si tu préfères ), ça serait gentil :)

            purple

            Je t’envoie ça par mail.
            Mais je pense que ça doit concerner que moi.
            Mon téléphone ce fait vieux c’est peut être pas de votre faute

            purple

            J’ai envoyé le mail.
            Mais j’ai mis aucune majuscule dans l’adresse
            Pour “Gmail” je sais que c’est une erreur de votre part.
            mais pour la première lettre de l’adresse j’en suis pas sûre, dans le doute, j’en ai pas mis non plus.

            trackback

            […] Test du Satisfyer Pro 2 […]

            Fanlham

            Navré Purple, je m’inscris en faux ^^

            Les comptes de messagerie ne sont plus sensibles à la casse depuis la recommandation RFC 5321 qui remplace la RFC 2821. Ainsi John.Smith est équivalent à john.smith.

            Vala ! :)
            Ce fut vrai, ça ne l’est plus depuis 2008

            purple

            Alors là, première nouvelle.
            je vais faire un test.
            Merci @Fanlham.
            Et désolé de vous avoir induit en erreur @elle @lui

            Lui

            Merci @Fanlham et @purple !

            Moi je pensai que ça n’avais jamais été sensible a la casse, je suis surpris de voir que ça l’était jusqu’à 2008 !

            wpDiscuz