Ecrit le par dans la catégorie Sextoys - Mis à jour le

La marque française Love to Love nous a proposé de tester l’une de ses nouvelles créations. J’ai choisi le Sexy Bunny 2, un rabbit assez conforme à la définition originelle du rabbit : rose, avec un petit lapin qui vient stimuler le clitoris.

Je ne sais pas grand-chose du Sexy Bunny premier du nom. Mais après avoir vu le soin porté à sa présentation très ouatezephoque sur le site de Love to Love, je ne peux qu’en déduire qu’il s’agit d’un des modèles phares de la gamme.

Observons le Sexy Bunny 2 de plus près.

Packaging

Le sexy Bunny 2 se présente dans une boîte en carton, plutôt esthétique, mais jetable.

Cette boîte comporte une zone en plastique transparent sur le devant, qui laisse apparaître le sextoy.

Le sextoy

Aspect

Lapin clitoridien

De loin, le Sexy Bunny 2 ressemble à un lapin qui fait du surf. Ou du monoski.

On peut aussi se dire que la partie destinée à la pénétration vaginale, c’est le pénis du lapin (selon l’angle, y’a un petit air de pénis), mais ça devient tout de suite moins mignon.

Mais les choses son plus complexes qu’elles n’en ont l’air : le Sexy Bunny 2 est en fait constitué non pas d’un, mais de deux lapins. Une fusion lapine.

D’un côté, on a le petit lapin clitoridien, celui que l’on remarque au premier abord, avec ses oreilles flottant au vent, ses petites pattes et sa queue en pompon.

Lapin vaginal

Mais en observant un peu plus attentivement,on aperçoit le second lapin. Le gros, le vaginal, bref, celui qui a un peu une tête de bite, avec ses babines et ses oreilles plaquées. Notons que celui-ci possède la même queue en pompon que son confrère.

Au niveau des pattes arrières du petit lapin, c’est mou, et maintenu en place uniquement par le revêtement en silicone du sextoy. Ce qui permet, grâce à l’élasticité, de faire varier son angle par rapport au gros lapin.

Le Sexy Bunny 2 est rose. Intégralement rose. On peut même pousser le vice jusqu’à affirmer qu’il est fuchsia. Ce n’est certes pas très original, mais en même temps, il ne cherche pas spécialement à faire dans l’excentrique. C’est un rabbit, un classique de l’appellation. Ce qui inclut, forcément, du rose et un lapin. Ou, plus exactement, dans le cas ici présent, deux lapins.

 

Dimensions

En photo, le Sexy Bunny 2 n’a rien d’époustouflant. Mais en le découvrant in real life, nous avons été plutôt surpris.

 

Sexy Bunny 2 et LELO INA 2

 

Ce truc est énorme.

Sur la photo ci-dessus, vous pouvez le voir en compagnie du LELO INA 2. Remarquez à quel point le lapin a l’air content d’être le plus gros. L’animal est tout sourire.

Énorme, j’exagère peut-être un peu. Il n’est pas terrifiant, quand même. Disons qu’il est bien, bien gros.

Si on le mesure intégralement, du bout du museau au fermoir de son compartiment à piles, il atteint les 27 centimètres. Un sacré morceau, donc, mais en ne comptant que la partie insérable, on retombe à 15,5 centimètres, voire 15 tout court si on tient compte de la marge liée à l’angle du lapin.

Sexy Bunny 2, LELO INA 2 et Fun Factory Tiger G4

Question diamètre, il est aux alentours des 4,5 centimètres (comme le Tantus Splash).

Bref, le Sexy Bunny 2 n’est pas un monstre, mais il a tout de même des dimensions imposantes. Si les deux têtes n’avaient pas suffi à vous convaincre, voilà un indice supplémentaire. C’est un lapin mutant.

Pour rester dans les comparaisons de dimensions, sur cette seconde photo, le Sexy Bunny 2, le LELO INA 2 et le Fun Factory Tiger G4 (un vibro de taille moyenne dont nous publierons très bientôt le test) font un concours de bites.

 

Texture et matériau

Le Sexy Bunny 2 est en silicone médical à 100%, comme son prédécesseur. Bon point de ce côté-là, les rabbits classiques ayant souvent une fâcheuse prédilection pour les matériaux louches tels que la jelly. Aucun défaut sur sa surface.

 

Alimentation

Le Sexy Bunny 2 fonctionne avec trois piles AA (trois piles normales, quoi).

Son compartiment à piles se trouve dans sa poignée. On l’ouvre et on le referme en faisant légèrement tourner son couvercle.

Pas de difficultés pour l’ouverture, mais pour la fermeture, il faut forcer un peu (rien de grave).

Deux piles d’un côté, une pile de l’autre

Comme pour tous les vibros à piles, si vous comptez vous en servir régulièrement, il vaut mieux que vous ayez un chargeur et des piles rechargeables sous la main, parce que, sans même parler de tous les bébés ours que vous allez rendre tristes en polluant, se débarrasser des piles usagées et en acheter de nouvelles, si ça devient trop fréquent, c’est vite lassant.

(Pour ceux qui auraient atterri ici en cherchant des infos sur le Sexy Bunny premier du nom, celui-ci mange des piles AAA, au nombre de quatre.)

Sa poignée semble solide et bien fichue, pas de fragilité apparente (mais il n’est pas waterproof).

Utilisation

Commandes

Le petit lapin clitoridien vibre, ou pulse en fonction du mode choisi, tandis que le gros lapin qui constitue l’axe principal destiné à la stimulation vaginale tourne sur lui-même (façon “je dessine des cercles avec mon museau”, pas façon “je fais l’exorciste avec mon museau”).

Il a trois moteurs. Pas d’indication quant à leurs emplacements précis, mais au vu de ses mouvements, j’aurais tendance à dire : un dans le petit lapin, et deux dans le gros lapin (un proche du manche, et l’autre proche du bout du nez).

Les commandes du Sexy Bunny 2

Le Sexy Bunny 2 comporte quatre boutons sur son manche  :

  • En bas, un bouton sur lequel une sinusoïde est tracée. Ce bouton permet d’allumer et d’éteindre le sextoy (par une pression longue) et d’alterner entre les divers modes de vibrations du petit lapin clitoridien.
  • Au centre, un bouton qui représente deux flèches entrelacées. Ce bouton permet de changer le sens de rotation du museau du lapin vaginal.
  • En haut, deux flèches : l’une vers le haut, l’autre vers le bas, qui permettent de faire varier la vitesse de rotation de ce même lapin central.

On choisit indépendamment le mode de vibrations (ou de pulsations) du petit lapin, et la vitesse et le sens de rotation du gros lapin.

 

Modes du petit lapin

Pour le petit lapin clitoridien, on a le choix entre sept modes :

  • Trois modes de vibrations (avec trois intensités différentes).
  • Deux modes de pulsations (avec deux vitesses différentes).
  • Un mode dans lequel les vibrations semblent partir, assez faibles, des pattes arrières du petit lapin, pour peu à peu augmenter en intensité et remonter jusqu’à sa tête.
  • Un modes alternant trois pulsations courtes et une pulsation longue.

En fonction du mode dans lequel on se trouve, la fréquence de clignotement des trois diodes situées sous le bouton sinusoïdal varie.

 

Rotation du gros lapin

Le gros lapin destiné à la stimulation vaginale peut rester immobile, mais possède également trois vitesses de rotation.

Trois diodes situées au-dessus des boutons-flèches indiquent la vitesse sélectionnée (aucune diode allumée : lapin immobile, une diode : première vitesse, etc).

Pour ce qui est du sens de rotation : sens des aiguilles d’une montre ou sens inverse, au choix. Pour ma part, au niveau des sensations, je ne remarque pas la moindre différence entre les deux sens, mais j’aime bien le moment précis où la rotation change de sens (mais pas vraiment d’intérêt à changer de sens 36 fois d’affilée : ne serait-ce qu’au niveau du bruit, c’est assez vite agaçant).

 

Niveau sonore

Le Sexy Bunny 2 est plutôt bruyant. On est encore loin du boucan produit par les Body Wand, Palm Power, et autres vibros qui se branchent sur secteur, mais on l’entend bien, quand même. En matière de décibels, la rotation du museau ne pardonne pas vraiment. Pas de quoi alerter vos voisins, mais on peut difficilement le qualifier de ninja.

 

Efficacité

On ne peut pas utiliser immédiatement le petit lapin pour la stimulation clitoridienne : avant, il faut d’abord parvenir à insérer le gros lapin. Et y’a pas moyen de tricher en jouant sur son orientation, car son museau (la zone qui stimule le plus) est face à l’axe principal.

En guise de préliminaires, on peut toujours utiliser le museau du gros lapin pour stimuler le clitoris. Celui-ci décrit des mouvements circulaires : les sensations se rapprochent, en version plus régulière, à celles procurées par une stimulation du clitoris avec le doigt.

C’est entre autres pour cette raison que nous avons principalement utilisé le Sexy Bunny 2 pour jouer à deux. Quelques préliminaires entre humains, puis le rabbit entre en jeu.

Ses vibrations sont très puissantes. Du moins, pour un rabbit : on n’atteint tout de même pas la bourrinitude des vibros clitoridiens ultra-puisants. Mais ça vibre plutôt fort, et en même temps, ça bouge bien. La stimulation est efficace, et agréablement répartie entre intérieur du vagin et clitoris. En ce qui me concerne, la durée moyenne obtenue pour un orgasme : environ 5 minutes. Plutôt bon score.

A noter toutefois que l’extrémité du Sexy Bunny 2 n’est quasiment pas recourbée, et qu’il ne stimule donc pas particulièrement le “point G”.

Conclusion

Les bons points :

  • Il est constitué d’un matériau sain (100% silicone).
  • Ses commandes sont intuitives et faciles à manier, même en pleine action.
  • Il est puissant (du moins, pour un rabbit).
  • Son look est assez kitsch, mais réussi et design.

Les mauvais points :

  • Son look est réussi et design, mais assez kitsch.
  • Les piles : ça a certes l’avantage d’éviter d’avoir affaire à batteries pas forcément très résistantes au temps, mais je n’aime pas devoir partir en quête de trois piles chargées avant chaque utilisation.

Un point qui n’est ni bon ni mauvais, mais qu’il faut prendre en compte selon vos préférences:

  • Sa taille : il est gros.

 

Le Sexy Bunny 2 a l’air de sortir tout droit d’un porno gros budget ou de la contrée des lapins transgéniques qui consomment beaucoup de LSD : côté look, sans être laid – bien au contraire – , il ne fait pas dans la dentelle non plus. Le seul moyen de faire plus cliché de rabbit aurait été d’écrire “rabbit” dessus.

Mais il est efficace (ce qui est quand même le but premier d’un sextoy) : il permet de jouir assez rapidement, et (critère indispensable) son matériau est sain, tout ça en restant dans une gamme de prix intermédiaire (plus cher que les lapins qui puent en jelly, moins cher que les LELO et autres accessoires à vocation plus luxueuse), vu qu’il coûte entre 60 et 80 euros selon les boutiques.

PS: Nous tâcherons d’ajouter une vidéo de la bête dans les jours à venir ; notamment pour pouvoir se rendre compte du mouvement de museau.

 

Sexy Bunny 2 (Love to Love)

Sexy Bunny 2 (Love to Love)
7.2

Look et originalité

7/10

    Texture et matériau

    9/10

      Efficacité

      7/10

        Ergonomie et aspect pratique

        6/10

          Rapport qualité/prix

          7/10

            Les plus

            • Look fun et original
            • Les mouvements du museau
            • Assez puissant

            Les moins

            • Utilise des piles
            • Kitsch

             

            Merci à la marque Love to Love pour nous avoir permis de réaliser ce test.

            Le Sexy Bunny 2 est en vente (entre autres ?) chez 1969.fr.

             

            Edit (27/01/2012) : Deux vidéos du Sexy Bunny 2 sont en ligne !

            Elle

            Testeuse de sextoys at Objets De Plaisir
            Collectionneuse compulsive de sextoys, testeuse pointilleuse et exhibitionniste débutante.

            "Elle" ou "Eglantine" selon les versions.

            Poster un Commentaire

            3 Commentaires sur "Test du Sexy Bunny 2 de Love to Love"

            Me notifier des
            avatar
            Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
            Capucine

            Merci pour le test à la fois très drôle et complet ! Je vous ai rajouté en lien de notre article http://blog-sextoy.com/sex-fun-rocknroll-avec-les-sextoys-de-love-to-love/
            Et vivement la vidéo pour le mouvement du museau… ♥

            Capucine

            Tenez-moi au courant ♥ Et bon week-end alors…

            wpDiscuz