Pourquoi fréquente-t-on les cabines vidéos d’un sexshop ?

Quelques habitué(e)s des lieux ont accepté de m’éclairer sur le sujet en me racontant leur point de vue et leurs expériences.

Dans cette seconde partie, voici ce qu’en pense Thierry, qui a aimablement accepté de répondre à mes questions.

cabines vidéos de sexshop

J’ai 52 ans et je suis en couple depuis plus de 28 ans. Je fréquente les cabines de sexshops régulièrement, depuis plus de 20 ans.

Les cinémas pornos

A seize ans, je suis entré pour la première fois dans un cinéma porno. Il y en avait encore à l’époque. Je paraissais beaucoup plus âgé et on ne m’a pas demandé si j’étais majeur, alors qu’un de mes potes, qui avait dix-neuf ans, a dû montrer sa carte d’identité.

J’y suis retourné assez souvent, seul ou avec des amis. La salle était généralement remplie d’hommes, qui se masturbaient, en solitaire devant l’écran, ou qui cherchaient à sucer des queues, discrètement, dans les coins.

Les cabines de sexshop pour regarder des films X

La fréquentation des sexshops est venue plus tard, quand les cinémas pornos ont fermé les uns après les autres. Marié et ayant des enfants à la maison, je ne voulais pas qu’ils puissent tomber sur des cassettes de films X, alors j’en regardais dans des cabines de sexshop. J’y allais environ deux ou trois fois par semaine.

Même si c’était très excitant, le lieu en lui même était assez sordide. A l’époque (fin des années 80 et années 90), les lieux étaient principalement fréquentés par des hommes qui s’approchaient pour regarder dans les cabines pendant que vous vous masturbiez, et cherchaient parfois à participer. Les sols et les murs étaient souvent jonchés de kleenex et de taches de sperme, il n’y avait pas de toilettes et les éclairages étaient plutôt sombres, voire inexistants. Cela c’est arrangé depuis.

Exhibitionnisme et voyeurisme

A la même époque, j’échangeais des correspondances avec des couples pratiquant l’exhibitionnisme. Je les rencontrais par le biais d’annonces, qu’ils passaient dans des revues spécialisées. Ils aimaient être vus et moi j’adorais voir. On se fixait des rendez-vous dans un lieu précis, ou je les suivais en voiture dans un coin calme. Là, ils réalisaient leurs exhibs et moi, je matais en me masturbant.

La plupart du temps, je ne participais pas. Ce n’était pas leurs envie, et cela me convenait très bien, ils voulaient juste baiser devant moi. Je faisais semblant de me cacher, mais ils savaient que j’étais là. Souvent, je les voyais regarder dans ma direction. D’autre fois, mais c’était beaucoup plus rare, le couple voulait que je me branle juste devant eux, ou alors la femme me finissait avec la main ou la bouche.

Exhib d’une amie dans un sexshop

Pour anecdote, à une époque ou je travaillais loin de mon domicile, je fréquentais assidûment un sexshop avec plusieurs salles de projection et des cabines individuelles. Une collègue de travail, également amie très proche et intime, le savait. Un jour, elle m’a demandé ce que j’y faisais. Après le lui avoir expliqué, elle m’a demandé de l’y emmener pour lui montrer cela.

Surpris par cette requête, j’ai décidé de lui accorder cette faveur. Après tout, on couchait déjà ensemble, donc pourquoi pas. Un après-midi, je l’ai donc conduite dans ce sexshop. Elle a choisi un film pour le faire projeter en salle, et nous sommes allés le regarder ensemble.

Dans la salle de projection se trouvaient plusieurs hommes, qui nous ont regardés entrer. J’ai entrepris d’exhiber mon amie en montrant ses seins, puis j’ai remonté sa jupe pour la branler devant le film. Des hommes se sont approchés, le sexe à la main, et se sont masturbés devant elle. Je me suis branlé devant elle, comme la plupart des gens présents. Elle a reconnu par la suite avoir eu un peu peur sur le moment, mais avoir adoré ça. Cela reste un très beau souvenir.

Pas de cabines vidéo de sexshop avec mon épouse

La première fois que je suis entré dans un sexshop avec mon épouse, c’était pour lui acheter un sextoy. Elle savait que je me rendait de temps en temps dans ce genre d’endroit pour me satisfaire en solitaire, mais quand elle m’a vu serrer la mains des vendeurs et les tutoyer, elle a quand même été surprise… Il faut dire que je fréquentais les lieux presque quotidiennement…

Mais elle n’a jamais voulu se rendre en cabine avec moi. On partage d’autres activités, elle et moi, et si j’accepte qu’elle touche d’autres hommes (ndlr : Thierry et sa compagne pratiquent le candaulisme), elle ne supporte pas que d’autres femmes me touchent.

L’évolution des lieux

Depuis, je fréquente régulièrement des sexshops et j’ai vu l’évolution des lieux, plutôt en bien d’ailleurs. Passant d’endroits fréquentés principalement par des hommes, à une clientèle beaucoup plus variée. Avec les années, les sexshop changent, ont moins tendance à rester cachés dans des ruelles sombres, se montrent au grand jour, font de la pub dans des journaux classiques, et la clientèle se féminise.

Aujourd’hui, il n’est pas rare qu’un couple, ou une femme seule, donne un rendez-vous pour un plan baise ou un gang bang. La plupart du temps, tout se passe dans le respect des personnes présentes. Si une personne n’a pas l’esprit libertin, elle est vite mise de coté.

La fréquentation augmente et les rencontres sont de plus en plus chaudes, mais les habitués restent à peu près les mêmes depuis des années : des hommes seuls d’un certain âge, des travestis occasionnels, des hommes voulant tenter l’expérience gay, des couples, rares, voulant trouver du frisson, et moi, qui ai trouvé là un moyen de satisfaire ma libido sans éprouver de remords et sans avoir l’impression de tromper celle que j’aime, car dans 90% des cas, je ne me sers que de ma main… comme beaucoup d’hommes dans leur salle de bains ou devant leur ordinateur.

 

Un grand merci à Thierry pour avoir pris le temps de répondre à mes questions.

Voir aussi :

 

Source de l’illustration : galerie Flickr de Denkrahm.

Edit : Venez discuter exhibitionnisme et voyeurisme sur le forum Sexualité !

 

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
le fouineurLibertine & libertinenounours Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
nounours
nounours

j’ai quinze ans de plus que thierry….mais comme je me retrouve dans son récit !!cela me rassure ….

Libertine & libertine
Libertine & libertine

Nous avons eu une fois l’occasion de nous rendre en couple dans un cinéma porno (en fait une projection de vidéos sur grand écran) et, effectivemment, les mecs qui “cherchent à sucer des queues” étaient très nombreux. Autant dire que si les spectateurs, dans leur majorité, étaient très “heureux” (au sens physiologique du terme) de nous voir débarquer, les “suceurs de queues” étaient plutôt déçus.

le fouineur
le fouineur

j’ai des potes homos ds mon sex shop, ils font effectivement la tête quand une nana arrive, elle capte tous les gars….et eux ceinture….lol
j’adore çà !