Ecrit le par dans la catégorie Sextoys - Mis à jour le

Gballs 2Les Gballs 2 de Funtoys sont des boules de geisha connectées, spécifiquement destinées à rendre les exercices de Kegel ludiques, et ainsi, à faciliter leur pratique.

Pour ceux ou celles qui ne connaissent pas, les exercices de Kegel consistent à contracter et relâcher les muscles du vagin, appelés muscles pelviens, afin de les entraîner. Le but n’est bien évidemment pas d’avoir une foune haltérophile capable de soulever des enclumes et de broyer tout pénis s’en approchant, comme celle de Tatiata Kozheynikova, détentrice du titre non-officiel de “vagin le plus fort du monde”, avec ses muscles pelviens capables de soulever 14 kilogrammes. Mais avoir un périnée en bon état aide à avoir des rapports sexuels plus agréables, et peut également permettre, selon les cas, de limiter les dégâts lors d’un naissance à venir, de se rétablir suite à un accouchement, de résoudre des problèmes d’incontinence urinaires, et de bien maintenir tous les organes au-dessus.

Pour cela, quelques exercices réguliers suffisent, et ceux-ci peuvent être effectués même sans le moindre accessoire. Cependant, avec les Gballs 2, Funtoys (à qui l’on doit l’étrange G-Vibe) vise à rendre ces exercices amusants, et à vous motiver pour que vous gardiez un bon rythme.

Voici notre test des Gballs 2 de Funtoys, qui nous ont été envoyées par la boutique Dorcel Store.

Packaging

Le Gballs 2 sont emballés dans une boîte en carton épais, rembourrés de mousse.

Dedans, on trouve le sextoy, son câble de chargement, son mode d’emploi, ainsi qu’un étui en satin blanc portant le logo de la marque.

 

La boîte des Gballs 2 Déballage des Gballs 2

Déballage des Gballs

Le sextoy

Aspect

Le look des Gballs est assez ordinaire : fuchsia, en d’un seul bloc, avec une ficelle en silicone noir, qui dépasse de leur base. Sans paraître ultra-luxueuses, elles ne sont pas vilaines, ne font pas trop “cheap” et semblent solides.

 

Les Gballs 2

Texture et matériau

Le revêtement des Gballs 2 est intégralement constitué de silicone de qualité médicale, matériau sain pour l’organisme.

Les deux boules de geisha sont plutôt fermes, on sent qu’il y a un truc dur à l’intérieur, sauf au niveau de la jointure entre les deux boules, où c’est mou et flexible.

Le cordon est souple, mais pas élastique. Un cordon plus épais aurait été plus confortable.

Alimentation

Les Gballs se rechargent grâce à un câble au format propriétaire, doté d’un embout fin que l’on plante dans la base du sextoy, et qui se branche sur un port USB de l’autre côté.

 

Gballs 2, étui et câble

Les Gballs 2, leur étui et leur câble de chargement

 

Après une expédition s’apparentant à des fouilles archéologiques pour retrouver le câble des Gballs parmi les multiples cordons d’alimentations de sextoys de notre collection (dont beaucoup y ressemblaient, sans être identiques pour autant), je commence à me dire que les câbles de chargement propriétaires, ce n’est vraiment pas une bonne idée.

Toutefois, côté bons points : après avoir laissé les Gballs à l’abandon plusieurs mois, j’ai constaté avec étonnement qu’elles étaient toujours chargées. Super batterie, donc.

Utilisation

Commandes

Les Gballs ont un unique bouton rond, qui permet de les allumer. Etant donné quelles sont prévues pour être utilisées entièrement insérées dans le vagin, le sextoy n’a aucun besoin de boutons supplémentaires. Tout se fera via l’application.

 

Les Gballs 2 et leur étui

 

Sans l’appli, on a toujours accès à des vibrations constantes, ou à un mode sensible à la pression, mais ce n’est pas vraiment le but de ce sextoy.

Installation de l’appli et premiers pas

L’application qui permet d’entraîner ses muscles pelviens et de jouer avec les Gballs est disponible sur Google Play et sur l’App Store d’Apple. Son nom est “Magic Kegel”. Cette appli est gratuite, et n’a aucune fonctionnalité payante.

Une fois l’appli installée, on s’inscrit, en fournissant une adresse mail, un pseudonyme, et un mot de passe.Cette inscription permet de sauvegarder ses progrès dans l’application, et de les retrouver même si l’on change de téléphone (nous avons pu vérifier cela en nous connectant avec le même compte depuis nos deux téléphones.

 

Connecter les Gballs à un smartphone

Connexion des Gballs au téléphone

 

Ensuite, il faut connecter le sextoy. Pour cela, le Bluetooth doit être activé sur le téléphone (l’appli vous prévient si ce n’est pas le cas), puis vous avez 20 secondes pour allumer les Gballs, et ça se fait tout seul.

A noter que les Gballs n’ont aucune fonction “longue distance” via internet : c’est un sextoy prévu pour jouer et s’entraîner seule, avec son smartphone en tant que télécommande.

 

Magic Kegel : étape 1 Magic Kegel : étape 2

 

L’application donne finalement les instructions pour commencer : il faut s’allonger sur le dos, genoux fléchis et jambes écartées, insérer les boules de geisha, et enfin, contracter puis relâcher le périnée pour contrôler les mouvements d’un oiseau affiché à l’écran.

 

Magic Kegel : étape 3

Faites voler un oiseau avec votre périnée. Bizarre, dit comme ça…

Les exercices de musculation du périnée

Les exercices de musculation du périnée sont calibrés en fonction de votre profil, du but que vous souhaitez atteindre et de votre expérience de l’utilisation de l’appli.

Magic Kegel : exercices

Les exercices proposés par Magic Kegel

 

On peut choisir entre six catégories d’exercices (pour chaque type d’exercices, l’appli affiche une description, qui vous permet de déterminer s’il s’agit de l’entraînement qui vous convient) :

  • Niveau d’entrée : les exercices “de base” pour celles qui débutent avec les Gballs 2.
  • Lune de miel : pour les femmes souhaitant renforcer leurs muscles pelviens à des fins sexuelles.
  • Plan bébé : pour celles qui souhaitent se muscler le périnée en vue de se préparer à un accouchement.
  • Nouvelle maman : pour celles qui souhaitent remuscler leur plancher pelvien après un accouchement.
  • Réhabilitation : pour lutter contre des problèmes d’incontinence urinaire.
  • Pour les dames avec des problèmes de poids qui souhaitent renforcer leur plancher pelvien.

Chacune de ces catégories se décline en quatre niveaux de difficulté.

Les exercices consistent à contracter les muscles pelviens autour des boules de geisha, puis relâcher ceux-ci, aux rythme d’instructions verbales et graphiques, et de vibrations. L’écran affiche un oiseau qui suit les mouvements de votre périnée, en montant lorsque vous le contractez, et en descendant lorsque vous le relâchez.

Magic Kegel : l'oiseau

Le piaf de Kegel

 

Au fil des exercices, vous débloquez des “succès” liés à vos réussites ou à votre persévérance, et vous gagnez de l’expérience qui vous permet de faire pousser une plante virtuelle. C’est ludique, drôle, et motivant : pour ma part, ce principe me plaît beaucoup. Pour les addicts à la performance, vous pouvez également suivre l’évolution de vos progrès, avec des statistiques détaillées.

Passons maintenant à l’aspect technique. Le précédent sextoy consacré aux exercices de Kegel que nous avons testé, l’AirBee, détectait très mal les variations de pression, ce qui l’empêchait de remplir correctement son rôle. Je craignais que les Gballs présentent le même problème. Verdict ? C’est mieux. Mais ce n’est toujours pas tout à fait au point.

 

Les Gballs, dans la main

Les Gballs, dans la main

 

Lorsqu’elles sont bien positionnées (la boule de geisha du bas, qui contient le capteur de pression, doit se situer au niveau de l’entrée du vagin), les Gballs sont réactives et suivent les contractions et relâchements du périnée avec précision. Toutefois, si on ne maintient pas le cordon à la main, en contractant, on finit par déplacer les Gballs vers l’intérieur du vagin, et là, je ne sais pas si c’est le capteur qui ne détecte plus grand-chose faute de presser la bonne zone du sextoy, ou le bluetooth qui ne capte plus, mais le piaf à l’écran a tendance à perdre le fil de l’exercice.

En maintenant le cordon, ça marche mieux, mais cette mince ficelle de silicone tire un peu lorsqu’on contracte, ça rend les choses un brin inconfortables.

Le mode “fun”

L’appli Magic Kegel a également un mode nommé “fun” : une fois les exercices de musculation accomplis, place au plaisir !

 

Les Gballs, allumées

 

Ce n’est pas aussi abouti que les sextoys connectés récents prévus à cet effet. Notamment, il n’y a aucun mode “télécommande” qui permette de faire varier les vibrations à souhait du bout du doigt, mais uniquement des patterns prédéfinis.

Mais bien qu’il ne s’agisse que d’une fonctionnalité annexe et non du but initial du sextoy, ces modes sont bien faits et agréables à utiliser, d’autant plus que les vibrations des boules de geisha sont plutôt fortes. Il ne faut pas vraiment s’attendre à un orgasme de cette manière, mais à des fins d’excitation, c’est efficace.

 

Conclusion

Les Gballs 2Les bons points :

  • L’appli Magic Kegel, qui permet d’exercer ses muscles pelviens grâce aux Gballs, est amusante et motivante. On se prend au jeu, et on a envie de continuer les exercices pour débloquer les succès. C’est ce que l’on attend avant tout d’une appli de sport, qu’elle se destine aux muscle de la foune ou d’ailleurs.
  • Les Gballs sont en silicone de qualité médicale, et par conséquent, saines pour l’organisme.
  • Leur batterie conserve longtemps sa charge.

Les mauvais points :

  • Le mécanisme permettant aux Gballs de capter la pression reste à améliorer (c’est mieux fait que l’Airbee, mais des défaillances demeurent).
  • Le chargeur au format propriétaire : il ne faut pas le perdre, sinon c’est foutu (et pour nous, qui avons beaucoup de sextoys dotés de chargeurs propriétaires, c’est un véritable jeu de piste).

Gballs (Funtoys)

Gballs (Funtoys)
6.2

Look et originalité

8/10

    Texture et matériaux

    8/10

      Efficacité

      6/10

        Ergonomie et aspect pratique

        3/10

          Rapport qualité/prix

          6/10

            Les plus

            • Ludiques et encourageantes
            • En silicone
            • Bonne batterie

            Les moins

            • Le mécanisme qui capte la pression est à améliorer
            • Le chargeur propriétaire

             

            Merci à la boutique Dorcel Store, qui nous a permis de teste les Gballs.

             

             

            Elle

            Testeuse de sextoys at Objets De Plaisir
            Collectionneuse compulsive de sextoys, testeuse pointilleuse et exhibitionniste débutante.

            "Elle" ou "Eglantine" selon les versions.

            Poster un Commentaire

            Soyez le premier à commenter !

            avatar
              Subscribe  
            Me notifier des