Ecrit le par dans la catégorie Sextoys

Je vous l’avais annoncé il y a quelque temps : à l’instar de Rammstein, Motörhead a sorti sa collection officielle de sextoys, produite par la boutique Lovehoney.

Contrairement au groupe allemand, Motörhead ne s’est pas amusé à modéliser les zboubs de ses membres en vue de contenter les groupies les plus acharnées (tant mieux, parce que ces pénis en jelly hors de prix ne faisaient pas rêver…).

Sa gamme de jouets érotiques comprend un vibro de type “bullet”, un vibro pénétrant en plastique ABS, ainsi qu’un gode en verre, tous trois se déclinant en plusieurs versions fidèles au style graphique du groupe… et le plus intéressant, un engin bourrin au look inédit : l’Orgasmatron.

“Orgasmatron” est le titre d’un album (et d’une chanson) de Motörhead. Mais l’Orgasmatron est désormais également un vibromasseur ultra-puissant filaire, à tête de War Pig, l’emblème de Motörhead.

Voici le test du vibro Orgasmatron Motörhead.

 

 

Packaging

 

Bien que jetable, l’emballage, est très sympa, assorti au sextoy et complètement dans la thématique : décoré, en argenté sur fond noir, du nom et de l’emblème du groupe, Snaggletooth (une tête de grosse bébête dotée de défenses et d’un casque à pointes, à mi-chemin entre le chien et le sanglier), également appelé “War Pig”, on peut y lire : “Orgasmatron – War Pig Wand Vibrator”.

Au dos, le vibro y est représenté, entouré par des flammes infernales.

 

L’emballage de l’Orgasmatron

 

Le sextoy

Aspect

L’Orgasmatron est noir, un choix de teinte évident pour un vibro aussi badass. Son manche est orné du logo du groupe, du “War Pig”, et de de l’as de pique de l’album “Ace of Spades”, imprimés en argenté.

Sa tête, d’un noir uni, représente Snaggletooth, en 3 dimensions.

 

 

L’Orgasmatron, avec et sans son revêtement en silicone

 

A l’instar de celle du vibro licorne Tokidoki x Lovehoney, que nous avons testé précédemment, cette tête est un épais revêtement amovible en silicone, sous laquelle se cache une tête plus classique, semblable à celle du Fairy Large, en forme et en dimensions (mais de couleur noire, bien sûr).

 

Texture et matériaux

Le revêtement à l’effigie du “War Pig” de la tête est en silicone moelleux, tandis que le reste du sextoy est en plastique rigide. Ces deux matériaux sont sains pour l’organismes et non-poreux.

 

Le revêtement en silicone de la tête du vibro, à l’effigie de Snaggletooth

 

Alimentation

L’Orgasmatron est filaire. Le bon point, c’est qu’on ne tombera jamais en rade de batterie, le mauvais, c’est qu’il n’est par conséquent guère transportable, et bien entendu, inutilisable s’il y a de l’eau dans les environs.

 

Utilisation

Commandes

L’Orgasmatron se commande grâce à une molette de réglage, qui contrôle un potentiomètre. Ce système, identique à celui du Fairy ou du Body Wand Large, est, à mon goût, le plus pratique et agréable à utiliser, car il permet d’ajuster précisément la puissance à l’intensité souhaitée, et de la faire varier, dès qu’on en a envie, d’un simple mouvement du doigt.

 

L’Orgasmatron, côté commandes (à gauche), et de dos (à droite)

 

Niveau sonore

Question boucan, l’Orgasmatron passera tout à fait inaperçu… si vous vous trouvez au beau milieu d’un concert de métal. Sinon, eh bien, comme n’importe quel vibro ultra-puissant filaire, il est bruyant. Toutefois, le revêtement silicone atténue quelque peu le niveau sonore.

 

 

Efficacité

L’Orgasmatron porte bien son nom : il est d’une efficacité redoutable, permettant d’obtenir un orgasme-express en mois d’une minute.

Plus précisément, sa puissance est du même ordre de grandeur que celles du Body Wand, du Fairy Large et du vibro Licorne Tokidoki x Lovehoney.

 

Un petit air de famille entre l’Orgasmatron et le vibro licorne ?

 

Je le soupçonne d’être le jumeau maléfique de ce denier : formes identiques, têtes de même diamètre, même puissance, et même.type de revêtement. Sous leurs costumes radicalement opposés, la licorne et le War Pig auraient-ils le même cœur ? En tout cas, ils peuvent échanger leurs chapeaux. J’imagine soudain Lemmy chevauchant une licorne.

 

Echangisme capuchonnesque entre vibros

 

Revenons-en aux sensations en elles-mêmes : le revêtement, moelleux et texturé, atténue les frottements, rendant les vibrations moins agressives pour le clitoris, et permet de jouer sur les reliefs et les nuances de textures pour des plaisirs variés. Et si l’on veut revenir à quelque chose de plus “classique” et ressentir les vibrations pleinement sans le moindre amortissement, il suffit d’ôter ce capuchon, et on retrouve en présence d’un clone du Fairy au look plus sombre.

 

Conclusion

Les bons points :

  • Le design de l’Orgasmatron est original, badass, et rend hommage au groupe : ses créateurs ne se sont pas contentés d’écrire “Motörhead” dans un coin de l’engin, c’est un objet de plaisir au look marrant, qu’on a envie de montrer.
  • Il est redoutablement efficace, aussi puissant que le Fairy, avec un revêtement dont la texture permet de varier les sensations.

Les mauvais points :

  • Il est à réserver aux fans : si vous mettez ce vibro entre les mains d’une personne qui n’aime pas le métal, elle le regardera probablement de travers, en se demandant d’où sort cette drôle de bestiole.

 

L’Orgasmatron n’est pas qu’un goodie destiné aux collectionneur(se)s. C’est une redoutable machine à orgasmes qui porte bien son nom.

Il est bien évidemment plus cher que le Fairy, mais son prix, avoisinant la centaine d’euros, reste raisonnable pour un engin bien foutu, sacrément original et efficace.

Si vous êtes en quête d’un cadeau sympa et un peu spécial pour une amie ou une compagne métalleuse, ou si vous êtes fan de Motörhead et souhaitez vous faire plaisir, n’hésitez pas : l’Orgasmatron est un bon sextoy.

 

Vibro Orgasmatron Motörhead

Vibro Orgasmatron Motörhead
8.8

Look et originalité

10/10

    Texture et matériaux

    9/10

      Efficacité

      10/10

        Ergonomie et aspect pratique

        8/10

          Rapport qualité/prix

          7/10

            Les plus

            • Look original et badass
            • Ultra puissant, donc ultra efficace

            Les moins

            • A réserver aux fans du groupe

             

            Merci a la boutique Lovehoney, qui nous a permis de tester le vibro baguette magique Orgasmatron, Motörhead.

            Elle

            Testeuse de sextoys at Objets De Plaisir
            Collectionneuse compulsive de sextoys, testeuse pointilleuse et exhibitionniste débutante.

            "Elle" ou "Eglantine" selon les versions.

            Poster un Commentaire

            6 Commentaires sur "Test du vibro baguette magique Orgasmatron, Motörhead"

            Me notifier des
            avatar
            Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
            Fanlham

            Lemmy doit avoir une raideur en voyant ça de sa tombe !
            Original en tout cas.
            Merci de ce ‘rafraichissant’ partage :)

            purple

            Ma femme aurait surement adorer celui la au lieu du fairy mini que je lui ai acheté.
            Il ne lui déplait pas, mais celui ci lui aurait mieux convenu

            Curieux

            Ouh les ignares qui ne connaissent pas leurs classiques !!!
            Orgasmotron est peut-être une chanson de Motörhead.
            Mais c’est surtout la machine à “tuer par orgasme” du Dr Durand Durand dans Barbarella (1968, film par Roger Vadim, avec Jane Fonda dans le rôle titre)! Machine qui fini par tomber en panne, Barbarella étant quasi insatiable…
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Barbarella_(film,_1968)

            Curieux

            A part ça, le machin de Motörhead me fait penser à un vibro classique peint en noir avec une tête en latex en forme de Motörhead. Bref, est-ce que ça en vaut le prix par rapport au vibro classique?
            Je sais pas, j’aurais bien imaginé un machin ayant la totalité des musiques de Motörhead avec la possibilité de vibrer en rythme…

            wpDiscuz