Une soirée en club libertin

Club libertin : découvrir le milieu échangiste

par Elle
le

Vous souhaitez tenter l’expérience d’une première sortie en club libertin, mais ne savez pas trop à quoi vous attendre ? Nous vous donnons un aperçu de ce que vous allez y rencontrer, avec quelques conseils pour une expérience agréable.

Que vous soyez seul(e) ou en couple, les clubs libertins constituent un bon moyen de faire des rencontres coquines. Ils possèdent généralement des “coins câlins”, des espaces où l’on peut pratiquer des activités sexuelles si on le souhaite.

Une soirée en club libertin

Et les lieux sont surveillés, ce qui évite les mauvaises surprises. On n’a pas à s’inquiéter quant au risque de tomber sur un kidnappeur adepte des sites de rencontres, ou d’inviter chez soi un individu plus relou qu’il n’y paraissait que l’on peine à faire partir. Bref : tout s’y déroule en toute sécurité.

Fantasmes voyeurs, exhibitionnistes, de triolisme, de mélangisme, ou d’échangisme, tout peut s’y dérouler, à condition de rencontrer des gens à qui vous plaisez, qui vous plaisent et qui partagent vos envies.

Comment faire des rencontres en soirée libertine ?

Deux options d’offrent à vous pour rencontrer des gens sympas en soirée libertine :

Les sites de rencontres libertins

Vous pouvez rencontrer des gens au préalable sur un site web libertin, comme par exemple Wyylde, et leur donner rendez-vous sur place. Certains sites sont gratuits, mais Wyylde, avec son abonnement payant, est une référence dans le milieu, et beaucoup de libertins y sont inscrits.

Wyylde

Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi regarder les profils de ceux et celles qui participeront à une soirée à laquelle vous comptez aller, et leur envoyer un petit message pour leur proposer de profiter de l’occasion pour faire connaissance.

Les clubs libertins constituent un terrain neutre. Si, en fin de compte, l’attraction mutuelle n’est pas au rendez-vous, chacun peut repartir de son côté tout en continuant à passer une soirée sympa.

Et pour ceux qui ont des enfants, ou qui, pour d’autres raisons, ne peuvent ou ne veulent pas recevoir du monde chez eux pour y faire des galipettes, c’est un lieu idéal pour s’amuser à plusieurs en toute discrétion, et en sécurité. En prévoyant le casting, et en discutant au préalables de vos envies respectives, vous aurez ainsi la quasi-certitude d’avoir l’occasion de passer à l’acte.

Mais ne vous sentez pas obligé(es) pour autant : vous pouvez changer d’avis à tout moment.

Aller en club libertin à l’improviste

Ou bien vous pouvez venir à l’improviste en club échangiste et sociabiliser avec les personnes présentes.

L’inconvénient : on peut rentrer bredouille si le hasard fait mal les choses. L’avantage : on se réserve d’agréables surprises, et la joie de la découverte est entière.

Soirées couples ou soirées ouvertes aux hommes seuls ?

On distingue le plus souvent deux types de soirées en club libertin :

  • les soirées réservées aux couples et aux femmes seules,
  • ou celles ouvertes également aux hommes seuls.

Notons que le milieu libertin est un peu “vieux jeu”, et beaucoup de clubs échangistes ne semblent pas encore avoir compris qu’un couple, ce n’est pas forcément un homme et une femme.

Et pour les personnes transsexuelles ou travesties, tout dépend du club. Mieux vaut se renseigner à l’avance pour s’assurer d’avoir affaire à un lieu trans-friendly.

Parmi les célibataires, il semble y avoir beaucoup plus d’hommes que de femmes prêts à s’aventurer sans partenaire en club libertin. C’est pourquoi certaines soirées, souvent le week-end, sont réservées aux couples et aux femmes seules (généralement peu nombreuses), pour ceux et celles qui préfèrent avoir autant d’hommes que de femmes et être entourés d’autres couples. C’est moins intimidant.

D’autres soirées libertines sont ouvertes aux hommes seuls et, selon le club et le thème de la soirée, les proportions diffèrent.

Les soirées “trio” comporteront, en moyenne, un homme seul pour un couple. Les clubs filtrent généralement à l’entrée pour conserver approximativement ce ratio.

Tandis que les soirées “gang bang” ou celles sans thème précis pourront comporter bien davantage d’hommes, ce qui peut être un brin intimidant, surtout si l’on débute. Et ce, que vous soyez un homme ou une femme, célibataire ou non. Attendez-vous à voir des zizis, même si vous ne participez pas.

Plus rares, certains clubs échangistes sont aussi toujours mixtes.

Les soirées en club libertin

Les soirées en club libertin se déroulent généralement en deux temps : la partie resto et la partie clubbing. Si on le souhaite, on peut zapper le repas, et arriver à temps pour danser lorsque la soirée bat son plein.

Le dress code en club libertin

Hormis lors de quelques soirées déguisées, les clubs libertins ont généralement tous le même type de dress code.

Chemise et chaussures de ville pour les hommes, si t’es en baskets ou en T-shirt tu rentres pas. Et pour les femmes, pantalons et leggings rigoureusement interdits, et tenue sexy de rigueur.

entrée d'un club libertin

Oui, c’est un brin sexiste, et plutôt rétrograde. En compensation, une fois à l’intérieur, on a le droit de se foutre à poil quand on veut.

Le tarif à l’entrée d’un club échangiste

Il y a généralement une somme à débourser pour l’entrée dans le club, qui peut parfois comprendre une ou plusieurs consos, puis une somme dépendant de la boisson par verre supplémentaire.

Le prix de l’entrée diffère pour les hommes seuls, pour qui c’est plus cher, les couples ou les femmes seules, pour qui c’est souvent gratuit. Beaucoup trouveront cette démarche injuste ou sexiste. Cela dit, dans une boîte “traditionnelle”, c’est souvent également le cas.

Les tarifs par conso sont assez semblables à ceux que l’on rencontre en boîte de nuit. Comptez une dizaine d’euros pour le coca, et une quinzaine pour le cocktail. Bref, les boissons sont chères. Mais vous ne venez pas là pour vous désaltérer.

Club libertin

Les repas dans les clubs libertins

Lorsque vous débutez, le repas est un bon moyen de faire connaissance avec ceux et celles que vous allez côtoyer lors de la soirée.

On y vient en tenue classe, ou dans la tenue légère que l’on compte porter ensuite pour danser. En tout cas, on n’y est pas à poil, ni en train de se déshabiller. Les rapports sexuels n’y sont pas monnaie courante.

Cependant, il se peut tout de même qu’un ou deux couples déjà chauds commencent à se sauter dessus dès le repas. Ne vous en offusquez pas, c’est permis. Mais vous n’avez pas à participer à quoi que ce soit si vous ne le souhaitez pas, à aucun moment.

La danse dans les clubs libertins

Pour la partie danse, en club, c’est un peu comme en boîte. Sauf qu’on est moins vêtu, en ce qui concerne les femmes du moins. Pour les hommes, on garde généralement son pantalon et sa chemise, du moins au début. Votre (ou vos) partenaire(s) a le droit de vous déshabiller, si vous êtes d’accord.

Danse en club libertin

Toutefois, pour ce qui est de se rapprocher physiquement des autres sur la piste de danse, les règles de bienséance diffèrent par rapport à une boîte de nuit “classique”. En effet, en club libertin, ce sont généralement les femmes qui font le premier pas.

Si vous êtes une femme, n’hésitez pas à danser sur le comptoir ou dans la cage si vous en avez envie. Vous n’êtes pas dans une boîte de nuit ordinaire, et personne ne vous cataloguera comme la chaudasse du coin sous prétexte que vous aimez vous dandiner en hauteur.

Pour les hommes, avant de grimper au beau milieu de ce nid de meufs lascives, sachez que, dans beaucoup de clubs libertins, votre présence risque de décourager, voire de faire fuir les dames les plus timides, ou qui ne souhaitent pas de contact masculin. Si c’est pour rejoindre votre compagne, ça va, mais si personne ne vous a invité là, c’est relou, voire creepy. Profitez plutôt du spectacle, ou dansez sur la piste.

En boîte de nuit “classique”, on a souvent affaire à des relous qui tentent de se frotter à votre arrière-train alors que vous dansiez tranquillement sans avoir rien demandé. Où que l’on soit, cette attitude est inacceptable, mais en club libertin, c’est encore plus mal vu qu’ailleurs. Ça n’arrive donc que très rarement, les gens y sont plus civilisés, peut-être parce que la moyenne d’âge est plus élevée.

Danse en soirée libertine

Mais si jamais quelqu’un se montre trop insistant, n’hésitez pas à le repousser gentiment, et s’il persévère, à en faire part aux autres personnes qui dansent autour de vous, qui se chargeront de le rappeler poliment à l’ordre. Certains débutants ont simplement mal compris les règles du jeu, et une petite explication ne fait pas de mal.

Le consentement en club libertin

La musique étant généralement forte, il n’est pas toujours facile de communiquer verbalement. C’est pourquoi la communication non-verbale est importante. Prêtez bien attention aux signes d’approbation ou de refus.

Et surtout, prenez votre temps. Pas de main au panier ni de pouêt pouêt camion ! Frôler le bras ou la jambe d’une personne qui danse sans obtenir de réaction favorable, ça arrive, et ce n’est pas grave. Ce sont les aléas de la danse. Mais même en club libertin, une main aux fesses non sollicitée, ça ne se fait pas : personne ne vous fera de procès, mais vous serez vu(e) comme un(e) gougeât(e).

Lorsque vous tentez un contact physique, observez bien la réaction de la personne en face, et voyez s’il ou elle vous invite à continuer, ou au contraire, ne semble pas apprécier votre geste. Si la personne semble éviter votre contact, a l’air mal à l’aise, ou vous ignore complètement, arrêtez. Si ses réactions valident votre geste, continuez.

Comment draguer en club libertin ?

Entre couples, souvent, les femmes profitent de la danse pour se rapprocher, en flirtant pour celles qui sont bi, ou juste en sympathisant. Elles décident ensuite si elles souhaitent enchaîner sur une conversation devant un verre, ou sur une suite torride, en impliquant leurs partenaires respectifs ou non.

Beaucoup de couples dont la femme est bi sont adeptes de cette technique d’approche. Celle-ci comporte sa dose d’aléatoire. En effet, lorsque vous commencez à vous rapprocher d’une dame sur la piste de danse, vous ne savez pas toujours qui est le monsieur qui l’accompagne. Vous êtes dans un lieu libertin, ce n’est pas parce que vous venez de voir deux personnes s’embrasser qu’il s’agit forcément d’un couple.

Et il peut arriver que son mec ne vous plaise pas du tout. Ou que votre compagnon ne plaise pas du tout à votre nouvelle complice. Ce n’est pas grave : déjà, on peut très bien venir en club et se contenter de faire des choses entre femmes. Et puis, flirter n’engage à rien, se caresser n’implique pas toujours une suite dans les coins câlins. Tout le monde n’a pas forcément les mêmes envies.

Toutefois, pour vous amuser au maximum, mieux vaut partir en quête de personnes dont les attentes sont compatibles avec les vôtres, en n’hésitant pas à demander aux gens ce qu’ils ou elles recherchent.

Si vous êtes plutôt adepte des approches directes, une autre option s’offre à vous : vous attarder dans les coins câlins, et attendre une invitation à participer à des fes(ses)tivités, ou commencer à deux, puis inviter certains des voyeurs à vous rejoindre.

Vous pouvez aussi entamer la conversation pendant le repas, au bar ou dans le coin fumeur s’il y en a un. Que ce soit pour draguer, ou juste pour blablater sympathiquement.

Les sujets de conversation en club libertin

Entamer la conversation, c’est bien beau, mais à quel sujet ?

Un conseil : évitez le “et sinon, vous faites quoi dans la vie ?”. Personne ne vous en voudra pour avoir posé la question, mais cette réplique risque de lancer une discussion chiante dont on aura du mal à se dépêtrer pour enchaîner sur un ton plus sexy. En club, personne n’a envie de savoir que le jour, vous êtes Gégé, ingénieur commercial épanoui dans l’industrie de la porte-fenêtre à volets roulants. Et déballer son quotidien, concrètement, ça n’excite personne.

A éviter également : “on est tous là pour la même chose”. Ce n’est pas le cas. Certain(e)s viennent en club pour baiser comme des petits fous, d’autres, juste pour flirter, et d’autres encore, pour le simple plaisir de boire des verres en tenue légère sans se faire importuner, tout en matant des gens qui font des galipettes. Certain(e)s ne savent pas encore pourquoi ils sont venus, et improviseront si une occasion intéressante se présentent.

En soirée libertine

Si vous n’avez pas d’idée : demandez aux gens ce qu’ils recherchent en club. Parlez des profils rigolos ou des messages insolites que vous avez reçus sur Wyylde . Racontez vos expériences précédentes, ou demandez aux autres de vous raconter les leurs. Tout le monde aura au moins une anecdote insolite à raconter.

Sinon, parlez de cul. Ou racontez des banalités, parlez des personnes que vous avez rencontré plus tôt dans la soirée, de l’ambiance du club, des autres clubs aux alentours, etc.

Et pour passer aux choses sérieuses alors qu’on est confortablement installé à papoter ? Certain(e)s préféreront l’approche subtile, en commençant à se tripoter en couple, ou par des caresses délicates. D’autres préféreront un “et si on allait aux coins câlins ?”, plus direct, c’est l’équivalent libertin poli du “alors, on baise ?”.

Sympathiser en club libertin

Ce n’est pas parce qu’on est en club libertin qu’on n’a pas le droit de se faire des potes, bien au contraire ! Vous pouvez très bien discuter et sympathiser avec des gens, même si vous n’avez pas l’intention de coucher avec eux.

Dans les clubs libertins, vous rencontrerez des personnes que vous n’auriez jamais eu l’occasion de cotoyer dans d’autres circonstances. Vous partagez déjà un goût pour le libertinage et une certaine ouverture d’esprit, ce qui vous fait déjà peut-être bien plus de points communs qu’avec ceux et celles que vous fréquentez dans la vie de tous les jours.

Vous êtes dans un club libertin, pas dans une société secrète d’espions russes. Rien ne vous empêche de fréquenter vos amis libertins en-dehors des clubs si vous appréciez leur compagnie.

Le sexe en club libertin

Parlons maintenant de la question qui vous brûle la lange depuis le début de cet article : le sexe en club libertin. Ça se passe comment, au juste ?

Les coins câlins du club échangiste

Les clubs échangistes possèdent généralement un endroit prévu pour y faire des galipettes : les “coins câlins”.

Ceux-ci peuvent comporter des lits, avec des rideaux ou non, des cabines qui ferment, ou dont on peut laisser la porte entrouverte si l’on souhaite être vus ou rejoints. Mais, selon les clubs, il peut aussi y avoir des endroits ou des aménagements plus fun, comme des croix de Saint-André, du mobilier BDSM, des glory holes, ou des pièces décorées façon love hotel.

Lorsque vous visitez les coins câlins, vous pouvez croiser des gens qui vous proposent, de manière assez directe, de coquiner ensemble. Ne vous sentez pas obligé(es) pour autant : pour refuser, un simple “non merci” suffit. Mais si vous en avez envie, n’hésitez pas à sauter sur l’occasion.

Vous avez aussi le droit de faire des choses à peu près n’importe où dans le club, y compris au beau milieu de la piste de danse. Mais les coins câlins offrent davantage d’intimité, et généralement, des matelas.

Pratiques libertines, serviettes et préservatifs

Certains clubs, prévoyants, mettent des préservatifs et des serviettes propres à disposition de leurs clients.

préservatifs

Les préservatifs sont, bien entendu, un impératif absolu pour les pratiques libertines. On partage des bons moments, pas des microbes. Ceux qui sont fournis ne sont pas toujours le top du top niveau confort, ils peuvent être un chouïa trop petits, mais ils ont le mérite de protéger des IST et des MST, et ça dépanne si l’on n’en a pas sur soi.

Dans d’autres clubs, ils faudra se débrouiller pour aller en chercher à l’accueil, et encore, s’il leur en reste.

Les serviettes ont plusieurs fonctions :

  • Ne pas dégueulasser les matelas avec des sécrétions corporelles.
  • Et ne pas entrer directement en contact avec les matelas. Si vous n’êtes pas les premiers de la soirée à faire des galipettes à cet endroit et que les précédents occupants ont été plus maladroits que vous, ça peut servir.

Et généralement, vous pouvez aussi prendre une douche après vos ébats.

Vocabulaire des pratiques libertines

Quelques notions de vocabulaire à propos des pratiques libertines :

soirée libertine

  • Côte-à-côtisme : deux couples font du sexe dans la même pièce. Il peut y avoir quelques caresses légères “hors-couple”, mais rien de poussé.
  • Mélangisme : il y a des caresses sexuelles “hors-couple”, du sexe oral, mais on ne “mélange” pas la pénétration, si celle-ci a lieu : Monsieur A pénètre Madame A et Monsieur B pénètre Madame B.
  • Echangisme : en plus des caresses et du sexe oral, on “s’échange” les partenaires pour la pénétration.
  • 2+2 : Monsieur A fait des choses avec Madame B, tandis que Monsieur B fait des choses avec Madame A, dans des pièces séparées.
  • Triolisme : un homme ou une femme fait des choses avec un couple.

pratiques libertines

  • Candaulisme : un homme ou une femme regarde son ou sa partenaire s’ébattre avec un homme, ou une femme, ou un couple, sans participer.
  • Voyeurisme : on aime regarder les autres s’ébattre, mais on ne touche pas.
  • Exhibitionnisme : on aime être regardé, mais on ne souhaite pas être touché.

Les galipettes en club libertin

Bon, je ne vais pas vous expliquer que faire niveau cul. Vous improviserez sur place, en fonction de vos désirs et de ceux des personnes que vous rencontrerez.

Ne vous forcez jamais à coucher avec quelqu’un dont vous n’avez pas envie. Ni par politesse, ni pour faire plaisir à votre partenaire, ni pour avoir l’opportunité de coucher avec le compagnon ou la compagne de cette personne, ni pour offrir cette occasion à votre moitié.

Un autre point important: ce n’est pas “donnant-donnant”. En couple, si vous décidez d’accompagner un couple dans les coins câlins, ne cherchez pas forcément à mimer les gestes de votre partenaire.

Si vous “échangez” les partenaires, il se peut que vous vous sentiez plus à l’aise, ou encore moins à l’aise que votre partenaire envers la personne du sexe opposé de l’autre couple. Si la magie n’opère pas autant que vous le souhaiteriez, vous pouvez y aller plus soft, ou encore, inviter le monsieur ou la dame à mettre l’action en pause pour faire les voyeurs. Observer sa moitié en train de prendre du plaisir peut s’avérer fort amusant et excitant.

soirée libertine

Et après le sexe ?

Vous venez de passer un agréable moment érotique ? Ne faussez pas aussitôt compagnie à vos partenaires d’un soir. Même si vous n’avez pour le moment “fait connaissance” que dans le feu de l’action.

Sans jouer les pots de colle, un petit verre tous ensemble, ou un simple brin de causette, c’est agréable, et ça fait partie des bonnes manières. C’est à peu près comme si vous veniez de disputer un tournoi de ping-pong amical ou de courir un marathon : après l’action, se poser quelques instants, c’est toujours sympa.

Le sauna libertin

Les après-midi, les clubs libertins possédant une piscine, un hammam ou un sauna proposent souvent des activités de baignade libertine. On se baigne nu, on peut parfois emprunter ou louer des serviettes, et si ceux-ci sont partants, on peut envisager de coquiner avec ses voisins de baignade.

Généralement, une règle s’impose : pas de rapports sexuels dans l’eau. Les caresses sont permises, mais si l’on souhaite répandre des fluides, on pense à ceux qui se baigneront ensuite, et on sort de l’eau pour se diriger vers les coins câlins.

Le sauna libertin vous plonge directement assez près de l’action. Vous démarrez tout(e) nu d’entrée de jeu, et l’espace laissé à la phase de séduction demeure limité. Il se peut que cette simplicité constitue ce que vous recherchez.

Mais si vous préférez prendre votre temps pour déterminer ce dont vous avez envie, et si vous en avez envie, les soirées libertines seront peut-être une option plus sympathique.

Quel club libertin choisir ?

Dernier point, dans quel club se rendre lorsqu’on ne connaît pas ?

Tous les clubs libertins ne se valent pas. En effet, certains clubs sont très fréquentés, avec une ambiance très festive, tandis que d’autres privilégient une atmosphère conviviale en petit comité.

Tandis que d’autres encore s’avéreront assez glauques, avec trois pelés qui vous lorgnent de travers en se tâtonnant la nouille pour toute clientèle. Bien évidemment, vous voudrez éviter ces derniers. Mais comment faire, si on ne connaît pas le club ?

Afin de vous faire une première idée sur un club libertin avant d’y passer la soirée, plusieurs options s’offrent à vous :

Googlez le club libertin

Les avis de Google Maps (ou d’autres sites) vous permettront déjà de vous faire une première idée.

Consultez la fiche de l’établissement sur Wyylde

Regardez sur Wyylde, NousLibertins ou sur un autre site de rencontres libertin, les événements organisés par le club. Là, vous pourrez jeter un coup d’œil au nombre de participants inscrits aux soirées. (Note : en général, consulter les événements et s’y inscrire ne nécessite pas d’abonnement payant.)

Des soirées avec peu d’inscrits, notamment en semaine (où les gens ont moins le temps de sortir), ne sont pas forcément synonymes d’un club pourri. Certains clubs libertins misent beaucoup sur la communication sur le net, tandis que d’autres s’acharnent moins, sans que cela les empêche d’avoir une ambiance et une fréquentation sympas. Mais s’il n’y a jamais personne, y compris le week-end, c’est mauvais signe.

Demandez à d’autres libertins

Enfin, lorsque vous discutez avec d’autres libertins, sur le net ou dans un club, vous pouvez en profiter pour leur demander quelques suggestions de lieux libertins sympathiques à visiter dans les environs. Leurs récits vous permettront de vous faire une idée assez précise de l’ambiance qui y règne, et de déterminer si celle-ci vous conviendra.

 

Avatar
Collectionneuse compulsive de sextoys, testeuse pointilleuse et exhibitionniste débutante.

6 réflexions sur “Club libertin : découvrir le milieu échangiste”

  1. Avatar
    Sympa le tuto :) Ça donne envie rien que pour ce rendre compte de la mentalité. Ça doit changer du comportement humains enfin Français de la vie de tout les jours
    1. Avatar
      Les libertins sont des humains tout à fait normaux :p , et tous sont différents. Il y a des jeunes comme des vieux, des beaufs comme des bobos, etc. C’est principalement le contexte, l’ambiance qui change les interactions.
  2. Avatar
    Je n’ai pas retenu le nom du site dont vous parlez…. Pour info il y a 2 ou 3 autres sites de rencontres tres bien et l’abonnement est gratuit pour les couples et femmes seules. Vous etes surement inscrite sur ce site mais mis a part le coté ‘commande” de la chose c’est bien expliqué. J’ai, on a, essayé quelques club mais je n’aime pas. Je prefere les soirees privees car elles sont quand meme plus humaines, moins elitistes, beaucoup moins… Je vous souhaite un tres agreable weekend ^^
  3. Tinu
    Bonsoir. Merci pour cette article. Clairement je me demandais comment ça se passait etc. Au moins ça donne une idée. Et nickel le détail sur le vocabulaire. c’est vachement utile. :o Après clairement en lisant tout ça on se dit qu’au final c’est majoritairement accessible aux couples ou aux filles seules, mais un homme seul ça semble clairement plus compliqué. Après clairement faut être alaise avec son corps et avoir confiance en soit pour se sentir libre dans une telle soirée. :) La première fois que vous êtes entré(e)s dans un club libertin pour elle ou lui, vous étiez déjà en couple? N’avez vous ressenti strictement aucune gêne? Avez vous déjà eu l’occasion de croiser un club avec des glory holes?
    1. Lui
      Bonsoir Tinu, Y’a bel et bien une différence hommes vs femmes et couples, mais pour autant ca n’est pas non plus inaccessible aux hommes du tout. 100% je crois des clubs que l’on connait de près ou de loin ont des soirées trio et/ou mixtes toutes les semaines. Effectivement, les soirées couples (souvent le samedi) sont souvent les plus bondées, mais il y a aussi régulièrement des soirées mixtes/trio très fréquentées, et même les soirées trio/mixtes hebdomadaires (par exemple le vendredi et en semaine selon les clubs) sont parfois populaires, et on peut confirmer qu’elles sont bel et bien fréquentées par beaucoup d’hommes ( et même majoritairement des hommes parfois pour les mixtes, ou a thème, comme gangbang, etc.. ). Donc clairement, les hommes seuls ne sont pas rares. D’ailleurs, en fréquentant les sites de rencontre libertines, on peut souvent voir des fiches d’hommes seuls avec des tonnes de témoignages de la part de couples, de femmes, etc.. “La première fois que vous êtes entré(e)s dans un club libertin pour elle ou lui, vous étiez déjà en couple? N’avez vous ressenti strictement aucune gêne? ” Oui, nous étions déjà en couple, et non, nous n’avons ressentis absolument aucune gêne, les gens sont souvent très sympathiques et pas relous. Bien sure, nous étions beaucoup plus habillés et “frileux” qu’aujourd’hui, et on osaient pas ce qu’on ose aujourd’hui. Rien n’impose de se foutre a poil et de danser en plein milieu, et je crois qu’a peu prés personne ne fait ce genre de chose a ses débuts :-) ( et certains ne le font jamais. Certains ne pratiquent même jamais d’échangisme et viennent simplement pour l’ambiance et l’esprit libéré de ce genre d’endroits, pour pouvoir danser sans être accoste par des relous, etc.. ). “Avez vous déjà eu l’occasion de croiser un club avec des glory holes?” Oui. Mais il ne faut pas s’imaginer des trucs dégeu et glauques faits a l’arrach’ comme dans des toilettes publiques ;) Ce sont des installations dédiés comme d’autres, propres, a cotes des autres installations, avec souvent possibilité de checker les deux cotes facilement, et bien souvent, ce sont par exemple les 2 conjoints d’un couple qui s’y essaient ensemble pour le frisson sans faire participer d’autres personnes par exemple. N’oublions pas non plus que les clubs sont surveillés par des videurs etc.. Il y a aussi bien sure des femmes plus aventureuses qui l’utilisent “pour de bon”, mais c’est un peu plus rare. En ce qui nous concerne, on a jamais essayé et on ne souhaite pas le faire. On préfère savoir a quoi ressemble la tète au bout du zizi et prendre un verre avec et faire connaissance pour savoir si on veut faire quelque chose avec une personne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *