Coronavirus : le libertinage en pause

Coronavirus : le Covid-19 met le libertinage en pause

le

L’épidémie de coronavirus a mis le libertinage en pause. Certes, ce n’est peut-être pas le moment de danser collé-serré avec des dizaines d’inconnu(e)s et de faire plein de bisous.

Pour éviter la contagion au Covid-19, mieux vaut rester chez soi. Mais beaucoup de libertins ont le moral en berne. Que faire pour se consoler ?

Les clubs libertins fermés à cause du coronavirus

Le gouvernement a annoncé ce samedi la fermeture des lieux publics “non indispensables” à partir de minuit, par mesure de précaution contre le coronavirus. Parmi les établissements affectés, les restaurants, les bars, les cinémas, mais aussi les clubs libertins.

Coronavirus : le libertinage en pause

L’interdiction prenait effet le jour même, à minuit. Certains clubs ont donc préféré annuler leur soirée, tandis que d’autres ont pris le parti de continuer à faire la fête jusqu’à la dernière minute autorisée.

Mais une soirée libertine, ça ne commence pas forcément très tôt, car habituellement, ça a tendance à se prolonger jusqu’au bout de la nuit. La perspective de payer une entrée en club pour une soirée fort écourtée a découragé une bonne partie des irréductibles qui ne craignaient pas la contagion.

De toute manière, une bonne partie des libertins avaient déjà, d’eux-mêmes, pris l’initiative de mettre leurs activités coquines en pause. Dans le libertinage, on partage, mais les maladies ne doivent pas faire partie du package !

coronavirus : le libertinage en pause - Amante Lilli

coronavirus : les libertins en pause - nouveauxplaisirs

D’ordinaire, dans le milieu échangiste et libertin, on se focalise surtout sur la prévention des MST et des IST. Mais en ce moment, la prudence est de mise. Sur Twitter et sur Wyylde, annonces dépitées et messages de prudence se succèdent.

Bon, et il y a aussi quelques blagues de beaufs. Faute de sortir faire la fête, on s’occupe comme on peut.

coronasutraInutile de préciser que l’image ci-dessus n’a aucun fond scientifique, et que suivre ce “mode d’emploi” ne vous protégera pas contre grand-chose.

Le coronavirus empêche le libertinage : que faire à la place ?

A cause du coronavirus, le libertinage, c’est râpé pour quelque temps. Mais quitte à rester confiné chez soi, il va bien falloir trouver des idées pour se divertir.

La webcam coquine : le libertinage sans coronavirus

L’exhib par webcam est un bon moyen de continuer à partager des jeux coquins avec des inconnus, sans courir le risque de s’exposer au coronavirus. Elle constitue donc une alternative safe au libertinage.

Hier, beaucoup de libertins, frustrés de devoir renoncer à leur samedi soir festif (l’annonce a eu lieu un peu à la dernière minute, reconnaissons-le), se sont rués sur la zone cam de leurs sites de rencontres favoris.

sexualité : l'exhib par webcam

Et si certain(e)s aiment s’exhiber, d’autres préfèrent rester de simples spectateurs. Les camgirls et camboys vont avoir du boulot. Chaturbate, Cam4 et leurs concurrents verront peut-être leur fréquentation augmenter dans les jours qui viennent à cause du Covid-19, qui sait ?

La masturbation : aucun risque de contagion au Covid-19

Rappelons également que se masturber ne présente aucun risque de contagion. A condition d’avoir les mains propres, bien entendu. Mais pas spécialement à cause du coronavirus. En effet, toucher un sexe avec des mains sales, c’est cracra, et ça peut refiler des mycoses.

C’est donc l’occasion de rassembler vos sextoys préférés. Ceux-ci devront se tenir prêts pour un marathon-branlette de plusieurs semaines si besoin. Si les godes se contenteront d’un petit coup de savon pour enlever la poussière, pensez à recharger les vibros !

tests de sextoys

Et si vous ne possédez aucun sextoy, c’est peut-être le moment de vous en procurer. En tout cas, tant que les boutiques en ligne sont en activité et que la Poste fonctionne. Si vous cherchez des idées de jouets érotiques sympa, notre top des 10 meilleurs sextoys de la décennie vous donnera peut-être des idées.

Les galipettes en couple et le coronavirus

Si vous êtes en couple, et que vous restez tous les deux en sécurité à la maison, vous pourrez faire des galipettes à deux sans risque de contagion. Du moins, une fois le délai d’incubation du coronavirus passé.

Mais pour ceux et celles qui ne peuvent pas rester confinés, mieux vaut peut-être envisager d’éviter les bisous, par précaution. Cela dit, si vous vivez ensemble et que l’un d’entre vous attrape le coronavirus, vous avez de grandes chances de vous le refiler quoi qu’il arrive, avec ou sans bisous. Donc, à vous de voir.

Collectionneuse compulsive de sextoys, testeuse pointilleuse et exhibitionniste débutante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *