Love dolls
Une poupée japonaise LifeDoll (via)

Les love dolls, objets pouvant ressembler de manière troublante à des humains, ne sont pas des sextoys à proprement parler. Pour leurs propriétaires, il ne s’agit pas de se masturber, mais d’avoir une relation, sexuelle ou autre.

Au fil du web, on croise quelques témoignages et reportages qui permettent de mieux comprendre le point de vue des personnes qui vivent avec des real dolls. En voici une compilation.

Témoignage d’un ancien propriétaire de sex dolls

Sur Reddit, un ancien propriétaire de sex dolls raconte son expérience. Voici une traduction de son récit :

“J’ai possédé plusieurs love dolls en silicone”

J’ai dépensé environ 11000 dollars pour m’acheter des sex dolls et des sextoys, à savoir une poupée Boy Toy (par les créateurs de RealDoll), une machine à fellation Venus 2000 (ndlr : l’engin pour homme vendu par les créateurs de la Sybian), ainsi qu’une poupée japonaise LifeDoll et une tête de poupée japonaise HoneyDolls.

Ces produits m’avaient semblé intéressants en regardant des photos sur le net, mais permettez-moi de vous expliquer… Le simple fait de les posséder fut de loin le truc le plus bizarre qui me soit arrivée dans ma vie. Vous êtes en train de vous trémousser sur votre chaise ? Parfait. Allons-y :

La galère au moment de la livraison

Les poupées en silicone dotées de squelettes métalliques comme RealDoll et Boy Toy sont assez lourdes; la boîte dans laquelle ils sont envoyés pèse facilement 100 livres (ndlr : 45 kg). Vous voyez cette personne à côté de vous ? Demandez-lui de s’avachir mollement, puis soulevez-la, transportez-la dans la pièce voisine, et reposez-la sans lui faire mal aux doigts ni aux orteils. Vous voyez ? Ce n’est pas facile.

Quand la boîte en carton unie de 5 pieds (ndlr : 1,52 m) de haut arrive enfin, apprêtez-vous à expliquer à vos voisins pourquoi vous avez posé un jour entier de congé pour recevoir une “horloge comtoise” qu’ils n’ont pas le droit de regarder. Apprêtez-vous aussi à demander à un ami de vous aider à transporter ce soit-disant héritage familial si vous habitez à l’étage.

Une fois que la boîte est chez vous, il y a un sentiment d’exaltation espiègle, c’est comme parvenir à voler un porno. Comme tromper le système. Toutefois, en ce qui me concerne, dès que j’ai ouvert la boîte, je me suis rendu compte : j’avais commis une grossière erreur.

Malis bon, j’avais payé ce satané truc tellement cher. Autant le sortir de sa boîte.

honeydolls
Une poupée HoneyDolls

La vallée de l’étrange

Comme vous l’avez peut-être remarqué, les visages des sex dolls haut de gamme ont un aspect artificiel façon “vallée dérangeante”. Les visages ressemblent à une femme qui aurait senti un cube de glace glisser lentement sur son échine par surprise, chaque jour aléatoirement depuis une semaine.

Ndlr : la “vallée de l’étrange”, ou en anglais “uncanny valley”, est une théorie scientifique du roboticien japonais Masahiro Mori. Selon celle-ci, plus un robot androïde est similaire à un être humain, plus ses imperfections nous paraissent monstrueuses.

La préparation de la love doll

Les poupées neuves ont des visages ajustables. Voire même des visages, des paupières, des globes oculaires et des gorges amovibles. Une fois que tout est en place, l’illusion “femme sexy” commence à être observable (comme sur les images qui les vendent). Mais la préparation de la poupée est la clause rédhibitoire qui se cache derrière la possession d’une poupée.

cadence-sex-doll-boy-toy
Une poupée Boy Toy (via)

Si vous possédez une poupée, je vous suggère vivement de ne pas effectuer la préparation lorsque vous êtes excité, parce que ça va tuer toute forme de libido. Hmm ? Qu’est-ce que c’est que ça ? Attends, chérie, ton globe oculaire regarde de travers. Laisse-moi ôter l’intégralité de ton visage pour arranger ça. Brrr…

La préparation implique généralement de déplacer la poupée, d’appliquer de la poudre sur le silicone afin qu’il ne soit pas collant, de lui mettre des vêtements, de la réchauffer à l’aide d’une couverture électrique, et enfin, de la mettre dans la position souhaitée. Là encore, une fois que la préparation voleuse de libido est terminée, l’illusion est des plus crédibles.

Je présume que certains propriétaires de real dolls laissent leur poupée dans leur lit dans l’unique but de réduire le temps de préparation. Sur un site web nommé “DollForum”, de nombreux propriétaires de sex dolls semblent à l’aise avec toute cette préparation, ou y sont au moins habitués. Pour moi, c’était trop fastidieux pour en valoir la peine. J’imagine que ceux qui possèdent des poupées depuis le plus longtemps sont ceux qui ont eu le moins de vraies relations, car ils ont peu d’éléments de comparaison.

Un rapport sexuel avec une poupée

Malgré tout, la poupée était destinée aux sexe, et je l’avais payée cher. Je devais essayer. Pour la science.

Avoir des rapports sexuels avec une poupée en silicone nécessite de l’imagination, beaucoup d’imagination. Certes, l’apparence physique peut être très sexy si elle est décorée avec votre tenue et votre perruque préférées… Mais l’acte en lui-même laisse à désirer. Il n’y a aucune intimité. La poupée n’émet aucun son, aucun mouvement, aucune interaction. Il n’y a pas d’yeux pétillants qui plongent dans les vôtres et qui se ferment légèrement lorsque vous trouvez un rythme de pénétration qu’elle apprécie. Aucune connexion émotionnelle.

 

 Une sex doll Sinthetics  Une love doll Sinthetics

Une sex doll Sinthetics (via)

 

Edit : Des gens m’ont demandé : “Si ça n’a pas marché, pourquoi en acheter une autre ?”. Il m’a fallu plusieurs essais pour me rendre compte qu’une poupée n’était pas un substitut de connexion émotionnelle. Cette histoire ne relate que mon achat le plus récent.

Pour quiconque a déjà été amoureux, je crois que l’expérience de posséder une poupée en silicone deviendrait vite, voire instantanément, frustrante. Là encore, certains propriétaires de poupées sont très heureux de leur décision, mais ce n’était pas mon truc. J’ai donc revendu les poupées, et récupéré une bonne partie de mon argent ainsi. Et je n’ai pas eu de regrets depuis. L’intimité et la connexion avec l’autre ont maintenant davantage de sens pour moi. Et cela m’a aidé à avoir des relations réelles plus accomplies.

Reportages

Guys ans dolls

“Guys ans dolls” est un reportage vidéo (en anglais) consacré aux personnes qui possèdent et vivent avec des sex dolls.

Pour certains d’entre eux, les reals dolls sont des substituts, des compagnes synthétiques, faute de parvenir à séduire une femme de chair et d’os. Mais d’autres se sentent très heureux avec leurs poupées, et ne voudraient pas d’une relation avec une humaine.

 

Si cette vidéo ne marche pas, les reportage est également visible en plusieurs parties ici.

C’est aussi le nom d’une comédie musicale des années 1950, mais c’est hors-sujet.

 

Davecat, que l’on voit dans ce reportage, se définit comme étant « objectùm-sexuel » (voir son interview sur Vice.com). C’est-à-dire qu’il ressent une profonde attirance émotionnelle, affective et sexuelle envers un objet.

A voir aussi :

 

real-doll
Une poupée RealDoll (via)

 

Pour la science

Dans I did it For Science : To have sexual relations with “the world’s finest love doll.” : un journaliste de Nerve.com raconte comment il a eu un rapport sexuel avec une poupée RealDoll, et son ressenti pendant ce rapport.

 

Leur fabrication

Un court documentaire sur la fabrication des real dolls :

(Si cette vidéo ne marche pas, ce reportage est aussi disponible sur Youtube).

 

 

Edit : à voir également, sur Vocativ, un reportage photo consacré aux sex dolls.

 

7
Poster un Commentaire

avatar
6 Comment threads
1 Thread replies
2 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
7 Comment authors
mathieuEstradMartialPierreElle Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Humbert Von Humbert
Humbert Von Humbert

Groumph!
Je rejoins le journaliste de Nerve.com. “Baiser avec un cadavre”. Excepté l’odeur (!!!), c’est froid, ça ne bouge pas, ça ne réagit pas, on peut lui enlever le visage… Beurk!
Enfin, chacun son truc, mais je préfère un bon film et ma pogne…

Jimmy
Jimmy

Faut pas oublier les minis ! elles sont pas mal aussi !

Pierre
Pierre

Faut quand même dire que le réalisme est pas mal https://www.youtube.com/watch?v=KhngCDkqQi0

Puis y’en a qui font pas mal envie !

Mais bon, un bon massage avec happy end c’est cool aussi !

Martial
Martial

Il y a quelques années quand les poupées coutaient presque 10000 euros on avait du mal à croire que des gens prennent un plaisir à acheter ce type de sextoy au vu la qualité des poupées (baiser un cadavre donnerait presque plus envie). Mais quand on voit la vitesse à laquelle ce marché évolue il faut dire que c’est impressionnant, les poupées commencent vraiment à ressembler à quelque chose et il faut dire que les prix ont bien chuté. Et aussi quand on voit que des sites comme Dollsfrance.com en proposent dans les 2000 euros….je fais le pari que dans… Read more »

Estrad
Estrad

Moi j’ignorais tout de ce monde jusqu’hier ou je suis tombé sur un documentaire et je peux vous dire que c’est traumatisant. C’est inimaginable a mon humble avis et partageant le point de vu de martial, dans moins de cinq ans ce sera de l’eau de robinet

mathieu
mathieu

j’avou que pour un mec qui a déjà eu des relations avec une vrai femme, ce n’est pas pareil.
sauf que pour moi, le cas est totalement différent vu que j’ai jamais eu de copine de toute ma vie (j’ai 32 ans). donc je n’ai aucun point de comparaison. ce qui fait que j’ai tout intérêt à acheter une dolls, cela comblera ma solitude, c’est mieux que rien.