Masturbateur Dorcel Double OO : un sextoy à deux trous

par Lui
le

Le masturbateur Dorcel Double OO est un sextoy pour homme translucide (c’est le sextoy qui est translucide, pas le mec), dont la particularité est d’avoir deux ouvertures pénétrables, une à chacune de ses extrémités.

masturbateur Dorcel Double OO

La boutique Dorcel Store nous l’avait envoyé il y a quelque temps, et je dois reconnaître qu’il était quelque peu parti aux oubliettes.

L’ayant retrouvé dans un coin de notre placard à sextoys, je vais donc lui consacrer un test.

Voici mon avis sur le masturbateur Dorcel Double OO.

Acheter chez Dorcel Store 

Packaging du sextoy

Le masturbateur Double OO est emballé dans une boîte en carton simple, sans aucun accessoire de rangement. C’est un peu dommage, car il est tout mou, et peut donc vite s’endommager selon l’endroit où on. Si vous l’achetez, il vous faudra conserver l’emballage, ou lui trouver une pochette.

emballage du masturbateur Dorcel Double OO emballage du Dorcel Double OO

Aspect du masturbateur Dorcel Double OO

Le masturbateur Double OO est un gros tuyau épais et translucide, avec un orifice à chaque extrémité.

Il est plus discret que les Fleshlight ou autres sextoys aux looks évocateurs à 100%, mais ne vous attendez tout de même pas à ce qu’il passe inaperçu si vous le laissez trôner sur votre table de chevet.

Dorcel Double OO

Texture et matériau

Question texture, c’est mou, très mou…. Ça ressemble un peu à un œuf Tenga, en plus épais.

Quant au matériau, une inscription sur l’emballage précise “100% élastomère”… Ce qui est un peu flou, “élastomère” étant un terme très vague pouvant désigner divers matériaux possédant des propriétés élastiques.

Quoi qu’il en soit, on peut en déduire qu’il s’agit d’un matériau poreux (donc pouvant emmagasiner des bactéries, ne prêtez pas votre masturbateur) et ne contenant pas de phtalaltes. Comme les Fleshlight, ça hume fort le plastique (pas exactement la même odeur, mais c’est grosso mode équivalent niveau désagrément).

texture du Dorcel Double OO texture du masturbateur Dorcel Double OO

Utilisation du masturbateur Dorcel Double OO

Question sensations : c’est assez comparable aux Tenga 3D. La gaine étant molle, je peux contrôler “à la main” la pression exercée sur mon pénis, en appuyant plus ou moins fort sur le sextoy.

C’est un peu plus épais, donc le contrôle exercé sur les sensations est un brin moins précis, mais dans l’idée, ça reste à peu près la même chose. En ce qui me concerne, je pense préférer ce type de masturbateurs à ceux dotés d’une coque rigide.

Fleshjack Jason Visconti et Dorcel Double OO

Le Fleshjack Jason Visconti s’emboîte avec le Dorcel Double OO

 

Question différence entre les deux extrémités : bon, je sens qu’il y a une légère nuance, mais ce n’est pas flagrant non plus.

Question pratique : vu que le sextoy a deux côtés pénétrables, il n’est pas bouché au bout. L’engin fait 18 centimètres, donc pas trop de soucis de zizi qui dépasse, à moins d’être doté d’un énorme pénis.

Fleshlight Katsuni, Dorcel Double OO et Tenga Flip Hole Red

Le Fleshlight Katsuni, le Dorcel Double OO et le Tenga Flip Hole Red

 

Le petit souci, c’est que le bout du gland n’arrive pas bien loin de l’extrémité du sextoy, et donc lorsqu’on éjacule, eh bien… le sperme sort du masturbateur par ce côté au lieu de rester sagement à l’intérieur de la gaine.

Pour ma part, je m’en fiche un peu, mais si vous appréciez le fait que votre masturbateur vous permette d’éviter les éclaboussures, il faut savoir qu’avec le Double OO, ce ne sera pas le cas. D’un autre côté, c’est plus simple à nettoyer, il suffit de retourner la gaine et de passer le tout sous le robinet avec du savon.

Conclusion sur le masturbateur Dorcel Double OO

le Dorcel Double OOLes bons points :

  • C’est un masturbateur qui coûte moins de 30 euros, donc pas un très gros investissement sextoyesque.
  • Il fait son job, et donne de nouvelles sensations lors d’une masturbation, en apportant un petit plus “gaine moelleuse” aux mouvements de la main.

Les mauvais points :

  • Aucun étui de rangement, et c’est un gros tube tout flasque qui ne paie pas de mine. Bref, pas le summum du luxe et de la classe.

 

Le Double OO de Dorcel est un masturbateur assez bon marché, sans prétention, mais qui remplit bien le rôle qu’on attend de lui. Si vous souhaitez faire l’acquisition un sextoy pour homme sans vous ruiner, il peut constituer un choix sympa.

 

Note finale du test

7 .2 / 10

Look et originalité

5/10

Texture et matériaux

6/10

Efficacité

8/10

Ergonomie et aspect pratique

8/10

Rapport qualité/prix

9/10

Les plus

  • Son prix est accessible
  • Il est efficace, bref, il remplit le rôle qu'on attend de lui

Les moins

  • Aucun accessoire de rangement
  • Peu classe

 

Merci à Dorcel Store  de nous avoir fourni le masturbateur Dorcel Double OO pour ce test

 

13 réflexions sur “Masturbateur Dorcel Double OO : un sextoy à deux trous”

  1. Curieux
    A 30€, ça a l’air abordable et d’un bon rapport qualité prix. Je suppose que pour un nettoyage correct, un peu de liquide vaisselle ou de savon de Marseille ne doit pas faire de mal. Par contre c’est vrai que “élastomère”, c’est un peu flou. Quand on voit sur wikimachin la très grande quantité de trucs que ça peut signifier (allant du latex à des machins toxiques), on peut se demander si on a vraiment envie de faire câlin à son zgeg avec. Autre problème, quid du vieillissement, comme pour les autres sex-toys. Pour la “fuite” de sperme, j’imagine un scénario marrant : “chérie, je vais te faire un bukkake avec mon dorcel…”
    1. Lui
      oui.. élastomère, c’est presque comme dire “plastique” en effet.. Apres, je pense qu’il ne faut pas non plus oublier de relativiser et ne pas tomber dans l’excès de précaution si on a pas la même attention pour les autres objets qui nous entourent. Le principale est d’être bien informé (ou dans ce cas, informé des zones de flou.. ). Ensuite, tant que c’est pas reconnu comme néfaste par les organismes garants, chacun prendra les précautions qu’il jugera nécessaire. Quant a la question du vieillissement, je peux seulement témoigner qu’il semble de visu et d’odeur avoir bien vieilli, seul dans son placard. Pas de dégradation notable (comme c’est le cas avec des trucs en jelly par exemple).
      1. Curieux
        Ok, c’est plutôt bon signe donc. Vos articles sur la dégradation de la jelly m’avaient fichu la trouille. Pas envie de me retrouver avec un cancer du zgeg (non, pas l’amputation!!!) parce que le fabriquant de mon sex-toy a tapé dans un vieux stock de plastiques pourris. :-D Et bien d’accord, mon environnement peut contenir des pcb et autres. Mais je n’ai pas l’habitude de me tripoter avec ma chaise en plastique ou ma corbeille à papier :D. A propos, “tant que c’est pas reconnu comme néfaste par les organismes garants”: Il y a un truc genre “norme AFNOR” dessus?
        1. Lui
          Non, non, pas de “norme AFNOR” ou quoi mentionne dessus, je voulais simplement dire par la que -dans le cas ici présent- c’est vendu par Dorcel, via des canaux français, donc ça devrait, – en théorie – répondre a un minimum de critères sanitaires puisqu’il n’est PAS indique sur la boite de mention “sold as novelty only” ou chose de ce genre. Apres, je me fourvoie peut-être, et peut-être aussi qu’il n’y a aucun contrôle dans la pratique, et d’ailleurs, on devrait se renseigner d’avantage, mais j’ose imaginer qu’on a pas le droit en France de vendre un produit classe cancérigène au contact corporel comme ça. Mais bon, je suis peut-être juste optimiste :) Tout ça reste a vérifier.. (peut-etre @Elle en sait plus que moi). En tout cas je confirme qu’il ne s’est bien pas désintégré a vue d’œil sur quelques années comme les trucs en Jelly !
          1. Lui
            Pour ce qui est des autres produits de notre environnement, je pensai par exemple a, disons une manette de xbox, on la tiens des heures dans les mains, on transpire dessus, etc.. et on se pose rarement la question de sa composition (et c’est certainement pas des matériaux alimentaires).. pourtant, si j’ai pas envie d’avoir un cancer du zboub, j’ai pas non plus envie qu’on m’ampute la main ! ( sinon c’est pareil, je peut plus me br… :) )
          2. Curieux
            “( sinon c’est pareil, je peut plus me br… :) )” Lol, te restera tes pieds :D. Plus sérieusement: Ton gland est recouvert de muqueuse. Et la peau de ton pénis, bien que non muqueuse, est plutôt fine. Le propre des muqueuses est qu’elles sont “beaucoup plus perméables que la peau à l’eau et à de nombreuses substances” (wikipédia). C’est pour ça qu’on peut attraper le sida par le gland. Et c’est aussi pour ça que la circoncision qui entraîne une kératinisation partielle de la muqueuse du gland diminue légèrement le risque d’attraper le sida (pour un homme). A l’inverse, la face interne de tes mains est recouverte de peau normal qui comprend notamment le stratum corneum: la couche cornée. Cette couche se compose de cellules mortes bourrées de kératines et de substances anti-microbes. La kératine (qui compose par exemple les ongles, les cheveux ou… la corne des rhinocéros) est assez étanche. De plus, la peau des mains est en générale assez épaisse (par rapport à celle du pénis!). Enfin, il faut savoir que les cellules mortes en surface desquament régulièrement (= partent) et sont remplacées par d’autres cellules. En résumé, si par malheur un produit cancérigène touche la peau de tes mains, il y a de bonne chance qu’il soit éliminé avec les cellules mortes avant de pénétrer dans la couche de cellule vivantes. En revanche, sur une muqueuse… Tu veux vérifier facilement? Verse toi de l’alcool à 90°/70° sur la paume des mains… Et fais ensuite la même chose sur la peau de ton pénis (je te déconseille fortement le gland). Tu vas tout de suite comprendre la différence!!! (En fait je te déconseille de faire l’opération tout court pour la partie pénis!!!). (PS: fais le à coté d’un robinet d’eau potable ou de la douche). Autre exemple : pas mal de crèmes “chauffantes” (genre courbature) ont un effet sur la peau des membres mais très peu d’effet sur la peau de la face interne des mains.
          3. Lui
            Bien sur ! Tu as tout fait raison ! On peut aussi citer le fait qu’on peu prendre des médicaments par voix sublingual ou rectal mais plus difficilement par voix dermique. Mon exemple était peut-être mal choisi ou envoyait peut-être le mauvais message, mea-culpa, ce n’est bien sur pas la même chose. Mais l’idée que je voulai faire passer c’est qu’on a souvent tendance a se focaliser sur un problème et a le disproportionner par rapport au reste. Il y a beaucoup de choses qu’il ne faut pas faire mais que beaucoup font, régulièrement ou occasionnellement: Réchauffer au micro-onde un plat dans un emballage plastique non prévu a cet effet qui va se détériorer dans les aliments par exemple, ou, enfiler des vêtements neufs plein de produits chimiques sans les laver une première fois, faire un footing prés du périph’ et respirer ce bon air, faire le plein sans se laver les mains, fumer (sic!), etc.. TL;DR: C’est peut-être pas super sain, oui, mais c’est sans doute pas non plus extrêmement cancérigène/nocif (noter le “sans doute”, puisqu’on a pas de données concrètes)
          4. Curieux
            Elle en parle en effet: https://www.objetsdeplaisir.fr/phtalates-sextoys-eviter/ Elle mentionne deux élastomères sans phtalates: les élastomères silicones et les élastomères thermoplastiques (TPE). Je pense que ça vaudrait le coup de poser la question à Dorcel. Vous avez suffisamment de succès dans le milieu pour qu’ils vous répondent. Ou tout au moins qu’ils se renseignent et éventuellement changent de fournisseur. Je suppose que Dorcel ne manufacture pas lui même ses sex-toys et se fournit auprès de sous-traitants. Il y a eu le cas de grandes marques qui se sont fait avoir. Et je ne parle pas que des cas de lasagnes au cheval :D
          5. Lui
            Sans parler des erreurs (lasagnes au cheval) et abus, pour ce qui est du cas normal, Se renseigner sur le sujet est prévu. Pas spécialement pour Dorcel, puisqu’ils sont dans le même cas que presque tout le monde, mais de manière plus générale. Helas, a première vue, la législation européenne (et française) concernant la composition des objets comme les sextoys a l’air compliqué a trouver / floue / a moitie inexistante. Cela demande donc une petite enquête (entendre par la avoir des échanges avec les autorités aptes etc.. ), et donc assez chronophage. C’est donc dans les TODOs pour ainsi dire, mais c’est pas pour tout de suite.
          6. Avatar
            Avec Dorcel comme avec beaucoup d’autres fabricants, en tant que testeurs, les personnes à qui nous avons affaire sont celles chargées de la communication de la marque – et généralement, plus la marque est grosse, moins ces personnes sont en relation avec l’aspect fabrication des produits. Donc question renseignements, je doute qu’en passant par le biais du fabricant, on obtienne grand-chose de plus qu’un “mais bien sûr que non, ce n’est pas toxique, regardez, y’a écrit «sans phtalates» sur l’emballage !”. Sans mauvaise foi, mais simplement parce que notre interlocuteur n’en saura pas davantage (son job étant le marketing et non la chimie). Par contre, se renseigner sur les législations et les contrôles appliqués, comme l’a dit @Lui, ça peut aider à se faire une idée. Mais ce n’est pas forcément évident : y’a bien des normes et des textes de loi consultables, certes, mais pour déterminer ce qui s’applique aux sextoys et ce qui est hors-sujet, c’est une autre affaire.
          7. Curieux
            Je suppose que les mieux à même de vous répondre à cette question ce sont les gens de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *