Womanizer Pro 40

Womanizer Pro 40 : un vibro aspirant sobre mais efficace

par Elle
le

Je vous ai déjà parlé des Womanizer et des sensations insolites qu’ils procurent… Mais aussi de leurs prix élevés, et de de leurs looks plus ou moins kitsch. Avec l’apparition de concurrents plus accessibles tels que le Satisfyer, la marque semble vouloir rattraper le coup, en lançant le Womanizer Pro 40.

Il s’agit d’un modèle plus sobre visuellement, et plus accessible niveau budget. Ce nouveau vibro aspirant, enfin étanche, contrairement à ses prédécesseurs, coûte moins de 100 euros.

Womanizer Pro 40

Nous l’avons testé : voici notre avis sur le Womanizer Pro 40.

Acheter chez Lovehoney 

Packaging du sextoy

Le Womanizer Pro 40 arrive dans une boîte rigide en carton. Celle-ci contient le sextoy, son chargeur, un embout de rechange et son mode d’emploi.

Aucun étui de rangement n’est fourni : c’est un peu dommage de la part d’un toy dont le prix avoisine les 100 euros, mais ce n’est pas la fin du monde non plus. En effet, le Womanizer n’est pas spécialement fragile, et on ne choisit pas un vibro pour son étui.

Emballage du Womanizer Pro 40 Déballage du Womanizer Pro 40

Aspect du Womanizer Pro 40

Avec son modèle Pro 40, Womanizer abandonne définitivement la kitschitude… Même pas un tout petit cristal dans un coin pour faire joli, zéro rose rouge, pas une seule zébrure, ni la moindre tache de léopard.

Le sextoy est ultra-sobre, sans fioriture. Au premier abord, on pourrait envisager qu’il s’agit d’un rasoir ou d’un ustensile médical quelconque (un thermomètre auriculaire, encore ?).

Vibro aspirant Womanizer Pro 40

Le Womanizer Pro 40 est plus petit que ses prédécesseurs, avec, surtout, un manche plus fin, qui présente l’avantage de rendre sa prise en main bien plus confortable.

On reste sur le même principe. Une poignée comprend les commandes sur sa face avant, tandis qu’une tête munie d’un embout amovible s’applique sur le clito.

Womanizer Pro 40 et une banane pour l'échelle

Le Pro 40 en compagnie d’une banane, pour l’échelle, puis du Goodfella et du Fleshjack Jason Visconti

Texture et matériaux

Sans surprise, le corps du vibro est en plastique rigide, tandis que son embout est en silicone. Moelleux et sans risque pour l’organisme, donc.

Alimentation du Womanizer Pro 40

Petite régression par rapport aux modèles précédents, le cordon d’alimentation du Womanizer Pro 40 n’est pas un micro-USB, mais un câble au format propriétaire.

Ce câble se branche, d’un côté sur le port USB d’un PC ou d’un transfo de smartphone, de l’autre, dans un orifice situé sous un cache, à la base du manche du sextoy.

Le Womanizer Pro 40, son câble d'alim et son mode d'emploi

Mais gros, gros progrès : comme je vous le disais en intro, enfin, ce nouveau Womanizer est waterproof.

Orgasmes sous la douche, dans le bain, ou simplement nettoyage à grande eau, tout est permis. Cependant, pour ce dernier point, on peut aussi se contenter, comme avec les modèles précédents, d’ôter l’embout pour le passer sous l’eau savonneuse.

Principe du Womanizer

Je reviens brièvement sur le principe de fonctionnement du sextoy, pour ceux et celles qui n’auraient jamais entendu parler du Womanizer (auquel cas, allez vite lire le test du premier modèle) ou de ses analogues.

Une orgie de Womanizer : le Pto 40, le W100, l'édition Tatoo et le W500
Une orgie de Womanizer : le Pto 40, le W100, l’édition Tatoo et le W500.

 

On applique l’embout, qui est creux, sur le clitoris. Les parois de l’embout ne touchent pas directement le clito, qui se retrouve ainsi “sous cloche”.

Une fois le sextoy allumé, sous l’embout, ça aspire et ça vibre, ce qui procure des sensations… spéciales. Mais j’entrerai dans les détails un peu plus tard.

Commandes et modes

Les commandes du Womanizer Pro 40 sont simples, intuitives et pratiques… Et même si ça ne semble pas beaucoup demander, il s’agit là du premier vibro “aspirateur à clito” à qui je ne trouve aucun défaut au niveau des commandes :

  • Chez le W100, on ne peut qu’augmenter la puissance, jamais la diminuer.
  • Chez le W500, le bouton d’allumage a beau être doté d’un mignon cristal de Swarovski, la pression longue pour mettre le cristal en route n’est pas franchement intuitive, et lorsqu’on oublie et qu’on appuie fort dessus, ce satané cristal fait mal au doigt.
  • Avec la Fontaine de Jouvence, c’est n’importe nawak, au point de pouvoir tout couper dans le feu de l’action si l’on oublie de compter combien de fois on a appuyé sur le bouton “+”.
  • Chez le Satisfyer Pro 2, si l’on continue à presser le même bouton après avoir atteint la puissance maximale, l’intensité diminue d’un cran à chaque pression, et il faut atteindre le niveau minimal pour augmenter de nouveau.

Les commandes du Womanizer Pro 40

 

Côté Womanizer Pro 40, rien à redire, mon pouce trouve tout seul comment le manier, tandis que je maintiens le manche du sextoy dans la paume de ma main.

On a donc :

  • Un bouton d’allumage : une pression courte pour mettre en route le vibro, une courte pour l’éteindre. Le toy démarre sur son mode d’intensité le plus faible.
  • Deux boutons “+” et “-“, qui permettent de faire varier la puissance, entre huit niveaux. Ici pas de plan foireux. A intensité maximale, si on continue de presser le bouton “+”, il ne se passe rien.

Efficacité du sextoy

Question puissance, le Womanizer Pro 40 couvre un plus large panel que le W500. On commence avec une puissance plus douce que le premier niveau du W500, et on atteint une puissance maximale encore plus intense.

Pour ma part, le premier niveau d’intensité ultra-faible, je m’en fiche un peu… Mais si votre clito est ultra-sensible et si le premier Womanizer vous semblait démarrer trop fort, c’est peut-être un détail qui vous intéressera (et je serais curieuse de lire votre avis sur le Womanizer, que ce soit celui-ci ou son prédécesseur, n’hésitez pas à laisser un petit commentaire).

Si le premier modèle W100 avait tendance à me laisser sur ma faim selon ma posture, le Womanizer Pro 40 remplit mes attentes, et me procure un orgasme à tous les coups, en moins de 30 secondes s’il vous plaît.

Pour décrire le ressenti, je vais probablement me répéter quelque peu quant aux autres tests de vibros aspirants présents sur ce blog.

L’excitation, discrète pendant les premières secondes, grimpe ensuite en procurant des sensations proches de ce que l’on ressent lors d’un cunni lorsqu’on approche l’orgasme…et ensuite, l’orgasme se déclenche, long et intense, et on peut recommencer presque aussitôt car il n’y a presque aucun frottement.

 

les Womanizer W100, W500 et Pro 40, la Fontaine de Jouvence et les Satisfyer 2, Pro 2 et Pro Penguin
Super-orgie de vibros aspirants : les Womanizer W100, W500 et Pro 40, la Fontaine de Jouvence et les Satisfyer 2, Pro 2 et Pro Penguin.

Comparaison avec d’autres vibros aspirants

Par souci d’objectivité, j’ai tenté une comparaison pseudo-scientifique du Womanizer Pro 40 avec le W500 et le Satisfyer Pro 2, en utilisant plusieurs fois, successivement, chacun des trois vibros, pas toujours dans le même ordre. J’en ai déduit plusieurs choses :

  • Le Womanizer Pro 40 me semble effectivement un peu plus puissant que le W100 à intensité maximale.
  • Toujours à puissance maximale, le Satisfyer Pro 2 me semble un chouia plus puissant que le Womanizer Pro 40.
  • Question différences d’intensités, ce n’est pas flagrant, on reste dans le même ordre de grandeur.
  • J’ai une petite préférence pour l’embout du Satisfyer qui est encore plus “moelleux” que celui du Womanizer (mais c’est une question de goût).
  • Le Satisfyer est un peu plus bruyant.
  • Question confort d’utilisation, les commandes font une réelle différence. Il est très appréciable de ne pas avoir à se soucier d’une éventuelle diminution de puissance inattendue : même pas un petit “oh zut, l’intensité a diminué, je vais devoir attendre 10 secondes de plus pour jouir”.
  • Dans les précédents tests de vibros aspirants, je vous disais qu’on pouvait recommencer presque à volonté sans s’irriter le clitoris. Eh bien, il existe un stade où oui, on peut se retrouver avec le clito endolori à force d’utilisations successives de Womanizer-like.

Vibro aspirant Womanizer Pro 40

Conclusion sur le Womanizer Pro 40

Les bons points :

  • Les sensations que procure le Womanizer Pro 40 sont différentes et intenses… et ça ressemble à un cunni.
  • Son look est plus sobre que celui de ses prédécesseurs.
  • Il est moins cher que ses prédécesseurs : 100 euros, ce n’est toujours pas donné, mais il y a du progrès.
  • Il est waterproof.
  • Ses commandes sont simples et bien conçues.

Les mauvais points :

  • Il n’y a pas d’étui de rangement. C’est un peu dommage de la part d’un sextoy qui se veut tout de même “de luxe”.

Note finale du test

8 .8 / 10

Look et originalité

8/10

Texture et matériaux

9/10

Efficacité

9/10

Ergonomie et aspect pratique

10/10

Rapport qualité/prix

8/10

Les plus

  • Sensations différentes et intenses
  • Étanche
  • Commandes intuitives et pratiques
  • Look sobre
  • Matériau sain (silicone)

Les moins

  • Aucun accessoire de rangement

 

Acheter chez Lovehoney 

 

Un code promo exclusif pour les lecteurs d’Objets de Plaisir:

 

Acheter chez Lovehoney  15% de reduction en passant par ce lien

 

Avatar
Collectionneuse compulsive de sextoys, testeuse pointilleuse et exhibitionniste débutante.

6 réflexions sur “Womanizer Pro 40 : un vibro aspirant sobre mais efficace”

  1. Tinu
    Bonjour, Merci pour ce test. Du coup si je comprends bien là ça marche par effet de sussions? Je me demande d’ailleurs pourquoi il n’existe pas choses similaires pour mr popol. On a bien le cobra libre pour l’équivalent vibro. :)
    1. Avatar
      Bonjour, Oui, c’est exactement ça, le Womanizer combine effet de succion et vibrations très localisées. Il serait intéressant de voir ce que pourrait donner une version pour homme, en effet…
  2. Avatar
    Merci d’avoir réglé le soucis d’affichage des images. C’est beaucoup mieux quand c’est proportionné
  3. Avatar
    Bonjour, Il est top. Pour moi bcp bcp bcp mieux qu un vibro (j ai acheté un Lelo sur vos conseils qui est très bien aussi.) Je suis hypersensible du clito et j en ai 3 utilisation possible : -avec l embout le plus petit , la vibration la plus faible puis la 2ème. Orgasme en moins d une minute -avec l embout le plus petit , j augmente progressivement , les niveaux forts de vibrations décuplent la taille de mon clito et forte excitation mais trop fort pour jouir. Au bout de 10mn je retourne sur la vitesse la plus faible et là j ai un orgasme en 10s qui me fait crier -avec l embout le plus grand , je bouge et plein d endroits s excitent Le petit embout est plus efficace pour moi pour jouir.
  4. Avatar
    Je suis désolée, mais c est la troisième fois que je l essaie et malheureusement, je suis très déçue du pro40; il faut dire que j avais avant lui le Palm power qui lui, est une bête de guerre! Peut être est ce le fait que ce pro40 est a succion? Auriez vous un conseil? D avance merci. Francoise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *