Womanizer Starlet

Womanizer Starlet : test du vibro aspirant de Barbie

par Elle
le

Le Womanizer Starlet est une version miniaturisée à l’extrême du célèbre vibro aspirant. A tel point que son aspect frise le ridicule : on croirait avoir affaire au sextoy d’une poupée Barbie.

Womanizer Starlet

Mais il ne faut pas toujours se fier aux apparences. Un sextoy redoutable se cacherait-il derrière ce look inoffensif ? Concrètement, que vaut-il à l’utilisation ? Nous l’avons testé.

Acheter chez Passage du Désir 

Packaging du sextoy

On est loin de l’étui luxueux et bien pratique des premiers Womanizer. L’emballage est une simple petite boîte en carton fin, et aucun accessoire de rangement n’est fourni.

Emballage du Womanizer Starlet

On pourrait se dire que ce manque de fioritures est lié au fait qu’on a affaire à un sextoy cheap, mais le Starlet coûte tout de même dans les 55 euros. Moins cher que les autres sextoys de la marque, mais je n’irais pas jusqu’à qualifier ce tarif de “bon marché”.

Déballage du Starlet de Womanizer

Look du Womanizer Starlet

Le Womanizer Starlet est minuscule : 8 centimètres de long, pour 5 de large. Il tient dans le creux de la main. Entièrement uni, il existe en blanc, en violet ou en fuchsia. Nous avons reçu la version fuschia.

Le Womanizer Starlet et la RealCock 2 DTF
Le Womanizer Starlet et la RealCock 2 DTF.

Il n’est pas moche à proprement parler, cependant, il ne paie pas de mine. On a vraiment  l’impression d’avoir affaire à un gadget cheapos, et non à un sextoy digne de ce nom.

Il fait un peu “plastoc”. Rien n’est spécialement raté, mais si je trouvais cet engin dans un Happy Meal, je ne m’en étonnerais guère.

vibro aspirant Womanizer Starlet

Texture et matériaux

Le corps du sextoy est en plastique rigide, tandis que son embout est en silicone souple. Aucun danger pour l’organisme, et aucune odeur, pas de soucis de ce côté-là.

Les Womanizer W500 et Starlet
Les Womanizer W500 et Starlet.

Commandes et modes

Niveau commandes, là aussi, c’est très minimaliste. Le Womanizer Starlet n’a qu’un seul et unique bouton. En appuyant longuement dessus, on allume ou on éteint le sextoy, et avec des pressions courtes, on passe d’un mode aux suivant.

Le Womanizer Starlet et ses commandes

Côté modes de vibrations, on n’a le choix qu’entre trois niveaux d’intensité.

Certes, il est souvent inutile d’avoir trop de modes dans un sextoy, car le but n’est pas de passer son temps à méditer sur les commandes. Mais là, cela fait laisse tout de même un choix assez restreint.

Alimentation

Le Womanizer Starlet se recharge grâce à un câble micro-USB standard, que l’on branche sous un cache à l’avant du sextoy. Au moins, si l’on perd ce câble, il sera aisé de le remplacer. Ça, c’était pour les bons côtés.

Le Womanizer Starlet et son câble de chargement

Du côté des mauvais, il n’est pas étanche, et sa batterie ne dure pas bien longtemps.

Efficacité du Womanizer Starlet

Pour ce qui est de la puissance de l’aspiration et des pulsations, c’est peut-être mieux que ce que l’on pourrait attendre d’un vibro qui ressemble au contenu d’un pochette surprise. Mais à mon goût, ce n’est pas suffisant.

En effet, le Womanizer Starlet est moins puissant que le Womanizer W100. Et même à puissance maximale, c’est très limite. Je dois m’acharner si je compte jouir avec, et encore, je n’y parviens pas à tous les coups. Ce n’est pas ce que j’attends d’un sextoy de ce type, qui, s’il remplit son job, est censé déclencher un orgasme rapidement et sans efforts.

Les Womanizer W500 et Starlet et le Satisfyer Pro 2
Les Womanizer W500 et Starlet et le Satisfyer Pro 2.

Certes, la sensibilité aux vibros aspirants varie beaucoup d’une personne à l’autre, et mon clito fait partie des réfractaires à ce genre de jouets : il me faut pas mal de puissance pour qu’un Womanizer-like me convienne. Donc si votre clitoris est sensible au combo aspirations et pulsations, il est possible que le Starlet fasse l’affaire pour vous. Mais si, comme moi, vous êtes adepte des jouets puissants, passez votre chemin.

Conclusion sur le Womanizer Starlet

Les bons points :

  • Il est petit, donc facilement transportable.

Les mauvais points :

  • La qualité globale de ce sextoy laisse à désirer : pas waterproof, aspect “plastoc”, batterie de courte durée. En gros, il semble un peau cheap.
  • Il n’est pas assez puissant.
  • Son prix (55 euros environ) est trop élevé pour la qualité proposée.

Note finale du test

4 .2 / 10

Look et originalité

4/10

Texture et matériaux

8/10

Efficacité

4/10

Ergonomie et aspect pratique

3/10

Rapport qualité/prix

2/10

Les plus

  • Transportable

Les moins

  • Pas assez puissant
  • Non étanche
  • Aspect cheap
  • Batterie de courte durée
  • Trop cher pour cette qualité

 

Le Womanizer Starlet et la RealCock 2 DTF. Les Womanizer W500 et Starlet.

 

Le Womanizer Starlet n’est pas à la hauteur de son prix. S’il n’avait coût qu’une vingtaine d’euros, j’aurais dit, pourquoi pas. Mais mes a priori étaient justifiés : il n’est pas assez puissant, et sa qualité faut un peu “gadget”. Y investir une cinquantaine d’euros, ça ne vaut pas le coup.

Si vous êtes en quête d’un bon vibro aspirant, il existe de nombreux autre choix qui vous satisferont probablement davantage.

Notamment : le Womanizer Premium, le Womanizer Pro 40, ou le Satisfyer 2 Plus Vibration. Ou encore, si vous préférez vous orienter vers un sextoy de petite taille, le Womanizer Liberty ou le Satisfyer Pro Penguin.

Acheter chez Passage du Désir 

 

Avatar
Collectionneuse compulsive de sextoys, testeuse pointilleuse et exhibitionniste débutante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *